• The Shame of Le Monde diplomatique by Bernard-Henri Lévy - Project Syndicate
    https://www.project-syndicate.org/commentary/shame-of-le-monde-diplomatique-by-bernard-henri-levy-2017-07

    PARIS – Le Monde diplomatique, which has no editorial connection to the newspaper Le Monde, is not well known outside France. In a way, that is too bad, because it is typical of the French intellectual and journalistic scene – typical, too, of the brand of populism checked by Emmanuel Macron’s election, but which remains deeply rooted in France.

    This article came about because of the recent appearance on the website of Le Monde diplo, as the monthly is known in France, of a “dossier” containing “20 years of archives,” “freely accessible,” concerning me. But “me” as Don Corleone, oligarch, mystifier, the devil incarnate, and a “significant” representative of the French “system.”

    I will not dwell on the details of this trove of obscure articles, which, for the most part, I had not seen before.

    I will not attempt to correct – at least not right now – the mind-boggling falsehoods, nonsense, and petty insults that make up this grotesque and pitiful affair, which has caused a minor uproar in France.

    But I will not forgo sharing my opinion of this monthly, to which, during the 1974-1975 Portuguese revolution, I submitted one of my first dispatches, but which today retains nothing of Le Monde except shareholders, nothing diplomatic except the word, and nothing respectable except the memory of its distant founders.

    One should know, for example, that Le Monde diplo is one of the last places in France where Tariq Ramadan, ideologist of the Muslim Brotherhood, who sees the hand of the intelligence services behind the Islamist attacks in Toulouse and Brussels, is still considered an authority. In a piece dated April 3, 2016, a former Le Monde diplo editor, Alain Gresh, and others, called Ramadan’s voice one that “carries weight in poor neighborhoods” and to which “young people listen.”

    One should know that all manner of conspiracy theories are often uncritically echoed. In a talk to the Friends of Le Monde diplomatique in Montpellier, in May 2010, Professor Annie Lacroix-Riz endeavored to prettify the fascistic myth of the synarchism of the secret elite. Holocaust denier Jean Bricmont was long responsible for Le Monde diplo’s reviews of anti-American and anti-Zionist books. Frédéric Lordon, a sort of younger clone of Marxist thinker Alain Badiou, offers a chic variant, maintaining that it is no more absurd to see plots everywhere than not to see them anywhere, and that there is indeed a conspiracy of “the dominant” to blind the “dominated.”

    One has to read to believe the sycophantic review of Paul-Éric Blanrue’s 2009 book Sarkozy, Israël et les juifs, in which Blanrue wonders whether France has not become “a Zionist country” and whether former President Nicolas Sarkozy might not have been recruited by the Mossad; or the November 2004 review of Alain Ménargues’s ignominious Le Mur de Sharon (Sharon’s wall), which explains Israel’s security barrier in terms of an atavistic “Jewish separatism” derived from Leviticus.

    One has to read, if only to laugh, the article that a former director of Le Monde diplo posted, in September 2016, on an affiliated website. The fawning article was devoted to one Donald Trump, in whom the author found a thousand virtues because of his supposed hostility to “the system,” the likelihood that he would abandon the West’s “liberal orientation,” and his willingness to attack “media power,” “economic globalization,” and “Wall Street’s arrogance” (and that’s not the half of it).

    And, only for the record, I recall how these consummate “anti-imperialists,” 40 years after Castro’s tyranny was fully exposed, embraced the Cubans’ cartoonish protégé, Hugo Chávez. The young people of Venezuela are enslaved by a grotesque regime; they despair of the future; and they are hungry. And Le Monde diplo? After years of swooning over Chávez’s military get-ups, it continues to worship his zombie successor, Nicolás Maduro, who is even crueler and more reactionary.

    There are, of course, other forums like this in France and elsewhere: dark magnets, attracting the worst ideas of the era. But they are usually found on the far right, whereas Le Monde diplo persists in claiming the radical tradition of the left, which sought a historical rupture, in order to free the human race from the idols and ghosts of the past.

    Some of us recall the appeal of that project very well. The contributors to Le Monde diplo’s trifling dossier, however, no longer have any idea about that project whatsoever. They are clueless and deluded practitioners of an alternative journalism whose idea of boldness is to go after an independent writer. One day, these self-appointed commissars really should find the time to thank me for the fury that I inspire in them, which seems to have become their last tether to reality.

    But it is not that simple, because their febrile stupidity does not prevent them from being dangerous. And I would continue to treat them with contempt, as I have done for 20 years, were I not persuaded that with them the red line – or red-brown line – is being crossed.

    If the extremes of the political spectrum meet, it will happen through outlets like Le Monde diplo. If, by one of those political cross-breedings of which the last century gave us such infamous examples, the academic owls who savor their wads of rejection and rancor should form a hybrid with the vultures of far-right populism, Le Monde diplomatique will have been the laboratory.

    I speak out now because we may not be far from that point.



  • Yvelines : le mari violent voulait pendre sa femme à un crochet - Le Parisien
    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/le-mari-violent-voulait-pendre-sa-femme-a-un-crochet-22-07-2017-7149888.p
    http://s1.lprs1.fr/images/2017/07/22/7149888_3657159-police-nat.jpg
    Les mots sont importants : j’ai donc mis tout l’article et je mets en gras ce qui mérite plus d’attention.
    Le titre laisse penser à un escalade de violence conjugale. En fait, il s’agit de torture et de tentative de meurtre avec préméditation.

    Il a infligé à la mère de ses enfants un interrogatoire ultraviolent pour lui faire avouer de prétendues infidélités.

    C’est à son fils de 12 ans que cette maman doit finalement la vie. Son compagnon de 43 ans a été mis en examen, vendredi, à Versailles (Yvelines), pour tentative de meurtre. La justice lui reproche d’avoir, dans la nuit de lundi à mardi à Viroflay, tenté de tuer sa compagne, au cours d’une séance de torture sur fond de jalousie .

    A 3h55, rue Joseph-Chaleil, le garçon de 12 ans prévient la police. Il explique qu’il entend du bruit en bas de chez lui. Il est très inquiet car il voit régulièrement sa mère se faire battre par son père . Les policiers en patrouille arrivent rapidement devant le pavillon. Ils aperçoivent un homme sortir par la fenêtre et prendre la fuite dans les bois qui bordent la maison.

    Les fonctionnaires entrent et découvrent une femme pieds et poings liés, le visage tuméfié. « Elle était entièrement saucissonnée avec des câbles électriques et une ceinture. Cette femme était aussi bâillonnée pour l’empêcher d’appeler au secours », détaille une source proche de l’affaire. La victime, en état de choc, explique qu’en début de soirée elle avait accepté de se laisser attacher car son mari lui a laissé croire qu’il s’agissait d’un jeu sexuel .

    Connu pour des faits de violences conjugales

    Mais cette manoeuvre était destinée à lui faire subir un interrogatoire en règle ultraviolent . « Alors que les quatre enfants étaient à l’étage, son mari lui a donné des coups de poing au visage et l’a frappée sur tout le corps avant de l’asperger de liquide d’allumage de barbecue pour la brûler , ajoute une source proche du dossier. Il avait même prévu de l’accrocher sur un mur en y plantant une sorte de crochet . Il lui reprochait d’avoir des relations sexuelles avec d’autres hommes. Il la frappait pour qu’elle avoue. Mais c’était complètement faux. » Cette femme de 40 ans est conduite à l’hôpital du Chesnay. Elle ne souffre d’aucune fracture, mais le traumatisme psychologique est très important.

    Son bourreau est le père de ses quatre enfants, âgés de 6 à 15 ans. Il venait récemment de réintégrer le domicile après une séparation . Il est connu des services de police pour de multiples faits de violences conjugales commis sur ses précédentes compagnes .

    Les enquêteurs du commissariat de Versailles sont parvenus à le localiser à Nanterre (Hauts-de- Seine), où il se cachait dans un hôtel. Il a été interpellé jeudi midi rue Clemenceau, avant d’être placé en garde à vue. Devant les fonctionnaires, il est passé aux aveux, expliquant qu’il avait agi par jalousie mais qu’il n’avait pas l’intention de tuer la mère de ses enfants.

    Il devait compter sur la résistance naturelle des femmes à la torture pour qu’elle ne claque pas après avoir été battue sur tout le corps, brûlée vive et pendue…

    https://seenthis.net/messages/616981 via Agnès Maillard


  • FontShop
    https://www.fontshop.com/content/the-japanese-foundry-scene
    https://www.fontshop.com/meta_images/content_item/1728.jpg

    This piece focuses on the Japanese font foundry scene. It is a scene in constant change, a result of bankruptcies by individual companies, mergers, start-ups and constantly shifting licensing models. In what follows, I intend to provide an overview of the most important foundries today.

    #typo #japonais

    https://seenthis.net/messages/617058 via baroug


  • Every Israeli should read the Palestinian assailant’s last will and testament -
    Gideon Levy
    Haaretz.com

    http://www.haaretz.com/opinion/1.802858

    “These are my last words,” wrote the young man from the West Bank village of Kobar before setting out to kill settlers in the adjacent settlement of Halamish. “I am young, not yet 20. I had many dreams and aspirations, but what kind of life is this, with our women and youths murdered without justification?”
    What could we have told Abed? That their women and youths were not being murdered without justification? Abed lived in a beautiful village, in a reality that could not be uglier. His neighbor Nael Barghouti, for example, who was released from an Israeli prison after serving 33 years for murdering a bus driver, was returned to prison — in an act of terrible arbitrariness — ostensibly for violating the terms of his parole. Another neighbor, naturally, is Marwan Barghouti, who in a more just and less stupid world would have long been free ago to lead his nation.

    https://seenthis.net/messages/616933 via Nouvelles d’Orient


  • #Séries, #divertissement, #télé-réalité : #écrans et imaginaires
    « Manière de voir » #154, août - septembre 2017
    https://www.monde-diplomatique.fr/mav/154 #st
    https://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L300xH372/arton57754-765b2.jpg

    Une Chinoise qui, dans une émission de télé-réalité, déclare qu’elle préfère « pleurer dans une BMW que rire sur une bicyclette » ; l’écho d’un feuilleton turc dans le monde arabe ; la critique sociale incisive de « The Wire » ou de « Black Mirror »… Partout, la télévision joue avec les fantasmes et, l’air de rien, brasse les rêves et les idéologies.



  • Les femmes d’occasion.

    Audi s’excuse après avoir comparé des femmes à ses voitures d’occasion
    http://www.leparisien.fr/laparisienne/actualites/societe/chine-audi-s-excuse-apres-avoir-compare-des-voitures-d-occasion-a-des-fem

    La marque automobile Audi vient de faire scandale en Chine en voulant faire dans un spot publicitaire la promotion de ses voitures d’occasion. Le constructeur allemand n’a pas trouvé mieux que de faire la comparaison avec une jeune femme sur le point de marier !

    La séquence commence par une scène de mariage idyllique. Devant un parterre d’invités, un jeune couple est sur le point de se dire oui lorsque la mère du futur marié se précipite sur la jeune femme pour faire une inspection en règle : oreille, nez, bouche... Alors qu’elle est sur le point de donner son approbation, elle s’aperçoit qu’elle a oublié la poitrine de la jeune femme. « Une décision importante doit être prise avec prudence », lance la marque allemande en ajoutant que chez elle, tous les véhicules d’occasion ont obtenu une certification officielle.

    #pub #sexisme #mariage #virilité #belle-mère #prostitution #automobile

    https://seenthis.net/messages/616292 via mad meg


  • Le Brésil risque de subir l’une des plus grandes régressions écologiques et sociales de son histoire - Basta !
    https://www.bastamag.net/Le-Bresil-risque-de-subir-l-une-des-plus-grandes-regressions-ecologiques-e
    https://www.bastamag.net/IMG/arton6261.jpg?1498722800

    Les grands propriétaires terriens ont toujours été très influents au Brésil. Mais leurs tentatives de détruire la forêt amazonienne au profit de l’agro-business et de rétablir une forme de travail forcé pour les plus pauvres avaient été jugulées pendant dix années de gouvernement de gauche. La destitution, il y a un an, de la présidente Dilma Roussef a libéré leurs ardeurs. Les députés « ruralistes » sont en train de démanteler toutes les lois et institutions préservant l’environnement et défendant les droits des plus pauvres, avec la complicité du président conservateur Michel Temer. En parallèle, les assassinats de militants sans-terre se multiplient dans les campagnes, en toute impunité. Une quasi « situation de guerre civile » larvée, analysée par Laurent Delcourt, chercheur au Cetri.


  • Les FARC et le gouvernement colombien célèbrent aujourd’hui le dépôt des 7.132 armes stockées par l’ONU. C’est une étape importante de l’Accord Final. A partir d’aujourd’hui la réintégration des FARC dans la vie civile -encore rassemblées dans 26 zones de transition- est fixée à 60 jours.
    Cependant, de nombreux défis persistent quant à l’application des Accords de paix signés en décembre. Il reste, entre autres, la question de substitution de cultures illicites et le développement rural intégral et durable, la bonne mise en place de la juridiction spéciale pour la paix (JEP) chargée de faire lumière, juger les responsables et contribuer à la reconnaissance des victimes, la validation du statut de l’opposition par la Chambre des Représentants et la garantie de sa sécurité, la constitution du parti politique des FARC etc

    Relire Avec la guérilla des FARC, en attendant la paix : http://www.monde-diplomatique.fr/2016/08/RAMIREZ/56070 @mdiplo @medelu

    #Colombie
    #FARC
    #AmériqueLatine
    #Paix