7h37

La sélection de Seenthis, maison-mère du Zinc. Une minute plus tard.

  • Sur #Arte, documentaire « L’#Afrique, terre promise du numérique »

    https://www.arte.tv/fr/videos/071435-000-A/l-afrique-terre-promise-du-numerique

    Une catastrophe presque complète que ce documentaire, ou plutôt cette publicité pour une consultante omniprésente à l’écran. C’est très lénifiant (plus besoin de se préoccuper de l’Afrique, tous leurs problèmes sont en voie de solution grâce à l’innovation technologique), très solutionniste (tous les problèmes vont être résolus par le numérique), pro-capitaliste (on ne voit aucun service public, aucune université, aucune ONG, uniquement des entreprises à but lucratif, mais avec une « démarche sociale », attention), Uber est cité comme exemple et modèle à suivre. Un des patrons interviewés résume bien l’idéologie du film « malheureusement, 90 % des fonds vont encore aux ONG ».

    Bien sûr, il n’y a aucune réflexion sur les problèmes : la technologie est un but en soi. Par exemple, on nous dit que « Paygo permet de se passer d’espèces ». Mais pourquoi ? quel est l’intérêt de s’en passer ?

    Alors qu’on nous montre plein de solutions technologiques qui collectent énormément de données personnelles (comme ce Paygo, qui connait tous nos paiements), la seule référence aux dangers de la surveillance (une phrase en passant) concerne les risques dûs à l’État : zéro mention des risques dûs aux entreprises privées.

    À 45:12 arrive l’inévitable #blockchain, arme favorite des consultants pipeauteurs (on se souvient de la légende du cadastre blockchainisé au Ghana, souvent reprise mais jamais sourcée). Aucune explication, juste des promesses magiques (« c’est chiffré et infalsifiable »).

    #développement #pipeautage

    https://seenthis.net/messages/712150 via Stéphane Bortzmeyer