• « La tactique est simple et toujours la même désormais. Bloquer l’avancée de la manifestation en tête et provoquer les heurts. Du coup les manifestants font demi-tour et repartent dans l’autre sens. Ceux qui étaient en queue de manif se retrouvent en tête. Les CRS avancent alors rapidement leurs forces stationnées dans les rues adjacentes et prennent en étau les manifestants. Les resserrent et les aspergent de leurs armes, grenades lacrymogènes, grenades assourdissantes, grenades de désenserclement dont les éclats blessent les plus proches des déflagrations. C’est la guerre ! La guerre des CRS obéissants à des ordres iniques, bien soumis à l’autorité de leurs supérieurs contre des gens qui ne demandent qu’à exprimer pacifiquement leur colère et leur envie de vivre heureux autrement. »
    Dans la nasse
    https://zad.nadir.org/spip.php?article6103