salimsellami

علمني ابي رحمه الله ان الطمع يفسد الطبع

  • Attentat d’Ahwaz : le CGRI réagit
    https://www.presstv.com/DetailFr/2018/09/22/574862/Iran--lArabie-derrire-lattentat-dAhwaz
    https://cdn.presstv.com/photo/20180922/76ff4227-2c5c-4f59-a183-9d7025fd8955.jpg

    ❝"Al Ahwaziya" est soutenu par l’Arabie saoudite (CGRI)
    Sat Sep 22, 2018 10:24AM
    AccueilIran

    Un attentat terroriste vise un défilé militaire à Ahwaz, le 22 septembre 2018. ©IRNA
    Le porte parole du Corps des gardiens de la Révolution islamique, le général de brigade Ramezan Sharif a dénoncé les "parrains" des terroristes qui ont attaqué ce samedi un défilé militaire à Ahwaz, chef-lieu de la province du Kouzestan, attaque qui selon un dernier bilan a fait 29 morts dont des civils et plus de 50 blessés. Selon le porte-parole, les quatre assaillants qui ont tiré sur la foule des badauds ainsi que sur les militaires participant au défilé appartenaient au "Al Ahwaziya", une milice armée financée par l’Arabie saoudite.

    Iran : le défilé militaire à Ahwaz visé
    Les terroristes d’"Al Ahwaziya" ont ouvert le feu sur la foule et les militaires lors d’un défilé militaire à Ahwaz. Deux terroristes ont été tués, un autre blessé et un quatrième a été arrêté.
    Selon le général Sharif, "le groupuscule, financé par l’Arabie saoudite, a choisi une date symbolique à savoir le jour du défilé annuel des forces armées et alors que des millions d’Iraniens viennent de commémorer le deuil d’Achoura. D’où d’ailleurs le fait que les assaillants ont tiré non seulement sur les militaires mais bien sur la foule. Dans tout ceci, il y a la volonté malsaine des commanditaires de cet acte terroriste de nuire à la grandeur de nos forces de combat et de défense". 

    Le général de brigade, Ramezan Sharif (Archives)
    Le CGRI a raison

    Pour le reste la couverture médiatique accordée par les médias saoudiens à cet événement donne raison au général iranien. Dans les minutes suivant l’attaque terroriste contre le défilé militaire à Ahwaz, et tandis que les forces de l’ordre iraniennes tentaient toujours de neutraliser l’attaque terroriste, la chaîne saoudienne, Al-Arabiya a interrompu ses émissions pour évoquer dans les détails le modus operandi de l’attentat. Al-Arabiya a été de loin le premier média de la région à avoir diffusé cette information et son compte twitter est même allée jusqu’à évoquer le nombre de morts et de blessés. Dans la foulé, des sites d’information proches des terroristes ont même évoqué "la chute d’Ahwaz" ! 

     

     

    Interrogé par Al-Alam, le général de brigade Shekarchi, un des hauts commandants du CGRI voit à travers ce geste un acte de guerre : " Nos forces de sécurité ont très rapidement pris le contrôle de la situation qui était loin d’être facile dans la mesure où les terroristes, déguisés en militaires, s’étaient mêlés à la foule et tiraient aveuglément sur les badauds et des militaires. L’un des quatre terroristes est détenu par nos forces et il devra expliquer d’où il prenait ses ordres". 

    Hechmatollah Falahatpicheh, président de la Commission pour la sécurité nationale au Parlement iranien.(IRNA)
    Rejoint par les journalistes, le président de la Commission pour la sécurité nationale au Parlement iranien, Hechmatollah Falahatpicheh, a appelé à une riposte "ferme" :« si nos ennemis croient pouvoir porter atteinte à nos capacités militaires et défensives avec ce genre d’action, et bien ils se trompent lourdement. Ces actes terroristes contribuent seulement à prouver la justesse de nos politiques et nous donner une plus grande latitude à agir pour en finir avec le terrorisme". 

    Et le député de poursuivre : « Les protecteurs et les sponsors des terroristes savent bien que la République islamique d’Iran et la défense iranienne vont au-delà de ses frontières et sur ce, les commanditaires de l’attaque terroriste de ce samedi devront s’attendre à notre riposte