Rezo

Le portail des copains [RSS/SeenThis]

  • « Un coup de poignard dans le dos de ceux qui luttent », la CGT Chimie se désolidarise du communiqué signé par Martinez
    http://www.revolutionpermanente.fr/Un-coup-de-poignard-dans-le-dos-de-ceux-qui-luttent-la-CGT-Chim
    http://www.revolutionpermanente.fr/IMG/arton14014.jpg

    L’heure n’est pas au « dialogue social », il est à imposer des négociations sous le contrôle du rapport de forces.

    Dans une période de tension sociale, le rôle de la CGT est d’être auprès des travailleurs et non, supplétif du pouvoir patronal et gouvernemental dans un appel au calme auprès de ceux qui n’ont d’autre choix que de lutter.

    La violence n’est en rien dans l’expression des revendications, elle est dans les rapports sociaux subis par les plus démunis, par les petites gens, les sans-dents, tous ces salariés qui ne sont reconnus ni dans l’emploi, ni par le salaire, ni par des conditions de travail décentes. Si violence il y a, la responsabilité est à rechercher du côté des oppresseurs et non des opprimés.

    La FNIC-CGT condamne la violence patronale, la répression syndicale et policière, la violence d’Etat, la complicité réformiste, qui sont la seule réponse des promoteurs de l’ordre capitaliste, Macron, Roux de Bézieux et la liste des autres organisations syndicales signataires de la déclaration.

    La FNIC-CGT appelle ses syndicats à entrer massivement en grève dès à présent comme dans le pétrole, le caoutchouc, la chimie, et pour le 14 décembre, journée de grève interprofessionnelle.

    https://seenthis.net/messages/742265 via Agnès Maillard