Hélène Richard

Journaliste au « Monde diplomatique »

  • Jean Tirole, ou le triomphe de l’« élitisme transatlantique » - Mémoire des luttes
    http://www.medelu.org/Jean-Tirole-ou-le-triomphe-de-l

    #Tirole #economiste #manuel

    Il s’est d’ailleurs largement gardé de prendre clairement parti sur les grands choix de politique macroéconomique post-crise, à la différence d’un Stiglitz ou d’un Krugman. A l’opposé d’un autre Français beaucoup lu actuellement aux Etats-Unis, Thomas Piketty, ses travaux ne font pas l’objet de débats publics passionnés, même lorsqu’ils portent sur le thème pourtant aujourd’hui central de la réforme du marché du travail (1). C’est un peu le triomphe paradoxal de la « dismal science » (la science lugubre) : le coût d’entrée de ses travaux théoriques est élevé, et ses textes grand-public ont l’attrait des études les plus austères du ministère des finances.

    (1) Sur ce sujet également, Jean Tirole a rejoint dans les années 2000 la cohorte des économistes français qui proposent d’en finir avec le CDI au profit d’un « contrat unique », ce que Nicolas Sarkozy, converti à cette proposition, n’a finalement pas mis en œuvre entre 2007 et 2012. Peut-être en 2017 ? En attendant, c’est Emmanuel Macron et Manuel Valls, tout occupés à remettre en cause les « tabous » du système d’assurance-chômage, qui pourraient finalement tirer profit d’un allié inattendu, susceptible de légitimer leur volonté d’accélérer les « réformes structurelles » demandées de toute part (Allemagne, Commission européenne, OCDE, etc.).