• Chomsky : Donald Trump est en train de gagner parce que l’Amérique blanche est en train de mourir | Réseau International

    http://reseauinternational.net/chomsky-donald-trump-est-en-train-de-gagner-parce-que-lamerique

    Je ne sais pas trop quoi en penser, mais je référence pour plus tard.

    http://reseauinternational.net/wp-content/uploads/2016/03/noam.jpg

    Noam Chomsky dit que l’ascension de Trump est due en partie à des sentiments profondément enracinés et potentiellement fatals de peur et de colère.

    Noam Chomsky dit que l’ascension de Donald Trump dans la politique américaine est en partie alimentée par une peur et un désespoir très profonds, qui pourraient être causés par une croissance alarmante du taux de mortalité chez les blancs pauvres sous-éduqués.

    « Il trouve à l’évidence un écho dans des sentiments très profonds de colère, de peur, de frustration et de désespoir, probablement dans des parties de la population dont le taux de mortalité est en train d’augmenter, chose inouïe en dehors des guerres et des catastrophes naturelles » a dit Chomsky au Huffington Post, dans une interview de jeudi dernier.

    #états-unis #élections #trump #chomsky

    http://seenthis.net/messages/466785 via Reka

    • Toutes les sociétés fondées sur la peur de l’autre, l’insécurité et le populisme mènent tôt ou tard vers le chaos permanent.
      Dans « Ce Populisme qui vient », si bien expliqué par Raphaël Liogier, attendons-nous à la réémergence de toutes les extrêmes (klux klux klan, extrême droit, droite extrême, radicalisme religieux, etc.),
      C’est le cas, aux Etats-Unis, en Israël, dans la France de Hollande et de Sarkozy, de plus en plus en Europe, et bientôt en Pologne et ailleurs. Des sociétés de plus en plus fermées et imbéciles, entre les mains de quelques fortunés ignorants et ultracapitalistes.
      La question de la gouvernance par des hommes d’esprit est sérieusement posée.
      N Robin

    • Je pense que la peur ne vient pas de nulle part, elle est alimentée et instrumentalisée pour :
      1. détourner l’attention du pillage organisé des ressources communes et de la flambée des inégalités qui en résulte
      2. Elle permet d’alimenter les comportements violents qui finiront par « nécessiter » des reprises en main par des politiques « fortes », autrement dit, elle favorise la mise en place de pouvoirs au service exclusif et violent de ceux qui pillent les ressources.