• A l’école de la « récré » (La Croix)
    http://www.la-croix.com/Famille/Parents-et-enfants/A-l-ecole-de-la-recre-2016-04-12-1200752946

    Comme l’a montré la chercheuse Julie Delalande, la cour de récréation n’est pas seulement un lieu servant d’exutoire au trop-plein d’énergie accumulé dans le huis clos de la salle. Elle constitue aussi un espace d’apprentissage. On y acquiert, entre autres, des compétences motrices et cognitives.
    […]
    Cet exemple met en lumière une caractéristique centrale de ces apprentissages informels, le fait qu’ils interviennent, souligne Julie Delalande, « entre pairs, sans forcément s’inscrire dans un projet éducatif ». Cela vaut en particulier pour ce qui relève de la constitution des groupes et de la hiérarchie éventuelle qui s’y applique, de la fixation des règles du jeu et de l’occupation de l’espace.
    […]
    Dans le cadre d’une thèse en éducation [que Marianne Lenoir] a soutenue en 2012 sur le thème du bien-être des élèves de collège, elle a mené une vaste enquête auprès des jeunes et de leurs professeurs en Saône-et-Loire. « Il en ressort que les enseignants sous-estiment une certaine forme de violence perçue par les collégiens : beaucoup se plaignent ainsi de la domination des grands sur les plus petits, domination qui se produit essentiellement dans la cour », indique-t-elle.

    #éducation #récréation #école #collège #apprentissage_informel #espace #domination #aménagement_de_l’espace #motricité

    http://seenthis.net/messages/488472 via Heautontimoroumenos