7h37

La sélection de Seenthis, maison-mère du Zinc. Une minute plus tard.

  • Quand les Lyonnais·es font pas comme les autres : retour sur 10 ans de Rebellyon
    http://rebellyon.info/Petit-retour-sur-Rebellyon-pour-ses-10.html
    A partir de lundi, le site lyonnais fête sa décennie pendant une semaine, l’occasion de faire un retour sur les origines du projet et son actualité.

    Après cette soirée, le projet d’Indymedia lyonnais s’essouffla et ne vit jamais le jour. Une autre initiative émergea quelques mois plus tard, en septembre 2004, à partir des critiques formulées et des expériences accumulées localement. Cinq éléments en particulier furent à l’origine des réflexions :
    – le besoin d’autonomie en matière de diffusion de l’information en période de mouvements sociaux, c’est-à-dire la possibilité pour les collectifs de s’organiser pour court-circuiter les médias dans le récit qui peut être fait d’un événement, d’une action, ou tout ce qui nous concerne. A condition pour cela de s’assurer d’une diffusion réelle pouvant rivaliser sur certains sujets avec la presse locale.
    – l’espace relativement large que les libertaires lyonnais constituaient alors (tant par le nombre de personnes que les structures ou thématiques abordées). Les nombreux outils communs dont il était doté favorisaient par ailleurs les rencontres et la confiance entre les « militant·es » ;
    – les journaux papiers libertaires, à travers différentes initiatives locales, du « Popouri » diffusé gratuitement au début des années 2000, à « IRL », qui avait représenté auparavant une force importante et rassembleuse du mouvement libertaire local ;
    – la volonté de proposer un espace ouvert aux contributions, ouvert à la publication de toutes les personnes, qui, localement, se retrouvaient dans nos idées, non réservé à des spécialistes de l’écriture, en proposant également de s’entraider ;
    – le système de publication sur Internet Spip, directement inspiré des journaux ou des fanzines, né au cœur de l’extrême gauche, avec ses nombreux moyens d’interagir entre auteur·es d’articles et l’entraide qu’il permettait.

    Rebellyon, c’est aussi quelques chiffres qui intéresseront les personnes de #Spip sur la singularité de l’expérience :

    plusieurs milliers de lecteurs quotidiens, une moyenne de 3 à 5 articles mis en ligne chaque jour (hors mouvement social), environ 1 450 rédacteurs inscrits sur le site ayant proposé au moins un article chacun et plus de 10 000 articles en ligne.

    http://rebellyon.info/Rebellyon-info-a-10-ans-et-ca-se-fete.html

    #medias_libres #militants #anarchisme #mutu

    http://seenthis.net/messages/382727 via Ari