• Les tiraillements interpartisans bouleversent la donne - Nada MERHI - L’Orient-Le Jour
    https://www.lorientlejour.com/article/1045965/les-tiraillements-interpartisans-bouleversent-la-donne.html

    Appuyé par Nakabati, un mouvement proche de Beyrouth Madinati, ainsi que par le Parti socialiste progressiste (PSP), les Kataëb et le Renouveau démocratique, Jad Tabet a remporté la bataille au terme d’une longue journée électorale, avec 4 079 voix contre 4 058 (soit un écart de vingt et une voix) accordées à Paul Najm, candidat du Courant patriotique libre (CPL) et président de la liste consensuelle des partis CPL, courant du Futur, mouvement Amal et Hezbollah, auxquels s’est rejoint in extremis le parti des FL au terme de longues discussions entre les FL et le courant du Futur qui se sont prolongées tard dans la nuit de vendredi à samedi. Pierre Geara (candidat indépendant appuyé par le PNL) a obtenu de son côté 1 082 voix.

    Que s’est-il donc passé au cours de cette journée électorale ? Selon une source bien informée, « la bataille était très politisée ». Détaillant les raisons ayant mené à ces résultats, elle indique que le PSP a, dès le départ, appuyé la candidature de Jad Tabet et concentré ses forces sur cette candidature. Elle rappelle que la relation entre le mouvement Amal et le CPL n’a jamais été bonne, et, par conséquent, le vote chiite en faveur de Paul Najm a été à son plus faible taux. Toujours selon cette source, il existe un fort mécontentement au sein du courant du Futur concernant la gestion du parti, qui s’est traduit lors des élections municipales par le nombre de votes accordés à Beyrouth Madinati et samedi par les voix accordées au candidat de Nakabati.

    https://seenthis.net/messages/587689 via assalam12