7h37

La sélection de Seenthis, maison-mère du Zinc. Une minute plus tard.

  • Allemagne. Les femmes à la peine - Monde - LeTelegramme.fr
    http://www.letelegramme.fr/monde/allemagne-les-femmes-a-la-peine-14-08-2017-11628309.php

    http://www.letelegramme.fr/images/2017/08/14/comme-helga-80-ans-11-des-retraites-allemands-sont_3561253.jpg
    Comme Helga, 80 ans, 11 % des retraités allemands sont contraints de travailler pour arrondir leurs fins de mois. C’est la conséquence des réformes Schröder du début des années 2000 qui ont accru les inégalités entre les personnes âgées.

    Dans un Berlin où la gentrification renchérit la vie, beaucoup de gens sont à la peine pour finir leur existence dans la dignité. La situation d’Helga est loin d’être une exception. Selon l’Institut fédéral de la statistique allemand, le nombre de retraités contraints de travailler a doublé en dix ans, soit 11 % des plus de 65 ans. Les réformes Schröder du début des années 2000 étaient motivées par l’ambition de sauver le système par répartition, menacé par le vieillissement de la population. Au menu : baisse des taux de cotisation et allongement progressif de la durée du travail. Cette réforme du chancelier social-démocrate a finalement eu pour effet pervers d’accroître les inégalités entre les personnes âgées. Avec des femmes en première ligne des injustices. Dans son livre, l’universitaire Kristina Vaillant évoque des « travailleuses piégées ». « Le retraité allemand standard est défini par la loi : il a travaillé 45 ans à plein temps, avec un salaire brut moyen de 3.000 euros. Quand il remplit tous ces critères, il perçoit une pension complète. Sinon, il y a des décotes automatiques qui touchent souvent les femmes, car la moitié de celles qui travaillent le font à mi-temps. S’est ajoutée la libéralisation du marché du travail, avec les minijobs, à 10 euros de l’heure ou moins, sans cotisations retraite. Dans ce secteur, il y a deux fois plus de femmes que d’hommes.  » Résultat : les femmes perçoivent moitié moins de retraite que les hommes. Sel
    on une étude de l’institut Bertelsmann parue fin juin, dans la génération des baby-boomeuses parvenant à la retraite en 2030, la moitié percevra moins de 950 euros par mois, tous revenus complémentaires compris.

    https://seenthis.net/messages/622250 via Simplicissimus