• Le socialisme du « bien vivre »
    http://www.medelu.org/Le-socialisme-du-bien-vivre

    Après avoir traversé non seulement une crise économique, sociale et démocratique – fruit du fondamentalisme néolibéral – mais aussi une crise de dirigeants et d’idées, une grande partie de l’Amérique Latine a réussi à s’extirper du joug des technocrates obséquieux et de l’orthodoxie aveugle qui nous a mené à la ruine. Nous avons eu l’audace de penser à nouveau par nous-mêmes, de repenser notre propre notion de « l’économique et de la politique ». C’est ainsi qu’a surgi le « Socialisme du bien vivre [buen vivir] ». Le « Socialisme du bien vivre » se nourrit de la conjugaison réflexive de plusieurs socialismes : le classique, le scientifique, mais aussi le socialisme agraire d´Emiliano Zapata, le socialisme andin du péruvien José Carlos Mariategui, la doctrine sociale de l´Eglise, la théologie de la (...)

    #Rafael_Correa