• Quand la France déçue s’éloigne de l’Arabie Saoudite (1/3)
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/quand-la-france-decue-s-eloigne-de-l-arabie-saoudite-1-3-755483.html
    https://static.latribune.fr/full_width/572424/mbs.jpg

    Paris et Ryad ne sont plus tout à fait alignés sur une vision géostratégique commune de la région du Golfe. Car à être trop proche des positions saoudiennes, la France n’a pas été respectée par l’Arabie Saoudite.

    Entre Paris et Ryad, c’est désormais très clair après une période d’incompréhension. Si dans un premier temps sous le quinquennat de François Hollande, la France était trop proche des attentes de l’Arabie Saoudite, qui n’a jamais renvoyé l’ascenseur, aujourd’hui, les deux pays ne sont plus tout à fait alignés sur une vision géostratégique commune de la région. Notamment sur des dossiers géopolitiques aussi explosifs tels que l’Iran, le Liban et le Qatar... Deux crises majeures ont d’ailleurs été évitées in extremis par les États-Unis notamment, car Ryad était, semble-t-il, tout prêt à en découdre avec le Qatar, puis à aller bombarder le Liban, selon plusieurs experts de la politique moyen-orientale interrogés par La Tribune, qui étaient très inquiets de la situation au Moyen-Orient.
    […]
    Le prince-héritier saoudien a expliqué à Emmanuel Macron que les entreprises françaises, à l’image des groupes américains, pourraient bénéficier de contrats de la part du royaume à condition de ne pas commercer avec... l’Iran. Ce qui a visiblement fait tiquer Emmanuel Macron, qui lui aurait répondu qu’on ne parlait pas comme cela de la France. Ce qui dénote une prise de conscience de la France et une réorientation de la diplomatie française vis-à-vis de Ryad. Car pendant cinq ans, Paris a accordé un véritable blanc-seing à la politique internationale saoudienne. Trop et en pure perte malgré les promesses de contrats mirifiques promis à la France. Mais l’Arabie Saoudite n’a finalement jamais renvoyé l’ascenseur à Paris ou très peu. Il semble donc que la France se détache quelque peu de cette politique d’alignement sans faille entre Ryad et Paris.

    https://seenthis.net/messages/649819 via Simplicissimus