7h37

La sélection de Seenthis, maison-mère du Zinc. Une minute plus tard.

  • Dans l’économie de la pauvreté, la drogue |
    https://www.1538mediterranee.com/2017/04/19/dans-leconomie-de-la-pauvrete-la-drogue

    Interview avec la sociologue Claire Duport dont les travaux l’ont menée des quartiers populaires de Marseille, à Saint-Denis en région parisienne et tout autour du pourtour méditerranéen.

    Cette interview flingue plein de poncifs sur la drogue et son économie...

    #drogue #économie #pauvreté #Marseille #sociologie

    https://seenthis.net/messages/599044 via cy_altern


  • Edouard Philippe Premier ministre : un cancre de l’Assemblée pour diriger la majorité de Macron
    https://www.crashdebug.fr/actualites-france/13604-edouard-philippe-premier-ministre-un-cancre-de-l-assemblee-pour-dir

    Et hop deux Bilderberg au gouvernement...

    Edouard Philippe, nommé Premier ministre ce lundi 15 mai, est intervenu durant sa carrière de député... seulement dix fois dans le débat législatif. Assez loin de la "forte expérience de la vie politique, de l’art parlementaire" exigée par Emmanuel Macron pour entrer à Matignon.

    Pour diriger sa majorité parlementaire, Emmanuel Macron a donc choisi... un cancre de l’Assemblée. En cinq ans, Edouard Philippe, le nouveau locataire de Matignon, ne s’est en effet pas tellement fait remarquer du côté du Palais Bourbon. Ou alors, plutôt par son absence ! Depuis sa première élection comme député, en 2012, il compte à son actif seulement dix interventions dans le débat législatif. Et sur les 404 textes adoptés par le Parlement au cours du dernier (...)

    #En_vedette #Actualités_françaises


  • L’histoire oubliée des « radium girls », dont la #mort a sauvé la vie à des milliers d’ouvrières
    https://www.buzzfeed.com/authorkatemoore/lhistoire-oubliee-des-radium-girls-dont-la-mort-a-sauve-la
    http://img.buzzfeed.com/buzzfeed-static/static/2017-05/6/17/enhanced/buzzfeed-prod-fastlane-03/original-15339-1494107221-8.jpg?crop=1600:838;0,173

    Lorsque leur #entreprise font taire le rapport, les ouvrières sont face à un défi d’envergure : prouver le lien de causalité entre leur mystérieuse #maladie et les particules de #radium ingérées au quotidien. Si elles sont persuadées que leur #travail est fautif, elles doivent combattre le consensus de l’époque considérant l’élément comme bénéfique. En réalité, ce n’est qu’à la mort du premier employé masculin de l’usine que les spécialistes prendront les choses au sérieux . En 1925, Harrison Martland, un brillant médecin, met au point des tests prouvant une fois pour toutes que les ouvrières ont bien été intoxiquées au radium.

    Le Dr Martland explique aussi ce qui s’est passé à l’intérieur de leur corps. Dès 1901, on savait qu’une exposition externe au radium pouvait être extrêmement nocive : Pierre Curie avait lui-même déclaré qu’il ne voulait pas entrer dans une pièce contenant un kilo de radium pur, tant il risquait de voir brûlée toute la peau de son corps, de perdre la vue et probablement la vie. Martland allait découvrir qu’une ingestion de radium, même à très faible dose, pouvait causer des dégâts mille fois plus graves.

    (…)

    Sauf que son entreprise, Radium Dial, imite l’USRC et nie toute responsabilité. Les examens médicaux prouvent que les ouvrières montrent des signes évidents d’#irradiation, mais les résultats sont camouflés. Radium Dial va jusqu’à acheter des pleines pages dans la presse locale où l’on pouvait lire : « Si nous avions eu la moindre raison de croire que nos conditions de travail étaient dommageables à la santé de nos employées, nous aurions immédiatement fermé nos ateliers. » Lorsque les premières ouvrières commencent à mourir, les cadres de Radium Dial pillent leur tombe pour qu’aucun médecin légiste n’analyse leurs os irradiés.

    #capitalisme #crime

    https://seenthis.net/messages/598677 via Agnès Maillard



  • Belgique : Les plannings familiaux ne pourront plus délivrer la pilule du lendemain RTBF - Belga - 16 Mai 2017
    https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_les-plannings-familiaux-ne-pourront-plus-delivrer-la-pilule-du-lendemain

    Un communiqué du PS dénonce le lâchage des centres de planning familial par la ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD) et la majorité MR-CD&V-N-VA-Open VLD qui refuse de permettre aux centres de planning familial de continuer à distribuer légalement la pilule du lendemain.

    La députée socialiste Fabienne Winckel décrit une situation absurde : « Pourquoi la ministre et sa majorité s’entêtent-t-ils à refuser cette autorisation alors que la pilule du lendemain est déjà disponible sur Internet sans aucune prescription ? Les centres de planning familial ont pourtant besoin de de cette autorisation pour pouvoir pleinement exercer leur mission : proposer un lieu d’accueil où chacun peut trouver une aide en matière de vie sexuelle et affective et qui délivre notamment, en toute confidentialité, des pilules du lendemain aux jeunes filles qui en expriment le besoin. »

    Pour Fabienne Winckel, la majorité met en péril ce service aux jeunes filles en difficulté : « Les centres de planning familial ne seront plus en mesure s’assurer ce service essentiel avec pour conséquence que, ne bénéficiant plus de l’anonymat et de la gratuité garantis par ces centres, certaines (jeunes) femmes rencontreront peut-être des difficultés pour se procurer ces pilules. Cela va à l’encontre du droit fondamental de chaque femme à disposer de son corps. Et cela pourrait aussi risquer d’engendrer une augmentation du nombre d’interruptions volontaires de grossesse, avec toutes les conséquences physiques et psychologiques que cela implique. »

    Le PS regrette que Maggie De Block - qui s’était d’abord montrée ouverte à la recherche d’une solution structurelle - fasse marche arrière et refuse de trouver une solution à cette situation « totalement ubuesque ».

    #Femmes #Contraception #planning_familial #santé #avortement #ivg #sexisme #Belgique #néo_libéralisme #Santé #maggie_de_block #faux_culs

    https://seenthis.net/messages/598907 via BCE 106,6 Mhz



  • Une dénonciation de la #pseudoscience prétendant décoder le #langage non verbale.

    Outre la critique classique envers des « disciplines » se dotant des apparences de la #science (coucou #zététique), c’est la dimension libérale des soubassements d’une telle entreprise qui me semble intéressante à avoir en tête, les relations sociales étant perçues comme devant être plus performantes ou efficaces (dimension qui n’est qu’effleurée ici).

    Sur et sous les pseudosciences du décryptage du langage non verbal – Mondes Sociaux
    https://sms.hypotheses.org/9481
    https://sms.hypotheses.org/files/2017/04/business-coaching.jpg

    Ignorant ces travaux, une tendance éditoriale d’un autre ordre est montée en puissance depuis quelques années, publiant des ouvrages grand public proposant des modes d’emploi des relations interpersonnelles. Celles-ci auraient une dimension pour tout dire secrète. Les « secrets de la communication », nous y voici.

    Ces manuels se présentent comme des grammaires du non-verbal et des stratégies relationnelles cachées. Une communication efficace, telle est bien l’obsession de tous les signataires de cette prose, qui inscrivent les relations amoureuses, familiales et professionnelles dans une perspective stratégique et même balistique.

    En fait, tous ces bonimenteurs fondent leurs analyses sur un soubassement libéral, au sens économique du terme : il faudrait attendre un rendement et une rentabilité des rapports sociaux. Et pour atteindre ses objectifs (cachés), il conviendrait d’appliquer des stratégies qui ne sont plus argumentatives, mais non-verbales, en décodant nos interlocuteurs afin d’arriver à une illusoire transparence dans les relations. Celles-ci sont entrées dans une nouvelle ère du soupçon, à cause de ces « obsédés gestuels ». Car il s’agit toujours – implicitement – de manipuler autrui et d’instrumentaliser les relations sociales. Sont posées comme préambules les inévitables maladresses et les dommageables gaffes de ceux qui ne connaîtraient pas encore les secrets. Et la finalité, c’est une communication enfin efficace.

    https://seenthis.net/messages/598786 via jln


  • « De plus en plus de militaires évoquent un passage à l’état de siège en cas de nouveaux actes terroristes »
    https://www.bastamag.net/De-plus-en-plus-de-militaires-evoquent-un-passage-a-l-etat-de-siege-en-cas

    Quel est le lien entre la multiplication des interventions militaires françaises à l’étranger, la priorité donnée au Rafale et aux exportations d’armes, et l’instauration de l’état d’urgence en France ? Dans son livre récent Le Militaire. Une histoire française (éd. Amsterdam), l’économiste Claude Serfati montre à quel point l’armée et les industries militaires sont « chez elles » dans les institutions et l’économie politique de la Vème République. Une tendance qui n’a fait que s’aggraver ces dernières années, (...)

    #Décrypter

    / A la une, #Atteintes_aux_libertés, #Entretiens, #Guerres_et_résolution_des_conflits

    https://www.bastamag.net/IMG/csv/Liste_rouge_excel97_-_copie.csv

    https://seenthis.net/messages/598705 via Basta !


  • Edouard Philippe, impliqué dans le pillage de l’uranium du Niger par Areva et (...) - Observatoire du nucléaire
    http://www.observatoire-du-nucleaire.org/spip.php?article330

    L’Observatoire du nucléaire dénonce la nomination au poste de premier ministre de M. Edouard Philippe qui n’est en rien le personnage « modéré » que la communication macronienne tente de mettre en scène. Bien au contraire, M. Philippe a les mains très sales, ou plutôt… radioactives. En effet, lorsqu’il travaillait pour la multinationale atomique Areva, il a participé à de sombres manœuvres dans les coulisses uranifères de la Françafrique.

    .

    En octobre 2007, Edouard Philippe est nommé directeur de la communication et directeur des affaires publiques d’Areva. Son activité principale est alors de s’assurer de la collaboration de parlementaires acquis au lobby de l’atome. Il est ainsi en contact rapprochés avec Marc Vampa, député de l’Eure et président du groupe d’amitié France-Niger à l’Assemblée Nationale (*).

    #gouvernement_macron

    https://seenthis.net/messages/598581 via unagi


  • Dans la tête d’Emmanuel Macron : références et pensée-patchwork
    https://www.mediapart.fr/journal/france/130517/dans-la-tete-d-emmanuel-macron?onglet=full

    La passe-d’armes Macron / Balibar (« un cas presque psychiatrique ») est assez drôle. Pour le reste, c’est un peu le portrait de Macron en intellectuel : il ne pourra que décevoir sur cette base !

    Enfin, je note que Magnaudeix, qui suivait la campagne d’En Marche ! pour @mediapart, s’est bien fait pigeonner tout au long de la campagne, jusqu’à l’émission d’entre-deux-tours (le 5 mai 2017) où il ne relance pas Macrons sur son entourage, le laissant déverser son couplet sur l’homme "libre" qu’il serait — car libre de devenir banquier d’affaires, libre de devenir conseiller du prince, puis calife à la place du calife. C’est claire que c’est un type qui a su éprouver sa liberté.

    Il s’est fait pigeonner mais il en a conscience.
    Cf. https://blogs.mediapart.fr/mathieu-magnaudeix/blog/030317/cher-ami

    La première est le legs du philosophe Paul Ricœur, rencontré par l’intermédiaire de son professeur François Dosse, et qu’il assista pour l’édition de l’ouvrage La Mémoire, l’histoire, l’oubli (Le Seuil, 2000). « Je donnais un cours d’historiographie à Sciences Po, se rappelle Dosse, auteur d’une biographie du philosophe parue en 1997. Ricœur, qui n’était pas historien, cherchait un étudiant pour aller en bibliothèque, monter l’index, chercher des références. Je lui ai dit que j’avais sous la main un étudiant fort brillant. »

    Emmanuel Macron s’est sans doute un peu poussé du col en suggérant qu’il avait « participé à l’accouchement de La Mémoire, l’histoire, l’oubli, livre qu’il venait de commencer lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois » et avait été l’assistant du philosophe, un terme qui n’existait déjà plus dans l’université à l’époque. Dosse, sollicité par Mediapart, assure pourtant avoir été témoin d’une « vraie relation, de plain-pied, quasi filiale », entre le vieil homme et le jeune étudiant, qui fut même invité aux 90 ans du philosophe en 2003. « Il avait 23 ans, mais avec Ricœur, il n’était pas un gamin : c’était un partenaire », confirme la philosophe Catherine Goldenstein, qui accompagna Ricœur jusqu’à son décès en 2005.

    Emmanuel Macron ne rate pas une occasion de rendre hommage au philosophe. Il juge que Paul Ricœur lui a amené une « culture politique » et « l’a poussé à faire de la politique », notamment grâce à sa réflexion « sur la possibilité de construire une action qui ne soit pas verticale (c’est-à-dire qui ne soit pas prise dans une relation de pouvoir), mais une action qui échappe dans le même temps aux allers-retours permanents de la délibération ». À travers Ricœur, Emmanuel Macron s’inscrit dans l’histoire de la revue Esprit, dont il a été longtemps membre du comité de rédaction, une revue créée par le philosophe Emmanuel Mounier, dont le courant d’idées, le personnalisme, recherchait, pour le dire vite, une troisième voie entre capitalisme et marxisme.

    Le philosophe Olivier Abel, spécialiste de Ricœur, se dit « embarrassé » lorsqu’on le questionne sur la proximité « philosophique » entre le nouveau président, qu’il n’a fait que croiser à l’époque où Ricœur rédigeait son ouvrage, et les usages qu’il fait d’une pensée « ample », dont « diverses lignes d’interprétations valables peuvent être tirées ».

    Il précise toutefois que « le point de plus grande proximité me semble résumé dans la fameuse formule “et en même temps” : vouloir par exemple en même temps la libération du travail et la protection des plus précaires, cette manière d’introduire une tension soutenable entre deux énoncés apparemment incompatibles, est vraiment très ricœurienne. Je dirai la même chose de l’antimachiavélisme de Macron, son refus de jouer sur les peurs et les ressentiments, ce désir d’orienter de l’intérieur la gouvernance vers le bien commun. Un troisième point que je relève, c’est une conception de la laïcité non pas identitaire mais strictement juridique, libérale, et faisant droit à la condition pluraliste de nos sociétés, des traditions inachevées qui les constituent. Un dernier point serait la priorité accordée à une éthique de la responsabilité, le refus des promesses fallacieuses, une sorte de “sagesse pratique” cherchant sans cesse à intégrer la pensée des conséquences au sens de l’initiative ».

    Abel précise toutefois, et aussitôt, que certains autres aspects, moins économicistes et pragmatiques, de la pensée de Ricœur, ont peut-être échappé au nouveau président : « La lecture de Ricœur pourrait apporter un contrepoint critique par son refus d’une apothéose du travail : les humains ont aussi besoin de parole, de libre conversation, de refaire cercle autour de toute question, de faire chœur pour s’émerveiller, d’habiter ensemble le monde. Du même mouvement, Ricœur résisterait à l’apothéose des questions économiques qui semblent aujourd’hui, comme dans le marxisme de jadis, la sphère des sphères, la sphère “totale” : il faut penser l’institution de la pluralité des sphères. Enfin, et surtout, il y a chez Ricœur une pensée de l’imagination instituante, ou de l’institution imaginante, qui prend la forme d’un éloge modéré mais résolu de l’utopie, à la fois comme critique de la réalité dominante et exploration du possible, qui fait que le monde n’est pas fini et que la radicale pluralité des formes de vie est désirable. »

    Chez Emmanuel Macron, l’utopie n’existe pas. En tout cas, elle passe inaperçue, car elle n’a pas de portée pratique. Pour lui, l’action politique se déploie au contraire dans le réel, le présent, le « faisable ». Macron refuse les « promesses qu’on ne peut pas tenir ». Il dit souvent « on ne va pas se mentir ». Il lui arrive de citer cet aphorisme qui douche les audaces : « Y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes. » La formule, qu’il a faussement attribuée au génial parolier de cinéma Michel Audiard, est en réalité un gimmick… des humoristes Chevallier et Laspalès.

    Le second legs explicitement revendiqué est celui du libéralisme, toute la question restant de savoir comment Macron investit ce terme dont le signifiant flotte selon les époques où il se déploie, les préfixes qu’on lui accole et l’objet, d’abord économique ou en priorité politique, sur lequel il se porte.

    Sur France Culture, le nouveau président expliquait à propos de Saint-Simon et des saint-simoniens : « C’est une des filiations que je peux accepter […], comme j’accepte la filiation avec un libéralisme politique français […], cette exigence dans le rapport à la liberté politique, aux libertés individuelles, et dans le rapport entre le politique et l’individu, dans laquelle je me retrouve. Et Benjamin Constant. » Ce libéralisme lui fait préférer Danton à Robespierre, « parce que je pense qu’il y a chez Robespierre un rapport de brutalité de l’État et de la chose publique dans le rapport à l’individu, dans lequel je ne me reconnais pas ».

    Reste à savoir si l’éloge constant de la « liberté », aussi bien en matière sociétale qu’économique, est, dans le cerveau d’Emmanuel Macron, autre chose que la liberté du renard dans le poulailler.

    À cet égard, la polémique qui a opposé, par voie de presse interposée, le nouveau président et son ancien professeur de philosophie, le penseur d’origine marxiste Étienne Balibar, est riche d’enseignements. Ce dernier affirme ne pas se souvenir de cet ancien élève et du travail de Macron, effectué à l’université Paris X-Nanterre sous sa direction, sur Hegel et Machiavel – contactée par Mediapart, l’université confirme que Macron a bien obtenu un DEA, mais ne peut communiquer le mémoire qu’avec l’autorisation de Macron, qui n’a pas fait suite à nos demandes.

    Questionné par Le Monde, Balibar juge « absolument obscène cette mise en scène de sa “formation philosophique” », apparentée à « de la “com” ». À plusieurs reprises, Macron a évoqué sa dette à l’égard de Balibar, aujourd’hui professeur à Columbia, dont les cours, dit-il, « étaient des exercices philosophiques assez uniques ». Macron, dont un ressort psychologique consiste à tirer une grande satisfaction de l’effet qu’il produit sur ses interlocuteurs, n’en revient pas que le maître l’ait oublié, ou en tout cas feigne de l’effacer de sa mémoire. « C’est un cas presque psychiatrique, dit-il dans L’Obs. Je m’étonne qu’il ait oublié le nombre de fois où j’allais chez lui, rue Gazan à Paris, travailler mes textes avec lui. Je trouve aujourd’hui son attitude offensante. »

    Derrière cette controverse personnelle se situe le véritable enjeu, celui de l’articulation entre liberté et égalité. Étienne Balibar est en effet le théoricien d’une « égaliberté » en forme de tension entre liberté et égalité, ou, si la liberté conserve une priorité, elle trouve à la fois sa limite et son effectivité dans l’égalité. Cette « égaliberté » serait seule à même de garantir la prise en compte de l’individu, contre tous les totalitarismes, les despotismes de la majorité, mais aussi les tyrannies des minorités dominantes du type oligarchique ou ploutocratique.

    https://seenthis.net/messages/598516 via tbn



  • Ridley Scott et la saga Alien : quand l’auteur devient son propre monstre… | Calimaq
    https://scinfolex.com/2017/05/14/ridley-scott-et-la-saga-alien-quand-lauteur-devient-son-propre-monstre

    Cette semaine est sorti sur les écrans le film Alien : Covenant qui ajoute un nouvel épisode de la saga initiée par Ridley Scott en 1979. Après le déjà très controversé Prometheus en 2012, Ridley Scott revient aux commandes d’un film qui est en train de déclencher parmi les fans un véritable torrent de critiques négatives, accusant le… Source : :: S.I.Lex ::

    https://seenthis.net/messages/598214 via Rezo


  • « Là où les inégalités sont fortes, le Front national est fort » | Courrier des maires
    http://www.courrierdesmaires.fr/69092/la-ou-les-inegalites-sont-fortes-le-front-national-est-fort
    http://www.courrierdesmaires.fr/wp-content/uploads/2017/05/JoelGombin-300x215.jpg

    Le grand récit résumant la présidentielle française au duel entre le candidat des métropoles et l’égérie de la France périphérique n’est pas faux, en soi. Même s’il laisse de côté François Fillon et Jean-Luc Mélenchon, il y a un fond de vérité, qui touche d’ailleurs tous les pays développés. Rien ne sert de le nier. Mais pour améliorer notre compréhension du vote, et cela me paraît plus que jamais nécessaire, il faut bien le mettre en balance avec toute une série de facteurs socio-démographiques ainsi que géographiques, notamment la répartition spatiale des différents groupes sociaux .

    Le risque, sinon, c’est de voir les Parisiens associer la notion d’urbanité à un vote vertueux et modéré, de penser la capitale et l’Ile-de-France uniquement comme un îlot progressiste. Et vice-versa, que certains commentateurs confondent la périurbanité ou la ruralité avec des comportements électoraux forcément extrémistes, populistes et contestataires.

    […]

    Il est urgent de complexifier nos grilles d’analyse. Arrêtons de faire fi de l’interdépendance économique et sociale entre les territoires : Paris irrigue le reste de la France, mais bénéficie aussi de l’importante mobilité de la population francilienne. Penchons-nous sur l’évolution de l’activité économique, pensons à la fois les hétérogénéités et les interdépendances entre les différents territoires.

    #géographie #front-national #élections #fn

    https://seenthis.net/messages/598524 via jln


  • La France toujours plus moche | Slate.fr
    http://www.slate.fr/story/144466/france-zone-commerciale-geante

    Cernées par les zones commerciales, les villes moyennes se meurent. Les élus s’en inquiètent. Les médias s’y intéressent. Le groupe Casino demande un moratoire. Et pourtant, les promoteurs de centres commerciaux l’affirment haut et fort : il y a encore de la place en France pour des zones supplémentaires. Mais où ?

    #centres_commerciaux

    https://seenthis.net/messages/598416 via Lydie


  • Un court article de vulgarisation sur ce qu’on entend par plasticité cérébrale, c’est-à-dire la transformation des connexions synaptiques. Plus précisément, l’article en évoque 3 formes, relatives au développement de l’individu :

    ① des activités électriques « spontanées » qui effectuent un premier tri dans un #cerveau « hyper-connecté »
    ② une phase plus tardive, liée aux activités sensorielles et motrices
    ③ la plasticité cérébrale liée à l’expérience :

    La troisième forme de plasticité est dépendante de l’expérience. C’est le type de plasticité qui nous est le plus familier car elle affecte de nombreux aspects de notre vie quotidienne et est à la base de notre mémoire et des nombreux changements comportementaux qui nous affectent. Dans ce cas, l’expérience modifie les connexions synaptiques déjà existantes : par exemple, la mémorisation n’entraine pas simplement une addition de nouvelles synapses, mais plutôt un réarrangement de connexions nerveuses pour coder et emmagasiner les apprentissages et souvenirs. La plasticité cérébrale est aussi utilisée par le cerveau lors de traumatismes ou lésions cérébrales. Dans un premier temps, les tissus nerveux trop abimés sont détruits, puis un phénomène de plasticité réorganise les connexions environnantes afin de tenter de suppléer aux fonctions défaillantes.

    La plasticité cérébrale, par Yesser Hadj Belgacem – Cahiers des Fellows de l’IMéRA
    https://imera.hypotheses.org/506

    #neurologie #biologie #plasticité_cérébrale #cerveau

    https://seenthis.net/messages/598310 via jln


  • Le (prétendu !) capital scientifique comme élément politique et diplomatique, le cas #Ceaușescu.

    Elena Ceaușescu, « exceptionnelle » chimiste…contestée et vice-Première ministre de Roumanie | L’alguier d’Agathe de Gourcuff
    https://femherbier.hypotheses.org/636
    https://femherbier.hypotheses.org/files/2017/05/Ceausestii-450x288.jpg

    Une scientifique exceptionnelle, voici comment l’appareil de propagande roumain voulait vanter la culture et le savoir d’Elena Ceaușescu. Cependant, elle dispose d’un niveau très élémentaire en chimie et est tout à fait incapable d’obtenir un doctorat. Jugée par la suite comme « bête » et sans aucune culture, elle valide sa thèse en chimie en soutenant un travail sur les polymères avec l’aide du professeur Coriolan Drăgulescu. L’influence de son mari par son pouvoir de plus en plus fort à la tête de la Roumanie depuis 1965 y est pour beaucoup dans ce bagage scientifique que Mme Ceaușescu était censée maîtriser. Ses détracteurs l’accuseront sans cesse d’avoir présentée une thèse qui n’était pas de sa main et encore moins issu de sa réflexion. Néanmoins Nicolae Ceaușescu a fait de sa femme une imminente scientifique, dont plusieurs pays se sont empressés de décerner à Mme Ceaușescu, des doctorats honorifiques. Pour bénéficier des bonnes grâces de la dictature roumaine, des nations comme la France, les Etats-Unis, le Mexique, la Grèce, l’Iran, les Philippines, ou encore l’Argentine ont poussés leurs grandes universités a honorer la femme du leader roumain.

    #roumanie #histoire #dictature

    https://seenthis.net/messages/598319 via jln


  • Peut-on parler d’une épidémie d’#autisme ?
    http://theconversation.com/peut-on-parler-dune-epidemie-dautisme-73261
    https://cdn.theconversation.com/files/167370/width1356x668/file-20170501-17299-e5jrpv.jpg

    les hypothèses les plus folles circulent sur les causes de cette épidémie, incluant la mise en cause de certains vaccins, et le rôle d’infections microbiennes. D’autres hypothèses plus récentes, nécessitant davantage d’investigations scientifiques, portent sur le rôle éventuel des perturbateurs endocriniens (des molécules supposées interférer avec le système hormonal), ou encore de la pollution atmosphérique.

    Cependant, plusieurs facteurs bien connus permettent déjà d’expliquer, au moins en partie, la croissance du nombre de diagnostics. Parmi lesquels un élargissement des critères, et une meilleure reconnaissance des signes de la part des parents, des enseignants, et des médecins.

    Intéressante illustration, ce phénomène de vases communicant des diagnostiques :

    Ce phénomène de « substitution diagnostique » est bien illustré dans la figure 2. Au fur et à mesure que la prévalence de l’autisme augmentait aux États-Unis, celle de la déficience intellectuelle diminuait, montrant un phénomène de vases communicants entre les deux diagnostics. La somme de la prévalence des deux diagnostics est quasiment stable au cours du temps.

    https://cdn.theconversation.com/files/168985/width754/file-20170511-32578-1jq363.jpg

    #épidémiologie #santé

    https://seenthis.net/messages/598347 via jln



  • Suspension de deux gardiens de prison membres d’Adsav suite à des saluts nazis
    @davduf

    Le Télégramme nous apprenait mardi 2 mai que le Tribunal administratif de Nantes a validé les suspensions de fonction de deux #gardiens_de_prison pour avoir fait des saluts nazis dans le tram à Nantes.

    Les faits étaient survenus tard dans la nuit du 27 septembre 2014 après une journée de manifestation pour la réunification de la #Bretagne : 4 militants d’extrême droite alcoolisés avaient chanté à la gloire de l’armée allemande nazie, avant de faire des #saluts_nazis et de proférer des insultes racistes à l’encontre des agents de la Tan, pour finir en bousculade en sortant de la rame du tram.

    Le 14 octobre 2014, deux de ces militants d’extrême droite avaient été condamnés devant le Tribunal correctionnel à 400 € d’amende pour « violences sur agents », et les deux autres à 5 mois de prison avec sursis pour « incitation à la haine raciale ».

    Il s’avère que les deux personnes condamnées pour « incitation à la haine raciale » étaient à cette époque gardiens de prison, donc fonctionnaires de l’état français ! L’un s’était d’ailleurs « déjà vu reprocher par le passé des « écarts de langage » par l’administration pénitentiaire » selon Le Télégramme. Les fonctionnaires pouvant être suspendus en cas d’infraction de droit commun, c’est donc le Tribunal administratif de Nantes qui s’en est chargé cette semaine (ils ont par ailleurs fait appel de cette décision).

    http://www.rennes-info.org/Suspension-de-deux-gardiens-de
    #extreme_droite #Adsav #jeune_bretagne

    https://seenthis.net/messages/598303 via Vanderling


  • À propos du #syndrome_de_l'imposteur/euse qui a déjà été évoqué sur seenthis
    http://standblog.org/blog/post/2017/05/14/Syndrome-de-l-imposteur

    Voici ce que raconte Neil Gaiman, célèbre auteur de la fameuse BD Sandman entre autres, à propos du syndrome de l’imposteur (le fait de se sentir nul au milieu de gens bien meilleurs) :
    https://twitter.com/AlanBaxter/status/863259258443374593

    " Voici quelques années, j’ai eu la chance d’être invité à un rassemblement de gens connus : artistes, scientifiques, auteurs et inventeurs de tas de choses. J’avais l’impression qu’à tout moment ils allaient découvrir que je n’avais le droit d’être ici, au milieu de tous ces gens qui avaient vraiment fait tant de choses.

    Le deuxième ou troisième soir sur place, j’étais debout au fond de la salle pendant une performance musicale, et j’ai commencé à parler à un vieux monsieur très poli à propos de plein de choses, comme le fait que nous nous portions tous les deux le prénom Neil. Il fit un geste désignant cette salle pleine de gens et m’a dit un truc du genre « je regarde tous ces gens et je me dis, mais qu’est-ce que je fais là ? Ils ont fait des tas de trucs incroyables. Moi, je n’ai fait qu’aller là où on m’a envoyé. »

    J’ai répondu : « c’est vrai, mais quand même vous étiez le premier homme sur la lune, ça n’est pas rien ! »

    Et je me suis senti un peu mieux. Si Neil Armstrong se sentait comme un imposteur, peut-être que c’est le cas de tout le monde. Peut-être qu’il n’y a pas d’adultes, que des gens qui ont bossé dur, ont aussi eu de la chance et ont eu du mal à garder la tête hors de l’eau, tous ayant fait du mieux qu’ils pouvaient, ce qui est vraiment la seule chose qui compte."

    https://seenthis.net/messages/598329 via intempestive



  • Retour sur le 13 mai 1985 : la police de Philadelphie bombarde une maison et interdit aux pompiers d’éteindre le feu… 11 morts, dont 5 enfants, 60 logements détruits. Pas une sanction, sauf contre les victimes du « raid ».

    Ramona Africa Talks MOVE, Liberation and Surviving 1985 Bombing
    http://www.telesurtv.net/english/opinion/Ramona-Africa-Talks-MOVE-Liberation-and-Surviving-1985-Bombing-20170320-0
    http://www.telesurtv.net/__export/1490057529800/sites/telesur/img/opinion/2017/03/20/ramona_africa_full.jpg_1810791533.jpg

    And not one single official, on any level, was ever held accountable, ever charged with a single crime against MOVE. But yet, you have the MOVE 9 being called murderers and being imprisoned for 38 years, working on 39 years now. Meanwhile, the people that murdered 11 of my family members, publicly on May 13 of 1985, not one of them was ever held accountable.

    #répression #États-Unis #racisme #prisonniers_politiques #histoire (récente)

    Philadelphia’s Osage Avenue police bombing, 30 years on : ’This story is a parable’ | The Guardian
    https://www.theguardian.com/us-news/2015/may/13/osage-avenue-bombing-philadelphia-30-years
    https://i.guim.co.uk/img/media/a5eb407b5e1801cdd9274d064131f2fd5b0a362d/11_127_1961_1177/1961.jpg?w=1200&h=630&q=55&auto=format&usm=12&fit=crop&crop=faces%2Centropy&bm=normal&ba=bottom%2Cleft&blend64=aHR0cHM6Ly91cGxvYWRzLmd1aW0uY28udWsvMjAxNi8wNS8yNS9vdmVybGF5LWxvZ28tMTIwMC05MF9vcHQucG5n&s=b4c57b08f362c5cd2ce3f8dcb79c8567

    https://seenthis.net/messages/598215 via Fil


  • « Rock Against Plice. Des lascars s’organisent. »
    http://rapdocsonores.org

    Ce blog héberge une série de six #documentaires_sonores, composés d’entretiens, d’archives et de musiques, qui racontent l’expérience politique du réseau #Rock_against_police.

    A la fin des années 70, dans un contexte de crise économique et de chômage, les expulsions de jeunes immigrés et les meurtres en banlieue, qu’ils soient commis par des flics ou des beaufs, se multiplient. Un réseau informel et fluctuant se constitue pour réagir collectivement en organisant une série de #concerts Rock against police au beau milieu des #cités. De 1980 à 1983, l’initiative fait tâche d’huile. Plusieurs concerts sont organisés en région parisienne : Paris, Vitry, Nanterre, Cergy, Argenteuil. L’idée est également reprise par d’autres groupes en France, notamment à Marseille, Saint Dizier, et Lyon avec les concerts organisés par Zâama d’banlieue.

    A partir de ces concerts gratuits et auto-organisés, d’une « #musique sociale issue du quotidien », l’idée est « de brancher des gens qui vivent dans la même merde, qui partagent les mêmes besoins, les mêmes envies », de créer des occasions de rencontres et de circulations à l’intérieur des cités, mais aussi entre différentes banlieues. Dans une conjoncture particulièrement tendue, face aux meurtres, au #racisme et à l’occupation policière, l’enjeu est de se réapproprier « le territoire social » de la cité. Et donc, pour les « jeunes immigrés et prolétaires de banlieue », cible et bouc-émissaire principaux de l’idéologie sécuritaire, de s’affirmer et de prendre la parole de façon autonome, en dehors des cadres et des discours établis. C’est pourquoi le rock, comme mode de vie et langage, mais aussi le théâtre, la radio, les journaux de contre-information, le super 8 ou la vidéo, dès lors qu’ils sont réappropriés par les « lascars », participent pleinement d’une dynamique de lutte. A travers la recherche d’un imaginaire et d’une identité collective propres, il s’agit très concrètement d’arracher une possibilité d’existence, d’affirmer ses besoins et ses aspirations à une autre vie.

    Premier épisode
    http://rapdocsonores.org/index.php/episode-1-saffirmer-tel-quon-est-et-pas-tel-quon-devrait-etre

    http://rapdocsonores.org/MP3/RAP1_CONTEXTE.mp3

    D’abord référencé par @vanderling sur le fil suivant, et ça vaut amplement le coup d’en faire un billet dédié !
    https://seenthis.net/messages/597830

    #immigration #luttes_sociales #histoire #police #audio

    https://seenthis.net/messages/598195 via intempestive


  • Le véritable crime de Robespierre : avoir défié la toute-puissance des riches
    http://lvsl.fr/veritable-crime-robespierre-puissance-riches
    http://lvsl.fr/wp-content/uploads/2017/02/Maxou.jpg

    La question du droit de propriété devient bientôt un enjeu crucial. Les députés défendent dans leur écrasante majorité le droit illimité de propriété. Robespierre dénonce ce droit comme étant « le droit de dépouiller et d’assassiner ses semblables » : « nul homme n’a le droit d’entasser des monceaux de blé à côté de son semblable qui meurt de faim ». Selon lui, le droit de propriété doit nécessairement être limité ; sinon il mène tout droit à une justification de l’esclavage : « demandez à ce marchand de chair humaine ce que c’est que la propriété ; il vous dira, en vous montrant ce long navire où il a encaissé et serré des hommes qui paraissent vivants : voilà mes propriétés, je les ai achetées tant par tête ». Il réclame la limitation du droit de propriété au nom de la dignité humaine, de la redistribution des richesses et de l’abolition de l’esclavage. Robespierre résume sa philosophie sociale à travers cette phrase : « la première loi sociale est celle qui permet à tout être humain d’exister ; toutes les autres lois sont subordonnées à celle-là ». Aux yeux de Robespierre la question de la répartition des richesses n’est pas dissociable de la question de la répartition du pouvoir. C’est pourquoi il prône la mise en place d’une démocratie semi-directe qui permettrait au peuple de contrôler et de révoquer ses élus, ou de voter lui-même directement ses lois sans passer systématiquement par ses représentants.

    https://seenthis.net/messages/598147 via marielle


  • Breaking Out With CSS Grid Layout

    https://cloudfour.com/thinks/breaking-out-with-css-grid-layout

    A while back I shared a simple technique for allowing certain elements to fill the full viewport width from within a fixed-width container

    As concise as this technique was, it had one big, dumb caveat: On some platforms, you’d see a horizontal scrollbar unless you set overflow-x to hidden on the body element.

    It’s now a year later and every modern browser supports (or will soon support) CSS Grid Layout (hooray!!). I thought it might be fun to reexamine this problem with a fancy set of modern layout tools at our disposal.

    https://cdn.cloudfour.com/wp-content/uploads/2017/05/grid-breakout-demo-1-r2-opt.gif

    #css_grid #full_width

    Ça pourrait intéresser @fil pour certains éléments de #visionscarto ;)

    https://seenthis.net/messages/598172 via b_b