• Devenir féministe - Entretien avec Anne-Marie Houdebine, linguiste (1) - Féministes en tous genres
    http://feministesentousgenres.blogs.nouvelobs.com/archive/2016/09/02/devenir-feministe-entretien-avec-anne-marie-houdebine-lingui-590081.html#more
    http://size.blogspirit.net/blogs.nouvelobs.com/feministesentousgenres/1546/media/02/02/3755476039.jpg

    Anne-Marie Houdebine est linguiste et psychanalyste. Elle vient de faire paraître, avec maria Candea, Yannick Chevalier et moi-même, sous la direction d’Éliane Viennot, L’académie contre la langue française. Ce travail en commun nous a donné l’occasion de longuement nous entretenir. Il m’est apparu essentiel de retracer avec elle son parcours, qui l’a conduite à être la première en France à oeuvrer, sur un plan à la fois linguistique et politique, à la démasculinisation de la langue française.

    Cet entretien de plus de 50 pages constitue une introduction aux travaux linguistiques d’Anne-Marie Houdebine, spécialiste de la question du sexisme dans la langue et auteure du concept de l’imaginaire linguistique. De ses travaux, il esquisse une généalogie. Anne-Marie Houdebine par Anne-Marie Houdebine, tel est son projet principal, que des questions d’actualité dévoieront quelquefois.

    Le rôle déterminant d’Anne-Marie Houdebine au sein de la commission de terminologie créée en 1984 par Yvette Roudy et présidée Benoîte Groult sera précisément évoqué, non moins que les réactions, époustouflantes de masculinisme, des Académiciens - les Verts virent rouge, dixit Aristide, journaliste au Figaro - et de quelques autres joyeux lurons : en français, comme chacun et chacune savent, le masculin avale, engloutit le féminin... ou bien le vitupère et le vomit.

    Nous ferons bien entendu amplement référence à L’Académie contre la langue française, paru chez iXe au début de l’été : ouvrage indispensable à qui veut disposer de bons exemples et de bonnes analyses de la cécité à laquelle conduit le masculinisme ("Cachez ce féminin que nous ne saurions voir" titra, je crois, Benoîte Groult ou Yvette Roudy en ces années de dévergondages sexistes - des femmes osant être ministres, quelle aubaine !).

    Mais tout autant, revenant en détail sur des points que L’académie contre la langue française ne fait qu’effleurer, cet entretien, le prolonge et le complète.

    La deuxième partie sera publiée dans une semaine. Il y a 9 parties.

    https://seenthis.net/messages/523124 via mad meg

    • Madame Houdebine,
      j’étais une étudiante adulte parmi d’autres entre 2004 et 2006 à la Sorbonne.
      Ce livre est l’occasion de réagir sur une séquence qui a eu lieu lors de votre premier cours.
      Dans le cadre d’une enquête linguistique, vous nous avez proposé d’associer un mot de référence à tout ce qui nous passait par la tête, et de l’écrire sur un papier.
      Vous avez choisi le mot « violence ».
      Et pour nous guider, vous avez donné comme exemple :
      « …par exemple, le voile me fait violence ».
      Dans l’assistance, seule une femme étais couverte.
      Non d’un voile, mais d’un foulard.
      Tous les regards se sont tournés vers elle l’espace d’une seconde et se sont détournés.
      Elle, n’a pas bronché.
      J’ai été choquée par la violence de votre attitude.
      Celle qui consiste à user de votre autorité du haut de votre estrade pour l’élever au rang d’une tribune.
      Pour désigner une coupable en tant que juge auto-proclamée.
      Le rapport de force n’était de nature à laisser la parole à celle qui d’emblée était condamnée.
      Vous avez pris d’autres risques dans d’autres circonstances.
      Vous l’avez prouvé en allant publiquement à l’encontre de la doxa.
      Mais là, vous étiez sur votre territoire.
      Vous en avez profité.
      Vous ne laissiez aucune chance à cette institutrice algérienne de parler.
      D’autant moins que la question était hors-sujet dans un cours de linguistique.
      J’ai ensuite suivi vos cours avec intérêt.
      Vous connaissez vos sujets c’est incontestable.
      Vous les dominez réellement.
      Mais il est des dominations illégitimes.
      Vous avez fait de son foulard/voile un drapeau marquant une soumission.
      Une religion que vous ne vivez pas.
      Elle a fait un choix qui la concerne.
      Il n’y a pas de raison de déposséder des individus de leurs choix.
      Dès lors que c’en est un.
      Oui, il y a des combats à mener, mais pas en se substituant aux réflexions des principaux concernés.
      Et une université n’est pas une tribune à déverser des opinions.
      Aujourd’hui, elle est fière d’avoir obtenu son diplôme dans la « prestigieuse Sorbonne » comme elle disait.
      Son fils lui, n’a pas eu la chance d’obtenir son visa pour venir étudier en France.
      Allez savoir pourquoi …
      En vous priant de croire qu’il n’y avait pas d’intention désobligeante à votre égard,
      mais de vous dire ce qui moi m’a fait très violence,
      et particulièrement aujourd’hui.
      Fabienne GUEDY


  • Un.e seenthisien.ne aurait-il lu #Arslan de M.J. Engh ? Le bouquin le plus perturbant que j’ai lu depuis longtemps devoré en deux soirs. Une conclusion à la Arendt, bref, drôle de livre de pas tout à fait science-fiction, d’une auteure que je découvre avec cet ovni sur la violence, la collaboration, l’extinction de l’humanité...
    http://img.over-blog-kiwi.com/0/95/08/71/20160623/ob_351397_arsan-engh-science-fiction.jpg
    https://raggedclawsnetwork.files.wordpress.com/2013/11/vincent-di-fate_arslan_ny-warner-1976_86-104.jpg?w=600&h=1023
    http://magazine.metaphorosis.com/wp-content/uploads/sites/2/2015/08/Arslan_-_MJ_Engh_cover.jpg
    #livres #politique_fiction #sf #femmes #violences #guerre #despotisme

    https://seenthis.net/messages/524020 via Supergéante


  • Vers un racisme (vraiment) français ?

    Les politiciens de tous bords se ­livrent aujourd’hui une concurrence effrénée pour capter les pulsions sécuritaires et xénophobes qui traversent l’opinion. Ce phénomène n’est pas inédit. Il s’est déjà produit dans les années 1930.

    Dès le début de cette décennie, la droite et l’extrême droite rendent les immigrés responsables de la très grave dépression économique qui vient d’éclater. La France ferme ses frontières, mais des centaines de milliers de migrants fuyant les régimes totalitaires tentent de trouver refuge dans le pays des droits de l’homme. La crise sociale et les antagonismes politiques alimentent une violence dans laquelle sont impliqués parfois des étrangers.

    En 1932, le président de la République française, Paul Doumer, est assassiné par un réfugié russe ; en 1934, le ministre des affaires étrangères, Louis Barthou, périt dans un attentat commis par les membres d’une organisation terroriste originaire des Balkans.

    La même année, Alexandre Stavisky, fils d’un réfugié juif ukrainien, principal instigateur d’un immense scandale ­politico-financier, est retrouvé mort dans le chalet où il se cachait. C’est l’étincelle qui déclenche les émeutes antiparlementaires orchestrées par l’extrême droite le 6 février 1934. La fusillade fait plusieurs dizaines de morts et 2 000 blessés.

    Amalgame et surenchère

    Ces événements extérieurs et intérieurs alimentent un sentiment croissant d’insécurité, sentiment manipulé par les journalistes et les politiciens qui pratiquent l’amalgame en incriminant l’ensemble des étrangers vivant en France.

    Les élus de droite et d’extrême droite se lancent alors dans une surenchère de mesures xénophobes. La loi du 10 août 1932 autorise la mise en œuvre de quotas de travailleurs étrangers dans certaines branches d’activité. Pour satisfaire ceux qui ne veulent plus d’immigrés dans leur commune, on entrave ensuite leurs déplacements grâce à des cartes de séjour dont la validité est limitée à un seul département.

    En 1934, est adoptée une loi qui exclut les nouveaux naturalisés de la profession d’avocat, sous prétexte que « la culture française et le génie de la race [leur] sont inconnus ». L’année suivante, la mesure est étendue au corps médical.

    La victoire du Front populaire marque une pause dans ces dérives. Mais elle exacerbe les haines de l’extrême droite. Cette dernière s’attaque à ceux qui ne veulent pas s’assimiler, qui n’ont pas de beaux noms français, bref, qui ne sont pas de vrais descendants des Gaulois.

    Le fossé entre « eux » et « nous » se déplace de la nationalité (Français/étrangers) vers la religion (chrétiens/juifs). Le 6 juin 1936, Léon Blum, le nouveau chef du gouvernement du Front populaire, est insulté à la Chambre des députés par Xavier Vallat, l’un des leaders de la droite républicaine : « Pour gouverner cette nation paysanne qu’est la France, il vaut mieux avoir quelqu’un dont les origines, si modestes soient-elles, se perdent dans les entrailles de notre sol, qu’un talmudiste subtil. »

    « Français de fraîche date »

    La gauche au pouvoir n’étant pas parvenue à résoudre la crise, certains de ses plus éminents représentants finissent par se rallier aux positions de la droite national-sécuritaire. A la fin de l’année 1938, Edouard Daladier, dirigeant du Parti radical, qui avait été l’un des principaux artisans du rassemblement des forces du Front populaire (dont il a été lui-même ministre), promulgue des ­décrets-lois qui légalisent l’internement des « indésirables étrangers » dans des camps.

    Il s’attaque également aux Français naturalisés, qui sont désormais exclus de la fonction publique et du barreau pendant dix ans et privés du droit de vote pendant cinq ans. La loi de 1927 sur la déchéance de nationalité est aggravée pour atteindre tous ceux qui commettent des actes jugés « incompatibles avec la qualité de citoyens français ».

    Ces mesures créent une catégorie de citoyens de seconde zone (ceux que les journaux appellent les « Français de fraîche date »). Mais comme la menace et les discours sur la menace n’ont pas disparu pour autant, l’extrême droite a beau jeu de reprocher à Daladier son « laxisme ».

    Il faut aller encore plus loin. Après la nationalité, la religion, les racines, il ne reste plus qu’un échelon sur l’échelle des assignations identitaires, celui de la « race française ». C’est elle qu’il convient désormais de protéger.

    Défendre « l’identité nationale »

    Le mot « racisme » désignait, à cette époque, un programme (ou un projet) politique révolutionnaire, calqué sur le programme politique marxiste, sauf que la lutte des classes était remplacée par la lutte des races.

    Jusque-là, les politiciens français avaient toujours condam­né le racisme, car il était considéré comme une invention allemande. Se dire publiquement « raciste », c’était donc briser un tabou, franchir un palier, en prouvant ainsi à l’opinion qu’on allait enfin « nettoyer les écuries d’Augias ». Mais il fallait néanmoins éviter d’apparaître comme un émule d’Hitler. C’est pourquoi l’innovation consistera à revendiquer un « racisme français ».

    En mars 1939, l’avocat René Gontier est le premier à publier un livre exposant explicitement ce nouveau programme politique (Vers un racisme français, éd. Denoël). Il défend un racisme qu’il juge compatible avec les idéaux républicains des droits de l’homme. « Ce racisme français est un aspect de la défense nationale. Il diffère du racisme allemand car le Français est humaniste d’instinct. » (sic !) Il poursuit : « Racisme, je le répète, ne signifie pas asservissement d’une race par une autre, mais bien respect de toutes les races dont la fusion n’est pas à souhaiter. »

    Le racisme français prôné par Gontier vise à défendre « l’identité nationale » en prenant des mesures contre les deux menaces mortelles qui, selon lui, pèsent sur elle.

    Menace coloniale et juive

    La première concerne les migrations coloniales. « Nos sujets coloniaux viendront plus nombreux dans la métropole et seront tentés d’y rester. Alors on ne verra plus le vrai visage de la France, ­nation blanche, mais celui d’une France métisse. Que l’esprit le plus fermé à l’idée d’un tel péril évoque cette France future. Le poète noir de Champagne ressemblera-t-il à Racine ou à Molière ? Et le philo­sophe jaune rappellera-t-il Descartes ou Auguste Comte ? Si la France n’adopte pas un régime raciste sage, j’estime que le ­génie de notre peuple est gravement ­ menacé. »

    Il faut noter que, pour Gontier, la menace coloniale ne concerne pas les Arabes, car l’islam n’a pas encore été placé au centre du discours national-sécuritaire. « Parmi les sujets assimilables, on rangera les Arabes et les Berbères. Véritables Blancs, leur mélange avec les Français n’offre aucun danger. C’est donc les Jaunes et les Noirs qui devront être déclarés racialement inassimilables, leur intrusion dans le peuple français risquant d’en modifier la composition. »

    La seconde menace, la plus grave aux yeux de Gontier, ­concerne les juifs, présentés comme les ennemis de l’intérieur. Ce n’est pas leur religion qu’il incrimine, mais leurs caractéristiques raciales ainsi définies : « En leur qualité de Blancs métissés de sang nègre et jaune, le mélange des juifs avec les Français est à réprouver. Aucun lot de gènes inassimilables ne doit pénétrer dans le corps national. »

    Gontier relaye ainsi l’antisémitisme extrêmement répandu chez les médecins et les avocats, qui accusent les juifs d’avoir colonisé les professions libérales et la fonction publique.

    Machine infernale

    Gontier prône des solutions radicales afin d’anéantir définitivement les menaces qui pèsent sur l’identité française. Pour se protéger des migrants issus de l’empire colonial, il propose une loi rédigée ainsi : « La qualité de citoyen ne peut être accordée qu’aux personnes de race blanche. Elle ne le sera point aux personnes de couleur et aux métis ».

    Pour en finir avec les ennemis de l’intérieur, il ébauche un projet de statut excluant les juifs de la fonction publique.

    Le volet antisémite du « racisme français » défendu par Gontier sera appliqué par le gouvernement de Vichy. La loi sur le statut des juifs sera en effet adoptée le 3 octobre 1940. Son livre deviendra la référence privilégiée des francistes de Marcel Bucard, mouvement qui sombrera dans la collaboration active avec les nazis, et de Louis Darquier de Pellepoix, le sinistre directeur du Commissariat général aux questions juives. Il faudra une guerre mondiale et plusieurs dizaines de millions de morts pour enrayer cette machine infernale.

    Il ne s’agit pas d’affirmer ici que la France actuelle serait dans une situation comparable à celle des années 1930. Ce rappel historique met néanmoins en relief le danger mortel auquel sont exposées nos démocraties quand elles sont confrontées à d’incessantes surenchères sécuritaires et identitaires.

    A tous ceux (journalistes, politiciens, experts…) qui colonisent aujourd’hui l’espace public pour alimenter à nouveau ces discours, l’historien peut simplement répondre : « Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous avait pas prévenus. »

    Gérard Noiriel

    http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/09/26/vers-un-racisme-vraiment-francais_5003205_3232.html#MpHK743bIUmZm10O.99

    https://seenthis.net/messages/528096 via Le Bougnoulosophe


  • Meet Leaflet 1.0. - Leaflet - a JavaScript library for interactive maps
    http://leafletjs.com/2016/09/27/leaflet-1.0-final.html

    Today marks the final release of #Leaflet 1.0. It’s a culmination of several years of work by dozens of contributors from all over the world. This is the fastest, most stable and polished Leaflet release ever.

    The changelog contains over 400 changes compared to the previous stable, v0.7.7. The highlights include:

    – Huge performance improvements in all aspects of the library and vector layers in particular.
    – New L.Tooltip class for all your dynamic labeling needs.
    – Flyover animations (zooming and panning in a curve with map.flyTo).
    – Fractional zoom level support (map.setZoom(12.34)).
    – Much better tile loading algorithm with less flickering.
    – Custom pane management (including multiple vector layer panes and interleaving vectors and tile layers).
    – Better support for non-standard projections.
    – More accessibility features.
    – Vastly improved documentation.
    – Tons of bugfixes and stability improvements.

    ...

    Starting with 1.0, we’re switching to a fast release cycle, where a new version will come out every 2–4 weeks. We’ll also prefer many small, incremental changes (with releases in between) over ambitious rewriting quests.

    https://seenthis.net/messages/528337 via b_b


  • How to follow #Rosetta’s grand finale
    http://blogs.esa.int/rosetta/2016/09/27/how-to-follow-rosettas-grand-finale

    Rosetta is set to complete its historic mission in a controlled descent to the surface of its comet on 30 September, with the end of mission confirmation predicted to be within 20 minutes of 11:20 GMT (13:20 CEST). Details of how, when and where to follow the key moments online, starting with a review of the mission’s impressive haul of #Science highlights on 29 September, can be found below: 29 September 12:30–15:30 GMT / 14:30–17:30 CEST, science highlights Tune in to the livestream viewer at rosetta.esa.int, https://new.livestream.com/ESA/rosettagrandfinale or ESA’s Facebook page on 29 September for dedicated talks celebrating the scientific highlights of the mission. Programme overview Matt Taylor (ESA’s #rosetta Project Scientist): Introduction Mohamed El-Maarry (OSIRIS team, University of (...)

    #Landing #media #Operations ##CometLanding #landing #landing_day #timeline

    https://seenthis.net/messages/528306 via Rosetta blog



  • Sous les mers, la cacophonie humaine assomme les cétacés
    https://reporterre.net/Sous-les-mers-la-cacophonie-humaine-assomme-les-cetaces

    Le bruit produit par les activités humaines en mer perturbe gravement la faune aquatique. Sonars militaires causant des échouages massifs, essor des énergies marines et du trafic maritime… les sources de nuisance sont multiples. Scientifiques, politiques et industriels réfléchissent à des solutions. Les 12 et 13 mai 1996, en Grèce, douze baleines à bec de Cuvier s’échouent sur les côtes du golfe de Kyparissiakos, après l’utilisation d’un sonar à basse fréquence par un navire expérimental de l’Otan ; en (...)

    #Info

    / #Pollutions, #Mers_et_océans

    « http://archimer.ifremer.fr/doc/2007/rapport-2390.pdf »
    « http://www.observatoire-pelagis.cnrs.fr/?lang=fr »
    « http://www.adera.fr/cellules/cohabys-mammiferes-marins-industrie-etudes-impact-projets-industriels-evaluati »
    « http://rspb.royalsocietypublishing.org/content/280/1765/20130657 »
    « http://rsbl.royalsocietypublishing.org/content/9/4/20130223 »
    « http://www.lab.upc.edu/index2.php?id=2&web=personal&lang=fr »
    « http://www.lab.upc.edu/index2.php?web=presentacion&lang=fr »
    « http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=OJ:L:2008:164:0019:0040:FR:PDF »
    « http://www.quiet-oceans.com »
    « http://cordis.europa.eu/project/rcn/104925_en.html »
    « http://www.aquo.eu »
    « https://biasproject.wordpress.com »
    « http://www.debatinginnovation.org/?q=RacketOceans »
    « https://lejournal.cnrs.fr/articles/les-mers-ont-des-oreilles »
    « https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chouage_des_c%C3%A9tac%C3%A9s#/media/File:Beached_whale.jpg »
    « https://fr.wikipedia.org/wiki/Sonar#/media/File:Motte-Picquet-tugged-sonar.jpg »
    « https://fr.wikipedia.org/wiki/Baleine_de_Minke#/media/File:Minke.jpg »
    « https://fr.wikipedia.org/wiki/Dauphin_tachet%C3%A9_de_l%27Atlantique#/media/File:Atlantic_spotted_dolphin_(Stenella_frontalis)_NOAA.jpg »
    « https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89chouage_des_c%C3%A9tac%C3%A9s#/media/File:Blackfish.jpg »
    « https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89olienne_offshore#/media/File:Windmills_D1-D4_(Thornton_Bank).jpg »


  • « Pièces et main d’œuvre » va-t-il continuer à faire partie des « sites amis » du nouveau Indymedia Grenoble ? (juin 2016)

    Les dérives confusionnistes de Pièces et Main-d’œuvre

    Pièces et Main d’œuvre est un groupe anti-tech grenoblois, qui, on va résumer très brièvement, offre une vision critique de la technologie, par exemple vis à vis des nanotechnologies et produit un certain nombre d’articles sur ce sujet. Fort bien.

    Le problème, c’est que depuis quelques mois, le site Pièces et Main d’œuvre multiplie les productions et reprises d’articles pour le moins problématiques.
    https://grenoble.indymedia.org/2016-06-15-Pieces-et-main-d-oeuvre-va-t-il
    #pmo

    cf. : https://seenthis.net/messages/161827

    https://seenthis.net/messages/526682 via Supergéante


  • Le sommeil des enfants, un enjeu politique (Libération)
    http://www.liberation.fr/debats/2016/09/19/le-sommeil-des-enfants-un-enjeu-politique_1502951

    Les départements leur ont offert des tablettes, ils ont des smartphones, on attend d’eux qu’ils se projettent dans l’économie de la connaissance la plus compétitive du monde. Ils sont notre avenir, ils paieront nos dettes, nos retraites et ils sauveront le climat. Avec un peu de chance, ils se sont bien reposés, et ils vont même peut-être réussir à reprendre le rythme. Eux ? Ce sont les 12,3 millions d’écoliers, de collégiens et de lycéens qui viennent de reprendre les cours.

    Mais si, au lieu de parler de révolutions technologiques, on parlait de qualité d’attention, de force de concentration ? Si au lieu de rythmes scolaires, on parlait aussi de leur socle : le sommeil des enfants ? Sans un sommeil suffisant et de qualité, c’est toute la vie sociale qui se trouve minée. Mal dormir entraîne des souffrances physiques, psychiques et sociales ainsi que des difficultés scolaires importantes. Pas d’enfance heureuse sans sommeil heureux. N’oublions jamais que c’est allongés, chaque nuit, que nos enfants grandissent, mémorisent, mûrissent leurs émotions.

    Cette nécessité est scientifiquement documentée.

    […]

    Mais, ce n’est pas parce que notre sommeil a une dimension intime que les conditions qui le favorisent ne concernent pas la société dans son ensemble. Le bruit, des voisins comme de la rue, la lumière, du magasin d’en face ou d’un écran allumé dans la chambre, les horaires de travail, l’organisation de la vie de famille, l’alimentation, les rythmes sociaux : tous ces facteurs ont une incidence sur le sommeil.

    La soi-disant liberté de se coucher à l’heure qu’on veut, comme on veut, est un mirage. On sait notamment que les familles les plus défavorisées sont celles où les enfants accumulent les plus grosses dettes de sommeil.

    […]

    Que faire ? Commencer par encourager la sieste à l’école élémentaire au-delà de la moyenne section ; promouvoir une véritable éducation au sommeil comme sur les autres questions liées à l’hygiène ; introduire dans le carnet de santé de l’enfant des repères de sommeil ; décaler l’heure de début des enseignements, notamment au lycée ; aborder avec les parents la question du sommeil des enfants pendant la grossesse et durant le séjour à la maternité ; cesser enfin de vendre à la jeunesse l’ouverture des villes vingt-quatre heures sur vingt-quatre comme le summum de la modernité, alors que tous ceux qui travaillent de nuit de façon régulière paient leurs horaires décalés en années d’espérance de vie.

    #éducation #enfants #élèves #familles #inégalités #sommeil #réforme_rythmes_scolaires

    https://seenthis.net/messages/526106 via Heautontimoroumenos



  • Considérer l’élève au-delà de sa confession (Le Cercle des enseignant.e.s laïques, Libération)
    http://www.liberation.fr/debats/2016/09/19/considerer-l-eleve-au-dela-de-sa-confession_1502973

    Nous gardons la conviction que les projets contre le sexisme et l’homophobie, l’accompagnement des jeunes filles dans des projets d’orientation ambitieux et une éducation sexuelle de qualité seront toujours plus efficaces auprès des enfants et des adolescents que des éditoriaux hurlant au péril vert.

    Soyons vigilants, dans la période difficile que nous traversons, à ne pas réduire nos élèves à leur seule appartenance religieuse réelle ou supposée. Derrière le refus d’une jeune fille d’aller à la piscine, y a-t-il toujours la volonté de se conformer à un dogme ? Ou est-ce simplement le désir de se protéger des moqueries de certains camarades et de ses complexes, produits des pressions sociales sur le corps des femmes ? Pour le savoir et permettre à l’élève de suivre sa scolarité, le dialogue est bien plus efficace que l’invocation désincarnée des grands principes et l’application aveugle de sanctions.

    La laïcité doit rester le principe d’apaisement et de liberté pour tous et toutes qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être.

    #éducation #laïcité

    https://seenthis.net/messages/526010 via Heautontimoroumenos



  • Elle attaque ses parents en justice pour des photos d’elle sur Facebook
    http://www.lexpress.fr/actualite/societe/elle-attaque-ses-parents-en-justice-pour-des-photos-d-elle-sur-facebook_183

    Une jeune Autrichienne a attendu d’avoir 18 ans pour pouvoir faire un procès à ses parents. Ils ont publié plus de 500 photos de leur fille sur le réseau social. Des photos d’elle bébé, en train de se faire changer sa couche, sur le pot, puis enfant... Pendant des années, des parents autrichiens ont partagé des photos de leur fille à leurs 700 amis Facebook. Dès qu’elle a eu 18 ans, la jeune femme a décidé de les attaquer pour violation de la vie privée. Le procès se tiendra en (...)

    #Facebook #enfants #procès

    https://seenthis.net/messages/525238 via etraces


  • J’ai déjà compilé ici les articles sur le thème de la collapsologie, la catastrophe imminente, sa date, ses causes etc.:
    https://seenthis.net/messages/499739
    #effondrement #collapsologie #catastrophe #fin_du_monde #it_has_begun

    En fait c’est plus ou moins une conséquence d’une littérature plus scientifique sur le thème de l’anthropocène, cette nouvelle ère géologique façonnée par l’humain. Si cette théorie, et le lien qu’elle aurait avec la collapsologie, est discutée, un retour sur les premiers articles est nécessaire. En effet, ce terme n’est pas sorti de nulle part et la plupart de ces articles, co-écrits pas de nombreux chercheurs, compilent des quantités impressionnantes de résultats qui pointent toutes dans la même direction: nous allons dans le mur...
    #Anthropocene #Anthropocène

    Paul J. Crutzen and Eugene F. Stoermer “The “Anthropocene”” Global Change Newsletter 41:17-18 (2000)
    http://www.igbp.net/download/18.316f18321323470177580001401/1376383088452/NL41.pdf

    Paul J. Crutzen “Geology of mankind” Nature 415:23 (2002)
    http://www.geo.utexas.edu/courses/387h/PAPERS/Crutzen2002.pdf

    Johan Rockström, Will Steffen, Kevin Noone, Åsa Persson, F. Stuart Chapin, III, Eric F. Lambin, Timothy M. Lenton, Marten Scheffer, Carl Folke, Hans Joachim Schellnhuber, Björn Nykvist, Cynthia A. de Wit, Terry Hughes, Sander van der Leeuw, Henning Rodhe, Sverker Sörlin, Peter K. Snyder, Robert Costanza, Uno Svedin, Malin Falkenmark, Louise Karlberg, Robert W. Corell, Victoria J. Fabry, James Hansen, Brian Walker, Diana Liverman, Katherine Richardson, Paul Crutzen and Jonathan A. Foley “A safe operating space for humanity” Nature 461:472–475 (2009)
    http://pubs.giss.nasa.gov/docs/2009/2009_Rockstrom_ro02010z.pdf

    Will Steffen, Åsa Persson, Lisa Deutsch, Jan Zalasiewicz, Mark Williams, Katherine Richardson, Carole Crumley, Paul Crutzen, Carl Folke, Line Gordon, Mario Molina, Veerabhadran Ramanathan, Johan Rockström, Marten Scheffer, Hans Joachim Schellnhuber, and Uno Svedin “The Anthropocene: from global change to planetary stewardship” AMBIO 40:739–761 (2011).
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3357752/pdf/13280_2011_Article_185.pdf

    Jan Zalasiewicz, Mark Williams, Alan Haywood and Michael Ellis The Anthropocene: a new epoch of geological time? Phil. Trans. R. Soc. A 369:835–841 (2011)
    http://rsta.royalsocietypublishing.org/content/369/1938/835.full.pdf

    Anthony D. Barnosky, Elizabeth A. Hadly, Jordi Bascompte, Eric L. Berlow, James H. Brown, Mikael Fortelius, Wayne M. Getz, John Harte, Alan Hastings, Pablo A. Marquet, Neo D. Martinez, Arne Mooers, Peter Roopnarine, Geerat Vermeij, John W. Williams, Rosemary Gillespie, Justin Kitzes, Charles Marshall, Nicholas Matzke, David P. Mindell, Eloy Revilla and Adam B. Smith « Approaching a state shift in Earth’s biosphere », Nature 486:52-58 (2012)
    http://ib.berkeley.edu/labs/barnosky/Barnoskyetal_nature_v486_n7401.pdf

    Colin N. Waters, Jan Zalasiewicz, Colin Summerhayes, Anthony D. Barnosky, Clément Poirier, Agnieszka Gałuszka, Alejandro Cearreta, Matt Edgeworth, Erle C. Ellis, Michael Ellis, Catherine Jeandel, Reinhold Leinfelder, J. R. McNeill, Daniel deB. Richter, Will Steffen, James Syvitski, Davor Vidas, Michael Wagreich, Mark Williams, An Zhisheng, Jacques Grinevald, Eric Odada, Naomi Oreskes and Alexander P. Wolfe “The Anthropocene is functionally and stratigraphically distinct from the Holocene” Science 351 (2016)
    http://faculty.eas.ualberta.ca/wolfe/eprints/Waters_et_al_2016.pdf

    Clive Hamilton “Define the Anthropocene in terms of the whole Earth” Nature 536:251 (2016)
    http://www.nature.com/polopoly_fs/1.20427!/menu/main/topColumns/topLeftColumn/pdf/536251a.pdf

    Autres articles sur le même sujet abordés sur seenthis:

    800 000 ans de hausse du taux de CO2 dans l’air
    Audrey Garric, Le Monde, le 9 mai 2014
    https://seenthis.net/messages/255574

    See How Humans Have Reshaped the Globe With This Interactive Atlas
    Esri and Victoria Jaggard, Smithsonian, le 8 octobre 2014
    https://seenthis.net/messages/487592

    L’Homme a fait entrer la Terre dans une nouvelle époque géologique
    Pierre Le Hir, Le Monde, le 16 janvier 2015
    https://seenthis.net/messages/332016

    Anthropocène ou pas ?
    Rémi Sussan, Internet Actu, le 5 mai 2015
    https://seenthis.net/messages/367335

    Sixteen years of change in the global terrestrial human footprint and implications for biodiversity conservation
    Oscar Venter, Eric W. Sanderson, Ainhoa Magrach, James R. Allan, Jutta Beher, Kendall R. Jones, Hugh P. Possingham, William F. Laurance, Peter Wood, Balázs M. Fekete, Marc A. Levy and James E. M. Watson, Nature Communications 7 (2015)
    https://seenthis.net/messages/519461

    Where in the World Is the Anthropocene?
    Hannah Waters, Smithsonian, le 30 août 2016
    https://seenthis.net/messages/520441

    The Anthropocene Is Here: Humanity Has Pushed Earth Into a New Epoch
    Deirdre Fulton, Common Dreams, le 30 août 2016
    https://seenthis.net/messages/520010

    A suivre...

    https://seenthis.net/messages/524060 via Dror@sinehebdo


  • zad #NDDL : « CAROTTE L’AEROPORT » ! atelier gravure à la Wardine 3
    https://www.flickr.com/photos/valkphotos/29595971436

    Flickr

    https://farm9.staticflickr.com/8250/29595971436_111c13259d_m.jpg

    ValK. a posté une photo :

    Défendre la zad #NDDL : +> « Rencontre InterComités Grand Ouest » avec 25 comités locaux zad.nadir.org/spip.php ?article3974 : d’autres ont lieu un peu partout...

    ++> formation « prêt-e-s pour défendre la zad » archi pleine : zad.nadir.org/spip.php ?article3956 pour les prochaines dates

    +++> inauguration de la bibliothèque du TASLU zad.nadir.org/spip.php ?article3982

    => Le plein d’idées et de partages ! L’occasion de redire la commune détermination à défendre la zad parce qu’il n’y aura pas d’aéroport zad.nadir.org/spip.php ?article3334 et de fignoler encore et encore les stratégies de défense zad.nadir.org/spip.php ?article3188 sur la zad et partout (...)

    https://seenthis.net/messages/523966 via ValK


  • L’Inde a vécu la plus grande grève de l’histoire humaine
    http://www.directmatin.fr/monde/2016-09-03/linde-vecu-la-plus-grande-greve-de-lhistoire-humaine-737701

    Selon les syndicats, ce seraient ainsi près de 180 millions de travailleurs, hommes et femmes, qui ont manifesté pour s’opposer à la politique économique du gouvernement. L’Inde comptant environ 1,250 milliards d’individus, ce serait donc un septième de la population qui a arrêté le travail pour une journée. Mais ces chiffres n’ont toutefois pas pu être vérifiés de façon indépendante.

    The Biggest Strike in World History ? No Thanks, We’re Focusing on the New iPhone
    http://fair.org/home/the-biggest-strike-in-world-history-no-thanks-were-focusing-on-the-new-iphone

    And yet there was virtually no coverage of the strike in commercial US media, according to searches of the Nexis news database. Not a word on ABC, CBS or NBC. No mention on the main cable news networks—CNN, Fox and MSNBC—either. (The Intercept‘s Zaid Jilani—9/6/16—noted that there was one mention on CNN International, when “the CEO of the human resources consulting firm ManpowerGroup cited the Indian strike as part of global concerns about technology suppressing wages.”) Neither the PBS NewsHour nor NPR touched the story.

    Not a single US newspaper found in the Nexis database—which includes most of the major papers, like the New York Times, Washington Post and USA Today—reported an original story on the strike. (Associated Press had a brief, 289-word report, which ran on the New York Times‘ website and was doubtless picked up by other papers.) The Wall Street Journal, whose full text isn’t on Nexis, also skipped the Indian strike story.

    That’s an example of the kind of story US corporate media don’t care about. What do they care about? Well, Apple is planning to release a new version of the iPhone next week. That’s already making news: CBS did a segment on its Money Watch program (9/7/16) previewing the phone, as did NPR‘s Morning Edition and All Things Considered (9/7/16); the product was front-page news in USA Today (9/8/16) and the Wall Street Journal (9/8/16), while you had to turn to page A12 in the Washington Post (9/7/16) or the first page of the business section in the New York Times (9/8/16) to get your future cellphone news.

    A hundred million or more workers striking for their rights hold no interest for the news managers in US corporate media. But a new gadget from a prominent advertiser? Now, that’s the news that’s fit to print.

    La « #réalité » telle que façonnée par les #MSM

    https://seenthis.net/messages/523230 via Kassem


  • What’s universal grammar? Evidence rebuts Chomsky’s theory of language learning - Salon.com
    http://www.salon.com/2016/09/10/what-will-universal-grammar-evidence-rebuts-chomskys-theory-of-language-learn
    http://media.salon.com/2013/08/noam_chomsky.jpg

    The idea that we have brains hardwired with a mental template for learning grammar — famously espoused by Noam Chomsky of the Massachusetts Institute of Technology — has dominated linguistics for almost half a century. Recently, though, cognitive scientists and linguists have abandoned Chomsky’s “universal grammar” theory in droves because of new research examining many different languages — and the way young children learn to understand and speak the tongues of their communities. That work fails to support Chomsky’s assertions.

    #noam_chomsky

    https://seenthis.net/messages/523711 via Reka



  • Sacré pavé de J. Raillane. Difficile d’en extraire un bout tellement l’ensemble est riche.

    « Please don’t say, we’ll never find a way » (« Layla », Derek and the Dominos) | Terrorismes, guérillas, stratégie et autres activités humaines
    http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/2016/09/07/brrrt
    http://aboudjaffar.blog.lemonde.fr/files/2016/09/Diapositive1-300x169.jpg

    La mouvance jihadiste mondiale peut ainsi être schématisée autour de cinq pôles principaux :

    Al Qaïda (Al Qaeda Senior Leadership – telle que décrit par Bruce Hoffman et Fernando Reinares) ;
    Ses franchises (AQMI, AQPA, AQIS, les Shebab – une partie, du moins, le réseau Haqqani, certains mouvements en ASE, etc.) ;
    L’Etat islamique (donc les territoires qu’il contrôle en Irak et en Syrie) ;
    Ses wilayas (donc, hors des territoires précédemment mentionnés) ;
    Les acteurs autonomes, inspirés par les uns et/ou par les autres (cellules familiales, groupes locaux, etc.).

    Ce pentacle du jihad est ainsi constitué de cinq grands types d’acteurs, tous liés d’une façon ou d’une autre, certains susceptibles de changer d’allégeance et tous capables de s’influencer :
    Vite, une craie pour tracer un pentacle et invoquer Celui qu’il ne faut pas nommer.

    Vite, une craie pour tracer un pentacle et invoquer Celui qu’il ne faut pas nommer.

    Depuis le temps qu’on court après des jihadistes, qu’on les arrête et qu’on les interroge, qu’on les écoute ou qu’on les tue, certaines vérités les concernant sont connues :

    Le jihad est intrinsèquement international. Les événements qui se produisent là-bas peuvent influencer des acteurs ici, et inversement. Les réseaux eux-mêmes sont systématiquement à cheval sur plusieurs Etats ;
    Le jihad est un récit, celui d’un combat de révoltés – dont on a parfaitement le droit de penser que la lutte est absurde, les méthodes insupportables et l’idéologie délirante – qui nous défient et nous renvoient à ce que nous sommes et faisons ;
    Le jihad mondial est la somme de jihads locaux, de luttes parfois très différentes (irrédentisme ici, révolution ratée là, réponse à un système économique et social défaillant ailleurs, riposte à des ingérences extérieures, crise identitaire profonde, etc.) ;
    Le jihad, dont le nom même dit bien que nos ennemis sont en guerre contre nous, associe en fonction du lieu et du moment actes de terrorisme et opérations paramilitaires, voire réellement militaires ;
    La mouvance jihadiste est faite d’allégeances, de connivences personnelles. Elle n’implique pas assez de personnes pour autoriser la moindre généralisation à l’encontre de groupes humains, mais elle est assez importante pour mobiliser des appareils d’Etat, défier des systèmes politiques et poser des questions troublantes au sujet de crises profondes et anciennes dans certaines régions. Il n’est donc pas question ni de la nier ni d’en faire la preuve ultime d’un hypothétique choc des civilisations, mais simplement de l’affronter – même si justement, ce n’est pas si simple.

    Une fois encore, et pour citer mon premier chef (auquel j’adresse mes salutations respectueuses), on y voit plus clair avec un schéma :

    https://seenthis.net/messages/522776 via cepcasa


  • Where the “comic book font” came from - Vox
    http://www.vox.com/2016/9/2/12760504/where-the-comic-book-font-came-from

    Comic book culture is mass culture — even lacrosse moms and field hockey dads who’ve never been in a comic book store can recognize the “comic book font.”

    But calling it a font is a misnomer — as the above video shows, this distinctive style of handwriting is an aesthetic shaped by culture, technology, and really cheap paper.

    That style is just as interesting in a digital era. I spoke to the founders of Comicraft, a digital font firm that replicates the handwritten style for many major comics. It turns out that the switch from pen to pixels is an evolution — not a rejection — of a long history of lettering in comics.

    https://www.youtube.com/watch?v=e31fNccOQSE

    #bande_dessinée #comics #typograophie via @opironet

    https://seenthis.net/messages/522341 via baroug


  • Les Iraniens "ne sont pas des musulmans", affirme le mufti d’Arabie saoudite - Le Point
    http://www.lepoint.fr/monde/les-iraniens-ne-sont-pas-des-musulmans-affirme-le-mufti-d-arabie-saoudite-06

    « Nous devons comprendre que ceux-là ne sont pas des musulmans. [...] Leur hostilité envers les musulmans est ancienne, plus particulièrement envers les sunnites »,

    “يجب ان نفهم ان هؤلاء ليسوا مسلمين فهم ابناء المجوس وعداؤهم مع المسلمين امر قديم وتحديدا مع اهل السنة والجماعة”

    Les trois petits points de la citation reprise par les agences de presse sont biien intéresants pourtant. Le mufti saoudien explique que les Iraniens (il aurait dû dire les chiites, passons) sont "des fils de majous", des mages, des païens quoi, en référence aux très anciennes religions d’avant l’islam, des majous.
    La suite est dans la citation.

    [quelqu’un aurait une idée de hashtag pour ce genre de truc ?]

    https://seenthis.net/messages/522125 via gonzo


  • Une menace russe plane sur la présidentielle américaine | Sébastien BLANC | Maison-Blanche 2016
    http://www.lapresse.ca/international/dossiers/maison-blanche-2016/201609/06/01-5017535-une-menace-russe-plane-sur-la-presidentielle-americaine.php
    http://images.lpcdn.ca/924x615/201609/06/1257854-hillary-clinton-estime-piratage-informatique.jpg

    Douglas Jones, un expert en informatique électorale de l’Université de l’Iowa, souligne que seulement 70 % de l’électorat américain vote avec des bulletins en papier comptés par machine, qui peuvent être recomptés si besoin.

    Selon lui, il serait improbable que des « hackers » russes parviennent à faire remporter la présidentielle à un candidat au détriment d’un autre.

    Mais, explique-t-il à l’AFP, « susciter le chaos est bien plus facile qu’altérer systématiquement des résultats ».

    Il identifie trois modes d’action potentiels : « créer l’impression que des résultats ont pu être falsifiés - par exemple en envoyant à WikiLeaks des courriels fictifs habilement réalisés », ou bien « attaquer les bases de données électorales centralisées ».

    Enfin, dit-il, « si un intrus parvenait à rayer des listes électorales y compris une petite fraction des votants dans un État, cela sèmerait la pagaille dans les bureaux de vote concernés ».

    La Commission d’aide électorale (Election Assistance Commission), une agence gouvernementale chargée d’aider les États à organiser les scrutins, se réunira elle jeudi avec la sécurisation du scrutin du 8 novembre à son ordre du jour.

    https://seenthis.net/messages/522081 via cepcasa


  • Attendre du peuple qu’il n’agresse pas, ne viole pas, ne tue pas... et montrer l’exemple - Team Bagarre
    http://teambagarre.org/elus-agresseurs-montrer-exemple
    http://teambagarre.org/wp-content/uploads/2016/09/IMAGE-1.jpg

    Des élus qui agressent en toute impunité

    L’affaire la plus récente met en scène Robert Rochefort, vice-Président du MoDem, député européen du Sud-Ouest. Ce personnage, qui, en tant que député, est supposé nous représenter nous, le peuple, a été coincé par le vigile d’un magasin de bricolage de Vélizy, dans les Yvelines, en pleine action – et merci à cet homme d’avoir eu un comportement normal, c’est-à-dire de ne pas avoir freiné des quatre fers et fermé les yeux sur les agissements de Robert, au prétexte qu’il était élu – vigile qui a prévenu le directeur qui a lui-même appelé la police. Robert s’est en effet allègrement masturbé à proximité de deux adolescentes. Pourtant Robert, en bon député qu’il est, n’ignore pas la loi : Selon l’article 222-32 du code pénal, l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende. 
 On passe rapidement sur les médias, qui traitent cette affaire comme une petite rigolade sans gravité : la Dépêche titre quand même « exhibition sexuelle », même si dans l’article elle parle de « se faire plaisir à proximité de deux enfants », pour nous préoccuper de la sanction immédiate : 4 heures de garde à vue, des aveux : hop, Robert rentre dormir chez lui et évitera un procès. On réécrit en toutes lettres si vous n’avez pas bien suivi : ÉVITERA UN PROCES. ÉVITERA. UN. PROCES. Tout va bien. Donc, en gros, il y a forcément des témoins : le vigile, déjà. Mais on ne va pas l’entendre puisqu’il n’y aura pas de procès. Donc bon, finalement, Robert est revenu sur ses aveux, prendra un avocat, déclarera qu’il n’a rien imposé à la vue d’autrui puisque les adolescentes n’ont pas remarqué, qu’il a besoin de se masturber et que c’est une attitude tout à fait banale, blablabla et s’en tirera sans une égratignure, conservant ses fonctions de député.

    IMAGE 2

    Deuxième affaire : celle de Michel Rotger, Maire de Chevigny-Saint-Sauveur, qui lui a été condamné en juin 2016. Sa culpabilité a donc été reconnue par la justice – bon, pas trop quand même, un an de prison avec sursis ça ira bien –. Une employée de cantine de sa commune avait porté l’affaire devant la justice, expliquant que Michel lui avait imposé à 5 reprises, entre octobre 2013 et janvier 2014, des baisers sur la bouche et des caresses à caractère sexuel. Poursuivi pour harcèlement sexuel et agression sexuelle, et condamné, le Maire s’en tire donc sans prison. L’opposition a réclamé son départ, mais, soutenu par ses adjoint-e-s, Michel ne renonce pas à son poste. et reste ainsi employeur de sa victime… Jusqu’à ce que celle-ci quitte la commune, en très mauvais état psychologique. La condamnation à une peine avec sursis à permis aux habitant-e-s de mauvaise foi de continuer à doute de la véracité des propos de la victime, forçant cette dernière à fuir face aux insultes reçues.
    Ce qui est extrêmement grave dans cette affaire, outre le fait d’imposer à sa victime la présence d’un agresseur, ce n’est même pas que Michel n’ait pas la décence de démissionner, ni que son Conseil Municipal le soutienne : c’est qu’il PUISSE rester en poste. Que rien ne l’oblige à dégager de son poste. Que rien ne lui impose de ne pas approcher de sa victime. Comment est-ce possible ?

    https://seenthis.net/messages/522069 via mad meg