• Why (almost) everything reported about the Cambridge Analytica Facebook ‘hacking’ controversy is wrong
    https://medium.com/@CKava/why-almost-everything-reported-about-the-cambridge-analytica-facebook-hackin
    https://cdn-images-1.medium.com/max/1200/1*f94DPIbjmjMpuG-3uN3vhQ.png

    First, There was no hack.

    The data collected was scraped from #Facebook user profiles, after users granted permission for a third party app to access their data. You know those little confirmation windows that pop up when someone wants to play Candy Crush or use Facebook to log in, rather than make a new password, for a random site? Yeah those.

    A Cambridge academic called Aleksandr Kogan — NOT Cambridge Analytica and NOT the whistleblower Christopher Wylie — made a ‘Test Your Personality’ app, helped to promote it by paying people $2–4 to install it on Amazon’s Mechanical Turk crowdsourcing site, and used the permissions granted to harvest profile data. 270,000 users installed the app, so you might expect that 270,000 profiles were collected but the app actually collected data from 50 million profiles.

    50 million?!?

    Yes. You see back in the heady days of 2014, Facebook had a feature called ‘friends permission’ that allowed developers to access the profiles of not only the person who installed their app but all their friends too. The only way to prevent this from happening was to have toggled a privacy setting, which few Facebook users even knew existed (here is a blog from 2012 explaining how to do so). The friends permission feature is how Kogan multiplied 270,000 permissions into 50 million profiles worth of data.

    (…)

    The real story then is not that Kogan, Wylie, and Cambridge Analytica developed some incredibly high tech ‘hack’ of Facebook. It is that, aside from Kogan’s data selling, they used methods that were common place and permitted by Facebook prior to 2015. Cambridge Analytica has since the story broke been outed as a rather obnoxious, unethical company- at least in how it promotes itself to potential clients. But the majority of what is being reported in the media about its manipulative power is just an uncritical regurgitation of Cambridge Analytica (and Chris Wylie’s) self-promotional claims. The problem is that there is little evidence that the company can do what it claims and plenty of evidence that it is not as effective as it likes to pretend; see the fact that Ted Cruz is not currently president.

    No one is totally immune to marketing or political messaging but *there is little evidence that Cambridge Analytica is better than other similar PR or political canvassing companies at targeting voters. Political targeting and disinformation campaigns, including those promoted by Russia, certainly had an impact on recent elections but were they the critical factor? Did they have a bigger impact than Comey announcing he was ‘reopening’ the Hillary email investigation the week before the US election? Or Brexiteers claiming that £250 million was being stolen from the NHS by the EU every week? Colour me skeptical.

    To be crystal clear, I’m not arguing that Cambridge Analytica and Kogan were innocent. At the very least, it is clear they were doing things that were contrary to Facebook’s data sharing policies. And similarly Facebook seems to have been altogether too cavalier with permitting developers to access its users’ private data.

    What I am arguing is that #Cambridge_Analytica are not the puppet masters they are being widely portrayed as. If anything they are much more akin to Donald Trump; making widely exaggerated claims about their abilities and getting lots of #attention as a result.

    https://seenthis.net/messages/682010 via tbn


  • Le plus grand organe du corps humain vient d’être découvert

    https://www.courrierinternational.com/article/le-plus-grand-organe-du-corps-humain-vient-detre-decouvert

    Un réseau de canaux transportant des fluides dans le corps humain vient d’être mis en évidence. Il constituerait le plus grand organe et pourrait aider à comprendre comment les cellules cancéreuses se propagent.

    https://www.sciencesetavenir.fr/assets/img/2018/03/28/cover-r4x3w1000-5abb75e2a085a-interstitium-de-couverte-80e-organe-corps-humain-plus-grand-cancer.jpg

    “La découverte a été faite par hasard, au cours d’une endoscopie de routine, une technique qui implique de faire passer une petite caméra dans le tube digestif d’une personne”, commence New Scientist. La découverte dont il est question, est décrite dans la revue spécialisée Scientific Reports, le 27 mars. Il s’agirait d’un organe du corps humain composé d’un réseau de “canaux” transportant des fluides, et qui n’avait jamais été identifié en tant que tel jusque-là.

    En plus d’être candidat pour devenir le quatre-vingtième organe du corps humain, il s’agirait du plus grand, derrière la peau. “Ce nouvel organe, est une fine couche de tissu conjonctif dense, intercalée juste en dessous de notre peau, et qui enveloppe chacun de nos viscères”, explique au Daily Beast Neil D. Theise, chercheur à l’école de médecine de l’université de New York, qui a mené les travaux.

    Mais comment se fait-il qu’un élément présent dans tout le corps humain ait pu passer inaperçu si longtemps ? “Les méthodes traditionnelles de traitement et de visualisation du tissu humain assèchent les canaux et font s’effondrer sur elles-mêmes les fibres de collagène qui forment la structure du réseau. Résultat, ces canaux apparaissaient comme une paroi dure de tissu protecteur dense, et non comme un coussin rempli de liquide”, explique New Scientist.

    Appelé interstitium, le plus grand de nos organes serait une couche de tissu remplie de fluide circulant dans l’ensemble du corps, restée invisible jusqu’à aujourd’hui en raison des techniques de microscopie utilisées. Une découverte qui pourrait expliquer la propagation de certains cancers.

    https://www.sciencesetavenir.fr/sante/qu-est-ce-que-l-interstitium-le-potentiel-80e-organe-du-corps-humai

    #interstitium

    https://seenthis.net/messages/681201 via enuncombatdouteux


  • Début de changement de ton au Monde ? (#paywall)
    Avec la chute de la Ghouta orientale, les prisons rebelles commencent à livrer leurs secrets
    http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2018/03/28/avec-la-chute-de-la-ghouta-orientale-les-prisons-rebelles-commencent-a-livre
    http://img.lemde.fr/2018/03/21/292/0/3500/1750/644/322/60/0/ccd36cb_GGGSYR02_MIDEAST-CRISIS-SYRIA_0321_11.JPG

    Les prisons tenues par les rebelles de Jaych Al-Islam, dans la région de Douma, ont longtemps été un sujet tabou parmi les habitants de la Ghouta orientale, par peur de représailles de la part du puissant groupe armé. Avec courage, des militants de l’opposition ont toutefois dénoncé ses méthodes d’intimidation et sa pratique de la torture. Au fil des ans, des dissidents ou des combattants de factions rivales ont échoué dans les geôles, officielles ou clandestines, du groupe. D’autres prisonniers, assimilés au régime, y ont aussi été incarcérés.

    Avec la reprise de la Ghouta orientale par le régime, ces prisons pourraient désormais livrer une partie de leurs mystères. Mais seul le sort des militaires et des civils, dont des femmes et des enfants enlevés en zone loyaliste, a fait partie des récentes négociations entre les Russes et Jaych Al-Islam.

    Sujet tabou parmi les habitants

    https://seenthis.net/messages/681102 via Simplicissimus


  • Les confidences (alarmistes) de certain·es climatologues et un commentaire de Pablo Servigne :
    « Des climatologues commencent à s’exprimer publiquement (enfin !) sur leurs peurs, leur tristesse, la dépression, leur choix de faire des enfants ou pas, etc.
    Croire que ça les rend moins objectifs est une idée totalement absurde et ridicule. Et même dangereuse. »

    https://www.youtube.com/watch?v=cS9AmOO9Jc4

    #climat #effondrement #global_collapse #collapsologie

    https://seenthis.net/messages/671963 via Sombre Hermano


  • La Souveraineté technologique, volume II
    https://www.ritimo.org/La-Souverainete-Technologique-Volume2

    https://rezo.net/local/cache-vignettes/L80xH120/arton236231-a5238.jpg

    Nous méritons d’autres technologies, quelque chose de mieux que ce que nous appelons aujourd’hui les « Technologies de l’information et de la communication ». Ce dossier aborde des aspects sociaux, politiques, écologiques et économiques à travers des expériences visant à développer des formes de Souveraineté Technologique. Source : Ritimo

    https://seenthis.net/messages/659100 via Rezo


  • Trans//border, Nathalie Magnan forever

    À propos des rencontres hommage (femmage) à @volt

    Du 16 au 18 mars, le Mucem consacrait trois journées aux « enseignements de Nathalie Magnan », cinéaste et activiste des médias, des cultures LGBT et queer, du cyberféminisme et du postcolonialisme, décédée l’an dernier.
    http://www.makery.info/2018/03/20/transborder-nathalie-magnan-forever

    http://cdn.makery.info/wp-content/uploads/2018/03/IMG_9048_resultat.jpg

    Où il a été question de #seenthis, de #technologies de #migration de #navigation de #feminisme d’#ecosexe de #genre de #frontieres de #privacy

    http://www.sosmediterranee.fr

    https://seenthis.net/messages/678710 via Supergéante


  • Rendre visible le féminisme
    https://joellepalmieri.wordpress.com/2018/02/16/trans-border-nathalie-magnan-rendre-visible-le-feminisme

    À l’image de Nathalie Magnan, TRANS//BORDER réunit une cinquantaine d’artistes, chercheur.e.s, (h)acktivistes et étudiant.e.s, d’ici et d’ailleurs, dans la perspective d’interroger les frontières/borders, sur terre et sur mer, entre les sexes, entre les espèces, entre les générations, entre les vivants et les morts, et les conditions de circulation des personnes, de l’information, des technologies, des … Lire la suite →

    http://joellepalmieri.files.wordpress.com/2018/02/23795126_103941697056175_8879868574594206298_n.jpg
    http://0.gravatar.com/avatar/9756ba41fe8333157071419a20733f4a?s=96&d=https%3A%2F%2F0.gravatar.com%2Fa

    https://seenthis.net/messages/669724 via demeter


  • Critical Atlas of Internet
    http://www.internet-atlas.net

    Sous la forme d’une série d’hypothèses, l’atlas critique d’Internet développe 15 exercices conceptuels de spatialisation d’Internet. L’objectif de cet Atlas est d’utiliser l’analyse spatiale comme clé de compréhension des enjeux sociaux, politiques et économiques présents sur Internet. Tenter d’en cerner les contours nous permettra d’en comprendre les enjeux.

    http://www.mucem.org/sites/default/files/2017-11/%C2%A9%20L%20DRULHE_0.jpg

    #Internet #cartographie

    https://seenthis.net/messages/678831 via Aris


  • Black Panther contre l’Atlantide noire

    Afrofuturismes, Internationalisme révolutionnaire et Capitalisme Noir

    Par Asad Haider

    Traduit par Ferdinand Cazalis

    http://jefklak.org/black-panther-contre-latlantide-noire

    Les blockbusters (« bombes de gros calibre », au sens littéral) lâchés sur le monde par Hollywood sont autant de purs moments de divertissement que de véritables usines à mythes, forgeant les imaginaires et influençant nos représentations. L’adaptation cinématographique par les studios Disney des aventures du tout premier super-héros noir, Black Panther , ne fait pas exception. L’engouement sans précédent de la communauté africaine-américaine pour le film a vite tourné au débat politique : représentation héroïque de la culture noire et visibilisation des opprimé·es, ou bien dépolitisation des révoltes africaines-américaines et conflits raciaux édulcorés ? Asan Haider, rédacteur en chef du magazine états-unien de Viewpoint , nous livre ici une analyse percutante du film, invoquant des mythologies autrement plus libératrices issues de la culture noire. Depuis les concepts funk de Parliament Funkadelic jusqu’au mythe de l’Atlantide revisité par le groupe de techno Drexciya, il existe des imaginaires plus proches d’une révolution internationale promue par le parti des Black Panthers que le Capitalisme Noir du roi T’Challa de Marvel/Disney.

    Attention : cet article comporte des spoilers de Black Panther (2018), mais peut être lu sans avoir vu le film.

    http://jefklak.org/wordpress/wp-content/uploads/2018/03/Une_BlackPanther2_jefklak.jpg

    https://seenthis.net/messages/677672 via Jef Klak


  • Inégalités entre les femmes et les hommes dans les arts et la culture
    La proportion des femmes artistes représente

    • 6/10ème des étudiant.e.s
    • 4/10ème des artistes effectivement actif.ve.s
    • 2/10ème des artistes aidé.e.s par des fonds publics
    • 2/10ème des artistes programmé.e.s
    • 2/10ème des dirigeant.e.s
    • 1/10ème des artistes récompensées

    Voir le graphique page 3, assez parlant...
    http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/184000096.pdf

    #inégalité #féminisme #art #sexisme #patriarcat

    https://seenthis.net/messages/677506 via soseen


  • Deux épisodes distincts de mélange génétique entre les humains modernes et les Dénisoviens.

    Les chercheurs expliquent dans cette étude avoir examiné plus de 5 500 génomes d’humains modernes d’Europe, d’Asie et d’Océanie, à la recherche d’ADN archaïque possible. Après avoir repéré des variations dans les ADN, les scientifiques ont ensuite comparé ces segments aux séquences de Dénisoviens et de Néandertaliens, connues à partir des échantillons prélevés dans les montagnes de l’Altaï.

    Des recherches antérieures ont montré que si les Dénisoviens partageaient une origine commune avec les Néandertaliens, ils étaient presque aussi distincts des Néandertaliens que les Néandertaliens des humains modernes. Des travaux antérieurs ont également montré que les Dénisoviens ont contribué à l’ADN de plusieurs groupes humains modernes. Ils ont légué une part de leur ADN à environ 5 % des génomes des populations d’Océanie, et quelque 0,2 % aux génomes des Asiatiques continentaux et des Amérindiens. Les scientifiques avaient alors supposé que cet ADN de Denisova trouvé chez les humains modernes en Asie provenait du croisement entre les Dénisoviens et les Océaniens qui avaient émigré en Asie. Ce que détermine l’étude aujourd’hui, c’est qu’il y a eu en fait deux épisodes distincts de métissage.

    Les chercheurs suggèrent que les ancêtres des Océaniens se sont croisés avec un groupe de Dénisoviens du Sud, alors que les ancêtres des Asiatiques de l’Est se sont mélangés avec un groupe venant du Nord.

    we estimate 44,000–54,000 years ago for Denisovan admixture.

    (In Cell)

    Ainsi il y aurait eu au moins trois exemples de croisements d’humains modernes avec des populations humaines archaïques – un croisement avec des Néandertaliens et deux avec des Dénisoviens. Les scientifiques envisagent maintenant de rechercher plus de signes de croisements entre humains modernes et d’autres lignées archaïques dans d’autres populations à travers le monde. Ce pourrait être notamment le cas en Afrique, mais étant donné que le climat est plus chaud, personne n’a encore trouvé de fossiles humains archaïques avec suffisamment d’ADN permettant un séquençage.

    Pour ceux qui voudraient aller plus loin, voici la partie « géographique » abordée par l’article original :

    Denisovan and Neanderthal Introgression Maps
    Tiling Path of Denisovan and Neanderthal Ancestry Inferred from Modern Genomes
    Regions with Elevated Proportions of Archaic Ancestry
    Deserts of Archaic Ancestry
    Archaic Ancestry Is Reduced in the Genomic Regions Most Constrained by Selection
    Archaic-Modern Admixture Was Most Likely Associated with Reduced Male Fertility

    L’article de vulgarisation :
    http://sciencepost.fr/2018/03/les-humains-modernes-se-sont-croises-deux-fois-avec-les-denisoviens-dans

    L’article original :
    http://www.cell.com/cell/fulltext/S0092-8674(18)30175-2
    https://doi.org/10.1016/j.cell.2018.02.031
    L’article qui mentionne les éléments géographiques :
    http://www.cell.com/current-biology/fulltext/S0960-9822(16)30247-0
    https://doi.org/10.1016/j.cub.2016.03.037

    http://www.cell.com/cms/attachment/2080843276/2072227207/gr2.jpg

    #préhistoire #Neandertal #Dénisoviens #évolution #Sriram_Sankararaman #Swapan_Mallick #Nick_Patterson #David_Reich
    #Sharon R. Browning #Brian_L._Browning #Ying_Zhou #Serena_Tucci
    #Joshua_M._Akey #Université_de_Washington

    https://seenthis.net/messages/677431 via La main et l’esprit



  • The New Wave of Indian Type - Library - Google Design
    https://design.google/library/new-wave-indian-type-design
    https://storage.googleapis.com/gd-wagtail-prod-assets/original_images/the_new_wave_of_open_source_indian_type_design_share.png

    As mobile access grows and more people around the world start using the internet—a billion people are expected to come online over the next few years in emerging markets alone—it’s also necessary to elevate the quality and range of digital typefaces available in different writing systems. This challenge is especially striking in India, a country that recognizes 23 official languages, but counted almost 1600 (including dialects) in their last census. Some of these languages and their scripts have descended from ancient Brahmi, others are based in Arabic, while the ongoing use of English, a language that’s reach and influence has grown considerably since India’s independence from Britain in 1947, means that Latin letters are also a common sight.

    (…)

    Keeping pace with the subcontinent’s linguistic diversity is challenging enough in print, but the relatively small number of digital fonts available for Indic languages reveals a striking disparity. Even the most widely used Indian script, Devanagari, has far fewer typographic options compared to the superabundance of Latin fonts. Some scripts like Bengali, Tamil, Urdu, and Tibetan have even fewer fonts available. But the balance is beginning to shift as a cohort of Indian type designers develop new digital fonts, and the movement is still growing in part because many of these designers release their designs with open source licenses. The code is then readily available for others to experiment and develop their own contributions, improving the quality and variety of typography across India’s many writing systems.

    #typographie #web_design #inde

    https://seenthis.net/messages/677532 via baroug


  • The Human Fabric of the Facebook Pyramid – SHARE LAB
    https://labs.rs/en/the-human-fabric-of-the-facebook-pyramid

    In this article, we will try to map some elements of Facebook’s human fabric, the social structure and the power relations within the company.

    We will investigate and reflect upon the phenomenon of Facebook in terms of the social networks of its employees. We will also consider the social relations between the members of Facebook’s management board and other spheres of society. This article is a contribution to the contemporary critique of the strong ties between political establishments and global business, i.e. that of the issue of the revolving door.[2] In short, we will deal with the phenomenon of digital capitalism.

    #réseaux #facebook #visualisation #États-Unis #Mark_Lombardi

    https://seenthis.net/messages/602161 via Fil


  • De guerre en fils | François Pérache
    http://arteradio.com/son/61657945/de_guerre_en_fils_1

    http://rezo.net/local/cache-vignettes/L120xH68/arton228984-1d4e5.jpg

    Le 2 octobre 1961, en pleine guerre d’Algérie, le policier Georges Pérache est abattu à Paris par le FLN. Le 17 octobre, la police réprime une manifestation pacifique et tue près de deux cents Algériens. Le 13 novembre 2015, François Pérache, petit-fils du policier tué, veut aller manger un bobun au Petit Cambodge... A la fois enquête intime, fiction documentée et tragi-comédie, « De guerre en fils » joue du feuilleton radio pour ouvrir la boîte aux secrets. Ceux de l’Histoire comme ceux d’une famille. Six épisodes de 9 à 13 min.. Source : Arte Radio

    http://download.www.arte.tv/permanent/arteradio/sites/default/files/sons/12deguerreenfilsepisode1_hq_fr.mp3

    https://seenthis.net/messages/533187 via Rezo


  • Stylistique de l’écriture viriliste – ex cursus
    https://excursusblog.wordpress.com/2018/03/13/stylistique-de-lecriture-viriliste/#more-2678
    https://excursusblog.files.wordpress.com/2018/03/image-20161015-30244-quykp3.jpg

    L’idée d’un genre de l’écriture, masculin féminin, n’est pas chose neuve : le style des auteurs permettrait de révéler leur genre, une certaine douceur et une mollesse – toutes relatives – placeraient Renan du côté des prêtres efféminés, quand d’autres caractéristiques, comme l’attention au détail, permettrait de ranger les textes de femmes sans trop d’inconvénient. Les thèses d’Hélène Cixous, entre autres, sur ce sujet me paraissent essentialistes, en plus de se consacrer seulement aux femmes : je suis bien plus sensible, en tant que lectrice, à ce qui me semble être non une écriture masculine, mais une volonté de virilisme.

    Le mot de Buffon, « le style, c’est l’homme », résumerait en peu de syllabes cet imbroglio d’attributs et de lexèmes. La question me semble cependant mal posée : la question se pose à un niveau plus idéologique que biologique ou psychologique. Le choix de certaines caractéristiques stylistiques montrerait au contraire la volonté de s’éloigner de ce qui est considéré comme féminin – quel que soit le genre des détenteurs de la plume – et de construire une masculinité idéologique et compétitive. Comment se caractériserait cette écriture, présente en fiction comme en non-fiction ? Quelques pistes, non exhaustives, pour la reconnaître peuvent être relevées.

    La lecture récente de L’Infinie Comédie et du Roi pâle de David Foster Wallace montre dans un premier temps que la virtuosité syntaxique, conjuguée à un vocabulaire pléthorique et à des effets de listes donnent cet effet viriliste, certes atténué dans Le Roi pâle. La longueur démesurée, et parfois véritablement jouissive, des phrases souligne la maîtrise grammaticale de leur auteur : elle montre la capacité qu’a celui-ci de mener son lectorat où lui-même l’a décidé, plus qu’elle ne l’accompagne – et elle ménage ainsi à l’auteur une position de surplomb. La longueur des phrases, en plus de valider le brio auctorial, conduit en outre à un style régulièrement haché, fait d’incises et de parenthèses, renforcé dans le cas de Wallace par l’abondant recours aux notes de bas de page et de fin de volume. Le choix d’une structure résolument heurtée et jouant des effets de gradation, particulièrement perceptible dans l’essai « Un truc soi-disant super auquel on ne me reprendra pas », narrant ses déboires lors d’une croisière, montre que cette structure syntaxique peut se retrouver à l’échelle d’un texte dépassant les 80 pages – dans l’édition française. L’ensemble se découpe en effet en une longue protase, marquant une montée de la tension narrative, avant de se précipiter en une acmé spectaculaire, exécutée en peu de pages lapidaires.

    Cette structuration syntaxique et rhétorique, particulièrement visibles et maîtrisées chez un auteur comme Wallace, se trouve complétée, chez lui comme d’autres, par un vocabulaire particulièrement riche, fait de quelques néologismes et de nombreux technolectes. C’est là un procédé particulièrement employé par Céline, conjugué avec une syntaxe heurtée, mimant souvent une fiction d’oralité : le texte est alors celui d’un texte logorrhéique et ininterrompu, depuis la désinvolte décision d’enrôlement au début du Voyage au bout de la nuit jusqu’aux pamphlets, portés par la même logorrhée. La truculence verbale écrase alors le lectorat de son érudition qui, nécessairement, dépasse la sienne – d’autant plus quand les mots sont inventés. Le procédé du ton singulier, marqué par des mots rares et recherchés, parfois détournés de leur sens premier, se retrouve dans Orange mécanique d’Anthony Burgess – et Kubrick n’a pas oublié de mimer le procédé par la voix off.

    @mona #genre #sexe #style #littérature #écriture #femmes

    https://seenthis.net/messages/676815 via mad meg



  • “Why your tourist toilet habits are bad for locals – and the environment”
    https://theconversation.com/why-your-tourist-toilet-habits-are-bad-for-locals-and-the-environme

    Research suggests that in some locations up to 40% of water is consumed by tourists. Tourists tend to splash out far more per day on average than local residents, who are often outcompeted by industry for water access. Using limited freshwater supplies to flush tourists’ toilets means less for residents’ drinking, cleaning and cooking needs.

    #toilettes #tourisme #eau #ressources_naturelles
    cc @fil

    https://seenthis.net/messages/676164 via intempestive


  • « Dès l’école, le mélange entre filles et garçons n’est pas la norme »
    http://www.liberation.fr/debats/2018/03/08/des-l-ecole-le-melange-entre-filles-et-garcons-n-est-pas-la-norme_1634668

    Dans vos travaux de recherche, vous constatez un problème de mixité dès l’école…

    Au sein d’un établissement scolaire, dans la cour de récréation, mais aussi dans la mise en rang, à la cantine, les enfants sont très séparés… Quand on s’immerge, on réalise que le mélange entre filles et garçons n’est pas la norme. Il y a presque une absence de la relation. Dans la cour de récréation, les garçons occupent l’espace central, les filles sont en périphérie. Ce sont des mécanismes qui posent à la fois la question de la relation et de l’aménagement, car la cour de récréation est un micro-espace public.
    D’où provient ce partage inégal de l’espace entre fille et garçon dans la cour de récréation ?

    Je fais dessiner des cours de récréation aux enfants en classe, ce qui permet de comprendre la façon dont ils la perçoivent. Le terrain sportif, qui est souvent un terrain de foot, occupe un espace central dans la tête des enfants. Même si le terrain est à une extrémité de la cour, les enfants représentent cet espace au centre de leur dessin. C’est vraiment le lieu de toute l’attention dans une cour de récréation. Il est l’objet de tous les désirs, de tous les regards, y compris de ceux qui voudraient jouer et qui ne peuvent pas. C’est le lieu où l’on trouve le plus de garçons, de la mise en scène de la masculinité et de la performance, donc le lieu où il faut être. Même quand on ne peut pas y entrer, on le regarde.
    Donc cette répartition est liée à des représentations intégrées très tôt par les enfants…

    C’est une construction, par la société et le milieu éducatif, de ce qu’est le monde des filles et le monde des garçons. Ce n’est pas tellement la question des stéréotypes qui pose problème, mais la hiérarchisation qui se cache derrière : le monde des hommes est valorisant et valorisé. Certaines petites filles disent « moi je n’ai pas de problème à aller sur un terrain de foot, si je veux y aller je n’ai qu’à m’imposer », cela montre bien qu’il faut adopter ce type d’attitude pour qu’il y ait un rapport de force, une négociation.
    Et du côté des garçons, y a-t-il aussi des interdits implicites ?

    Cela est moins visible, mais eux disent qu’ils ne peuvent pas s’autoriser les jeux de filles : « Oui, les filles ne peuvent pas jouer sur le terrain de foot mais moi je ne peux pas danser au milieu de la cour de récréation. » Pour les garçons, aller dans le monde des filles, c’est la honte, c’est décevoir parce que dans le monde des hommes, il y a une exigence de performance.
    Le choix d’un équipement sportif tel qu’un terrain de foot a donc une incidence dans la construction des rapports hommes-femmes…

    Si les équipements n’ont aucune influence sur la possibilité de vivre ensemble, alors pourquoi ne fait-on pas un espace de danse ? Quand vous prescrivez un usage dans l’espace public, c’est à dire du foot, du skate, vous proscrivez tous les autres, sur cet espace là vous ne pouvez pas faire d’autres jeux. Parce qu’on a créé un terrain de foot, validé et accepté par tous, on ne peut pas faire un autre jeu qui serait plus collaboratif. C’est comme une privatisation de l’espace public. Oui ça exclut des personnes, des femmes, des personnes en surpoids… Or la cour de récréation doit rester un espace de liberté. Quand on discute avec les enfants, on se rend compte qu’il y a des enfants qui veulent mais qui ne peuvent pas. Donc dire que les filles ne veulent pas jouer au foot parce qu’elles n’en ont pas envie est faux.
    Vous avez notamment observé que les filles apprennent à ne pas être physiquement dans l’espace, à moins de négocier, elles ne font que le traverser. Tandis que certains garçons n’apprennent pas à renoncer et restent au centre…

    Les garçons se sentent légitimes dans l’espace public, les femmes beaucoup moins. Et quand vous ne vous sentez pas légitime, c’est beaucoup plus compliqué de négocier. Cela soulève la question de l’égalité dans la relation. Vous êtes dans un espace parce que vous avez le droit d’y être. Le partager, c’est avoir une part égale du même gâteau, il n’y a pas un couloir pour les femmes et un autre pour les hommes. C’est pourquoi la question de la négociation et du renoncement est importante. Je dis souvent que les filles mésaprennent la négociation et que les garçons n’apprennent pas le renoncement.
    Comment concevoir une meilleure mixité dans ce type d’espace ?

    Tout commence par le questionnement. Est-ce que j’ai le droit de jouer mais je ne le fais pas ? Est-ce que je joue au foot alors que je suis une fille ? Il faut discuter avec les enfants, qu’ils aient la possibilité de prendre conscience de cela, de s’exprimer dans un endroit où il y a un adulte. Cela peut se résumer à une heure de débat en classe. Il faut que ceux qui sont de l’autre côté de la ligne puissent dire à ceux qui sont à l’intérieur qu’il y a un problème. Nous devons changer les règles de la relation. Il faut penser à la façon de faire des jeux mixtes dans la cour de récréation, je leur fais aussi redessiner leur cour. Aborder ce sujet avec les enfants permet de proposer une alternative, de manière à ce qu’ils aient un argumentaire sur la question, pour pouvoir négocier entre eux.
    Vous dites aussi que le sexisme, en hiérarchisant les hommes et les femmes, participe à créer les phobies envers les homosexuels, les trans, les lesbiennes…

    La question de l’égalité femme-homme comprend la question de l’égalité entre tous les êtres humains. Or la distinction entre ces deux groupes d’êtres humains est très forte. Nous avons construit un vêtement social sur ce qu’est être une femme, une petite fille, un mère, un métier de femme… Qu’est ce qui est gênant dans le fait que deux hommes soient ensemble ? C’est l’idée qu’être perméable à la place que doivent en théorie occuper les femmes est problématique. D’ailleurs cela ressort quand on en parle avec des enfants et des ados. Les garçons disent qu’ils ne veulent pas danser dans la cour de récréation non pas parce que faire « un truc de fille », c’est neuneu ou que c’est nul, mais parce qu’ils ont peur d’être traités d’homosexuels. Lutter contre cela est très compliqué.
    Dans les loisirs non plus, la mixité n’est pas au rendez-vous…

    Les cours d’EPS sont presque le seul lieu où il y a une pratique sportive mixte en France. Tout le financement public finance la séparation des filles et des garçons, et ce dès l’école élémentaire. Quand vous décidez de ne pas mélanger filles et garçons pour la pratique sportive, vous doublez la dépense, en termes d’équipements et d’animateurs. Il y a l’idée que ce ne serait pas juste de les mettre ensemble, pas compétitif. Il y a l’idée que tous les garçons entre eux sont à équivalence de performance, ce qui est totalement faux, ça ne fonctionne pas. C’est pour cela qu’il faut travailler sur toute la chaîne, de la cour de la récréation, jusqu’à l’espace public, en passant pas le loisir des jeunes.
    Les pouvoirs publics en ont-ils pris conscience ?

    ll y a un manque d’argent pour régler ces problèmes, pour financer des interventions dans les classes, des formations des enseignants. Certaines collectivités et écoles s’en préoccupent mais ça n’a pas une grande ampleur. Les urbanistes aussi doivent réfléchir à la mixité hommes-femmes. Mais attention, il faut travailler sur le projet, parce qu’on peut très bien produire des inégalités dans le mélange. Les valeurs humaines, du vivre-ensemble, doivent reprendre le pas sur la norme de genre qui nous sépare.
    Margaux Lacroux

    https://seenthis.net/messages/675230 via mad meg


  • « Fake news » : les pistes du texte de loi en préparation
    http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2018/03/07/fake-news-les-pistes-du-texte-de-loi-en-preparation_5266947_3236.html

    « Le Monde » s’est procuré le document transmis par l’exécutif aux députés LRM, qui servira de base à la proposition de loi censée freiner la diffusion de fausses nouvelles.

    C’est juste le chapeau, les "pistes" sont derrière le #paywall. Mais, c’est surtout pour faire remarquer que dorénavant, les #propositions_de_loi (donc d’initiative parlementaire) sont rédigées par l’exécutif…

    https://seenthis.net/messages/674656 via Simplicissimus


  • Réponse à des colibris

    extrait :
    Alors, Maria et Hugo, trois possibilités :
    Soit c’est une bonne blague (en tout cas, on a bien rigolé).

    Soit vous n’avez jamais lu Le Postillon et ce mail est à considérer comme un simple spam, sauf que vous avez pris la peine de changer l’en-tête pour qu’on se sente réellement concernés. Merci pour la politesse, et comme vous ne nous lisez pas, ce qui va suivre ne devrait pas vous faire de peine. Tant mieux : on a horreur de faire de la peine aux petits colibris qui sont plein de bonne volonté.

    Soit vous nous avez lu et vous avez cru qu’on blaguait au sujet des VAE (les vélos-moteurs dits vélos « électriques »). Alors, Maria et Hugo, on ne blaguait pas. Ce qui va suivre, vous allez le lire et ça va vous faire un peu de peine, mais au fond c’est pour votre bien. Vous avez cinq mois pour parcourir même pas 3 000 kilomètres, vous semblez jeunes et en pleine forme (vous êtes profs de plongée quand même), pourquoi aller mendier des vélomoteurs électriques au lieu de promouvoir un autre « mode de déplacement durable & actif » comme... le vélo tout court ? Vous avez l’air de quoi, franchement, à soutenir l’extraction de minerai pour les batteries, la pollution nucléaire et l’obsolescence programmée ?

    Lire l’article en entier sur :
    https://www.lepostillon.org/Reponse-a-des-colibris.html

    #Colibris #métauxrares #chacunsapart #VAE

    https://seenthis.net/messages/674584 via Le Postillon


  • Est-ce qu’il existe des alternatives libres à KRPano, Pano2VR… permettant de créer et afficher des panoramas 360° en ligne ?

    Il y a deux aspects :
    – fabriquer les « tuiles » d’images qui seront affichées (idéalement, un script côté serveur serait trop kikou)
    – afficher la navigation 360° (idéalement : scriptable de l’extérieur pour pouvoir contrôler dynamiquement des hotspots, des zooms/dézooms, des changements de scènes…).

    https://seenthis.net/messages/674533 via ARNO*


  • L’artiste palestinien Khalil Rabah explore les « géographies vaincues »
    India Stoughton, The National, le 26 février 2018
    http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2018/03/05/lartiste-palestinien-khalil-rabah-explore-les-geographies-vainc

    Quatre cartes, chacune un patchwork de broderies complexes et colorées, accueillent les visiteurs à la Galerie Sfeir-Semler de Beyrouth pendant les six semaines à venir. Étendues sur le sol, on trouve : une carte de la Mer morte, capturée dans de riches nuances de bleu et de pourpre ; une carte de la Bande de Gaza dans des tons vifs de rouge et d’orange ; et une carte de la Cisjordanie dans des tons de terre, verts e bruns. Une quatrième carte est accrochée à une barre de métal dépassant du mur de la galerie.

    Intitulées « Hide Geographies », un jeu de mots [intraduisible sur les deux sens en anglais de « hide »] évoquant à la fois les espaces cachés et la peau des animaux traqués, elles représentent des « géographies vaincues » comme l’artiste palestinien Khalil Rabah l’exprime poétiquement. Les quatre cartes font partie des œuvres exposées dans les « Nouveaux sites des départements du musée », ou « quatre lieux pour visiter le ciel », la dernière exposition de Rabah. Chaque carte correspond à l’un des « départements » dans lesquels son travail est disposé.

    Les œuvres font toutes partie d’un ambitieux projet sur lequel Rabah travaille depuis plus de vingt ans, le Musée palestinien d’histoire naturelle et de l’humanité [The Palestinian Museum of Natural History and Humankind].

    http://www.sfeir-semler.com/data/gallery/1572/x10833.jpg.pagespeed.ic.B758memsYn.jpg

    Exposition de Khalil Rabah à la Galerie Sfeir-Semler, #Beyrouth, jusqu’au 7 avril, et beaucoup plus de photos là :
    http://www.sfeir-semler.com/beirut/current-exhibition.html

    #Palestine #Liban #Khalil_Rabah #artiste #géographie

    https://seenthis.net/messages/674653 via Dror@sinehebdo


  • Les écueils du débat sur les différences cognitives et cérébrales entre les sexes | Ramus méninges
    http://www.scilogs.fr/ramus-meninges/ecueils-debat-differences-cognitives-cerebrales-sexes

    Le #débat sur les différences cognitives et cérébrales entre les sexes est parsemé d’embûches. Dans ce chapitre, nous ne reviendrons pas sur les nombreuses données disponibles concernant les différences entre les sexes et leurs origines. Il existe de multiples ouvrages et articles fiables que le lecteur intéressé pourra consulter (Becker et al., 2008 ; Berenbaum & Beltz, 2016 ; Halpern, 2012 ; Hines, 2004 ; Hyde, 2014), ainsi que des tentatives de réfutations (Fine, 2010, 2017 ; Jordan-Young, 2016) et des contre-arguments (Berenbaum, 2017 ; McCarthy & Ball, 2011). Ici, nous nous focaliserons plutôt sur les principaux écueils de ce débat et nous nous efforcerons de délimiter les conditions d’un débat plus serein et plus rationnel.

    #exagération #négation #nativisme #socioconstructivisme #homme_de_paille #paralogisme_naturaliste #paralogisme_moraliste #procès_d_intention #peur_du_déterminisme
    #culture_du_viol #éducation

    https://seenthis.net/messages/673215 via Crapaud