• Pourquoi n’arrêtes-tu pas de jouer à leur jeu de massacre ?
    Pourquoi ne sorts-tu pas de la compétition pour la compétition, de la consommation pour la consommation, ... ?
    Le dogme néo-libérale dans lequel nous avons tous été enfermé depuis 50 ans est mortifère. Il nous a conduit au libre-échange mondialisé qui s’impose au mépris du respect de notre mère nourricière, la Terre. La Terre dont les ressources naturelles et de la biodiversité (12,5% d’espèces en voie d’extinction) sont mises à mal à une vitesse exponentielle !
    Alors toi aussi rejoins la Rébellion [ _https://extinctionrebellion.fr/_ ], engages toi et agis en faveur de la décroissance, de l’entraide, de la solidarité et de la sobriété heureuse afin que nous puissions vivre dans la dignité un effondrement inévitable du monde que nous connaissons aujourd’hui.
    Bonne lecture et bonne réflexion sur le sens de nos vies...
    *****************************************************************
    Comment miner la capacité de résistance des salariés, par Hélène-Yvonne Meynaud (Le Monde diplomatique, mai 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/05/MEYNAUD/59867
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59867.jpg

    À chaque gouvernement ses remises en cause sociales. Prochaine étape : les retraites. La réforme prétend établir un régime universel, mais elle bouleverse la philosophie du système. Les salariés risquent de devoir choisir : partir à la retraite avec une faible pension ou rester en activité avec l’espoir de recevoir un peu plus. C’est déjà au nom de la justice que les lois travail ont été instaurées…


  • En France à l’heure de Vichy, par Dominique Vidal (Le Monde diplomatique, septembre 2014)
    https://www.monde-diplomatique.fr/publications/manuel_d_histoire_critique/a53178
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton53178.jpg

    Quelle France a dominé pendant la seconde guerre mondiale ? Celle des résistants ou celle des collaborateurs ? La réponse varie suivant la période et les groupes sociaux considérés. Ainsi, tandis que les groupes industriels ont largement soutenu le régime de Vichy, les mouvements ouvriers se sont souvent engagés dans la Résistance.

    *******************************************************************
    #LaFranceEnMarche Pétiniste a été et restera la honte de la Nation !
    #LaFranceEnMarche Macroniste est et restera la honte de la Nation !

    #27avril à Paris #AppelÀUnFrontPopulaire !

    « France belle et rebelle, que vienne le temps des cerises et des jours heureux ! »

    #FrontPopulaire2019 !
    *******************************************************************




  • La revanche des rêveurs, par Mona Chollet (Le Monde diplomatique, février 2009)
    https://www.monde-diplomatique.fr/mav/103/CHOLLET/17758
    https://www.monde-diplomatique.fr/local/couv/mav103-o.jpg

    Sorti sur les écrans en janvier 1936, quelques semaines avant la victoire du Front populaire, ce film témoigne d’une époque où les plus grands (...)

    *******************************************************************
    Un peu d’histoire #27avril #AppelÀUnFrontPopulaire #FrontPopulaire2019


  • La vie est à nous, par Olivier Pironet (Le Monde diplomatique, août 2012)
    https://www.monde-diplomatique.fr/mav/124/PIRONET/51834
    https://www.monde-diplomatique.fr/local/couv/mav124-o.jpg

    Film de propagande produit par le Parti communiste français (PCF) en vue de la campagne pour les élections de mai 1936 — qui portèrent au pouvoir le (...)

    *********************************************************************
    Le texte de « La vie est à nous » _ #27avril #AppelÀUnFrontPopulaire #FrontPopulaire2019


  • Les extrêmes se rejoignent…, par Constantin Brissaud (Le Monde diplomatique, avril 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/04/BRISSAUD/59741
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59741.jpg

    La formule a été tant rabâchée qu’on pourrait la croire fondée sur le bon sens géométrique : dans un cercle comme en politique, les extrêmes se rejoignent. Depuis la Révolution française, ce pseudo-théorème sert d’arme de disqualification massive, dont la liste des victimes ne cesse de s’étendre.

    ********************************************************************
    Les extrêmes se rejoignent…
    Son utilisation à des fins bassement électoralistes et donc de préservation d’intérêts financiers d’un petit nombre de personnes, nous en avons actuellement l’illustration parfaite, voire la caricature parfaite avec la Macronie et ses chiens de garde médiatiques qui scandent à qui veux bien l’entendre qu’il n’y a pas d’autres alternatives que le choix entre le progressisme (qu’ils sont évidemment les seuls à représenter) et le populisme qui regrouperait indifféremment tous les extrêmes soit pour simplifier les anti-européistes, les « islamo-gauchistes », les fascistes, les xénophobes, les antisémites, les mangeurs de bébé,...que sais-je ?
    *******************************************************************


  • Des sans-culottes aux « gilets jaunes », histoire d’une surenchère répressive, par Vincent Sizaire (Le Monde diplomatique, avril 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/04/SIZAIRE/59748
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59748.jpg

    Le président Emmanuel Macron a décidé de soumettre au Conseil constitutionnel une loi « anticasseurs » que sa majorité parlementaire a déjà votée. Après des dégradations en série sur les Champs-élysées le 16 mars, il a également choisi de confier à l’armée une partie du maintien de l’ordre. Ce durcissement répressif spectaculaire s’inscrit dans l’histoire d’une République autoritaire.

    ********************************************************************
    Cette dérive autoritaire est en fait très logique, logique pas légitime, pas justifiée, ni justifiable, juste logique ! Comment justifier une politique qui à pour unique but d’accroître à l’infini la richesse d’une petite caste d’individus privilégiés. Plus qu’une politique, c’est en fait un dogme basé sur une croissance infinie dans un monde ou les ressources sont finies : pas besoin d’être un expert pour comprendre que ce modèle est voué à l’échec, d’ailleurs nous en avons la démonstration au quotidien depuis plus de 35ans : la crise permanente, ce n’est pas la crise c’est un système orchestré par la caste.
    Ce faisant, ce système qui accroit inexorablement les inégalités, les injustices et nous ampute insidieusement de nos libertés afin de contenir par la loi (au besoin inique) nos velléités de rébellion.
    A ceci s’ajoute désormais une gouvernance de l’État directement inspirée de celle des multinationales , c’est à dire basée sur une compétition exacerbée, la recherche de la productivité maximale, l’individualisation des relations pour accroitre la compétition interne et interdire ainsi que les salariés fassent groupe, le management par la peur et la menace des plans sociaux qui de toutes les manières sont inévitables dans un marché mondialisé. Surtout quand ces derniers sont programmés à l’avance via la délocalisation des bénéfices qui rendent les filiales françaises non bénéficiaires par définition.
    Et comme si ce n’était pas suffisant, désormais à son paroxysme, même si existant depuis au moins 35 ans, nos institutions sont complètement gangrénées par le pantouflage, les conflits d’intérêts et la corruption. La grande différence c’est qu’aujourd’hui nous sommes de plus en plus nombreux à en avoir conscience (les réseaux sociaux aidant : constatant cette faiblesse ils sont en train de verrouiller ce terrain miné par de nouvelles lois liberticides : ou la pensée alternative sera interdite de diffusion car d’emblée étiqueté comme fausse #FakeNews, seule la pensée unique aura droit de cité comme dans les media dominants.
    Que reste-t-il comme explications intellectuellement honnêtes, à un régime qui patauge dans la fange du corporatisme institutionnalisé entre les pouvoirs de l’État, les pouvoirs du Marché (Cartel des banques, Cartels des multinationales, voire même certaines ONG) et le pouvoir des media dominants (détenus par les mêmes grands patrons) ? : Rien d’autre que la force et la répression !
    Si vous ajoutez à cela le culte d’un petit cheeeef narcissique et autoritaire qui divise la population de sa Nation (ceux qui réussissent et ceux qui ne sont rien) et attise les haines par son mépris de classe, vous obtenez un régime qui présente tout les marqueurs d’une nouvelle forme de fascisme !
    Ce régime n’ayant plus aucune explication sensée à nous "vendre", il nous impose ainsi par la force et la répression sa politique austéritaire allemande (via la commission européenne), l’histoire se répète, #LaFranceEnMarche est de retour !
    Espérons que cette version Macroniste subira le même sort que celle de Pétain.
    Si seulement la Constitution du 24 juin 1793 était encore valide, nous aurions les moyens d’empêcher cette ignominie (voir les articles ci-dessous) :
    _Article 28. - Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.

    Article 29. - Chaque citoyen a un droit égal de concourir à la formation de la loi et à la nomination de ses mandataires ou de ses agents.

    Article 30. - Les fonctions publiques sont essentiellement temporaires ; elles ne peuvent être considérées comme des distinctions ni comme des récompenses, mais comme des devoirs.

    Article 3 1. - Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens.

    Article 32. - Le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité.

    Article 33. - La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’homme.

    Article 34. - Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé.Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.

    Article 35. - Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

    Cependant, la lutte n’est pas perdue, au contraire, les gilets jaunes nous montrent la voie, nous devons continuer la lutte pour nos libertés et résister à cet oppresseur de l’intérieur par le vote, la désobéissance civile et la révolution citoyenne conduisant à un processus constituant du peuple, par le peuple et pour le peuple !

    Résistance !
    Obéir c’est trahir
    Désobéir c’est servir !

    Et pour les Européennes : Pas une voix pour Macron !
    ********************************************************************


  • Le peuple légendaire, par Evelyne Pieiller (Le Monde diplomatique, mars 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/03/PIEILLER/59604
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59604.jpg

    C’est avec la Révolution française que le peuple surgit — dans la rue et dans les discours politiques. Mais qu’est-ce que le peuple ? La nation, les masses populaires, la populace ? L’historien Jules Michelet ne dissipe pas les ambiguïtés, mais il exalte une figure idéale, porteuse de fraternité.

    Le peuple légendaire, une utopie ? Non un idéal à poursuivre et surtout à réanimer !


  • Voyage en feinte vérité, par Serge Halimi & Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, mars 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/03/HALIMI/59614
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59614.jpg

    Si « retard », « réforme » et « ouverture » ont constitué les mots-clés de la pensée dominante des trente dernières années, « fake news » semble résumer sa hantise actuelle. Un fil rouge unit d’ailleurs les deux périodes : seules les fausses informations qui ciblent le parti de la réforme et de l’ouverture indignent journalistes professionnels et dirigeants libéraux. Pendant ce temps, la désinformation traditionnelle prospère.

    -> Ou quand la pensée unique de la caste au pouvoir veut se substituer à la réalité ! #VéritéDÉtat #Propaganda_


  • Face à Bruxelles, le pari de l’insoumission, par Thomas Guénolé (Le Monde diplomatique, mars 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/03/GUENOLE/59606
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59606.jpg

    Faut-il désobéir ? Et, si oui, comment ? L’ensemble de la gauche estime que les traités actuels interdisent une politique de progrès social. Ensuite, les stratégies divergent. Pour l’ancien ministre de l’économie grec Yanis Varoufakis, seul un mouvement transnational transformera l’Union. Candidat de La France insoumise, Thomas Guénolé juge indispensable, lui, la remise en cause immédiate des traités européens.

    ********************************************************************
    La dictature économique que nous imposent les Traités et la commission européenne n’est pas immuable ! Donc oui, il est plus qu’urgent de mettre tout cela à plat et de recréer une nouvelle coopération européenne autour de valeurs humaines et écologiques...
    Le taux de croissance / PIB ne devrait plus être le seul indicateur qui compte. Il ne sert qu’une infime partie de la population, la caste des ultra-riches, tout en asservissant le reste de la population.
    Stop à l’austérité et à l’argent-roi !
    Place aux peuples !
    ********************************************************************


  • Sortir de l’impasse européenne, par Frédéric Lordon (Le Monde diplomatique, mars 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/03/LORDON/59607
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59607.jpg

    Plutôt que de porter sur les problèmes communs de l’Union, les élections européennes juxtaposent vingt-sept scrutins de politique intérieure. Dans la plupart des États, les électeurs se prononcent surtout pour ou contre l’équipe au pouvoir. Mais la marge de manœuvre dont dispose chacun de ces gouvernements nationaux est très largement contrainte par les traités européens. Dans ces conditions, que faire ? Et, pour la gauche, comment s’en sortir ?

    ******************************************************************
    Cette article semble s’adresser à la gauche bienpensante qui s’est accommodée plus ou mois consciemment de la pensée unique libérale et de ces travers. C’est d’ailleurs pourquoi le terme « gauche » n’a plus de réel sens pour la plupart des français et c’est bien normal.
    A titre personnel, je pense qu’il faut refonder la GAUCHE autour d’une nouvelle valeur centrale répondant à elle seule à toutes les urgences de ce siècle, ie la PLANIFICATION ÉCOLOGIQUE pour :
    – endiguer le changement climatique
    – endiguer la destruction de la biodiversité
    – favoriser la coopération sociale et solidaire entre les peuples
    – apprendre à consommer moins et différemment pour aller vers plus de sobriété
    – rendre leur souveraineté aux citoyens et ainsi permettre une politique responsable, juste et solidaire !
    – définir de nouveaux droits humains et pour la planète.
    – ...
    ******************************************************************


  • Le complotiste de l’Élysée, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 2 février 2019)
    https://blog.mondediplo.net/le-complotiste-de-l-elysee
    https://blog.mondediplo.net/IMG/arton1992.jpg

    On peut tenir pour l’un des symptômes les plus caractéristiques des crises organiques l’emballement des événements, et la survenue à haute fréquence de (...)

    Sur aucun sujet d’ailleurs : « Si on veut rebâtir les choses dans notre société », poursuit-il, décidément bien allumé, « on doit accepter qu’il y ait une hiérarchie des paroles (…) Celui qui est maire, celui qui est député, celui qui est ministre a une légitimité. Le citoyen lambda n’a pas la même » — passe ton chemin, Jojo.

    Qui de sensé peut croire au grand débat national : le monarque décide et personne d’autre, surtout pas Jojo !


  • Il est allé trop loin, il doit partir, par Frédéric Lordon (Les blogs du Diplo, 28 janvier 2019)
    https://blog.mondediplo.net/il-est-alle-trop-loin-il-doit-partir
    https://blog.mondediplo.net/IMG/arton1990.jpg

    La vidéo tournée d’un immeuble en hauteur plonge sur une cour de récréation du 19e arrondissement d’où monte un grand cri scandé : « Macron démission ! (...)

    Merci à Frédéric Lordon, encore un excellent article : une analyse poignante de la violence vicieuse du régime Macroniste !


  • La caste au pouvoir , par Michel Pinçon & Monique Pinçon-Charlot (Le Monde diplomatique, février 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/02/PINCON/59561
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59561.jpg

    Sociologues, spécialistes de la bourgeoisie et de l’oligarchie françaises , Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot publient une chronique sociale de la France de M. Emmanuel Macron. Leur synthèse jette une lumière crue sur le mépris de classe d’un président mal élu et sur l’accaparement du pouvoir par une caste — deux détonateurs du soulèvement français.


  • Qui a peur de l’initiative citoyenne ?, par Guillaume Gourgues & Julien O’Miel (Le Monde diplomatique, février 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/02/GOURGUES/59531
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59531.jpg

    En réclamant la mise en place d’un référendum d’initiative citoyenne (RIC), les « gilets jaunes » ont soulevé un débat centré sur le référendum. Ce n’est pourtant là qu’une voie d’expression de l’initiative citoyenne, favorisée dans plusieurs pays. Les conditions du partage de l’information et du débat public, sous le contrôle de gouvernants soucieux de protéger l’ordre établi, restent déterminantes.

    La peur évidente des gouvernants , qui présentent souvent l’initiative citoyenne comme une boîte de Pandore, témoigne d’une volonté farouche de maintenir les institutions à l’identique. Dans le contexte français d’affirmation du caractère technocratique et autoritaire des décisions politiques, faisant peu de place ne serait-ce qu’aux institutions parlementaires et tenant à distance du débat public les questions économiques, l’initiative populaire pourrait n’être qu’un gadget. Elle pourrait se borner à recueillir des avis citoyens sans conséquence décisionnelle et rapidement liquidés en cas de « subversion ». Afin d’apparaître comme un levier d’autogouvernement populaire , elle ne peut être dissociée d’une refonte globale des institutions et de la vie politique.

    => Réunir une Assemblée constituante ayant pour mission d’écrire une nouvelle Constitution !


  • Lutte de classes en France, par Serge Halimi & Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, février 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/02/HALIMI/59568
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59568.jpg

    Au mouvement des « gilets jaunes » le chef de l’État français a répondu en lançant un « grand débat national ». Ce genre d’exercice postule que les conflits sociaux s’expliquent par des problèmes de communication entre le pouvoir et ses opposants, plutôt que par des antagonismes fondamentaux. Une hypothèse hasardeuse…


  • Des violences policières aux violences judiciaires, par Raphaël Kempf (Le Monde diplomatique, février 2019)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/02/KEMPF/59541
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton59541.jpg

    Débordé par un mouvement social inédit, le gouvernement français s’est lancé dans une surenchère législative, au risque d’entraver la liberté de manifester . Entretenant un rapport cynique avec la violence, il enjoint à tous de la condamner, sauf quand elle relève de sa responsabilité. À défaut d’issue politique, il joue le pourrissement et engage une répression sans précédent depuis les années 1960.