gauthierJvieira

Etudiant en Anglais, Militant syndical et Surveillant en ZEP

  • http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/20/hautes-alpes-agression-couteau-geste-deplace_n_11086820.html

    C’est intéressant, cet article. Sa structure, surtout

    Premièrement, la mention du juge qui s’étonne d’ « une agression aussi grave commise par une personne qui serait saine d’esprit ou dénuée de toute démarche idéologique ». Il s’agit donc soit d’un fou, soit d’un musulman (Les musulmans c’est méchant, c’est David Pujadas qui l’a dit). Plus tard, on mentionne son ethnie, et les enquêteurs affirment n’avoir trouvé aucun signe de « radicalisation de type islamiste ». Mais ça veut bien dire qu’ils ont cherché de tels signes.

    Bien qu’il habite dans les yvelines, avec sa famille, où il vit en situation régulière (ce n’est donc pas un de ces dangereux immigrés que Manuel Valls craint tant), et qu’il fréquente assez peu la mosquée, voire quasiment plus depuis avril dernier (srce Le Figaro et le Dauphiné), la presse le présente avant tout comme un « marocain », potentiellement « radicalisé ».

    Ces éléments n’ont rien à voir avec l’état de santé mentale de l’aggresseur, dont il est dit qu’il est dépressif, schizophrène, et sans traitement depuis six mois. Il est aussi suivi par un psy. Serait-ce là un facteur probable d’instabilité mentale ?

    Pourtant, la-le journaliste s’évertue à le dépeindre comme un forcené musulman, très très méchant. C’est donc un radicalisé. Un militant de l’oppression, qui refuse qu’on soit charlie et qu’on boive des mojitos à douze balles en terrasse. Le salaud. S’il a agit, c’est consciemment, en pleine possession de ses moyens et pour nuire à la liberté, l’égalité, etc.

    Je sais que j’enfonce des portes ouvertes, parce que, oui, on sait tous que des nombreuses infos nous sont dissimulées, que la majorité des groupes de presses s’accordent sur les mêmes « vérités » (la CGT c’est des méchants, les arabes et globalement tout ce qui n’est pas blanc d’europe c’est méchant, les femmes sont très bien dans la cuisine, etc)

    Mais je pense sincèrement qu’il est important de se rendre compte du poids que ça a dans la société. De la dérive dans le débat politique, depuis trois, quatre ans.

    Enfin, si vous voyez des solutions sympas à ça, autres que les classiques favoriser le pluralisme, refonder un code déontologique de la presse, etc.. Faites le moi savoir dans les commentaires. Bisous.