• Dret a decidir | Ferdinand Cazalis
    https://jefklak.org/?p=4321

    Mariano Rajoy voit rouge. Et jaune. Et encore rouge. Et encore jaune… Mercredi 20 septembre, le chef de l’État espagnol a pris la décision que la plupart des catalan.es ne pensaient pas possible la veille encore : employer la force militaire pour empêcher le référendum sur l’indépendance de la Catalogne prévu le 1er Octobre prochain. Source : Jef Klak

    https://seenthis.net/messages/633942 via Rezo


  • #Viol d’un #enfant : « notre loi protège les agresseurs »
    https://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/23019-Viol-d-un-enfant-notre-loi-protege-agresseurs/amp
    https://www.pourquoidocteur.fr/media/article/stock-image-33304471-m-2015-1506531459.jpg

    Un enfant ne veut pas d’un acte sexuel. Les gens n’ont pas le courage de se représenter une fillette de 11 ans avec un pénis d’adulte dans la bouche. Ils ne veulent pas imaginer ce qu’est le vagin d’une petite fille, pénétré par celui d’un adulte de 28 ans. Il y a un déficit de la représentation. Pourtant, dit comme ça, c’est assez clair ?

    Toute l’attention est fixée sur le consentement de cette fillette. On ne met pas le projecteur sur l’adulte de 28 ans, père de deux enfants. Lui savait parfaitement ce qu’il faisait. Il s’agit ni plus ni moins de #pédocriminalité.

    https://seenthis.net/messages/633820 via Agnès Maillard


  • Plérin. EDF lui coupe le courant, son fauteuil ne peut plus avancer
    https://www.ouest-france.fr/bretagne/plerin-22190/cotes-d-armor-edf-lui-coupe-le-courant-son-fauteuil-ne-peut-plus-avance

    Une habitante de Plérin (Côtes-d’Armor), atteinte de myopathie, n’a plus de courant depuis mardi. En raison de factures impayées, EDF a coupé son compteur. Elle ne peut plus utiliser son fauteuil électrique.

    Elle est assise dans la pénombre. À quelques mètres d’elle, son fauteuil électrique. Hors-service. « Je ne peux plus l’utiliser », se désole cette femme de 60 ans, atteinte de myopathie. Et pour cause, depuis lundi, cette habitante de Plérin n’a plus d’électricité. « J’ai découvert qu’EDF me l’avait coupée en rentrant de l’hôpital, poursuit-elle. Or, sans courant, je ne peux pas recharger mon fauteuil. »

    Cette Plérinaise de 60 ans n’a plus d’électricité depuis mardi. Cette Plérinaise de 60 ans n’a plus d’électricité depuis mardi.

    Une habitante de Plérin (Côtes-d’Armor), atteinte de myopathie, n’a plus de courant depuis mardi. En raison de factures impayées, EDF a coupé son compteur. Elle ne peut plus utiliser son fauteuil électrique.

    Elle est assise dans la pénombre. À quelques mètres d’elle, son fauteuil électrique. Hors-service. « Je ne peux plus l’utiliser », se désole cette femme de 60 ans, atteinte de myopathie. Et pour cause, depuis lundi, cette habitante de Plérin n’a plus d’électricité. « J’ai découvert qu’EDF me l’avait coupée en rentrant de l’hôpital, poursuit-elle. Or, sans courant, je ne peux pas recharger mon fauteuil. »

    PUBLICITÉ

    inRead invented by Teads
    La sexagénaire a bien essayé d’appeler à plusieurs reprises le fournisseur. Sans succès : « On me fait toujours la même réponse : « débrouillez-vous ! » » Sur la table du salon, quelques lettres de relance sont étalées. « Vous voyez, j’ai payé 173 € en septembre, montre-t-elle. Pour me rétablir le courant, EDF me réclame encore 149 €. Mais je ne les ai pas ! »

    « 810 € par mois, c’est indigne ! »

    Avec un peu plus de 810,89 € mensuel d’allocation adulte handicapé (AHH), cette Costarmoricaine peine à boucler ses fins de mois. « Comme beaucoup d’autres handicapés, je vis au-dessous du seuil de pauvreté. C’est indigne ! »

    Son prochain versement ne devrait tomber que le 6 octobre : « D’ici là, je n’ai pas de solution… À part ramper ! »EDF, de son côté, rappelle que la cliente a une dette importante : « Ses impayés s’accumulent depuis la fin de la trêve hivernale. Nous avons établi un échéancier avec elle mais elle ne le respecte pas. Nous l’avons aussi orientée vers les services sociaux. »

    « Une mesure de dernier ressort ! »

    Avant d’insister : « On ne coupe pas l’électricité comme ça ! C’est vraiment une mesure de dernier ressort. Mais nous allons refaire le point sur ce dossier. »

    Dans son canapé, la Plérinaise repense, elle, à l’annonce du gouvernement : « L’allocation adulte handicapé va augmenter de 50 € en décembre 2018. » Et conclut : « En attendant, c’est galère ! »

    Trouvé sur touiter, le festival des horreurs... Et Ouest France de conclure l’article sur l’augmentation de l’#AAH annoncée par le gvt (le chiffre cité est celui du taux plein)

    #dette #EDF

    https://seenthis.net/messages/633553 via colporteur


  • « Attaques acoustiques » à Cuba : les Etats-Unis rappellent la moitié de leurs diplomates - Le Parisien
    http://www.leparisien.fr/international/attaques-acoustiques-a-cuba-les-etats-unis-rappellent-la-moitie-de-leurs-

    Washington appelle les Américains à ne pas aller à Cuba et suspend l’octroi de visas pour les Cubains. En cause : de mystérieuses attaques acoustiques subies depuis fin 2016 par des diplomates et leurs familles.

    @intempestive

    https://seenthis.net/messages/633546 via colporteur



  • Vinci : les pompiers vont devoir payer leur abonnement d’autoroute Télépéage - France 3 Provence-Alpes-Côte d’Azur
    http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/vinci-pompiers-vont-devoir-payer-leur-abonnement-autoro
    (et tant qu’on y est, seront sanctionnés pour tout dépassement de la vitesse limite autorisée ... )

    #le_gorafi-encore-plagié

    https://seenthis.net/messages/633482 via Sombre Hermano


  • La réduction des contrats aidés, une vraie menace pour les radios libres
    http://www.telerama.fr/radio/la-reduction-des-contrats-aides,-une-vraie-menace-pour-les-radios-libres,n5

    A la fin de l’été, le gouvernement a annoncé une réduction des contrats subventionnés, applicable dès le second semestre 2017. Les effets de cette décision se font déjà sentir sur les radios associatives, dont beaucoup basent leur fonctionnement sur ces emplois. Source : Télérama.fr

    https://seenthis.net/messages/633430 via Rezo


  • Comment le nouvel algorithme de Google détruit la presse progressiste aux Etats-Unis

    Une lettre du boss de Alternet dans le cadre d’une demande de soutien. Un tableau des plus significatif :

    https://s3.amazonaws.com/s3.alternet.org/images/AlterNet_Traffic_Data.png

    et pour les lecteurs pressés cette phrase des plus claire :

    So the reality we face is that two companies, Google and Facebook—which are not media companies, which do not have editors, or fact checkers, which do no investigative reporting—are deciding what people should read, based on a failure to understand how media and journalism function.

    La lettre dans son intégralité.

    Dear AlterNet Reader:

    The story I am going to share with you is very disconcerting for independent media and America’s future, and frankly it is unprecedented in AlterNet’s history.

    It is hard to imagine anything scarier than Donald Trump’s presidency. But this problem is actually bigger than Trump, and it is a situation that certainly helps him.

    This story affects you too, in ways you may not fully be aware of—in fact it affects our whole media system and the future of democracy, and that is not an exaggeration.

    We have not yet gone public with our own story. I wanted you, and the rest of our supportive community, to know the details first. We are going to need your help.

    The New Media Monopoly Is Badly Hurting Progressive and Independent News

    The story is about monopoly on steroids. It is about the extreme and unconstrained power of Google and Facebook, and how it is affecting what you read, hear and see. It is about how these two companies are undermining progressive news sources, especially AlterNet.

    In June, Google announced major changes in their algorithm designed to combat fake news. Ben Gomes, the company’s vice president for engineering, stated in April that Google’s update of its search engine would block access to “offensive" sites, while working to surface more “authoritative content.”

    This seemed like a good idea. Fighting fake news, which Trump often uses, is an important goal that we share.

    But little did we know that Google had decided, perhaps with bad advice or wrong-headed thinking, that media like AlterNet—dedicated to fighting white supremacy, misogyny, racism, Donald Trump, and fake news—would be clobbered by Google in their clumsy attempt to address hate speech and fake news.

    The Numbers Are Striking

    We have had years of consistent search traffic averaging 2.7 million unique visitors a month, over the past two and a half years. But since the June Google announcement, AlterNet’s search traffic plummeted by 40 percent—a loss of an average of 1.2 million people every month who are no longer reading AlterNet stories.

    AlterNet is not alone. Dozens of progressive and radical websites have reported marked declines in their traffic. But AlterNet ranks at the top in terms of audience loss because we have a deep archive by producing thousands of news articles for 20 years. And we get substantial traffic overall—typically among the top five indy sites.

    So the reality we face is that two companies, Google and Facebook—which are not media companies, which do not have editors, or fact checkers, which do no investigative reporting—are deciding what people should read, based on a failure to understand how media and journalism function.

    The Harvey and Irma of Journalism

    Britain’s famed journalist Sir Harold Evans described Facebook and Google as “the Harvey and Irma of journalism—and democracy”:

    “Whatever else they do, the electronic duopoly deprive millions of information and argument as surely as the series of super storms deprive millions of light, power, home and hearth.

    “The climate change deniers will go on calling the link between hurricanes and greenhouse gases a ‘hoax’… but no one can deny the devastating effect of Facebook and Google on the viability of news organizations to investigate complexity and resist suppression.”

    The Google Hit Goes Right to Our Bottom Line

    We need your help because we are going to take a financial hit over the coming months.

    Why? Because Google’s undermining of progressive journalism means we have lost a major chunk of audience and as a result are looking at big potential losses in ad revenue.

    AlterNet’s long-term success is based on our balanced economic model. We get roughly half of our revenue from advertising and half from contributions from readers and supporters like you, as well as a handful of foundations. But now 40 percent of our traffic, earned over many years, has disappeared due to Google’s arbitrary tactics.

    We need to stay strong, keep our great staff, and fight Donald Trump and his cult of core supporters.

    We are proud to have never made a desperate appeal for money. We were pleased that we didn’t harass you with fundraising pitches every day for months. We had a very healthy balance, and our financial supporters contributed exactly what we needed each year. But now, due to media monopoly on steroids, we are very concerned.

    Can you rededicate yourself to AlterNet and its mission of producing important and powerful independent journalism?

    This fall fundraising campaign is necessary; we need to bolster our finances and prepare to pivot AlterNet so it can survive and continue to be read by a huge audience of millions, without having to rely on Facebook and Google to do it. That means we need to rely on you—will you help?

    Warmly,

    Don Hazen
    Executive Editor, AlterNet

    P.S.: Your contribution today is 100% tax-deductible.

    AlterNet | 1881 Harmon St. | Berkeley, CA 94703

    https://seenthis.net/messages/633248 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • À Aulnay-sous-Bois, les échauffourées se poursuivent après la mort d’un jeune homme
    Bondy Blog | mercredi 27 septembre 2017 |Par Alban Elkaïm
    http://www.bondyblog.fr/201709271708/a-aulnay-sous-bois-les-echauffourees-se-poursuivent-apres-la-mort-dun-jeun

    À l’origine de ces tensions, le décès de Yacine, 24 ans. Il a été retrouvé sans vie le 14 septembre dans la cave de son immeuble situé dans le quartier Savigny dans des circonstances troubles : face contre terre, le pantalon baissé et une barre de fer sous son corps. Dans un communiqué de presse publié le 15 septembre, le parquet de Bobigny indique que l’autopsie n’a “pas révélé de traces de coups susceptibles d’entraîner le décès et conduit à écarter l’hypothèse d’une mort violente ”. Le lendemain, il a fait savoir que l’analyse toxicologique a “ révélé la présence de cocaïne à un taux très élevé compatible avec un décès par surdose ”.
    #Yacine #Aulnay-sous-Bois
    Les proches de Yacine soulignent plusieurs zones d’ombre dans cette version officielle et réclament une nouvelle autopsie. Ils relèvent notamment des hématomes sur le visage qui ressemblent à des marques de coups. “ Quand on nous ment ouvertement, on nous dit qu’il a juste une trace sur le front et ensuite quand vous voyez son visage… ça n’est pas normal. On n’accuse personne. On voudrait juste pouvoir faire la contre-autopsie, pour que tout le monde connaisse la vérité et que ma mère puisse faire son deuil ”, demande Billel, le grand frère de Yacine.

    La manière dont l’enquête a été menée me dérange, poursuit le trentenaire. Les enquêteurs concluent tout de suite à l’overdose. Ils font une perquisition chez nous. La scène de crime a été laissée ouverte et sans surveillance, ce qui n’a pas permis de préserver les indices éventuels ”. Pour déposer une plainte pour “homicide volontaire contre X”, “ ça a été le parcours du combattant”, témoigne Billel. On m’a envoyé de commissariat en commissariat : Bobigny, Aulnay, Montreuil, Sevran, Aulnay à nouveau où j’ai enfin pu enfin déposer plainte ”, raconte-t-il, d’une voix fatiguée, le ton usé. “ Je travaille, je paie des impôts… La police n’est pas là que pour nous verbaliser. Elle est aussi là pour nous protéger et nous aider. Ils doivent jouer leur rôle quand on a besoin d’eux ”.

    #Yacine #Aulnay-sous-Bois

    https://seenthis.net/messages/633147 via Loutre


  • Dans l’antre de Radio Dragon | Pierre Isnard-Dupuy
    http://syntone.fr/dans-lantre-de-radio-dragon

    Tapie entre Grenoble et Gap, Dragon « crache du son » sur la bande FM depuis l’été 2016. Préférant le faire-ensemble et l’autonomie, plutôt que le professionnalisme à tout prix, cette jeune radio veut être un outil d’expression accessible à toutes et tous. Reportage sur place. Source : Syntone

    https://seenthis.net/messages/633085 via Rezo


  • De l’anti-colonialisme à la critique post-coloniale
    https://r22.fr/son/de-lanti-colonialisme-a-la-critique-post-coloniale

    Conférence modérée par Matthieu Renault et avec Jean-Jacques Cadet, auteur de « Sur le communisme haïtien » ; Adler Camilus, auteur de « Haïti et les sociétés postcoloniales : colonisation de la vie et pathologies sociales postcoloniales » ; et Stéphane Dufoix, auteur de « Décoloniser les sciences sociales des pays indépendants. Internationalisation des sciences sociales et trajectoires de chercheurs des années 1950 aux années 1970 ». Durée : 1h46. Source : R22 Tout-monde

    https://seenthis.net/messages/633091 via Rezo


  • « Le travail moderne, c’est un retour au tâcheronnage du XIXe siècle »

    Rencontre avec un collectif de livreurs à vélo en lutte

    Par Jef Klak

    Avec le concours de Jean-Baptiste Bernard

    http://jefklak.org/?p=4412

    Jérôme : L’outil numérique nous a été imposé comme outil de travail, et nous essayons de le retourner en arme. Comme à Marseille en mars dernier, face à Deliveroo : une quinzaine de livreurs ont décidé de réagir à une baisse marquée de la tarification de la livraison. Ils ont bloqué quatre restos marseillais, empêchant les autres livreurs de prendre livraison des commandes. Deliveroo a dû gérer le mécontentement des clients, puis les rembourser. Elle a aussi dû rembourser les restaurateurs, qui avaient préparé les repas. Un beau bordel !

    Quatre restos bloqués, ça n’a l’air de rien. Mais Marseille est une ville où le marché de la livraison est encore jeune : il n’y a que quarante restaurants partenaires. En bloquer 10 %, c’est déjà beaucoup. Surtout que le mouvement a pris : les livreurs débarquant devant les piquets se mettaient en grève à leur tour. Ça n’a évidemment pas plu à la plateforme, qui a « débranché » les contestataires dès le premier soir. Sans avoir les moyens de ses ambitions : les livreurs désactivés faisaient partie de ceux qui travaillaient le plus, si bien qu’elle a annulé leur déconnexion dès le lendemain. Le mouvement a continué, et Deliveroo a finalement craqué.

    Ce type de protestation se généralise, avec des grèves en Angleterre, des manifs en Allemagne, des blocages en Italie… À chaque fois, une soirée suffit à mettre une pagaille monstre. C’est révélateur de la fragilité de cette économie : quinze livreurs bloquent quatre restos, et boum ! l’appli est dans les choux.

    http://jefklak.org/wordpress/wp-content/uploads/2017/09/Une_CLAP2.jpg

    https://seenthis.net/messages/633041 via Jef Klak


  • Le livre numérique a-t-il encore un avenir ?
    https://www.franceculture.fr/emissions/le-billet-culturel/le-livre-numerique-t-il-encore-un-avenir
    https://www.franceculture.fr/s3/cruiser-production/2017/09/3168bd76-9895-4915-9f28-1abfc94b8fab/738_000_par2460567_1.jpg

    par Mathilde Serrell

    Les derniers chiffres, ceux du premier semestre 2017, le confirment : les ventes de livres physiques augmentent tandis que celles des livres numériques baissent. C’est le cas en France où le livre numérique n’a jamais vraiment pris, mais aussi aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, où il avait connu une forte croissance.
    Se reposer des écrans grâce aux livres

    Cette chronique d’une révolution avortée devrait nous donner une leçon. Cesser de penser les bouleversements technologiques de façon univoque. Une nouvelle pratique venant se substituer à la précédente, dans une vague théorie de l’évolution appliquée aux biens culturels. Le tout sur fond de querelles entre anciens et modernes. La vérité est beaucoup plus nuancée et beaucoup plus intéressante.

    D’ailleurs, ce serait à nouveau caricatural de déclarer la mort du livre numérique. Il progresse partiellement dans des genres bien précis comme la romance type Arlequin, le thriller ou l’heroic fantasy. Mais aussi dans le secteur de l’auto-édition, qui est en pleine croissance.

    #Edition #Livre_numérique

    https://seenthis.net/messages/632802 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier


  • Hatier publie le premier manuel scolaire en écriture inclusive
    http://www.huffingtonpost.fr/2017/09/25/hatier-publie-le-premier-manuel-scolaire-en-ecriture-inclusive_a_2322

    « Grâce aux agriculteur.rice.s, aux artisan.e.s et aux commerçant.e.s, la Gaule était un pays riche. » C’est avec des phrases de ce type que des enfants de CE2 apprendront l’histoire dans un manuel Hatier pour l’année scolaire 2017-2018, comme l’a repéré Le Figaro vendredi 22 septembre.

    La maison d’édition, qui publie notamment le Bescherelle, a diffusé au mois de mars dernier ce premier manuel en ’écriture inclusive’, un mode d’écriture qui féminise les mots en plaçant, entre des points, la terminaison du féminin.

    #féminisation #langue #épicène
    Bon, la terminaison féminine entre des points, c’est pas ce qu’on peut faire de mieux...

    https://seenthis.net/messages/632633 via Aude


  • Baffie soulève la jupe de Nolwenn Leroy… ça ne passe plus | Les Nouvelles NEWS
    http://www.lesnouvellesnews.fr/baffie-souleve-la-jupe-de-nolwenn-leroy-ca-ne-passe-plus
    http://www.lesnouvellesnews.fr/wp-content/uploads/2017/09/Baffie-300x198.jpg

    Samedi 23 septembre, sur le plateau de l’émission de C8 Salut les Terriens ! l’humoriste Laurent Baffie a remonté la jupe de la chanteuse Nolwenn Leroy en disant « Faut du cul, faut du cul ! » pour faire monter l’audience. La chanteuse, amie avec lui, a éclaté de rire en bloquant la main de Baffie et en expliquant, gênée, que, parce qu’il était un ami, elle se contentait d’en rire.

    Ce lundi matin, une dizaine de signalements étaient arrivés au Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Et dès qu’elle reçoit des plaintes, l’instance de régulation ouvre une instruction. Dont acte.

    Entre temps, la mobilisation avait été forte sur les réseaux sociaux. Depuis qu’internet existe, l’opinion n’est plus prisonnière du seul son de cloche des animateurs télés. Et ce qui jadis était traité d’un revers de main sur l’air de ‘c’est de l’humour et ceux qui ne rient pas sont des coincé.es’… trouve un tout autre écho.

    Pas de dissertation sur l’humour. Si certains ont parlé de malaise, d’autres ont immédiatement évoqué la culture du viol et parlé d’infraction.

    https://seenthis.net/messages/632415 via Aude


  • "Le basculement, ce moment où tout se brise en s’éclairant"

    Entretien avec l’écrivaine Lola Lafon

    paru dans CQFD n°157 (septembre 2017), rubrique Culture, par Emilien Bernard, illustré par Damien Roudeau

    Dans son cinquième roman Mercy, Mary, Patty, Lola Lafon interroge la destinée de jeunes femmes refusant de suivre les rails qu’on leur a assignés, au premier rang desquelles la sulfureuse Patricia Hearst.

    http://cqfd-journal.org/Entretien-avec-l-ecrivaine-Lola

    Chez les captives des Amérindiens au XVIIIe siècle, on retrouve aussi une forme d’ouverture. « Ces adolescentes [...] voient paradoxalement leur espace de liberté s’agrandir en captivité », écrivez-vous...

    Ces jeunes filles ont généralement été rayées des chronologies et arbres généalogiques, comme pour effacer leur existence. Mais il existe de nombreux récits de captivité. Comme les femmes écrivaient alors rarement, ils étaient souvent l’œuvre d’un référent homme, le pasteur ou le père par exemple. Parmi les exceptions, le récit de Mary Jemison, qui raconte son enlèvement par les Sénéca et sa vie à leurs côtés. À contre-courant de la propagande anti-Indiens, qui les présente comme une masse indifférenciée de barbares sanguinaires, elle les décrit comme des personnes, les humanise.

    Quoi qu’il en soit, il y a vraiment un paradoxe dans ces captivités. L’enlèvement est un moment terrible, avec des épreuves physiques, mais c’est aussi l’occasion d’apprendre et découvrir. Ces femmes travaillent, se confrontent à la nature, se lient d’amitié. Elles ont grandi dans une société très puritaine et rigoriste, les confinant au foyer, et les voilà soudain dans le monde extérieur, actives.

    C’est comparable à ce qu’expérimente Patricia. Avec son enlèvement, elle passe d’une vie très monotone, marquée par une éducation ultra-conservatrice, à la découverte d’un pan inconnu de l’Amérique. Un choc difficilement imaginable. Je m’intéresse à ce basculement, ce moment où tout se brise en s’éclairant.

    http://cqfd-journal.org/IMG/jpg/-193.jpg

    https://seenthis.net/messages/632307 via CQFD


  • Ministère de l’Intérieur contre Indymedia : une censure absurde et choquante
    https://www.laquadrature.net/fr/censure_indymedia

    Paris, le 25 septembre 2017 — Jeudi dernier, le ministère de l’Intérieur a enjoint les sites participatifs Indymedia Nantes et Indymedia Grenoble de procéder au retrait d’un communiqué anonyme revendiquant l’incendie d’un hangar de gendarmerie à Grenoble. D’après le ministère, une telle publication serait constitutive d’un acte de provocation au terrorisme. Les deux instances d’Indymedia se sont exécutées en retirant le contenu litigieux, faute de quoi, elles auraient été ajoutées à la liste noire des sites censurés sur décision administrative et faire l’objet d’un blocage par les grands fournisseurs d’accès à Internet. Le communiqué litigieux a également été relayé sur des sites de grands médias traditionnels sans que ces derniers ne soient inquiétés. Cette (...)

    #censure_et_filtrage_du_Net #communiqué

    https://seenthis.net/messages/632304 via La Quadrature du Net


  • Saint Louis Cemetery
    La rentrée policière aux USA et en France
    Par Ferdinand Cazalis / Klaktualités

    http://jefklak.org/?p=4381

    Après les talents de la plume, les virtuoses du plomb. Maintenant que la rentrée littéraire a fait long feu, braquons les projecteurs sur une toute autre rentrée, policière celle-ci. À Saint-Louis (25 km de Ferguson – Missouri), l’officier Jason Stockley qui avait tué Anthony Lamar Smith en 2011 vient d’être relaxé par la Justice. Depuis, c’est l’émeute. À Atlanta (Géorgie), c’est Scout Schultz, président.e transgenre de l’organisation LGBT du campus de Georgia Tech qui s’est fait abattre par la police cette semaine. Depuis, c’est l’émeute. Et à Vigneux-sur-Seine (Essonne) le week-end dernier, un jeune homme a perdu un œil après un tir de la BAC. Depuis, c’est...

    http://jefklak.org/wordpress/wp-content/uploads/2017/09/Une_SaintLouisOK2.jpg

    https://seenthis.net/messages/632298 via Jef Klak



  • Communiqué : après Indymedia Linksunten, Indymedia Grenoble est victime de l’antiterrorisme
    https://grenoble.indymedia.org/2017-09-22-Communique-apres-Indymedia

    Lors de la nuit de jeudi 21 septembre, à trois heures du matin, un incendie a ravagé un hangar de la gendarmerie de Grenoble, ainsi que la cinquantaine de véhicules qui s’y trouvaient. À treize heures, un article de revendications est publié sur Indymedia Grenoble. Quelques heures plus tard, l’équipe du site reçoit, par personnes interposées, un courriel de l’Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l’Information et de la Communication (OCLCTIC) la sommant de retirer le (...)

    #Articles

    / #Infos_locales, Répression / Contrôle social, #Média

    #Répression_/_Contrôle_social

    https://seenthis.net/messages/631758 via indymedia_grenoble


  • Dret a decidir La Catalogne sur le chemin de l’indépendance ?

    Par Ferdinand Cazalis

    Mariano Rajoy voit rouge. Et jaune. Et encore rouge. Et encore jaune… Hier, mercredi 20 septembre, le chef de l’État espagnol a pris la décision que la plupart des catalan.es ne pensaient pas possible la veille encore : employer la force militaire pour empêcher le référendum sur l’indépendance de la Catalogne prévu le 1er Octobre prochain. (Ce texte sera remis à jour dans les jours qui viennent)

    http://jefklak.org/?p=4321

    Pas mal de militant.es de gauche, dont les plus révolutionnaires, voient même dans cette possibilité d’indépendance une échappée pour non seulement faire vivre et perdurer langue et culture, mais aussi rompre avec un État central structurellement corrompu, coresponsable de la crise et des expulsions massives de logement après l’explosion de la bulle immobilière de 2008. Une manière en somme de renouer avec des idéaux libertaires cristallisés par la Guerre civile contre l’extrême droite catholique de Franco. Réponse du gouvernement central de droite (Partido popular – PP), soutenu par le PSOE (Parti socialiste espagnol aussi socialiste qu’en France) : mobiliser tous les corps et les esprits nécessaires pour empêcher le vote prévu.

    http://jefklak.org/wordpress/wp-content/uploads/2017/09/Une_CatalogneOK.jpg

    https://seenthis.net/messages/631293 via Jef Klak


  • « L’administration est dans ton corps »
    Validisme, fauteuils électriques et dignité. Entretien avec Zig Blanquer

    Par Joëlle Kehrli

    Zig Blanquer est le rédacteur de la chronique « Usure des mots » dans la revue Jef Klak . Le 19 septembre 2017, cet homme tétraplégique de 38 ans était au tribunal de Nantes. Il accuse un prestataire médical d’avoir mis cinq mois pour réparer son fauteuil électrique, l’immobilisant à son domicile durant toute cette période. Un enfermement non sans séquelles, dont ne se serait pas relevé Zig sans ressources militantes. À travers ce combat, c’est la lutte contre le « validisme » et le profit sans vergogne des entreprises qui est en jeu. Et pour la dignité de tou.te.s.

    http://jefklak.org/?p=4303

    En réalité, tu te rends compte que les décisions sont guidées par des médecins, dictées par les institutions financières, organisées par des services de prestataires médicaux ou d’aide à domicile – tout un ensemble sociétal valide qui a déjà décidé de quoi allait être faite ta journée, ta vie. Le validisme, c’est ça : comment, d’heure en heure, tu es dépossédé.e de tes choix, de tes volontés, de ton autonomie. Après, il y a la strate supérieure de la considération sociale : la façon dont, au guichet de la Poste, on ne t’adresse pas la parole, ou alors comme à quelqu’un qui viendrait de l’époque protozoaire – et ça continue comme ça, inlassablement. Il n’y a jamais (ou très rarement) de pause au validisme.

    Et, de façon inconsciente, ça fait une boule de discrimination, que tu avales au début parce que tu as l’impression que c’est normal, que c’est comme ça. Or toute vie mérite le respect des choix et la dignité. De nombreuses personnes me demandent comment j’en suis venu à une posture autonomiste… Probablement par quelque chose d’intersectionnel 6. Initialement, ma culture politique est queer, elle se situe plutôt du côté de tout ce qui est minorisation sexuelle, plutôt que par rapport au fait de pouvoir exister en tant qu’handi.e. Mais de fil en aiguille, j’ai constaté que le prisme de la discrimination que l’on applique aux minorités sexuelles convient parfaitement aux handicaps.

    http://jefklak.org/wordpress/wp-content/uploads/2017/09/Une_AdministrationCorps.jpg

    https://seenthis.net/messages/630947 via Jef Klak



  • « À la croisée du féminisme et de l’antiracisme » - CQFD, mensuel de critique et d’expérimentation sociales
    http://cqfd-journal.org/A-la-croisee-du-feminisme-et-de-l

    je suis arrivée à une vision critique de la société par le #féminisme. Ce que j’ai d’abord lu sur les #discriminations, ce sont notamment les textes de Christine Delphy : sa façon de parler de la « production ménagère » m’a influencée. Dans la société française, on formule plus facilement le fait qu’on est discriminée en tant que femme qu’en tant qu’Arabe. Le milieu social joue aussi. Mes parents sont profs, j’ai grandi dans une banlieue très mixte de Paris, pas « en quartier ». Même si ça ne constituait pas une part énorme de mon identité d’ado, j’ai rapidement pris conscience de la montée du #racisme, du FN.

    Via Twitter, j’ai rencontré des femmes arrivées au #militantisme « par l’autre côté » : en se découvrant d’abord noire ou arabe. Je suis tombée sur tout un microcosme de collectifs de femmes en ébullition, et j’ai découvert les questions de l’#afroféminisme, de l’#intersectionnalité. J’avais déjà participé à des groupes de parole entre femmes, non mixtes (même si ça faisait encore polémique dans les milieux militants), mais j’ai découvert que la #non-mixité racisée était encore moins acceptée.

    Enfin, mon cheminement militant s’est aussi fait par les sciences sociales. J’ai eu l’occasion de travailler pour une enquête de l’Insee sur l’immigration. Une des variables de l’enquête, c’était le pays de naissance des parents. Une approche forcément biaisée. Pour prendre mon exemple : mes parents sont nés en France, ou plutôt en Algérie française. Cette #catégorie administrative occulte l’expérience quotidienne du racisme. De même pour les personnes issues des DOM-TOM : on n’a aucun moyen de saisir leur expérience spécifique, puisque les statistiques ethniques sont interdites. Il y a à peine dix ou quinze ans que des sociologues (blancs pour la plupart) se penchent sur ce hiatus.

    https://seenthis.net/messages/630603 via Agnès Maillard


  • La France a enfin son atlas sonore des langues régionales
    https://positivr.fr/atlas-france-langues-regionales

    https://positivr.fr/wp-content/uploads/2017/07/atlas-france-langues-regionales-une.jpg

    On ne s’en rend pas toujours compte, mais la France compte une centaine de variétés de langues régionales. Un trésor culturel unique et insoupçonné qu’un outil génial permet enfin de découvrir (et d’entendre !) d’un simple clic. Des chercheurs ont en effet conçu un atlas sonore des langues régionales… et c’est un véritable bonheur pour les oreilles !

    #france #langues #dialectes #atlas #atlas_sonore #cartographie

    https://seenthis.net/messages/630426 via Reka