LILI-OTO

artiste plasticien, nouvelle relativité, transmedia, peintre, sculpteur...

  • Hier sur France Culture : Geoffroy de Lagasnerie / la chroniqueuse le cite en s’adressant à Geoffroy de Lagasnerie : " à vous lire, la science pour la science, l’art pour l’art sont inutile puisqu’en abandonnant toute dimension subversive ils laissent intact la reproduction de l’ordre institué, vous appelez donc à une évaluation éthique des oeuvres que vous vous proposez d’étendre à la philosophie et aux sciences sociales et dans une critique globales de l’institution universitaire (...) lieu de conformisme qui aurait depuis 2 décennies sacrifié l’innovation théorique au profit d’un académisme délétère (...) vous plaidez pour une re-politisation des savoirs (...)"_ // l’artiste Lili-oto dit : un vieux débat défendu par des révolutionnaires libertaires ou marxistes au début du 20e siècle dans l’art face aux artistes et leurs avant-gardes mais le refus aujourd’hui des artistes contemporains institués de prendre en compte les réalités du mode de diffusion imposé dans l’art contemporain en France avec ses sales travers autoritaires et malhonnêtes (réseautage, délits de favoritisme, conflits d’intérêts, délits d’initiés) relance ce débat depuis 2 décennies poussant scandaleusement une partie des artistes exclus dans les bras du FN qui en réalité n’apporte aucune solution à leurs déboires ! Question : quand est-ce que la presse et les journalistes en France vont-ils enfin ouvrir ce débat !