• A quand une plaidoirie raciste ?


    On peut s’inquiéter de l’état de la raison dans les rapports sociaux quant sa défaillance manifeste nécessite que la CJUE en soit saisie. Il est dramatique de voir prospérer une affaire dont la motivation discriminatoire manifeste est illégale et qu’elle viole l’ordre public interne et européen, fondé sur les droits de l’Homme (art. 6 TUE, affaire Les Verts).

    https://blogs.mediapart.fr/patrick-cahez/blog/200317/quand-une-plaidoirie-raciste


  • COMPRENDRE LA PROGRESSION DE LA DÉLINQUANCE
    Guy Sartory, commandant de police, aborde avec lucidité et sans langue de bois les maux qui engendrent ou encouragent la criminalité : réformes favorisant le laxisme,complicité politique avec des gangs, neutralisation de la justice par ces politiques pour s’assurer l’impunité, corruption et instrumentalisation de la hiérarchie policière, mauvais traitements des policiers et des gardiens de prison.
    http://www.daudin-distribution.fr/A-144769-comprendre-l-inexorable-progression-de-la-delinquance-1
    En fonction à Grenoble et mis en cause abusivement par l’administration, Guy Sartory a subi pendant des années une mise au placard et, défendu par Maître Estelle Santoni, il a obtenu la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’Homme (Affaire Sartory c. France requête 40589/07).
    Estelle Santoni, a été plus tard mise en cause abusivement par le parquet de Grenoble qui l’a faite convoquer par la police, alors qu’elle était enceinte, provoquant une lettre ouverte du président du Conseil national des Barreaux : Lettre ouverte à Monsieur Jean-Yves Coquillat, Procureur de la République au TGI de Grenoble | Éditorial du Président, 28 nov. 2012