• Non seulement les kiosquies ferment, mais le distributeur de #presse Presstalis est au bord du dépôt de bilan (Le Monde, 11 mars)
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/03/11/presstalis-au-bord-du-depot-de-bilan_6032593_3234.html

    En face, les quotidiens, représentés par Louis Dreyfus (président du directoire du Monde), prônent un maintien de la mutualisation, seule planche de salut, à leurs yeux, pour assurer la distribution de la presse dans les 10 000 points de vente desservis par Presstalis. Difficiles pour ces journaux d’assumer seuls le coût d’acheminement des titres. « Il y a une interdépendance des quotidiens et des magazines. Sans les journaux “chauds”, le public n’irait plus en kiosque. Cette complexité-là, certains ne veulent pas la voir », fait valoir un autre.

    (…) Face à cette équation à plusieurs inconnues, l’attitude de l’Etat, qui a plusieurs fois mis la main à la poche pour renflouer l’entreprise, sera déterminante. Selon nos informations, les pouvoirs publics ont laissé entendre qu’il n’aiderait qu’un plan pérenne. A quelle hauteur ? L’Etat n’assumera pas la créance des éditeurs, mais pourrait aider les kiosquiers, fragile maillon de la filière. Une chose est sûre : à la veille des municipales et à deux ans de la présidentielle, pas question que la distribution des journaux disparaisse.

    #bazar (complet)

    https://seenthis.net/messages/833928 via tbn



  • Le podcast du « Diplo », premier épisode
    https://www.monde-diplomatique.fr/podcast/2020-03
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton61579.jpg

    Un parcours dans « Le Monde diplomatique » de mars, quelques réactions des réseaux sociaux, une archive sur une précédente épidémie qui permettra peut-être d’éclairer l’actualité, ainsi qu’un hommage au quatrième pouvoir.

    https://www.monde-diplomatique.fr/audio/Podcast_diplo/2020-03-Premier_episode.mp3

    Premier épisode conçu avant la mise en place par plusieurs pays dont l’Italie, l’Espagne et la France de mesures de confinement destinées à endiguer ce que l’OMS qualifie depuis le mercredi 11 mars de pandémie. Dans le numéro d’avril, le @mdiplo reviendra sur l’épidémie de Covid-19, ce qu’elle révèle du fonctionnement de la société, et de ses dysfonctionnements.

    https://seenthis.net/messages/831692 via tbn


  • LibGen et Sci-Hub, what and how ?

    Library Genesis et Sci-Hub sont deux projets, illégaux mais utiles, visant à mettre à disposition de tous un grand corpus de littérature scientifique. Le second recense des articles de recherche, le premier des livres, et s’est étendu à des thèmes plus vastes (fiction, bande dessinée, manuels…).

    Wikipedia explique en détail ce dont il s’agit :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Library_Genesis
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sci-Hub

    Puisque ces sites ne respectent pas la législation sur le droit d’auteur, des éditeurs scientifiques (Elsevier et Springer en tête) ont obtenu de la justice française que ces sites soient bloqués par les fournisseurs d’accès Internet (Orange, Free, Bouygues…).

    La méthode choisie est un blocage DNS — c’est-à-dire qu’ils ont retiré ces entrées de leurs serveurs DNS. Rappelons juste qu’un serveur DNS est une espèce d’annuaire qui transforme une adresse littérale (du genre seenthis.net en une adresse IP numérique telle 217.182.178.243).

    Il y a plusieurs méthodes pour contourner ce blocage.

    1. Utiliser un autre serveur DNS.

    Une recherche sur « open dns server » va vous en donner plein. Il faut ensuite modifier vos préférences réseaux pour le mettre en place.

    C’est une solution efficace, surtout si, confinés chez vous, vous n’avez qu’une seule config réseau.

    2. Connaître par cœur l’adresse IP (numérique) de ces sites

    Plus prudent, car ces adresses ont tendance à changer : savoir les retrouver, par exemple grâce aux pages de Wikipedia ou au compte Twitter @scihub_love.
    Il est aussi possible d’utiliser un site comme https://ping.eu/nslookup qui est une espèce de « serveur DNS manuel ».

    3. Configurer son navigateur

    L’intérêt de de ne pas avoir à changer sa configuration réseau mais de laisser le navigateur s’en charger.

    Avec Firefox, l’option DnsOverHttps le conduit à demander à d’autres serveurs de lui fournir les adresses IP correspondant à une adresse texte. On trouve sur ce lien https://www.zdnet.fr/pratique/pratique-comment-activer-dns-over-https-doh-dans-firefox-39887257.htm comment activer cette option.

    Le navigateur Opera offre un VPN (virtual private network) qui, si je comprends bien, revient plus ou moins à cela.

    4. Utiliser Tor

    Tor (http://torproject.org) ressemble de l’extérieur à un navigateur en mode de navigation privé, mais le fonctionnement interne est plus compliqué, de sorte que les sites ne puissent pas retracer l’origine de la requête,
    laquelle passe par tellement d’endroits que le blocage initial est inopérant.

    5. Et sur un téléphone portable (en 4G) ?

    Je ne sais pas mettre en œuvre l’option 1.
    Les options 2 (connaître l’adresse IP) et 4 (Tor) sont transparentes.
    L’option 3 (DnsOverHttps) est un peu plus compliquée à mettre en place.

    Il paraît (merci @ddddaveede !) que des applications comme Intra https://getintra.org, nextDNS https://nextdns.io, ou encore DNSfilter, font ça automatiquement, simplement.

    6. Et pour une solution légale ?

    De nombreuses institutions académiques ont souscrit des abonnements à des portails de littérature scientifique. L’accès est contrôlé par l’origine des requêtes Internet : si vous êtes depuis votre bureau, cela marche de façon transparente.

    Grâce au système de proxy, vous pouvez faire croire aux sites que vous êtes au travail. L’extension Firefox EzProxy, par exemple, est préconfigurée pour vous permettre, en cliquant simplement sur l’icone de la toque universitaire puis en utilisant vos identifiants usuels d’ENT, d’accéder à ces sites. À l’installation, il faut juste sélectionner votre institution dans les préférences de l’extension.

    Le logiciel Zotero a également une extension pour navigateur capable de reconnaître ces proxys.

    Bonnes lectures !

    https://seenthis.net/messages/831440 via Antoine Chambert-Loir




  • America’s nightmare - Bernie Sanders, nominee | The Economist
    https://www.economist.com/leaders/2020/02/27/bernie-sanders-nominee
    https://www.economist.com/sites/default/files/images/print-edition/20200229_LDD002_0.jpg

    (…) If Mr Sanders becomes the Democratic nominee, America will have to choose in November between a corrupt, divisive, right-wing populist, who scorns the rule of law and the constitution, and a sanctimonious, divisive, left-wing populist, who blames a cabal of billionaires and businesses for everything that is wrong with the world. All this when the country is as peaceful and prosperous as at any time in its history. It is hard to think of a worse choice. Wake up, America!

    https://seenthis.net/messages/829032 via tbn


  • Les petits télégraphistes du coup d’Etat qui n’existe pas
    http://www.medelu.org/Les-petits-telegraphistes-du-coup-d-Etat-qui-n-existe-pas

    Dans leur malheur, il y a quelques décennies, les Chiliens ont eu la chance (même si on peut la considérer très relative) de ne pas voir leur tragédie défigurée. Au lendemain du 11 septembre 1973 et du renversement du socialiste Salvador Allende par le général Augusto Pinochet, aucun média digne de ce nom n’aurait osé nier qu’il y ait eu un « Coup d’Etat à Santiago ». Autres temps, autre type de « golpe » (dans la mesure du possible moins sanglant), autres « professionnels » de l’information. Le 15 novembre (...)

    Actualités

    / #Bolivie, #Médias, #Amérique_latine, #Etats-Unis_d'Amérique, A la Une



  • Reverse Engineering de l’#algorithme de #TikTok
    https://www.blogdumoderateur.com/comment-fonctionne-algorithme-tiktok
    https://ressources.blogdumoderateur.com/2020/02/algorithme-tiktok-1200x628.png

    Une série d’informations sont extraites de chaque vidéo pour mieux en comprendre le contexte et le contenu :
    – Computer Vision : les éléments de la vidéo sont analysés, comme le nombre de personnes qui y figurent (filles / garçons), la nature des objets repérés (un café, un ordinateur), l’environnement de la scène (start up, ambiance de co-working), l’endroit où l’action se situe (un bureau).
    La partie audio est retranscrite : cette retranscription permet de comprendre encore mieux le contenu de la vidéo.
    – Meta Data : toutes les données de la vidéo sont prises en compte, comme le nom de la vidéo, sa description et les hashtags utilisés par son auteur.

    (…) Une fois que TikTok a analysé le contenu de la vidéo, il va ensuite la booster au sein de son application, mais auprès d’un échantillon d’utilisateurs dans un premier temps. Cette étape va aider la plateforme à évaluer la viralité d’un contenu vidéo, en mesurant la réaction des utilisateurs avec la vidéo, en fonction d’un système de métriques reliés à un barème de points :

    Taux de revisionnage : 10 points
    Taux de complétion : 8 points
    Partages : 6 points
    Commentaires : 4 points
    Likes : 2 points
    TikTok s’appuie en particulier sur les taux d’engagement par utilisateur, qui correspondent aux interactions les mieux notées, comparé aux commentaires et aux likes.

    https://seenthis.net/messages/828057 via tbn


  • La loi audiovisuelle pourrait limiter le droit de grève à Radio France | Le Figaro, Enguérand Renault (18/02/2020)
    https://www.lefigaro.fr/medias/la-loi-audiovisuelle-pourrait-limiter-le-droit-de-greve-a-radio-france-2020

    La scène se passe le vendredi 31 janvier 2020 dans les locaux du ministère de la Culture. Au 60e jour de grève à #Radio_France, Franck Riester a reçu l’ensemble des représentants syndicaux ainsi que la direction du groupe audiovisuel public. Très ferme, il a rappelé que les économies demandées à Radio France seraient maintenues, qu’il soutenait la direction et qu’il ne se mêlerait pas des négociations à venir. Ce discours a porté ses fruits puisque trois jours plus tard, la CGT, dernier syndicat à maintenir son préavis de grève, suspendait le mouvement pendant les négociations sur la rupture conventionnelle collective.

    Mais au cours de la conversation, le ministre a glissé une petite bombe. Il a clairement prévenu les syndicats du risque que certains parlementaires, excédés par la durée de la grève, déposent des amendements visant à assurer la continuité du service public. Comme pour le dispositif qui existe à la SNCF, il pourrait être demandé aux salariés grévistes de se déclarer à l’avance. Ce qui n’est aujourd’hui, pas le cas à Radio France. Ce ou ces amendements pourraient être examinés dans le cadre de la loi audiovisuelle.

    Au ministère, on confirme cette hypothèse même si on ajoute que le gouvernement ne sera pas à l’initiative de ces amendements. Toutefois, il pourrait ne pas s’y opposer. Du côté du Parlement, certains proches de la majorité évoquent également cette possibilité.

    L’enjeu est simple. Au moment où la redevance est remise en question en Grande-Bretagne et où, en France, le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin ne cache pas son envie de la supprimer, la question de l’acceptabilité par les Français de cet impôt impopulaire est un sujet. Comment accepter encore de payer 138 euros de redevance lorsque le service public ainsi financé peut priver les contribuables de leurs programmes radiophoniques favoris pendant 63 jours ?

    En réalité entre le 25 novembre 2019, début de la #grève, et le 3 février, date de sa suspension, le nombre de grévistes était très faible, à l’exception des huit journées organisées par l’intersyndicale (CGT, SUD, SNJ, CFDT, Unsa et FO), notamment le 25 novembre, les 4, 5 et 19 décembre ou encore le 8 janvier qui ont vu une mobilisation importante. En dehors de ces dates, seule la CGT avait déposé un préavis reconductible Et durant plus d’une cinquantaine de jours il a suffi de 1 % à 3 % de grévistes pour quasiment paralyser les antennes de France Inter, Franceinfo, France Culture ou FIP.

    Du coup, tout le monde va scruter les débats sur le projet de loi. La commission des affaires culturelles se réunira du 2 au 6 mars pour examiner le texte de loi ainsi que les amendements qui seront déposés. C’est à ce moment-là que l’on verra s’il y a un bien un débat sur la continuité du service public. À moins qu’un amendement soit glissé au cours du débat dans l’hémicycle qui doit débuter théoriquement le 31 mars.

    Cette question des modalités du droit de grève pourrait tendre encore un peu plus le climat social au sein de Radio France. « Je ne vois pas comment ils pourraient encadrer davantage la grève. Les syndicats doivent déposer un préavis cinq jours francs avant la grève. Une période pendant laquelle la direction peut négocier. Mais, elle ne peut pas changer les tableaux de service des équipes pour remplacer un gréviste par un non-gréviste », explique Philippe Ballet, délégué Unsa Radio France. Et ce n’est pas avec les rediffusions d’émissions pendant les grèves que l’on assure la continuité d’une matinale sur France Inter ou d’un fil rouge sur Franceinfo. De son côté, Lionel Thomson, secrétaire du SNJ-CGT de Radio France, « trouve terrible cet empressement à toucher aux modalités de la grève. Il faudrait plutôt régler les problèmes de fond, liés au financement du service public ».

    #audiovisuel_public

    https://seenthis.net/messages/827693 via tbn


  • Bob Iger steps down as Walt Disney chief executive |
    Anna Nicolaou, Financial Times (26/02/2020)

    (…) The transition marks the end of an era at #Disney. Mr Iger has been widely credited with the company’s success over the past decade and a half, building a powerhouse of franchises through the acquisitions of Pixar, Marvel, Lucasfilm and the marquee assets of Rupert Murdoch’s 21st Century Fox. 

    Mr Iger had bet his legacy on a push to counter the forces of Netflix and other technology groups that have upended Hollywood, announcing in 2017 that Disney would create its own streaming platform and extending his tenure as chief executive to steer its introduction. 

    With Disney+ now launched, and the integration of the blockbuster Fox acquisition under way, Mr Iger said that “the time seemed right”. 

    Mr Chapek [a Disney veteran who has run the parks business since 2015] will report directly to Mr Iger, who will be executive chairman until his contract expires at the end of next year and will continue to oversee Disney’s creative content. (…)

    Disney reported a few weeks ago that Disney+ already had more than 28m subscribers, only three months after launching. However, the company is operating in an expensive “#streaming war” in entertainment, as Disney and peers such as Netflix, Apple and AT&T splash out billions on programming to lure people to their online video services.

    Disney also faces headwinds from the #coronavirus pandemic, which has already impacted its theme parks in Shanghai and Hong Kong.

    #SVOD #industrie_culturelle

    https://seenthis.net/messages/827685 via tbn


  • How TikTok Holds Our #Attention | Jia Tolentino, The New Yorker (30/09/2019)
    https://www.newyorker.com/magazine/2019/09/30/how-tiktok-holds-our-attention

    #ByteDance has more than a dozen products, a number of which depend on A.I. recommendation engines. These platforms collect data that the company aggregates and uses to refine its algorithms, which the company then uses to refine its platforms; rinse, repeat. This feedback loop, called the “virtuous cycle of A.I.,” is what each TikTok user experiences in miniature. The company would not comment on the details of its recommendation algorithm, but ByteDance has touted its research into computer vision, a process that involves extracting and classifying visual information; on the Web site of its research lab, the company lists “short video recommendation system” among the applications of the computer-vision technology that it’s developing. Although TikTok’s algorithm likely relies in part, as other systems do, on user history and video-engagement patterns, the app seems remarkably attuned to a person’s unarticulated interests. Some social algorithms are like bossy waiters: they solicit your preferences and then recommend a menu. #TikTok orders you dinner by watching you look at food.

    Article très complet sur le réseau social qui a le vent en poupe. #médias_sociaux

    https://seenthis.net/messages/826695 via tbn


  • TikTok time-bomb | The Economist (07/09/2019)
    https://www.economist.com/business/2019/11/07/tiktoks-silly-clips-raise-some-serious-questions
    https://www.economist.com/sites/default/files/images/2019/11/articles/main/20191109_wbp502.jpg

    For his part, Mark Zuckerberg is less worried about data sovereignty and more about competition from TikTok, China’s first runaway web success in America. Facebook is pulling out the big guns it deploys against fast-growing upstarts. In late 2018 it launched Lasso, a TikTok clone. An independent developer recently unearthed a feature hidden in Instagram’s code that apes TikTok’s editing tools. It is cold comfort to Mr Zuckerberg that should his defences fail, Big Tech’s critics will have to concede that digital monopolies are not that invincible after all.

    Critics of artificial intelligence are also watching the Chinese app closely. What users see on Facebook and other Western social media is in part still down to who their friends are and what they share. TikTok’s main feed, called “For You”, is determined by algorithm alone: it watches how users behave in the app and uses the information to decide what to play next. Such systems create the ultimate filter bubble.

    All these worries would be allayed if TikTok turns out to be a passing fad. In a way, the app is only riding on other social networks. It relies on people’s Facebook or Twitter accounts for many sign-ins. TikTok owes part of its success to relentless advertising on rival services. According to some estimates, it spent perhaps $1bn on social-media ads in 2018. At the same time, many who download TikTok quickly tire of its endless digital sugar-rush.

    #tiktok à ne pas confondre avec le #tik-tok de @Fil quoique…

    https://seenthis.net/messages/826527 via tbn


  • Bons et mauvais Chinois | René Raphaël & Ling Xi
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/01/RAPHAEL/59403

    Public ou privé, local ou national, individuel ou sectoriel, un système de notation appelé « crédit social » se déploie en Chine. À l’origine, il imitait le système américain, qui attribue une bonne note aux emprunteurs payant régulièrement leurs échéances. Puis il s’est étendu à d’autres types de comportements. Reportage à Hangzhou, siège de l’entreprise Alibaba, et dans les campagnes du Shandong. Source : Le Monde diplomatique

    https://seenthis.net/messages/788549 via Rezo



  • The Ultra-Wealthy Who Argue That They Should Be Paying Higher Taxes | Sheelah Kolhatkar, The New Yorker, 30 décembre 2019
    https://www.newyorker.com/magazine/2020/01/06/the-ultra-wealthy-who-argue-that-they-should-be-paying-higher-taxes

    In an age of historic disparity, Abigail Disney and the Patriotic Millionaires take on income inequality.

    #lol (a priori)

    Abigail en défenseuse véhémente de la tradition #Disney également citée dans le 5e épisode de cette série d’émissions super. https://www.franceculture.fr/emissions/walt-disney-grandes-traversees

    https://seenthis.net/messages/824981 via tbn


  • Un article intéressant sur l’influence non seulement africaine, mais africaine ET musulmane, sur l’origine des musiques africaines-américaines, et en particulier le blues :

    What Islam Gave the Blues
    Sylviane A. Diouf, Renovatio, le 17 juin 2019
    https://renovatio.zaytuna.edu/article/what-islam-gave-the-blues
    https://renovatio.zaytuna.edu/assets/images/Study_for_Negro_Boy_Dancing.jpg

    The melancholy song may have been the musical recitation of the Qur’an or a Sufi chant: the young man calling on his faith’s oral expression to assuage his despair. On American farms and plantations, Qur’anic recitations and Sufi chants, done solo or in small groups, would have sounded just like songs. And so too would the call to prayer, the adhan. The words of the adhan are the same everywhere, but each call has a distinctive sound, characteristic of each place. It will sound different in, say, Uzbekistan and Senegal. Perhaps the most striking holler in that regard came from Bama, the star singer of Parchman prison. Like the adhan, his “Levee Camp Holler,” recorded by Lomax as late as 1947—a sign of the genre’s longevity—could have floated from a minaret. It is almost an exact match to the call to prayer by a West African muezzin. It features the same ornamented notes, elongated syllables sung with wavy intonations, melismas, and pauses. When both pieces are juxtaposed, it is hard to distinguish when the call to prayer ends and the holler starts. It was most likely these audible expressions of Muslim faith, and not merely what the musicians brought over, that generated the distinctive African American music of the South.

    #Musique #Musique_et_politique #Histoire #Blues #Afrique #Islam #USA

    https://seenthis.net/messages/824420 via Dror@sinehebdo


  • Les paradoxes de la « diagonale du vide »

    « La diagonale du vide, c’est cette bande de territoire allant du
    Nord-Est de la France jusqu’au Sud-Ouest en passant par le Massif
    central, caractérisée par une faible densité démographique et une
    tendance à la dépopulation.

    Cette expression alimente souvent un discours alarmiste, voire
    catastrophiste, en opposant une France urbaine supposée riche et
    dynamique à une France rurale abandonnée, en voie d’appauvrissement et de désertification.

    Cette opposition est simpliste et le tableau de la diversité
    territoriale de la France est beaucoup plus complexe et composite. Une étude récente de l’INSEE[1] à partir du dernier recensement le montre à nouveau. »

    Comment @Marc : encore un exemple d’un usage très politique de données statistiques…

    https://www.telos-eu.com/fr/les-paradoxes-de-la-diagonale-du-vide.html

    https://seenthis.net/messages/823558 via Marc Laimé


  • Surpopulation en prison : la France condamnée par la Cour européenne des droit de l’homme - Libération
    https://www.liberation.fr/france/2020/01/30/surpopulation-en-prison-la-france-condamnee-par-la-cour-europeenne-des-dr

    Dans un arrêt qualifié d’« historique », l’instance a émis jeudi des recommandations ainsi que condamné la France à payer près de 500 000 euros aux différents détenus.

    « Ce n’est pas une énième condamnation contre une personne, mais bien contre un système carcéral plus global », a affirmé lors d’une conférence de presse Nicolas Ferrand, référent des contentieux à l’Observatoire international des prisons (OIP). Des propos qui font suite à la condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) pour ses conditions de détention dans ses prisons surpeuplées. « Une décision historique », a souligné Patrice Spinosi, avocat des requérants.

    Dans un communiqué de presse diffusé par la Cour, celle-ci « constate que les taux d’occupation des prisons concernées révèlent l’existence d’un problème structurel ». Saisis entre 2015 et 2017 par 32 détenus de Nîmes, Fresnes, Nice, Ducos (Martinique) et Nuutania (Polynésie), elle recommande à Paris « l’adoption de mesures générales visant à supprimer le surpeuplement, améliorer les conditions matérielles de détention et établir un recours préventif effectif ». Au total, 70 818 personnes étaient incarcérées au 1er octobre 2019, pour 61 065 places opérationnelles, soit une densité de 116%. Un record. En plus de ces recommandations, la justice européenne condamne la France à payer près de 500 000 euros aux différents détenus.
    (...)
    Malgré le choix de la CEDH de ne pas faire de cette décision un arrêt pilote, et donc de fixer une date délai à la résorption de ce problème, Nicolas Ferrand en est convaincu : « La Cour a voulu donner de l’autorité à cette décision, sinon elle aurait traité ces contentieux au fil de l’eau. » Au-delà de cette condamnation, la justice européenne est de plus en plus active sur ces affaires de surpopulation et de traitements inhumains en milieu carcéral. Des motifs pour lesquels la CEDH a déjà épinglé l’Italie, la Pologne et le Portugal.

    Six mois avant un premier bilan effectué par la CEDH

    La France a désormais trois mois pour contester cette décision. « Peu probable » selon l’avocat. S’ouvrira alors une période de six mois environ avant un premier bilan effectué par la CEDH, qui vérifiera si l’Etat français a bien appliqué les deux recommandations dévoilées ce jeudi. D’ici là, l’OIP attend une réaction du gouvernement. Patrice Spinosi prévient : « L’Etat français est aujourd’hui sous la surveillance du Conseil de l’Europe. […] Nous entrons dans un nouveau temps pour la France, où elle n’est plus la seule à décider de ce qu’elle entend faire en matière de prison. »

    #prison #justice

    https://seenthis.net/messages/823320 via gonzo



  • #Twitter is Considering Tipping via Tweet, New Identifiers for #Trolls
    https://www.socialmediatoday.com/news/twitter-is-considering-tipping-via-tweet-new-identifiers-for-trolls-and-mo/570337

    After years of criticism for its perceived failure to evolve its platform, and take action on key elements fast enough, Twitter says that it’s now "picking up the pace” of innovation, and looking to implement more changes and options to help improve the overall Twitter experience.

    We’ve already seen some of these in its updates to lists and the addition of topics to follow, and there are more on the way, with controls over who can reply to your tweets and it’s long-awaited ’conversational’ features. But these are just some of the elements that Twitter’s working on - according to new reports, Twitter is also looking into a new tipping option for tweets, improved identification of trolls, tweaks for lists, and more.

    Here’s an overview of some of the additional Twitter updates we may see in the near future.

    1. Tipping in Tweets

    With Facebook moving further into on-platform payments, and Twitter CEO Jack Dorsey’s enthusiasm for cryptocurrency, it may come as little surprise that Twitter too is looking at its own payment option, with tipping via tweet.

    As reported by The Information:

    “Twitter is considering a feature that will allow users to tip - sending each other money from their tweets - according to two people familiar with the company’s decisions. [...] Twitter and Square already partner to let users make donations to politicians through tweets, according to company filings.”

    There’s a lot to consider here - the capacity to exchange money via tweet could have significant implications for the service, and may provide a whole new revenue stream to popular tweet creators.

    Or not. The key strength of Twitter is the capacity to be able to contribute to public discourse, to have your say on any given topic and add that into the wider Twitter stream. If you were able to charge people to see your tweets - which is not currently the proposal, but maybe an extension of the same - that would also, theoretically, reduce your exposure, which may negate its value anyway.

    But still, no doubt those who share scoops and exclusive insights on Twitter will be doing the math in their heads, calculating what, exactly, their tweets are worth. The truth is, probably not much - but maybe, if they could call for contributions from their loyal fans, it could provide another incremental income stream, if the option were to go that route.

    More likely the option would be a boon for those sharing adult content on the platform - but still, the capacity to raise funds via tweet would open up a range of possibilities. And worth noting, YouTube recently reported that more than 100,000 of its channels are now earning money via its live-stream tipping option, called ’Super Chat’, with some streams generating more than $400 per minute “as fans reach out to creators to say hello, send congratulations, or just to connect”.

    The use case is obviously different, but it may provide some pointers as to where Twitter is looking on this front. 

    It’s also worth noting that various Twitter employees have said that, while this has been discussed, such a project is not actively in development at this stage.

    https://seenthis.net/messages/822311 via tbn


  • Profession : troll

    C’est là que le CM, « interface émotionnelle », intervient. Il s’incruste dans nos esprits, comme l’ont toujours fait les publicitaires. En sémiologue, mais avec une artillerie légère. Générateur d’interactions à temps plein, travailleur du clic et des affects, il est le troll utile du capitalisme numérique.

    par Thibault Henneton pour Le Monde diplomatique, octobre 2019
    https://www.monde-diplomatique.fr/2019/10/HENNETON/60513
    https://www.monde-diplomatique.fr/local/cache-vignettes/L890xH788/img028-20-6344c.jpg

    https://seenthis.net/messages/818114 via ¿’ ValK.


  • « On nous appelait les prisonniers politiques » : des gilets jaunes incarcérés racontent
    https://www.bastamag.net/gilets-jaunes-prisonniers-politique-colere-sociale-detention-justice

    Plus de 400 gilets jaunes, condamnés à de la prison ferme, purgent ou ont purgé leurs peines. Certains ont accepté de raconter à Basta ! leur découverte de l’univers carcéral, une expérience qui marque les personnes et souvent déstabilise les familles. Tout en laissant une trace profonde sur le mouvement. En plus d’un an près de 440 gilets jaunes ont été incarcérés pour des peines de un mois à trois ans. Cette répression, menée sur le plan judiciaire et carcéral, a bouleversé leurs vies et celles de leurs (...) #Résister

    / #Luttes_sociales, #Justice, #Droits_fondamentaux, #Le_mouvement_des_gilets_jaunes, A la une, #Enquêtes, Classes (...)

    #Classes_populaires

    https://seenthis.net/messages/820898 via Basta !