• Présidentielle : comment la #France est entrée dans l’ère du big data électoral | Usbek & Rica
    https://usbeketrica.com/article/presidentielle-comment-la-france-est-entree-dans-l-ere-du-big-data-elec

    Si tous nos interlocuteurs sont d’accord sur le fait qu’un logiciel ne fait pas gagner une #élection, il n’en reste pas moins que, de #NationBuilder à #Liegey_Muller_Pons, des #entreprises se sont spécialisées dans l’offre d’outils numériques à usage #politique.

    https://seenthis.net/messages/588503 via tbn


  • 50 expressions insupportables - Le blog de Bernard Gensane
    http://bernard-gensane.over-blog.com/2017/01/50-expressions-insupportables.html
    https://img.over-blog-kiwi.com/0/54/91/86/20170114/ob_f739dd_capture-d-ecran-2017-01-14-a-16-43.png

    Le monde professionnel a bien des spécificités, dont celui d’être un formidable outil de création d’expressions ridicules qui ont la particularité de se répandre comme une trainée de poudre, et de se reproduire comme des Aliens.
     
    La vie pro est telle qu’elle réussit néanmoins à nous imposer l’utilisation de ce sabir grotesque, que nous finissons par parler couramment, et avec le plus grand naturel, nous rendant à notre tour passablement risible.
     
    Force est de constater que si vous n’entrez pas dans le moule en baragouinant vous aussi la prolangue « qui va bien » (hérissement de poils momentané), vous serez certainement moins prise au sérieux que votre concurrent à l’embauche.

    #novlangue

    https://seenthis.net/messages/564345 via Agnès Maillard


  • Massive protest in Hungary against bill that could oust Soros university
    http://www.reuters.com/article/us-hungary-soros-protest-idUSKBN17B0RM

    Hungarians rose up in one of the largest protests against the seven-year rule of right-wing Prime Minister Viktor Orban on Sunday, protesting against new legislation that could force out of the country one of its top international universities.

    The Central European University (CEU), a school founded by U.S. financier George Soros, could be forced to leave Hungary after a bill passed in Parliament this week by Orban’s Fidesz party set stringent, new conditions under which it must operate.

    The bill has led to criticism from hundreds of leading academics worldwide as well as from the U.S. government and the European Union.

    The protest drew some of the largest crowds against Orban’s seven-year rule, with organizers estimating attendance around 70,000. The crowd marched across a bridge over the river Danube and filled the square outside Parliament, which was defended by several lines of police, some in riot gear.

    Thousands of people, mostly students, stayed on after the main protest for an unannounced march on the building of the Education Secretariat, then on to the headquarters of Fidesz, where where they chanted anti-Fidesz slogans before, with numbers dwindling, they blocked Oktogon square, a busy intersection in central Budapest.

    Though passionate, the protest remained peaceful throughout.

    Hungarian President Janos Ader must now sign the bill by Monday to make it law. The protesters said they wanted to convince Ader to reject the bill and refer it to a constitutional review.

    “What do we want Ader to do? VETO,” the crowd chanted. “Free country, free university!”

    “The government wants to silence pretty much everyone who doesn’t think the same as them, who thinks freely, who can be liberal, can be leftist,” protest organizer Kornel Klopfstein, a PhD student at the University of Bielefeld in Germany, told Reuters.

    “According to the government one of the centers of these people is at CEU... We should stand up for academic freedom and for CEU.”

    The students sat down on the pavement and chanted slogans like “Here is the end, Viktor”, or “Fidesz is dirty”.

    The government has been tightening up on dissent in other ways as well, proposing tighter rules on non-governmental organizations (NGOs), which will have to register with authorities if they have a yearly foreign income of 7.2 million forints ($25,000).

    The rules are admittedly targeting organizations funded by Soros, a Hungarian-born American financier who for decades has given away billions of dollars of his fortune to support causes of a liberal “open society” worldwide.

    The Hungarian premier has often vilified Soros, whose ideals are squarely at odds with Orban’s view that European culture is under an existential threat from migration and multiculturalism.

    “The government is always looking for someone to fight with, and Soros seems like a perfect person for this because he funds NGOs in Hungary and he funds CEU as well,” Klopfstein said.

    CEU Rector Michael Ignatieff has said the school would continue operations as normal and demanded that the law be scrapped and additional international guarantees of academic freedoms be added to current legal safeguards.

    The U.S. State Department will send diplomats to Budapest next week to address the CEU crisis, said Ignatieff, who spent several days in Washington to lobby the U.S. government, lawmakers and the media.

    “They want to completely undermine and eradicate what remains of civil society,” Bara Bognar, a 40-year-old finance professional, told Reuters. “This is the first protest I have ever participated in. There is a level at which you must be present, so here I am.”

    “The method, the lack of dialogue, the efforts for years to annihilate all democratic institutions, this cannot be the future of us nor our children.”

    https://seenthis.net/messages/587825 via tbn



  • Adorno sociologue, par Lucie Wezel - La Vie des idées
    http://www.laviedesidees.fr/Adorno-sociologue.html
    http://www.laviedesidees.fr/IMG/arton3704.jpg

    Représentant le plus en vue de l’École de Francfort après-guerre et élu en novembre 1963 à la présidence de la Société allemande de sociologie, Theodor W. Adorno fait figure de véritable Janus. Le penseur de Francfort n’aura jamais cessé de batailler sur les deux fronts de la philosophie et de la sociologie pour imposer la théorie critique, cette démarche interdisciplinaire qui vise l’émancipation des hommes par la mise au jour de l’irrationalité du monde social. Subvertissant la division intellectuelle du travail, la théorie sociale adornienne entend articuler différentes disciplines, comme la sociologie et la psychanalyse, afin de produire une connaissance globale du monde social.

    Toutefois, en dépit de sa position relativement prégnante au sein de la sociologie allemande des années 1950-1960, Adorno fut longtemps déconsidéré en tant que sociologue après sa mort. On lui reprocha notamment sa critique du tournant empirico-positiviste opéré par la sociologie allemande après-guerre, au profit d’une conception spéculative de la société comme totalité. Prisonnier d’une vision pessimiste et claustrophobique de la société contemporaine et d’une épistémologie archaïque, Adorno sociologue aurait ainsi méconnu l’esprit du temps.Toutefois, si une vague positiviste a longtemps emporté par le fond la sociologie adornienne, cette dernière semble avoir récemment refait surface en France, comme en témoigne le présent recueil d’articles traduits et réunis sous le titre Le conflit des sociologies, et qui fait suite à Société : intégration, désintégration paru en 2011. Échelonnés sur près de trente ans – de 1940 à 1969 –, les articles rassemblés dans ce deuxième volume et consacrés à la psychanalyse et à la sociologie, mettent au jour l’existence d’un conflit propre à ces deux disciplines.

    @la_vie_des_idees

    https://seenthis.net/messages/586786 via tbn


  • Arbitrage vidéo, minute zéro | Une balle dans le pied
    http://latta.blog.lemonde.fr/2017/03/29/arbitrage-video-minute-zero

    Il va falloir reprogrammer le logiciel émotionnel, apprendre à avoir des demi-joies, à les retarder, à les diluer dans l’attente de la vraie décision. Nous entrons dans le régime de l’#émotion en différé, dans un jeu où un arbitre en cabine inscrira des buts. Cette première expérimentation pour un match majeur en France a illustré un des impacts majeurs de l’arbitrage assisté par la vidéo, portant sur les émotions ressenties lors d’un match de #football : il liquide l’immédiateté du but, il met en sursis la joie ou le dépit.

    #temps

    https://seenthis.net/messages/585499 via tbn


  • Après la lecture de l’article de Razmig Keucheyan « Ce dont nous avons (vraiment) besoin » (février), Marie-Claude Peyvieux propose une solution pour définir un bien-être écologiquement viable.
    https://www.monde-diplomatique.fr/2017/03/A/57281

    M.-C. P. : Quant au moyen de définir les besoins essentiels, je connais un moyen plus simple et plus efficace que d’improbables « assemblées citoyennes ». On bannit la #publicité : les besoins véritables émergeront rapidement.

    https://seenthis.net/messages/585391 via tbn


  • American Congress approves for ISPs to sell your browsing history

    With this comes an end to the privacy rules established by the FCC during Obama, less than a year ago, and where ISPs first had to ask your permission

    http://www.usatoday.com/story/tech/news/2016/10/27/fcc-adopt-new-broadband-customer-privacy-rules/92822596

    Reaction of the EFF:

    https://www.eff.org/deeplinks/2017/03/congress-sides-cable-and-telephone-industry

    If the bill is signed into law, companies like Cox, Comcast, Time Warner, AT&T, and Verizon will have free rein to hijack your searches, sell your data, and hammer you with unwanted advertisements. Worst yet, consumers will now have to pay a privacy tax by relying on VPNs to safeguard their information.

    Article en français:

    https://seenthis.net/messages/584526

    https://seenthis.net/messages/585006 via schrödinger


  • Digital Ad Fraud Hitting All Time Highs 2017 | Augustine Fou
    https://www.slideshare.net/augustinefou/digital-ad-fraud-hitting-all-time-highs-2017-augustine-fou
    https://cdn.slidesharecdn.com/ss_thumbnails/digitaladfraudhittingalltimehighs2017augustinefou-170311192137-thumbnail-4.jpg

    #publicité #bulle

    via @antoniocasilli qui en veut pour nouvelle preuve ceci :

    Chase Had Ads on 400,000 Sites. Then on Just 5,000. Same Results
    https://mobile.nytimes.com/2017/03/29/business/chase-ads-youtube-fake-news-offensive-videos.html

    Much of the promise of online advertising hinges on the vast reach of the web, and the ability to reach people on niche sites at low prices. Index Exchange, an ad exchange, has estimated that the titles owned by the top 50 traditional media companies account for 5 percent or fewer of the trillions of ad impressions available for sale each day. Google’s display network alone includes more than two million websites. YouTube has more than three million ad-supported channels, according to the analytics company OpenSlate, which says the average $100,000 campaign on the platform runs on more than 7,000 channels.

    If more advertisers follow JPMorgan’s lead and see similar results, it could hurt the operators of smaller sites that make up the so-called long tail of the internet, as well as the advertising technology companies that profit from funneling trillions of ad impressions from brands to consumers through systems that mimic a stock exchange, according to Eric Franchi, co-founder of the ad technology firm Undertone.

    https://seenthis.net/messages/584346 via tbn



  • Le jour où la #France s’est divisée sur le foulard
    http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2017/02/03/le-jour-ou-la-france-s-est-divisee-sur-le-foulard_5074145_4497186.html
    http://s1.lemde.fr/image/2017/02/03/644x322/5074140_3_e1a5_fatima-et-leila-achahboun-alors-interdites-d_18331d130d6f1fa58f71968cf1b39449.jpg

    C’était il y a vingt-huit ans. Fatima Achahboun avait 14 ans. Le 18 septembre 1989, Ernest Chénière, le principal du collège Gabriel-Havez de Creil, petite ville déshéritée de l’Oise, décide « au nom du respect de la laïcité » d’exclure l’adolescente d’origine marocaine, sa sœur Leïla et leur camarade Samira Saïdani, toutes deux âgées de 13 ans, car elles refusent de retirer le #foulard qu’elles portent depuis quelques mois.

    C’est le premier épisode de ce qui deviendra l’« affaire du foulard », une longue controverse qui divise le pays et déchire la gauche. L’acte fondateur d’un affrontement sur la #laïcité au sein du #PS, où deux conceptions de la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État s’affrontent. Ceux qui réclament une « laïcité ouverte » face à ceux qui la défendent comme la gardienne de l’« identité française » et de l’égalité entre les hommes et les femmes.

    #paywall

    https://seenthis.net/messages/577908 via baroug


  • Proposition de loi sur les #fake_news : quand Reflets rencontre #Nathalie_Goulet
    https://reflets.info/proposition-de-loi-sur-les-fake-news-quand-reflets-rencontre-nathalie-goul

    Le vendredi c’est trolldi, c’est bien connu. Un journaliste #Gonzo, même au minimum de sa forme se doit donc de troller un peu ce qui mérite le troll. Il se trouve que ce vendredi 24 […]

    #France #Politique #Rainbow_Hat #Technos #Journalisme #Projet_de_Loi

    https://seenthis.net/messages/583291 via Reflets [RSS]


  • Le micro-travail : des corvées peu gratifiantes et mal rémunérées (01net, 22 mars 2017)
    http://www.casilli.fr/2017/03/22/le-micro-travail-des-corvees-peu-gratifiantes-et-mal-remunerees-01net-22-mar

    Si internet était un iceberg, la partie émergée serait peuplée de Youtubers et de blogueurs, de patrons de géants du net et de startup… Bref, de tous ceux qui ont décroché le pactole en surfant sur ce nouvel eldorado. Le dessous de l’iceberg, l’invisible et l’essentiel, serait composé de ces petites mains payées au clic ou à la tâche, et pour qui net rime d’abord avec cacahuètes. Ces microtâcherons, comme les nomme le sociologue Antonio Casilli, professeur à télécom Paristech et auteur de Qu’est-ce que le digital labor ? (2015), seraient plus d’une centaine de millions dans le monde. Leur point commun ? ils se sont un jour inscrits sur une plateforme Web de microtravail comme il en existe des dizaines : zhubajie (15millions de travailleurs), Upwork (12 millions), CrowdSource (8 millions)… autant de places de marché qui font miroiter des jobs faciles, réalisables depuis un ordinateur, bien au chaud, chez soi. Le paradis des laborieux ? On finirait presque par le croire, si les missions ne se révélaient pas aussi courtes, répétitives et payées au lance-pierre.

    #cognitariat #digital_labor #exploitation fr. @antoniocasilli

    https://seenthis.net/messages/581430 via tbn


  • Il entre dans la Pléiade : Jack London ou la puissance indomptée
    https://www.monde-diplomatique.fr/2017/03/LE_BRIS/57234
    https://www.monde-diplomatique.fr/IMG/arton57234.jpg

    Rien à voir avec un « appel de la forêt », comme le traduira la comtesse de Galard en 1906, titre lamentable qui traîne encore dans bien des éditions françaises — il est vrai qu’épouvantée par la teneur du livre elle le massacra allègrement, lui ôtant ses échardes, c’est-à-dire l’essentiel, faisant du loup Buck-London un caniche de salon. Rien à voir non plus avec un « hymne à la liberté », mais tout avec l’appel d’une puissance sauvage, à la fois de création et de destruction, indifférente, monstrueuse et splendide, tapie au cœur du monde et que l’on aura à découvrir en soi pour survivre. La loi du gourdin et des crocs tout d’abord pour Buck : « Tuer ou se faire tuer, manger ou se faire manger, telle était la loi, et il obéissait à ce commandement issu des profondeurs du temps... » Proposant à Phébus une nouvelle édition du livre, dans sa version enfin complète, j’avais suggéré comme titre L’Appel de la force ; mais, signe que London toujours dérange, l’éditeur de l’époque avait préféré L’Appel sauvage — mais c’est bien de #force qu’il s’agit. C’est à son appel que Buck, brisé, roué de coups, dépouillé de tout ce qui l’avait fait domestique jadis, morale, amour, pitié, dresse l’oreille en grondant — ce chant nocturne, mystérieux et sinistre, de ses frères loups qui le fait trembler d’excitation, « ce désir de sang, cette joie de massacrer (...), de tremper sa gueule dans du sang chaud », cette extase qui « saisit l’artiste élevé et emporté hors de lui-même dans un rideau de flammes ; saisit le soldat, fou de guerre sur un champ dévasté et refusant de faire quartier ; et s’empara de Buck, alors qu’il conduisait la meute, poussant l’antique cri du loup ».

    #violence #valeurs #animal cc @pguilli

    https://seenthis.net/messages/580930 via tbn


  • Le dernier épisode de « L’œil du tigre » (France Inter) était consacré à Bruce Lee, l’étoile du #kung-fu
    https://www.franceinter.fr/emissions/l-oeil-du-tigre/l-oeil-du-tigre-19-mars-2017
    http://rf.proxycast.org/1278177630369095680/14433-19.03.2017-ITEMA_21264366-0.mp3


    Émission et intervenants très intéressants même si tout cela est bien connu. Sauf à 33’ lorsque Roger Itier parle des styles de kung-fu pratiqués par Bruce Lee jeune. J’ai toujours pensé qu’il avait appris auprès de Yip Man, mais il suggère qu’en fait il a surtout bénéficié du savoir d’un de ses disciples (Leung Sheung ?), et aussi qu’il formé à un autre style de Shaolin (Chin Woo ?).

    Pour moi c’était surtout le #wing_chun avec Yip Man, mais je vais demander des précisions.

    https://seenthis.net/messages/580943 via tbn


  • Tellement drôle — Ce qu’il fallait retenir du premier débat présidentiel selon LeGorafi.fr
    http://www.legorafi.fr/2017/03/21/ce-quil-fallait-retenir-du-premier-debat-presidentiel

    Nicolas Dupont-Aignan a finalement été autorisé à intervenir pendant les pages de publicité

    Jean-Luc Mélenchon décide de faire l’intégralité du débat en alexandrins

    Emmanuel Macron révèle en direct son profil Linkedin

    Marine Le Pen dérangée dans son introduction par Florian Philippot qui vient tourner une vidéo pour sa chaîne YouTube

    Benoît Hamon confirme qu’il est bien candidat à l’élection présidentielle

    Emmanuel Macron : « Sur l’éducation, il faut passer en BtoB au niveau du brand avec vision à H+1 avec réseau planner en ASAP »

    Pour éviter tout débordement, une compagnie de CRS s’est positionnée discrètement entre Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen

    Le candidat mis en examen scandalisé de ne pas être le premier à s’exprimer sur le thème de la justice

    François Fillon en pleurs avec les simples mots de Mélenchon de « corruption » est réconforté par les deux présentateurs

    Emmanuel Macron : « Sur les formes de délinquance, il faut resizer from scratch le dataplan avec un digital planner »

    Marine Le Pen propose la reconduite à la frontière des soutiens de Jean-Luc Mélenchon

    Caché dans le public, Manuel Valls vient de pousser un hurlement lugubre à l’écoute du mot « burkini »

    Moralisation de la vie de politique : François Fillon propose l’option « appeler un ami »

    Marine Le Pen enchaîne une pirouette et un triple loops pour éviter la question sur la moralisation de la vie politique

    Emmanuel Macron : « Sur la pollution, mise en place de workshops, mutualiser nos best practices dans une logique de test & learn »

    Durant la pub, François Bayrou met trois gifles à des spectateurs qui ont mal parlé d’Emmanuel Macron

    Travail : Benoît Hamon propose d’instaurer les 32 heures par mois

    François Fillon : « Oui je connais le taux de chômage en Allemagne, c’est un très beau taux avec des chiffres qui forment un nombre »

    Marine Le Pen : « Il faut un patriotisme patriotique patriote »

    François Fillon demande discrètement à Benoît Hamon s’il sera éligible au revenu universel à partir du mois de mai

    Emmanuel Macron : « Je partage tout ce qu’ont dit les candidats tout en étant en désaccord »

    Arrivée au bout de son temps de parole, Marine Le Pen obligée de terminer le débat en langue des signes

    Jean-Luc Mélenchon prononce un émouvant discours, les autres candidats en larmes tombent dans les bras l’un de l’autre

    https://seenthis.net/messages/580850 via tbn

    • @amd_lyon Je n’ai pas regardé ce débat non plus. Je ne sais pas si Dupont-Aignan est intervenu durant les pauses publicité (se serait-il délibérément réduit en produit commercial ?) mais je sais qu’il a participé au show du sieur Hanouna sur C8 -ce qui est nettement moins drôle ; mais les meilleurs acteurs ont accepté de tourner des « navets » quand leur compte en banque se trouvait dégarni ! - Pour paraphraser Cicéron ... « Quousque tandem abutere, N.D.A., patientia nostra ? » Désolé si je fâche quelqu’un ... En revanche, je partage son « coup de gueule » contre TF1 ... Pourquoi, dans l’organisation de ce débat, avoir passé à la trappe les 6 autres candidats (la majorité, si l’on y réfléchit bien !) ? Voulait-elle écarter ceux qui, sans nul doute, parmi eux, auraient un peu joué les "trublions" ? Pas très logique, ni démocratique, cette histoire, non ?!



  • Black bloc : pour la diversité des tactiques
    https://paris-luttes.info/black-bloc-pour-la-diversite-des-7758

    Black Bloc et #violence

    La littérature scientifique sur l’agression humaine propose comme définition de la violence tout comportement intentionnel d’agression dont le but et la conséquence sont une atteinte sévère à l’intégrité physique d’autrui (comme la mutilation, le viol et le meurtre ; Anderson & Bushman, 2002 ; Geen, 2001). La violence est suffisamment pratiquée par les forces de l’ordre en France pour inquiéter l’UN Committee Against Torture. En revanche, il n’y a aucune donnée disponible indiquant qu’un BB n’ait jamais exercé la moindre violence (viol d’une policière, mutilation d’un CRS, assassinat d’un gendarme).

    Ainsi, l’état actuel des connaissances ne permet pas de considérer la dégradation de biens matériels comme relevant de la violence, et démontre que celle-ci ne fait pas partie de l’arsenal tactique des BB. Les discours médiatiques, étatiques et militants affirmant le contraire relèvent au mieux de l’ignorance, au pire de la malhonnêteté intellectuelle. Comme le souligne Graeber (2002), c’est bien le faible degré d’une « violence qui ne tue personne » qui déstabilise les dominants car « les gouvernements ne savent simplement pas comment réagir face à un mouvement ouvertement révolutionnaire qui refuse de tomber dans les attitudes convenues de la résistance armée ».

    https://seenthis.net/messages/580492 via tbn


  • #Cambridge_Analytica, le Big Brother électoral de #Donald_Trump
    https://www.mediapart.fr/journal/international/200317/cambridge-analytica-le-big-brother-electoral-de-donald-trump

    Donald Trump lors du discours de sa victoire. © Capture d’écran CNN Fondée par des proches de Donald Trump, la société Cambridge Analytica se vante de pouvoir prédire les opinions politiques des internautes par l’analyse de leurs #données_personnelles. Elle aurait, pour certains, fortement influé sur la victoire du milliardaire républicain ainsi que sur celle du #Brexit en Grande-Bretagne.

    #International #Big_data #Robert_Mercer #Steve_Bannon


  • Xavier Niel ne cherche pas à « contrôler » le groupe Le Monde mais « à le faire avancer »
    http://www.universfreebox.com/article/38454/Xavier-Niel-ne-cherche-pas-a-controler-Le-Monde-mais-a-le-faire-avan

    Copropriétaire du Monde avec Pierre Bergé et Matthieu Pigasse, Xavier Niel était l’invité de l’émission « On va plus loin » de la chaîne Public Sénat, jeudi 16 mars . Après avoir partagé sa vision de l’entreprenariat en France, le fondateur d’Iliad s’est penché sur le quotidien français dont il détient « 66% du capital partagé en quatre », avec « un intérêt capitalistique de 15% ».

    Au sujet de l’influence qu’ils pourraient exercer sur la ligne éditoriale du Monde, ce dernier est catégorique : « On n’est pas là pour contrôler, on est là pour aider une presse à exister et à avancer », lance t-il après avoir tenu à préciser que « nous sommes trois actionnaires, tous les trois politiquement différents, on ne représente pas un bloc unique (…) Au Monde il y a eu une séparation claire entre la ligne éditoriale et la partie financière. »

    Si le groupe Le Monde gagne de l’argent avec « l’année dernière plus de 10 millions de marge d’Ebitda », c’est aussi grâce à certaines de ses filiales qui « marchent bien comme Télérama , Courrier International ou le Monde Diplomatique » (@mdiplo). Néanmoins, aux éventuelles insinuations affirmant que la ligne éditoriale de ces journaux est exactement la même que celle du Monde, Xavier Niel répond : « ce sont des courants de pensées de gauche mais très divers et je ne pense pas que l’on puisse trouver un lien très proche entre la ligne éditoriale du Monde Diplomatique et celle de Télérama ou de la Vie Catholique. »

    #A_propos_du_Diplo

    https://seenthis.net/messages/580470 via tbn


  • Une chaîne de télé russe cherche à organiser de vrais Hunger Games | L’ADN
    http://www.ladn.eu/nouveaux-usages/wtf-et-droles-dusages/la-russie-organise-un-veritable-hunger-games

    Selon la BBC, une chaîne de télévision russe s’apprête à lancer la version réelle de Hunger Games. Le pitch : des adolescents de différents districts sont isolés dans un environnement hostile. Pour survivre, ils devront participer à un jeu dont la règle consiste à s’entretuer. Seul le dernier des survivants aura la vie sauve.

    Un scénario haletant, mais qui dans la vie réelle peut donner quelques sueurs froides : la version télévisée prévoit d’envoyer les participants pendant neuf mois en Sibérie. Pour survivre tout est permis, y compris le viol, le meurtre, les combats rapprochés. Les producteurs préviennent que les candidats restent néanmoins dans un Etat légiféré et qu’ils peuvent être arrêtés à tout moment. « Vous devez comprendre que la police pourra venir vous arrêter. Nous sommes sur le territoire russe et nous obéissons aux lois Fédérales ». Des règles bien étranges…

    Le jeu s’intitule Game2:Winter et devrait démarrer dans quelques mois. L’idée provient du milliardaire russe, Yevgeny Pyatkovsky ; les candidats sont déjà au taquet et il est possible de voir leur profil sur le site dédié au jeu.

    Ours, serpents, baies toxiques, champignons… Chaque participant accepte d’être mutilé et même tué. La taïga sibérienne. 2 000 caméras, 900 hectares et 30 vies seront au rendez-vous. », précise le réseau social russe VK.

    Pour participer, il faut être âgé de plus de 18 ans et « sain d’esprit ». Les participants sont représentés par 20 femmes et 20 hommes qui ont été formés par des membres du spetsnaz du GRU (Direction Générale des Renseignements de Russie). Les concurrents devront survivre du 1er juillet 2017 au 1er avril 2018 dans des températures pouvant descendre à -40 °C. Ils seront munis de couteaux, à défaut d’avoir des armes à feu, qui seront interdites. Chaque participant devra signer en amont une décharge en cas de meurtre ou mutilation. Après le jeu, il ne pourront absolument rien réclamer à la production ; de même les familles en cas de meurtres.

    2 000 caméras seront installées dans les forêts autour de Novossibirsk pour filmer, et chaque concurrent sera équipé d’une caméra portable. Ceux-ci pourront former des équipes ou essayer de survivre seul ; ils seront autorisés à 100 kg d’équipement. Game2 : Winter devrait être diffusé sur internet, en temps réel, 24 heures sur 24 et sept jours sur sept.

    Tout comme dans The Hunger Games, les téléspectateurs pourront offrir des cadeaux ou voter pour leur favori. En ce moment, les producteurs tentent d’obtenir le droit de chasser pour les candidats. Le gagnant remportera la somme d’1,6 million de dollars.

    A noter, si l’un des candidats panique ou en cas d’incident, il peut être secouru mais sera automatiquement disqualifié…

    via @adelepon #gorafi_encore_plagié #violence #télé_réalité

    https://seenthis.net/messages/578422 via tbn



  • Le malade virtuel, par Virginie Bueno (juin 2015)
    https://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/BUENO/53095 #st

    C’est un fait : un nombre croissant d’internautes peinent à se déconnecter. Leur activité en ligne déborde peu à peu sur les autres secteurs de leur existence, au détriment de leur sociabilité, de leur travail, de leurs études. S’agit-il pour autant d’une maladie ? Le caractère pathologique du phénomène est loin de faire consensus au sein de la communauté scientifique. En 2008, l’inclusion de la dépendance à Internet dans la cinquième édition de son répertoire des maladies mentales (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders ou DSM-5) a été rejetée faute d’éléments convaincants. Mais le débat se poursuit, notamment au sein de l’Organisation mondiale de la #santé (OMS), en vue de la publication en 2017 du manuel de classification internationale des maladies.

    #déconnexion


  • Bar PMU de #Sevran : la contre-enquête du Bondy Blog | Bondy Blog
    http://www.bondyblog.fr/201703101815/bar-pmu-de-sevran-la-contre-enquete-du-bondy-blog

    Nathalie Bayon regrette “ces traitements journalistiques qui tapent toujours sur les mêmes”. Et de poursuivre : “J’ai habité dans un immeuble juste à côté de ce bar pendant plus de 15 ans et je n’ai jamais eu de problème, je suis très choquée. Je crois que ce qui m’a le plus marqué c’est lorsque nous avons organisé une réunion de quartier juste après la polémique et que les habitants demandaient à ce que le maire réagisse. On nous disait : ‘Mais on nous salit, on nous stigmatise, on nous dénigre, alors que c’est faux’. Cette histoire a profondément touché à la dignité des gens”.

    https://seenthis.net/messages/576965 via Kassem


  • « Sur Internet, nous travaillons tous, et la pénibilité de ce travail est invisible »
    http://abonnes.lemonde.fr/pixels/article/2017/03/11/sur-internet-nous-travaillons-tous-et-la-penibilite-de-ce-travail-es
    http://s1.lemde.fr/image/2017/03/11/644x322/5093122_3_5165_des-dizaines-de-millions-de-personnes_4ebde2812e3c97b305c7b8def1161ff7.jpg

    Quelles sont ces plates-formes, et comment nous font-elles travailler ?

    Il en existe quatre types. Le premier type, ce sont les plates-formes à la demande, comme Uber ou Airbnb, qui sous couvert d’une autre activité (transport, location, etc.) font de la production de données, enregistrent nos destinations, notre localisation, nos commentaires, notre réputation, nos évaluations, et qui revendent ensuite ces données.

    Du côté des chauffeurs du VTC, à lire : Uber crée « une nouvelle population de travailleurs pauvres et mal couverts »

    Le deuxième type, ce sont les plates-formes de microtravail comme Amazon Mechanical Turk, Upwork, l’application mCent… Des sites sur lesquels des millions de personnes dans le monde réalisent des tâches extrêmement simples [chercher sur Internet l’adresse d’un magasin, numériser les informations d’une carte de visite, décrire les éléments d’une image…] pour des rémunérations extrêmement faibles, de l’ordre de quelques centimes d’euros par minute.

    Le troisième type, ce sont les plates-formes de gestion de l’Internet des objets. Nos smartphones, nos montres connectées, mais aussi nos télévisions, nos ampoules ou nos thermostats connectés produisent de la donnée qui est ensuite exploitée. Nos maisons se transforment en usine à données, et cette production converge vers les immenses serveurs de Google ou d’Amazon.

    Le dernier type, enfin, ce sont les plates-formes sociales. Ecrire un post, formuler un tweet, filmer une vidéo pour la partager, mais aussi faire circuler des contenus, signaler ceux qui sont choquants ou inappropriés, c’est du travail, même s’il y a un côté jeu, un côté qui procure du plaisir.

    #digital_labor #plateformes #Antonio_Casilli

    https://seenthis.net/messages/577243 via Articles repérés par Hervé Le Crosnier