audition de Prescrire par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée…

/509798

  • Prix des #médicaments : audition de #Prescrire par la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale
    http://www.prescrire.org/fr/3/31/52109/0/NewsDetails.aspx

    D’abord une précision sur les mots s’impose : on entend parler d’#innovation, du prix de l’innovation, de la capacité de notre système de protection sociale à accueillir l’innovation...

    Mais en fait, cela a été dit plusieurs fois ici même (Cf. #Prix des médicaments : la commission a auditionné des professeurs et des reponsables...) et les dirigeants de l’Agence européenne du médicament l’ont reconnu dans un courrier publié sur leur site la semaine dernière, « innovation » veut juste dire « #nouveau ». Cela ne veut pas dire « #progrès ». La plupart des innovations en fait n’apportent pas de progrès tangible pour les patients. Et certaines s’avèrent de véritables régressions thérapeutiques. Ce constat regrettable, Prescrire n’est pas le seul à le faire ; et par exemple des cancérologues des États-Unis ont publié une étude montrant qu’avec les 71 médicaments anticancéreux pour des tumeurs solides mis sur le marché entre 2002 et 2014, c’est tout récent, l’allongement de la durée de vie n’avait été que de 2 mois seulement en moyenne (Cf. Médicaments : les prix exorbitants nuisent à la recherche).

    La première chose à faire pour que le débat sur le prix de l’innovation ait un sens pour la population et les malades, c’est donc de parler de progrès thérapeutique pour les patients, et pas d’innovation, et de savoir en effet quel peut être son prix.

    #santé #pharma #Etats #complicité

    https://seenthis.net/messages/509798 via Kassem