greek crisis

http://www.greekcrisis.fr

  • Le temps de demain
    http://www.greekcrisis.fr/2016/05/Fr0512.html

    Les ministrions SYRIZA/ANEL ainsi que leurs élus, s’apprêtent à faire adopter... l’insignifiant dominant, dans la pire parodie “parlementaire” de ce premier quart du nouveau siècle grec, décidément troïkanisé. Le mémorandum-4 s’installe comme alors une formalité... ou presque. Dans la journée, des manifestants... de l’autre gauche, une fois surgis devant les locaux SYRIZA à Thessalonique, ils ont été repoussés par les forces de l’ordre, lesquelles n’ont pas du tout lésiné sur les moyens... chimiques. L’insignifiant est autant un redoutable asphyxiant, mais nous le savions déjà et cela même par expérience. Pauvre... modernité ! Source : greek (...)

    http://seenthis.net/messages/486915 via Rezo


  • Nuit partout
    http://www.greekcrisis.fr/2016/05/Fr0510.html

    Dimanche de Pâques en ce 1er mai. La plus grande fête en Grèce. Sauf que le cœur n’y est plus. Apesanteur ainsi flottante... au pays brisé en mille morceaux. Désert au sable mouvant. Les rumeurs courent d’ailleurs au sujet du gouvernement SYRIZA/ANEL sur la tenue d’élections anticipées avant l’été. Ou sinon, c’est une tromperie de plus et de trop que plus personne n’admet vraiment depuis l’été 2015. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/485528 via Rezo


  • Temps de survol
    http://www.greekcrisis.fr/2016/04/Fr0508.html

    L’été grec approche. Athènes grouille de touristes souvent sous sa grande lumière, et parfois même, sous une poussière transportée comme on sait depuis l’Afrique. On y découvre ces derniers jours comme un avant-goût estival. Sauf que depuis 2015, l’été des Grecs a laissé dans les mémoires un goût bien amer. Alors, les supposées récentes péripéties du gouvernement, entre le “blocage” des négociations avec la Troïka élargie, et le voyage éclair d’Alexis Tsipras à Paris du 13 avril, alimentent de nouveau toute sorte de rumeurs. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/480013 via Rezo


  • Pantomime tragique
    http://www.greekcrisis.fr/2016/04/Fr0507.html

    La poésie aurait pu être cette première réaction des êtres doués de conscience face à ce qui advenait en eux et autour d’eux. Sauf que trop souvent tout peut se dérouler autrement. Actuellement, les consciences sont travaillées jusqu’aux extrêmes limites, en Grèce comme bien souvent ailleurs. Le temps nous file entre les doigts, temps... chronique mais également ce temps opportun et ainsi propice des Anciens : “Kairós”. Propice certes, mais sinon vraiment au profit de qui ? Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/478486 via Rezo


  • Fauvisme... grec
    http://www.greekcrisis.fr/2016/04/Fr0506.html

    Mois d’avril, déjà. Les Grecs ont comme l’impression que leur temps tourne rapidement et surtout... en rond. De manière fatalement sporadique, nos manifestants apparaissent dans le centre-ville parfois la nuit tombée, pour crier toute leur colère... accommodée par les syndicats. Comme l’autre soir durant le rituel... offert par les troupes du syndicat PAME, proche du PC grec. Expressions largement désabusées, visages fatigués, le tout, dans l’indifférence des badauds. Le temps de la simplicité n’est plus, et cela visiblement pour tous. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/476046 via Rezo


  • Patries de l’enfance !
    http://www.greekcrisis.fr/2016/03/Fr0505.html

    Hiver météorologique finissant. Entre deux accalmies dans les nouvelles du pays et dans celles du bas monde, les Grecs iront à la pêche. En plus, le voisin Chrístos a enfin trouvé un peu de ce travail... inéluctablement exceptionnel et cela lui a “rempli toute la semaine”, comme il dit. Enlever le carrelage, puis refaire le sol dans hôtel sur une île en vue de la saison touristique, voilà pour l’essentiel de... l’affaire. Depuis qu’il a été contraint de déposer le bilan de sa micro-entreprise en 2011, il ne travaille que très occasionnellement, “et tout cela n’a plus à être déclaré, nous survivons au jour le jour et c’est tout”. Source : greek (...)

    http://seenthis.net/messages/474079 via Rezo


  • Poisson de mars
    http://www.greekcrisis.fr/2016/03/Fr0503.html

    Les symboles tombent, le néant demeure. La semaine dernière, la Grèce a fait en quelque sorte son entrée dans la période dite de carême. Temps frais, bien pluvieux, celui autant de la boue. Certains migrants à Idomeni, ont tenté le passage en... force, c’est-à-dire celui du dernier désespoir vers le pays de l’Ex-République yougoslave de Macédoine (Slave), peine alors perdue, ou plutôt noyée dans les ruisseaux et torrents balkaniques, plus exactement européens. Les médias quant à eux, ils ont d’abord et surtout dévoré le spectacle. Temps agité. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/472067 via Rezo


  • Migrants et migraines
    http://www.greekcrisis.fr/2016/03/Fr0500.html

    Le futur bondit et le passé n’aura plus jamais rien de bien récent. Le dernier spectacle du monde grec se résume autant, aux migrants d’ailleurs... qu’aux migraines d’ici. L’histoire en vitesse. Nos frondeurs du monde paysan ont tous quitté les routes et les autoroutes... faisant place aux nouveaux... arrivants, refugiés et migrants en réalité nouveaux venus de l’autre altérité comme de l’autre guerre, ou peut-être enfin la même. Imbroglio galopant pour un pays piégé. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/466792 via Rezo


  • Oiseaux migrateurs
    http://www.greekcrisis.fr/2016/02/Fr0499.html

    À Bruxelles on croit même connaître la suite de l’histoire, et cela d’ailleurs pour cause. D’après certaines fuites formulées par un cadre européiste devant le journaliste et eurodéputé SYRIZA Kouloglou, “‘Ce mois de mars réserve à la Grèce une apocalypse comme jamais... depuis la fin de la dictature des Colonels’. Le plan connu des conclaves européistes consiste à faire de la Grèce le ‘dépotoir des âmes migrantes’, très cyniquement, tout le temps nécessaire a été gagné par l’Europe du Nord, pour ainsi de préparer... sa fermeture”, commente Stélios Kouloglou sur le site d’information dont il a été l’initiateur. Source : greek (...)

    http://seenthis.net/messages/465094 via Rezo


  • Tempêtes
    http://www.greekcrisis.fr/2016/02/Fr0498.html

    La vérité, lorsqu’elle n’est pas triste, elle demeure cependant fort intelligible. Les partis politiques (PC grec compris), deviennent aporiques, voire aphoniques, pour ne pas dire qu’ils pratiquent systématiquement l’anathème, lorsqu’ils se trouvent confrontés à ces situations de révolte à travers des jacqueries qui leur échappent complètement. Or, c’est exactement ce qui se passe en Grèce en ce moment (permanences SYRIZA attaqués, élus malmenés, agences bancaires et centres des Impôts bloqués par les manifestants), et même si ce n’est pour l’instant qu’à bas voltage. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/463075 via Rezo


  • Jacqueries grecques
    http://www.greekcrisis.fr/2016/02/Fr0497.html

    Le “Réseau Informel de la Vie Contre le Suicide”, à l’origine du message, dont je connais personnellement les principaux initiateurs, avait constitué au départ, un... effort parallèle et alors lié à la Commission pour la vérité sur la dette grecque. Son but serait de recenser, de documenter et ainsi d’argumenter, à partir d’une large enquête à travers toute la Grèce, sur le lien, entre les cas de suicide (et sur d’autres mortalités) en Grèce, causées par la politique criminelle des Mémoranda. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/462263 via Rezo


  • La fin des Tsiprosaures ?
    http://www.greekcrisis.fr/2016/02/Fr0496.html

    Temps de colère et de révolte. Vendredi matin (12 février), le pouvoir supposé politique pris de panique, avait tenté à bloquer les portes d’Athènes, dans une tentative désespérée d’empêcher l’arrivée motorisée des paysans, venus manifester depuis les quatre coins du pays. À plusieurs reprises, les... forces de la Police ont été d’abord violement repoussées par les agriculteurs, ailleurs des... négociations ont pu apaiser le ciel athénien. Monde... ambiant. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/460720 via Rezo


  • L’euroscepticisme des Grecs
    http://www.greekcrisis.fr/2016/02/Fr0495.html

    Soleil et brouillard. Sur les marchés d’Athènes, les stands commencent à manquer, de même que certains légumes de saison. Le monde paysan manifeste, les principales nationales et autoroutes sont habituellement bloquées par les engins agricoles, et la décision a été prise... d’entrer dans Athènes, engins agricoles compris pour occuper la Place de la Constitution, action prévu et annoncée pour vendredi 12 février. Situation grecque en... purin. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/459186 via Rezo


  • greek crisis : Époque et délai
    http://www.greekcrisis.fr/2016/02/Fr0494.html

    Admettons enfin l’essentiel. La grande mutation anthropologique en Grèce est celle liée à la gestion du temps et de l’horizon du futur, imaginaire devenu impossible et cela, dès 2012, l’année II du mémorandum. Je l’avais senti, dit et suffisamment écrit déjà à l’époque, sans être pourtant toujours compris devant “mon” public des colloques et des rencontres organisées autour du thème de la crise, en France, en Italie et en Suisse par exemple.

    Pourtant les analyses disponibles... plus globales ne manquent pas. Le philosophe Michael Fœssel, rappelle à ce propos ce “que suggère Bourdieu lorsqu’il assimile les ’sous prolétaires’ à des ’hommes sans avenir’ abandonnés au hasard et à de vaines espérances en une transformation miraculeuse du monde” (...) Car “le temps des ’sous prolétaires’ est un temps présent effondré parce qu’il n’est pas régi par un rythme ordonné socialement (régularité des horaires, signification des dates) qui neutralise le caractère angoissant de l’avenir”.

    “L’individu ou la communauté qui se voit reconnaître le droit d’annoncer la catastrophe et d’en fixer la date s’empare du temps : il détermine les échéances et il qualifie le présent comme celui de l’urgence. Le pouvoir ainsi obtenu ne prétend pas seulement infléchir l’ordre des événements, il va jusqu’à nommer le temps et décider de son essence. Par là, il vise la souveraineté absolue”.

    Le peuple grec poursuit pour autant son combat, avec une journée de grève générale le 4 février parmi les plus suivies depuis la mise en oeuvre des premiers mémorandum... Même si la Grèce ne fait plus la Une des journaux en France, passés à une autre actualité pressante comme il se doit, n’oublions pas nos amis grecs et leur combat si vaillant (hélas perdant... pour le moment) contre la dictature des marchés.


  • Époque et délai
    http://www.greekcrisis.fr/2016/02/Fr0494.html

    Journée de grève générale largement suivie, comme cela n’a pas été le cas depuis les premières années du troïkanisme réellement appliqué. Dans les villes thessaliennes, kiosques et cafés sont restés fermés, et à Athènes, dans la plupart des cas, les boulangers du coin comme de chaque coin, ont une fois n’est pas coutume observé à la lettre les consignes de leur Union professionnelle : “Fermeture durant la journée du 4 février”. Tout simplement, pas de pain. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/458247 via Rezo


  • Disaster Studies
    http://www.greekcrisis.fr/2016/01/Fr0493.html

    “Les catastrophes locales servent alors de laboratoire pour évaluer ce que pourrait être l’effet d’une explosion nucléaire sur les comportements. Depuis lors, le courant dominant des ‘disaster studies’ s’appuie sur des événements réels pour forger des hypothèses sur la rationalité des agents et construire des modèles susceptibles de réorienter la conduite des individus dans le sens voulu par les pouvoirs publics. Il y va donc bien, avec ces recherches, d’une manière de définir la raison et, au besoin, de la formater à partir de la postulation du pire” Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/456017 via Rezo



  • Oranges tombées
    http://www.greekcrisis.fr/2016/01/Fr0491.html

    Le même quotidien conservateur dans un autre reportage, fait terriblement état de la dégradation des conditions de vie des Athéniens... autochtones ou immigrés “subalternes”, dans la partie Ouest de l’agglomération, près de 21% des habitants s’adressent très régulièrement aux services d’aide sociale, notamment aux structures qui distribuent de l’aide alimentaire, 45% d’entre eux n’arrivent pas à régler leurs factures d’électricité et d’eau, tandis que pour un tiers moitié des appartements et immeubles athéniens, le chauffage central est à l’arrêt depuis l’hiver de 2010-2011. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/451505 via Rezo


  • Une tonne de poulets frais
    http://www.greekcrisis.fr/2016/01/Fr0490.html

    Les députés se déconnectent alors volontairement des réalités palpables pour s’accrocher très maladroitement (et non sans intérêts propres) à celles de l’élite financieriste. Ainsi, un député SYRIZA vient de proposer la mise en place d’un système où les parents d’élèves devraient verser entre 60 et 180 euros par mois et par enfant scolarisé à l’école publique... “Pour que l’école publique retrouve alors tous ses moyens”, presse grecque du 12 janvier Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/449735 via Rezo


  • Académie de Platon
    http://www.greekcrisis.fr/2016/01/Fr0489.html

    D’après le reportage, cette femme, proposait à la vente : un chandelier, un pot de verre et un plateau de service, objets aussitôt confisqués et détruits d’après le protocole... bien suivi par les agents du fisc ! Une amende de dix mille euros lui a été infligée. “Cela fait quatre ans que je vends divers articles de notre foyer sur le marché, c’est pour pouvoir payer les examens médicaux que je dois faire suite à une mastectomie. Je vends des broderies, des tricots, je brode alors, je n’ai pas de travail et je ne peux plus en réalité travailler. Que faire d’autre ? Il y a certains examens médicaux lesquels ne sont plus pratiqués à l’hôpital public, alors, il faut les faire ailleurs et ainsi les payer. Personne ne m’avait embarrassé jusque-là, les gens me connaissent”. Source : greek (...)

    http://seenthis.net/messages/447677 via Rezo