En stigmatisant les « bénéficiaires » de la CMUc, la sécu nuit à leur santé

/540685