• Pourquoi le gendarme du #nucléaire a décidé de faire du bruit - L’Obs
    http://tempsreel.nouvelobs.com/planete/20161123.OBS1620/pourquoi-le-gendarme-du-nucleaire-a-decide-de-faire-du-bruit.ht

    « La situation est devenue très préoccupante ». Quand ces propos s’appliquent aux centrales nucléaires françaises et qu’ils sont tenus par Pierre-Franck Chevet, président de l’Autorité de sûreté nucléaire (#ASN), le gendarme de l’atome, il y a de quoi éprouver quelques sueurs froides !

    Dans une interview donnée ce mercredi 23 novembre au « Figaro », Chevet n’y va pas avec de dos de la cuillère, en racontant comment depuis 2015, l’Autorité a découvert que certaines pièces fabriquées par Areva pour les réacteurs nucléaires étaient d’une qualité médiocre, dissimulée par des dossiers falsifiés (voir notre enquête détaillée à ce sujet).
    […]
    Indépendant du pouvoir politique et donc non-virable, Pierre-Franck Chevet n’en est pas moins soumis à une pression énorme. Il en est, d’après ses familiers, très éprouvé. D’autant que depuis 2012, il réclame au gouvernement un accroissement de ses moyens financiers et de ses troupes, trop maigres pour les chantiers considérables dont il a la charge (en plus du flicage des pièces des centrales, de la vérification du respect des standards post-Fukushima, des travaux pour l’allongement de la durée de vie des centrales...) Or, ces moyens lui ont été refusés, ce qui l’a beaucoup atteint.

    Cet homme austère, au sourire rare, a donc compris que les bonnes manières ne servaient à rien pour faire valoir son point de vue.

    https://seenthis.net/messages/545427 via Simplicissimus