Vaccin anti-HPV : l’Agence européenne du médicament remise en question - A la une

/vaccin-anti-hpv-lagence-europeenne-medi

  • #Vaccin #anti-HPV : l’Agence européenne du médicament remise en question - A la une - Destination Santé
    https://destinationsante.com/vaccin-anti-hpv-lagence-europeenne-medicament-remise-question.html
    https://destinationsante.com/wp-content/uploads/2016/12/vaccins-pittawut-1200-shutterstock.jpg

    Selon la parole d’experts médicaux danois* relayée ce 9 décembre dans les colonnes du Monde, les complications rapportées suite à l’administration du vaccin protégeant du cancer du col de l’utérus n’ont pas été traitées avec la rigueur scientifique nécessaire par l’Agence européenne du médicament (EMA). L’autorité aurait en effet modifié une expertise sur ce même vaccin. Motif pour lequel des médecins, chercheurs et institutions danois ainsi que le Nordic Cochran Center ont porté plainte contre l’EMA ce 5 décembre.

    Des effets indésirables « rares mais sérieux »

    Cette affaire remonte à l’été 2015. Date à laquelle un médecin de Copenhague fait remonter aux autorités nationales des effets indésirables rapportés par des jeunes femmes vaccinées contre le #HPV. Précisément, « plusieurs dizaines de cas de jeunes filles ayant présenté, dans les mois suivants [l’injection], des troubles spécifiques ». Soient des cas « de syndrome de fatigue chronique, de syndrome douloureux régional complexe ou de syndrome de tachycardie orthostatique posturale ». Ces atteintes entrainent d’importantes répercussions dans le quotidien comme une fatigue accrue, des douleurs musculaires et articulaires chroniques. Mais aussi d’inhabituels épisodes de vertiges, de nausées, de migraines et de troubles de la mémoire.

    Les médecins et chercheurs danois ont ensuite compilé tous les effets indésirables rapportés par les femmes ayant bénéficié d’un vaccin anti-HPV (#Gardasil® et #Cervarix®). Ils ont ensuite saisi la Commission européenne, chargée de missionner l’EMA dans l’éclaircissement de l’origine de ce trouble. Suite à cette démarche, le verdict de l’agence européenne tombe : aucun lien de cause à effet n’existe entre le vaccin et les complications répertoriées.

    #conflit_intérêt #santé

    https://seenthis.net/messages/550185 via Agnès Maillard