Sur Twitter, les rénégats du secteur public américain lancent une offensive anti-Trump

/564817