Dialogue entre Sandra Laugier et Geoffroy de Lagasnerie : « Notre rôle est d’interroger les formes de la pensée » (1/2)

/dialogue-entre-sandra-laugier-et-geoffr

  • Quand Geoffroy de Lagasnerie s’en prend à Macron sur France Culture.

    Suite aux propos christiques de Macron faisant appel à la ferveur :

    « la politique c’est mystique, c’est un style, c’est une magie ... La transcendance doit s’ancrer dans de l’immanence... » voici l’analyse du philosophe et sociologue Geoffroy de Lagasnerie qui s’interroge sur les formes de la pensée et du savoir.

    Macron est un personnage extrêmement inquiétant, qui manie des affects problématiques dans une démocratie rationnelle et qui doit être dénoncé comme tel.

    En effet, par les thèmes qu’il aborde :
    – l’absence de clivage droite-gauche
    – se penser comme faisant la révolution
    – la question du leader charismatique
    – l’idée d’une critique radicale de l’égalitarisme (" La France souffre de trop d’égalitarisme" dixit Macron)

    et en faisant l’éloge de l’enracinement, de la hiérarchie, de l’obéissance et de l’autorité Macron participerait à une acclimatation au climat fasciste ambiant.

    source : le journal de 12h30 de France culture Antoine Mercier 13/02/2017

    Geoffroy de Lagasnerie est philosophe et sociologue. Professeur à l’École nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy, il est l’auteur notamment de L’Art de la révolte. Snowden, Assange, Manning (Fayard, 2015), Logique de la création (Fayard, 2011). Il dirige la collection « à venir » aux éditions Fayard. En 2016, il a publié Juger. L’Etat pénal face à la sociologie (Fayard). En janvier 2017, il publie Penser dans un monde mauvais (PUF)

    https://unphilosophe.files.wordpress.com/2017/02/9782130785507_v100.jpg?w=197&h=300

    https://unphilosophe.com/2017/02/09/dialogue-entre-sandra-laugier-et-geoffroy-de-lagasnerie-notre-role-est

    http://www.lejdd.fr/Politique/Macron-La-politique-c-est-mystique-846614

    « La politique, c’est mystique. » [...] « C’est tout mon combat. C’est une erreur de penser que le programme est le cœur d’une campagne. Les médias passent du commentaire d’un point de détail mineur du programme aux pires polémiques, et ainsi de suite . »

    « Comment se construit le pouvoir charismatique ? C’est un mélange de choses sensibles et de choses intellectuelles. J’ai toujours assumé la dimension de verticalité, de transcendance, mais en même temps elle doit s’ancrer dans de l’immanence complète, de la matérialité. Je ne crois pas à la transcendance éthérée. Il faut tresser les deux, l’intelligence et la spiritualité. Sinon l’intelligence est toujours malheureuse. Sinon les gens n’éprouvent de sensations que vers les passions tristes, le ressentiment, la jalousie, etc. Il faut donner une intensité aux passions heureuses . »

    « La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas. Je ne cherche pas à être un prédicateur christique. »
    http://cdn-lejdd.ladmedia.fr/var/lejdd/storage/images/media/images/macron27/13238234-1-fre-FR/Macron_pics_590.jpg

    https://seenthis.net/messages/569234 via Loutre

    http://www.alainlasverne.fr/mc-ronds-ou-la-culture-c-est-ce-qui-reste-quand-on-a-rien-programme-a1

    https://seenthis.net/messages/569516 via marielle