BFM-TV au chevet de François Fillon - Acrimed

/BFM-TV-au-chevet-de-Francois-Fillon

  • BFM-TV au chevet de François Fillon

    Pas un soir donc, durant cette semaine du 6 février, sans que la campagne de François Fillon n’anime les plateaux de BFM-TV. C’est la première chose qui interroge : la couverture démesurée réservée aux déboires du candidat LR. Certains éditorialistes reprochent au Canard enchaîné de « feuilletonner » l’affaire Fillon ; ils semblent pourtant ravis, à chaque épisode, de faire partager la vacuité de leurs commentaires aux téléspectateurs.

    Ce qui frappe ensuite, c’est la complaisance à l’égard de la stratégie de communication du candidat LR. En témoignent les invitations, sans contradicteurs, de l’avocat des époux Fillon, ou du directeur de campagne Bruno Retailleau – qui n’a pas manqué de remercier Ruth Elkrief –, ainsi que les commentaires pleins de sollicitudes à l’égard du candidat accablé par le « mauvais sort » [2].

    Cette complaisance est-elle due au fait que, sur les plateaux de BFM-TV, on trouve une majorité écrasante de représentants de la presse de droite ? Car si l’émission de Ruth Elkrief a le mérite de respecter un certain équilibre entre hommes et femmes, c’est moins le cas s’agissant de la diversité des opinions. Qu’on en juge aux médias invités du lundi au vendredi : Challenges, Valeurs actuelles, Le Point, Le Figaro (3 fois), Paris Match, Le JDD (2 fois) et enfin L’Obs. Inviter des partisans de François Fillon ? Pourquoi pas ! Mais l’absence de contradiction et de pluralisme est tellement flagrante que BFM-TV a pris des allures de QG de campagne du candidat de droite.

    http://www.acrimed.org/BFM-TV-au-chevet-de-Francois-Fillon
    #Fillon
    #BFM
    #Acrimed


  • BFM-TV au chevet de François Fillon
    http://www.acrimed.org/BFM-TV-au-chevet-de-Francois-Fillon

    Lundi 6 février, François Fillon tenait une conférence de presse pour s’expliquer sur les révélations dont sa femme et lui font l’objet. Sur le plateau de BFM-TV, Ruth Elkrief compatit : « Il y a une demande un peu totalitaire, parfois, de transparence. » L’animatrice n’en est pas moins rassurée : François Fillon aurait « tourné la page ». La suite lui donnera tort, mais la complaisance de l’animatrice donne le ton : tout au long de la semaine, BFM-TV ne manquera pas une occasion d’annoncer le « rebond » de la campagne de François Fillon.