• Un hôtel japonais remplace ses robots par des collaborateurs humains Natacha Van Cutsem/Lara Gross - 20 Janvier 2019 - RTS
    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/10145456-un-hotel-japonais-remplace-ses-robots-par-des-collaborateurs-humains.ht

    Le premier hôtel au monde entièrement géré par des robots fait marche arrière. Une partie des 243 machines de l’établissement japonais seront remplacées par des humains à la suite d’erreurs technologiques à répétition.

    https://www.ouest-france.fr/leditiondusoir/data/42299/NextGenData/Image-1024-1024-9022425.jpg

    Les employés-robots ont donné du fil à retordre aux clients de cet hôtel japonais. Couacs informatiques, personnel humain en permanence occupé à recharger les batteries ou des assistants vocaux incapables de répondre aux questions pratiques posées par les clients, il n’en fallait pas plus pour renoncer.

    Parmi ces couacs : les difficultés du robot tyrannosaure de l’accueil à réaliser les photocopies de passeport des clients ou l’incapacité des robots chargés de transporter les bagages d’atteindre la totalité des chambres de l’hôtel, en raison des dénivelés incompatibles avec leurs roulettes.

    Ou encore la mésaventure d’un client réveillé sans cesse la nuit en raison de ses ronflements qui n’étaient pas compris par le robot assistant de la chambre. La machine confondait les ronflements avec des sollicitations vocales. Le client n’est jamais parvenu à arrêter l’appareil en question.

    https://img.lemde.fr/2015/07/15/207/0/4500/2250/1440/720/60/0/d7b0722_358fb640cd744c589e16b1b855408514-358fb640cd744c589e16b1b855408514-0.jpg

    Trois ans infructueux
    Situé proche d’un centre d’attractions, cet hôtel avait décidé d’utiliser des robots pour répondre à une pénurie de main-d’oeuvre. Initialement, leurs charges étaient simples comme ranger les bagages. Mais par la suite l’établissement s’est équipé de robots de divertissements et les problèmes ont commencé, rapporte le Wall Street Journal. L’hôtel n’aura vécu que trois ans au rythme d’un système 100% robotisé.

    #religion de l’#intelligence_artificielle
    ou #croyance en les #algorithme

    #réel #robots #robot #robotique #robotisation #automatisation #critique_techno #automatisation #technologie #Japon #assistants_vocaux

    https://seenthis.net/messages/753556 via BCE 106,6 Mhz


  • L’obsolescence programmée existe aussi dans le domaine pharmaceutique Yves-Alain Cornu/gma - 27 Novembre 2018 - RTS

    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/medecine/10024247-l-obsolescence-programmee-existe-aussi-dans-le-domaine-pharmaceutique.h

    Les brevets qui protègent les nouveaux médicaments permettent à l’industrie pharmaceutique d’engranger des bénéfices. Au terme des vingt ans de couverture, les fabricants n’hésitent pas à dénigrer leur propre produit.
    Pour éviter qu’ils ne soient imités par la concurrence, les nouveaux médicaments créés par les entreprises pharmaceutiques sont protégés par un brevet pour une durée de vingt ans. Si les premières années sont consacrées au développement du produit, le reste du temps vise à rentabiliser l’investissement.
    http://barbalabs.com/static/img/286/lindustrie-pharmaceutique-depense-en-marketing-pas-dans-la-recherche.jpg
    "A peine le médicament sort de sa couverture par un brevet que des génériques apparaissent. Du coup, plus personne n’est intéressé à continuer la recherche", explique mardi dans l’émission "On en parle" de la RTS Thierry Buclin, médecin-chef du Service de pharmacologie clinique au CHUV, qui dénonce les effets pervers de ce système de brevets à durée limitée.

    De l’obsolescence programmée
    L’industrie pharmaceutique est en revanche intéressée à développer des nouvelles variantes de ses propres médicaments en fin de couverture de brevet.

    "Il y a une tendance à considérer qu’il faut remplacer les vieux médicaments : parfois c’est juste, mais parfois c’est entièrement faux. Tant que dure la couverture du médicament, le fabricant va lui trouver toutes les qualités. Mais quand l’échéance du brevet approche, le fabricant commence à dénigrer son propre produit, pour profiler le produit suivant", indique Thierry Buclin.

    Peut-on dès lors parler d’obsolescence programmée ? "Absolument", répond Thierry Buclin. "Dans la médecine, il y a une pensée un peu magique qui dit que tout ce qui est nouveau est meilleur."

    « La recherche fonctionne ainsi »
    Pour l’industrie, il ne s’agit en aucun cas d’obsolescence programmée. "La recherche fonctionne ainsi. Nous n’avons pas de grande percée tous les jours, mais nous avons très souvent de petites avancées qui se révèlent totalement décisives au fil des ans, notamment pour le diabète", déclare Sarah Käch, responsable de la communication pour Interpharma, l’association des entreprises pharmaceutiques suisses pratiquant la recherche.

    L’association Public Eye, qui milite pour des médicaments à prix abordables, estime cependant que l’industrie, avec ces petites avancées, cherche à accélérer la phase de recherche d’un médicament, voire à la bâcler, afin de rallonger au maximum la phase de commercialisation.

    "Les études montrent que non seulement les coûts de recherche sont très vite rentabilisés, mais qu’en plus il y a une marge bénéficiaire absolument astronomique", assure Patrick Durisch, responsable politique santé chez Public Eye.

    Investissement exagéré ?
    L’investissement pour développer de nouveaux médicaments coûterait 2 milliards de francs en moyenne. C’est du moins le chiffre sur lequel communique l’industrie pharmaceutique.

    "Ce chiffre est extrêmement important, ce qui permet à l’industrie de justifier le prix de vente très élevé de son médicament. Il y a d’autres études qui arrivent à des montants dix fois inférieurs. Pour l’industrie, il est clair que c’est moins intéressant, puisque cela ne justifie pas d’imposer des prix sur le marché qui sont disproportionnés", explique Dominique Sprumont, professeur à l’Institut de droit de la santé de l’Université de Neuchâtel.

    L’industrie pharmaceutique se défend cependant d’abuser sur ses prix et insiste sur la grande nécessité de maintenir un système de brevets qui permet d’assurer des revenus sans concurrence pendant vingt ans, afin de financer la recherche.

     #obsolescence #obsolescence_programmée #capitalisme #gaspillage #innovation #pharma #santé #big_pharma #brevets #médicaments #industrie_pharmaceutique #brevet

    https://seenthis.net/messages/738976 via BCE 106,6 Mhz


  • Des capteurs sonores plutôt que des caméras sur la voie publique Cynthia Racine/oang - 13 Novembre 2018 - RTS
    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/technologies/9990834-des-capteurs-sonores-plutot-que-des-cameras-sur-la-voie-publique.html

    Une start-up genevoise a développé des détecteurs sonores capables d’alerter immédiatement les forces de l’ordre lors d’une collision, un coup de feu ou une explosion. Cette innovation séduit déjà certaines villes.

    La start-up genevoise SecurAxis, qui a développé cette technologie proposant de remplacer les caméras de surveillance par des détecteurs de bruit, a reçu lundi le premier prix de l’incubateur suisse du CERN.

    Les autorités de la Ville de Genève semblent séduites par le projet et des discussions sont en cours pour lancer une phase test. Les villes d’Abou Dhabi et de Taipei ont, elles aussi, montré leur intérêt.
    https://assets.letemps.ch/sites/default/files/styles/np8_full/public/media/2018/11/13/file72qeu0rzak3stiirb8z.jpg

    « Niveau très élevé de protection des données »
    Car cette technologie arrive avec une promesse liée à une thématique très sensible : la protection des données. « On le voit aujourd’hui, l’image est de plus en plus remise en cause sur la voie publique », constate le directeur des opérations chez SecureAxis Gaëtan Vannay.

    « Nos capteurs de son ont cette capacité de pouvoir informer tout aussi bien - si ce n’est mieux - de ce qui se passe via ce type de détection. Du point de vue de la sécurité des données, de la confidentialité, c’est un niveau très élevé. »

    Spécialiste des enjeux sécuritaires
    La start-up, avant tout spécialisée dans la vision en temps réel des enjeux sécuritaires, n’en n’est pas à son coup d’essai. Elle propose déjà une plateforme internet qui permet, en cas d’attentat par exemple, de recenser le personnel touché et de transmettre instantanément des informations. Il s’agit d’une sorte de réseau social de la sécurité.

    Certaines ONG, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) ou encore le TCS travaillent déjà avec SecureAxis. La start-up espère que ses détecteurs d’événements seront parfaitement opérationnels l’été 2020.

    #surveillance #audio #audio-surveillance ##vie_privée #contrôle #police #sécurité #Suisse

    https://seenthis.net/messages/735391 via BCE 106,6 Mhz


  • Le Chili craint une pollution après la fuite de 690’000 saumons ats/tmun - 20 Juillet 2018 - RTS
    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/9726050-le-chili-craint-une-pollution-apres-la-fuite-de-690-000-saumons.html

    Quelque 690’000 poissons se sont échappés d’une ferme d’élevage au Chili. Ces poissons traités aux #antibiotiques sont non seulement impropres à la consommation humaine mais pourraient aussi menacer la #biodiveristé marine.

    Pour le gouvernement chilien et les organisations de défense de l’environnement, la fuite des poissons constitue un événement grave et sans précédent.

    Tous deux ont saisi la justice contre l’exploitation qui appartient à la multinationale norvégienne #Marine Harvest, le plus gros producteur de saumons d’élevage au monde.

    Les cages de confinement dans lesquelles se trouvaient les poissons avaient été lourdement endommagées par le passage d’une tempête le 5 juillet sur le littoral de la région de Los Lagos.
    https://www.rts.ch/2018/07/20/08/01/9726057.image?w=900&h=506.jog
    De lourdes conséquences sur l’environnement
    Les saumons ont été traités au #Florfenicol, un antibiotique à usage exclusivement vétérinaire, contre-indiqué pour la consommation humaine.

    Les conséquences sur l’environnement pourraient également être lourdes, affectant l’écosystème et les espèces marines indigènes, ainsi que le retour à la vie sauvage des saumons échappés, susceptibles de transmettre des germes pathogènes et des maladies à d’autres espèces.

    #Chili #Norvège #pêche #alimentation #pollution #santé #mer #poissons #environnement #biodiversité #élevage #aquaculture

    https://seenthis.net/messages/709361 via BCE 106,6 Mhz


  • Le « big data » ou la recette secrète du succès d’Emmanuel Macron ?
    https://www.rts.ch/info/sciences-tech/8580821-le-big-data-ou-la-recette-secrete-du-succes-d-emmanuel-macron-.html

    Emmanuel Macron est arrivé en tête du premier tour de la présidentielle française dimanche dernier. Cette victoire est également celle d’une méthode qui a porté sa campagne : celle du « big data », l’analyse des mégadonnées. Le principe est relativement simple et puissant. Il s’agit de baser une stratégie électorale sur les données des citoyens afin de savoir sur quels quartiers du pays se concentrer et cibler les indécis. Derrière cette approche scientifique high-tech se cache une start-up parisienne, (...)

    #algorithme #élections #électeurs #prédictif #marketing #BigData

    https://seenthis.net/messages/594525 via etraces