Grand Languedoc : la comédie du pouvoir local

/392584

  • Grand Languedoc : la comédie du #pouvoir local - Lagazette.fr
    http://www.lagazettedescommunes.com/381215/grand-languedoc-la-comedie-du-pouvoir-local
    http://www.lagazettedescommunes.com/wp-content/uploads/culturemasque.jpg

    Ce qui frappe également, c’est à quel point la #collectivité régionale peut se transformer en #féodalité. A Georges Frêche, même les édiles de droite prêtent allégeance. On ne résiste pas au pouvoir des subventions…

    Le prédécesseur de « l’Imperator », Jacques Blanc, s’imagine en prince du Languedoc-Roussillon avec son drapeau, son hymne et tout le toutim. Ce giscardien pur sucre en appelle à l’arbitrage suprême de Bruxelles. Président du comité (européen) #régions, il rêve de réduire l’Etat à la portion congrue.

    Et puis, il y a « le fracassant » Robert Ménard. Avec lui, Jacques Molénat a créé Reporter sans frontières voici trois décennies. Autant dire qu’il connaît son petit Robert. Son récit est édifiant. Dans sa jeunesse, apprend-on, Robert Ménard a non seulement été trotskyste, mais aussi anarchiste. Voici sept ans, il bataillait encore contre Éric Zemmour. Les droits de l’homme, tel était son seul et unique credo. Cela ne l’a pas empêché, rappelle Jacques Molénat, de servir quelques mois plus tard « la pétromonarchie esclavagiste » du Qatar. Robert Ménard y dirigeait un hypothétique Centre pour la liberté de l’information. Las, l’aventurier a jeté son dévolu sur Béziers. Allié au FN aux municipales de 2014, il a raflé la mise. Monsieur le maire reçoit Eric Zemmour avec les égards réservés à un prix Nobel. Certains de ses collaborateurs, comme André-Yves Beck, se situent à la droite du Front National. Et, pourtant, aux dernières sénatoriales, il a soutenu l’UMP. Va comprendre…

    http://seenthis.net/messages/392584 via Agnès Maillard