• https://3.bp.blogspot.com/-EA7kdGhw04A/Wre3ODkp0oI/AAAAAAABwj8/L3Huse1CV3M4frCMontwnXPTewOl36f6ACLcBGAs/s1600/arton58521-cbd78.jpg

    A PROPOS DU CHOIX EDITORIAL SUR LE 11/9 dans le NUMERO « MANIERE DE VOIR » Avril-Mai 2018 consacré aux COMPLOTS.
    .
    Je ne sais pas si comme moi vous avez prêté attention à la façon dont a été présenté l’article de Alexander Cockburn « LE PIEGE DU 11/9 » dans le dernier numéro de MANIERE DE VOIR, mais à y regarder de près cette présentation a de quoi faire râler, et -pour moi- rabaisse presque MANIERE DE VOIR au niveau d’un vulgaire fanzine complotiste.

    Je m’explique : Il faut aller à la toute fin du journal pour trouver les dates de parution des articles repris. L’article de Cockburn est du réchauffé de septembre 2006. 12 ans. Rien que ça. Et sa traduction avait été publiée dans LE DIPLO mais sous un autre titre, ce qui montrerait au passage que l’équipe éditoriale de MANIERE DE VOIR pourrait avoir fait sciemment dans le « réchauffé masqué » (les jeunes lecteurs qui ne peuvent pas savoir se font-ils rouler dans la farine sans vergogne ?), une attitude potentiellement contradictoire puisque ce numéro de MANIERE DE VOIR veut mettre en garde, à juste titre, contre les travers de l’analyse « complotiste » des événements alors que sa maquette semble en procéder.

    Alors attitude schizophrène ? Peut-être, mais pas que. Cela fait partie des mauvaises habitudes professionnelles, qui font écho à tant d’autres, que les citoyens sceptiques rencontrent depuis 16 ans autour du débat sur le 11/9. Globalement, les sceptiques sont trainés dans la farine sans droit à l’erreur, par des journalistes officiels autistes qui s’autorisent toutes les approximations éditoriales. Les milliers d’articles datés traduits et compilés en NEWS sur le site reopen911.info rendent compte de cet état de déréliction de la presse officielle sur ce sujet fondateur. Depuis 16 ans.

    Le titre original de cet article antédiluvien était : « Scepticisme ou occultisme - Le complot du 11-Septembre n’aura pas lieu » : https://www.monde-diplomatique.fr/2006/12/COCKBURN/14270. La page de garde de l’article papier réimprimé est illustrée par un dessin orwellien extrêmement connoté qui participe d’une ambiance à charge et non neutre (Martijn Hesseling « Control Center III »), dont la date, elle, est bel et bien mentionnée (2014), sans qu’en face la date de publication originale de l’article lui-même ne soit rappelée, pouvant faire croire à la novation de l’article de Cockburn lui-même qui serait « contemporain » de l’illustration, en l’absence de précisions. Combien de lecteurs iront à la fin du journal vérifier la date ? Et à la fin de l’article, la date de publication de cette bouze éculée a-t-elle été cette fois scrupuleusement reportée ? Que nenni. Là aussi une omerta de la chronologie semble sévir dans la maquette de MANIERE DE VOIR.

    Pince sans rire j’infère cette pique : Avez-vous un peu honte de vendre du réchauffé au prix du neuf ? Certes le principe de MANIERE DE VOIR est de proposer des synthèses, donc la crême de l’existant sur un théme donné... mais là... l’article est indigent. Son ancienneté a conduit à de multiples réponses... quel intérêt ? Avez-vous tenté de berner votre nouveau lectorat avec des billevesées vermoulues d’un auteur à la ramasse depuis sa parution, en brouillant la piste du titre pour éviter une remontée de l’article depuis les abysses du net où il sommeillait ?

    Alors je vois déjà mes détracteurs me dévisager d’un air accusateur « encore un esprit paranoïaque qui voit le mal partout. Quelle mouche le pique ? Tout est expliqué à la fin du journal, voyons ! ». Sauf que les faits prêchent dans mon sens et aucun autre. Sauf que ce vieil article de Cockburn, d’une indigence crasse, a depuis longtemps et pour cause, été contesté et décrypté par exemple ici : http://www.reopen911.info/News/2009/04/20/un-nouveau-regard-sur-le-11-septembre-par-david-ray-griffin
    ou là : http://11-septembre.com/docs/DavidRayGriffin%20et%20les%20Miracles%20de%20la%20version%20Officielle

    Sur le même sujet, je conseille aussi aux idolâtres d’Alexander Cockburn, ce morceau d’anthologie dialoguée entre un autre éditorialiste de renom anglosaxon, Matt Taïbbi (magazine ROLLING STONE), et David Ray Griffin ici (2008, 3 parties) : http://www.reopen911.info/News/2009/02/02/troisieme-et-derniere-partie-de-la-confrontation-pour-la-verite-sur-le-9

    Vous pouvez aussi retrouver tous les échanges à propos du MONDE DIPLOMATIQUE et de Alexander Cockburn entre sceptiques francophones du 11/9 ici :
    http://forum.reopen911.info/p279156-02-08-2012-21-38-16.html
    De quoi sans doute, en apprendre bien plus qu’à lire le tissu d’approximations de M. Cockburn.

    Enfin, les décryptages des attaques contre les points de vue publiés par le CA de l’association reopen911 sont régulièrement publiés dans l’onglet blog associatif du site éponyme, consultable ici : http://www.reopen911.info/blog.html. Ce qui donnera une actualité bien plus intéressante au sujet évoqué superficiellement par MANIERE DE VOIR.

    in fine, je pose la question aux éditorialistes de MANIERE DE VOIR : A parcourir ce numéro « COMPLOTS », la notion de chronologie des articles y sombre dans le brouillard. Aucun article n’y apparait clairement daté dans le corps du texte, laissant le lecteur voguer à longueur de revue dans l’éther blanc de pages intemporelles, au milieu de signatures aussi prestigieuses que fantomatiques, et de références ou de citations d’ouvrages datées mais non connectées à la « synchronicité » du texte. Si cette présentation générale, ce choix de maquette, sont systématiques, excusent-t-ils pour autant l’impression de malaise qui selon moi en découle ? Est-ce bien sérieux de juxtaposer des resucées de 12 ans, avec des productions d’il y a quelques semaines, sans avertir clairement le lecteur en temps réel de la chronologie opérante, ni surtout avertir le lecteur des REPONSES existantes, nombreuses, riches et variées qui ont été apportées à de telles daubes ? MANIERE DE VOIR « Feuille de choux complotiste approximative » ou « Hors-Série phare de la pensée de gauche française » ? Chacun jugera.

    Et ne venez pas encore dire que parce que le site référencé ci-dessus s’appelle reopen911.info, ses contenus sont faux. Ne serait-ce que parce que les articles référencés ici sont avant tout des traductions d’articles initiés eux-mêmes dans la presse officielle américaine. Griffin a droit à la parole, et lire à charge et à décharge est le B A BA de tout citoyen.

    • Quand je pense au mal que se sont donné les militants francophones pour répondre factuellement et point par point, à des articles souvent bien plus approfondis que celui choisi par MANIERE DE VOIR, je suis désolé d’assister impuissant à des re-publications comme celle-ci qui méprisent le travail qui a suivi. C’est indigne du journalisme le plus basique. Tous ces citoyens bac+5 qui examinent les faits et qui, au prétexte d’oser s’intéresser au dossier du 11/9, seraient frappés d’une gale contagieuse les excluant de tout contact humain... cet ostracisme intellectuel n’est pas à l’honneur de la France et de la francophonie. Il consacre un état réactionnaire à tendance fascisante d’une pensée unique qui se voit progressiste. Rien de plus.


  • 11 SEPTEMBRE 2001> 3 septembre 2017 ( J-08)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 15/23 (avec le retard qui sied à tout militantisme non professionnel)...

    INSISTONS ICI : COMMENT TOUT A COMMENCE ? QUELQUES RAPPELS DE FAITS « NON COMPLOTISTES »

    1/ LE JOUR MEME TOUT LE MONDE A VU DES FAITS CONTESTES-OUBLIES DEPUIS PAR LA VERSION OFFICIELLE...

    Nous devons absolument nous rappeler que les témoignages qui vont dans le sens de ceux portés aujourd’hui par des citoyens du monde « qualifiés de » ou « assimilés à de » dangereux complotistes paranoïaques, étaient à l’origine absolument UNANIMES dans le sens d’une version très différente de celle qui a prévalu dès les journaux du soir et du lendemain. Ainsi la quasi totalité des journalistes américains à l’antenne en direct ce jour-là ont parlé d’explosions dans les tours. La quasi totalité des journalistes présents sur les lieux du crash de AA77 (Pentagone) et de UA93 (Shanksville) se sont posés la question de la pertinence du champ de débris, quasi absents au Pentagone, et disséminés sur 15 à 20 km2 à Shanksville, ce qui a toujours fait douter le maire et le coroner de la version officielle ultérieure (ceci dit attention : Autant les indices de preuves restent non concordants au Pentagone, et ne permettent pas de conclure à une version définitive d’aucune sorte, ce qui invalide la version officielle sans en valider AUCUNE autre, autant dans le cas de UA93, le faisceau d’indices permet d’affirmer des faits en totale contradiction avec l’héroïsme médiatisé de « Let’s roll Todd Beamer »).

    2/ LES DEFENSEURS-DIFFUSEURS DE LA VERSION OFFICIELLE SE SONT ENFERMES EUX-MEMES DANS LE DENI ET DONC UNE FORME DE COMPLOT

    La relative « radicalisation » des sceptiques aux USA provient en premier lieu du raidissement de l’administration américaine qui a refusé d’entendre de très nombreux témoins, ou qui les a « oubliés », toujours lorsque leur témoignage ne correspondait pas à la version en cours d’élaboration, qui exonérait toute entité autre que la cellule des 19 pirates, de toute responsabilités. De vous à moi, est-ce compréhensible, ou non ? Qu’auriez-vous fait à la place des membres des familles de victimes qui ont refusé ce discours ? Prendre les 1,8 millions de dollars et se taire ?

    De la même manière, le gouvernement US a fait immédiatement savoir aux gouvernements des 51 nations qui ont perdu au moins 1 ressortissant dans ces 4 attentats, qu’il refusait toute enquête sur son sol, même en collaboration avec le FBI, dont le rapport « Penttbom » est toujours classifié (sauf les exhibits du procès Moussaoui en 2006 et quelques documents tels que les images des 2 caméras du parking du Pentagone obtenues en 2006 par requête FOIA longue et pénible, et dont l’authenticité est mise en doute par un informaticien du groupe Judicial Watch qui a décelé des pixels redondants masquant la vue de l’objet qui percute le Pentagone, et un décalage de vues entre les 2 caméras qui rend l’interprétation des images trompeuse - revoir « LE NOUVEAU PEARL HARBOR »).

    De même, le NIST (auteur des 2 très longs rapports sur les Twin Towers puis sur le WTC7) a réfuté la présence de métal fondu dans les fondations des WTC, alors que les témoignages sont légion...

    3/ PAS BESOIN DE MEYSSAN POUR CONTESTER DES LE JOUR MËME LA PRESENTATION DES EVENEMENTS FAITE PAR LE GOUVERNEMENT US.

    Il ne faut pas croire que le débat franco-français fut dominant, avec le clash provoqué par le livre -que je n’ai toujours pas lu j’insiste - « L’EFFROYABLE IMPOSTURE » suivi de « LE PENTAGATE » de Thierry Meyssan, invité chez Ardisson etc... Les accusations de complicités internes ont en effet été soulevées immédiatement, et non l’année suivante, par un certain nombre d’experts bien plus proches du dossier que vous et moi : Andreas Von Bulow, ancien ministre d’Helmut Schmitt (interview de 2002 ici : http://www.reopen911.info/News/2011/03/28/13-janvier-2002-andreas-von-bulow-premier-sceptique-europeen), Michael Meacher, MP ancien ministre de John Major, ou Michel Chossudovsky, universitaire à Ottawa, observateur anti-impérialiste de longue date des agissements de l’administration US, aujourd’hui classé « complotiste », ou encore l’animateur radio populiste Alex Jones, à Austin TEXAS. Idem du lanceur d’alertes, ancien de la CIA Ray MacGovern, qui pointa la main de la CIA immédiatement pendant les faits... En 2004 ensuite, la palme d’or à FAHRENHEIT911 était destinée à rappeler que la guerre d’Irak2 était illégale aux yeux de la France, mais le film pointe aussi la piste saoudienne, toujours d’actualité malgré les déboires de Dasquié, la publication des « 29 pages » en 2016, et les menaces constantes de la Monarchie saoudienne. D’ailleurs Michael Moore ne croit pas à l’inexistence de preuves visuelles autour du Pentagone. Il réclame les 86 autres bandes vidéos classifiées.

    4/ LA MISE EN PLACE D’UNE VERSION OFFICIELLE COMPLETE ET COMPLEXE FUT QUASI IMMEDIATE.

    C’est peut-être là le phénomène le plus étrange de tous ceux évoqués ici, qui pourraient paraitre anodins en d’autres circonstances : A contrario de TOUS les témoignages accumulés par les rédactions, le pouvoir envoya partout des experts avancer une version déjà très élaborée des explications censées répondre aux questions qui se répandaient dans l’opinion publique. Nous avons même plusieurs vidéos de passants qui interviennent dans les discussions, pour donner une version complexe identique à celle des autorités le soir même sur les télévisions, aux autres passants qui par exemple, émettent l’idée d’explosions dans les tours. Coïncidences Évidemment, je vous vois déjà sourire à la naissance d’une vision paranoïaque des événements... ce sont pourtant des faits convergents non analysés à ce jour. Ces personnes qui semblent « initiées » n’ont jamais été retrouvées ni interrogées (ni celle qui a donné le passeport d’Al Suqami à un policier du FBI, retrouvé à côté du WTC1 avant sa chute).

    2 EXEMPLES DE LA MATINEE MEME, QUI RESSEMBLENT A DES REMARQUES D’INITIES :

    0:12" : un chauffeur qui sait tout
    0:48" : un passant donne des explications techniques en contradiction avec les expériences véçues des passants. Ces explications correspondent exactement à la version du soir aux journaux...

    https://www.youtube.com/watch?v=WsYD9-gx-AU


    un autre témoignage extrêmement détaillé dès le matin qui suscite encore beaucoup de questions quant à sa sincérité :
    https://www.youtube.com/watch?v=-5y8PtfKA14

    .
    .
    5/ RAPPEL ULTIME : LA CONTESTATION S’APPUIE SUR LA VERSION OFFICIELLE ET NON SUR DES ELUCUBRATIONS « CONSPIRATIONISTES »

    Les 2 sources de contestation principales sont celle des Jersey Girls, et celle de « Paul Thompson ». Toutes 2 ont permis d’établir la 9/11 TERROR TIMELINE, une compilation de plus de 14 000 articles synthétisés en 6000 thèmes à partir de reportages officiels et non « amateurs », dont la version en ligne est disponible ici : http://www.historycommons.org/project.jsp?project=911_project

    Même Miles Kara, l’un des assistants de la TEAM 8 de la Commission officielle (la rédaction des chapitres du Rapport officiel était répartie entre 8 équipes) a reconnu que cette timeline était importante, même si elle comporte selon lui des approximations.

    C’est donc bel et bien à partir de la version officielle, et non de billevesées conspirationnistes, que la contestation de l’interprétation des faits existe.


  • 11 SEPTEMBRE 2001> 2 septembre 2017 ( J-09)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 14/23 (avec le retard qui sied à tout militantisme non professionnel)...
    .
    NE RIEN CROIRE MAIS SE DONNER LA PEINE DE REGARDER - 30 minutes de visionnage.
    https://www.youtube.com/watch?v=hxxXAC3m1eQ

    Trouvé ce film de montage d’archives du jour même, confrontées à des images de démolitions contrôlées réelles, et qui se conclut sur des expériences qui nous montrent que le principe action/réaction de Newton aurait dû freiner puis stopper net l’effondrement de la partie haute des Twin Towers, puisque la partie basse bien plus importante, était parfaitement intacte. Dans ce documentaire de montage, la quantité de témoignages rapportant des explosions (distinctes des bruits des impacts et des bruits des effondrements) est absolument « staggering » (impressionnante).

    Si nous y ajoutons les témoignages de plus de 300 pompiers et secouristes, dont 118 ont été compilé pour leur précision par (http://patriotsquestion911.com/professors.html#MacQueen) l’Universitaire Graham MacQueen, nous aboutissons à une accumulation d’indices de preuves qui confine à l’exhibition, sous nos yeux, de la plus grande escroquerie médiatique et politique du XXème siècle. Nous avons ouvert le XXIème siècle sur ce concentré inimaginable d’escroquerie. Encore une fois, je ne demande pas de « croire », je demande juste de « regarder » (NB. en anglais).

    Les 118 témoignages sont accessibles ici : http://www.reopen911.info/News/2011/09/07/118-temoins-dexplosions-parmi-les-pompiers-et-secouristes-du-119

    Et ne venez pas crier au complotisme parce que cet article est proposé par le site honni des médias ReOpen911. Il ne s’agit que des réflexions d’un universitaire accompagnées des transcriptions des témoignages de 118 pompiers, à priori des gens comme vous et moi qui ont rapporté ce qu’ils ont vécu. Pour qu’un témoignage en journalisme soit rapporté comme « vrai », il faut au moins un recoupement... ici vous en avez 118. Tout est sous nos yeux, à condition de lever le voile médiatique et politique qui nous cache mentalement la valeur d’indices de preuve irréfutables de ces témoignages. L’ultime indice de preuve étant que le Rapport Officiel du 22 juillet 2004... a totalement omis ces centaines de témoignages, alors qu’il fourmille pourtant d’autres témoignages.

    Le dernier point à souligner ici, est la vitalité de la contestation de la version officielle. Ne me documentant plus depuis plusieurs années sur cet événement pourtant fondateur de la géopolitique du bloc occidental fondée sur une guerre sans fin contre le terrorisme (paravent d’un colonialisme de prédation revitalisé lui aussi), y revenir permet de mesurer cette vitalité. Or les nouveaux films de montage qui essaient de trouver la bonne solution pour rendre leur démonstration militante infalsifiable et irréfutable, sont légion. Cette « plaie purulente » dans le corps de la pensée dominante répandue dans nos médias n’est pas près de se refermer, et ce regard ferme, droit dans les yeux des professionnels du journalisme n’est pas près de baisser.


  • http://img.911truth.org/3.sept_.11.commission_sm.jpg
    Sally Regenheart pendant les auditions de la Commission du 11/9 à Washington (18 mai 2004). Rapport publié le 22 juillet 2004
    .
    11 SEPTEMBRE 2001> 29 août 2017 ( J-13)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 11/23
    –------- BONUS DU JOUR --------
    "WEBGRAPHIE" (pour la VO voir chronique 1/23)
    .
    Je ne propose pas de « suite parfaitement construite » entre les 23 épisodes. Juste mes souvenirs de militant, ce qui m’a marqué et conduit à militer pour la réouverture de l’enquête officielle sur les attentats de 2001, avec la documentation correspondante aussi fiable que possible publiée depuis 2007. A défaut d’être convaincu, prenez au moins connaissance des faits attestés ci-dessous.
    __________________________________________________________________________________
    .
    A présent que vous commencez à être familiarisés avec les arcanes des incohérences, mystères, oublis, déformations, fabrications, cachotteries contenues dans le vaste dossier du 11 septembre 2001, voici une première liste de sites que mon expérience personnelle ainsi que celle de nombreux militants plus capés les uns que les autres, nous conduisent à considérer comme FIABLES et sans "théories farfelues" (lire "far fetched theories")... (les sources de la version officielle sont dans mon post 1/23)
    .
    FRANCOPHONES :

    http://www.reopen911.info - site associatif militant qui appelle à la réouverture du dossier. "NEWS" : Des milliers d’articles de presse traduits de l’anglais, de l’allemand, de l’espagnol, de l’italien et du russe qui à eux seuls dressent un portrait des événements très différent de la version officielle. VIDEOS : des centaines de reportages qui remettent en valeur des images et témoignages oubliés. BLOG : la liste impressionnante des REPONSES du bureau de l’association aux innombrables attaques médiatiques dont elle est l’objet depuis le 11 mars 2006, date d’ouverture du site. Et bcp d’autres sources pour s’informer correctement.
    http://www.reopen911.info/dossiers/analyse-medias.html excellente étude des médias face au 11/9, produite par le journaliste canadien David Charbonneau. son site est désormais inaccessible mais ReOpen911 avait sauvegardé son contenu intégral.
    http://www.consensus911.org/fr un panel de scientifiques a validé mot à mot les affirmations aujourd’hui prouvées et attestées par des preuves, qui vont à l’encontre des textes de la version officielle. Chaque phrase ou paragraphe est opposée à une phrase ou un paragraphe extrait de la version officielle.
    http://forum.reopen911.info/t13814-qui-a-raison-qui-a-tort-le-debat-sur-le-11-septembre.html cette page du FORUM de ReOpen911 est intéressante car elle oppose les arguments des complotistes du complot officiel, contre ceux des complotistes du complot "alternatif" impliquant disons pour rester large des "réseaux internationaux profondément ancrés dans les structures étatiques et économiques des USA, de l’Europe, du Pakistan, de l’Arabie Saoudite, et d’autres états".

    ANGLOPHONES ;

    http://www.consensus911.org/fr/liens le site 911consensus comprend une liste de liens aujourd’hui en ligne depuis 10 ans et dont les contenus sont parfaitement stables et mis à jour.
    http://www.911independentcommission.org jusqu’en 2005, une dizaine de familles de victimes ont animé ce site afin de faire connaitre leurs propres découvertes dans les documents officiels et dans la somme impressionnante d’articles de journaux qu’elles ont compilé avec un informaticien de San José nommé Daniel Thomson, auteur de l’impressionnante 911TIMELINE (vers les 20 000 entrées sur 6000 thèmes) que vous pouvez retrouver ici (toujours en cours de mise à jour) :
    http://www.historycommons.org/project.jsp?project=911_project cette somme d’information concerne TOUTES les publications des médias US sur le 11/9. Absolument TOUTES. Elle a donné lieu à l’expansion du site qui désormais s’intéresse avec la même rigueur à bien d’autres événements encore mal connus. Elle est à la base du mouvement international qui réclame une nouvelle enquête. Cette base est donc celle de DOCUMENTS OFFICIELS, et non de documents "fantaisistes".
    http://www.reopen911.info/News/wp-content/uploads/2012/07/911-PRESS-FOR-TRUTH-critique-du-rapport-officiel-par-les-familles-de-vic Il s’agit ici de la liste des 171 questions sans réponses que les familles de victimes ont posé à la Commission du 11/9. "Seules 30% des questions ont reçu des réponses, et encore... parce qu’ils savaient que nous savions."
    http://shoestring911.blogspot.fr remarquable blog d’un expert anonyme, dont de nombreux articles sont traduits sur le site associatif militant ReOpen911.info
    https://digwithin.net le blog de Kevyn Ryan, ingénieur hydrodynamicien, ancien employé de Underwriters Laboratories inc., qui participa à la reconstitution des feux de bureaux des WTC1 et 2. Il dénonça des manquements graves à la rigueur des expériences (notamment, comme on vient de le découvrir pour le WTC7, à des manipulations des températures observées et des déformations constatées) et fut licencié. Depuis il milite pour une nouvelle enquête.
    https://kendoc911.wordpress.com ultra-documenté. Dites-moi ce que vous en pensez. Je ne le connaissais pas.
    http://911truthnews.com le site de Jon Gold, militant de Philadelphie rigoureux (il a des problèmes de dos dramatiques, une pensée pour lui).

    Enfin, les 2 blogs importants - non entièrement fiables en raison de leur volonté de rendre compte d’un maximum d’événements et de faits- qui rassemblent toute l’actualité anglophone sur cet événement tragique sont :
    http://911blogger.com
    http://www.911truth.org

    FRANCO-GERMANOPHONE (SUISSE)

    http://www.reopen911.info/News/2011/08/05/suisse-le-site-petitionnaire-911untersuchen-ch-en-ligne cet article vous redirige vers l’initiative de Stefan SHAER,
    http://911untersuchen.ch
    http://www.stefan-schaer.ch


  • 11 SEPTEMBRE 2001> 28 août 2017 ( J-14)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 10/23
    .
    Je ne propose pas de « suite parfaitement construite » entre les 23 épisodes. Juste mes souvenirs de militant, ce qui m’a marqué et conduit à militer pour la réouverture de l’enquête officielle sur les attentats de 2001, avec la documentation correspondante aussi fiable que possible publiée depuis 2007. A défaut d’être convaincu, prenez au moins connaissance des faits attestés ci-dessous.
    ______________________________________________________________________________________

    CONNAISSEZ-VOUS DANNY JOWENKO ?
    .
    Il est le PDG fondateur de l’une des plus grandes entreprises (hollandaise) de démolition européenne, « Explosive Shockwave Solutions », une division de JOWENKO B.V.
    http://www.jowenko.com
    .
    L’interview-choc de Danny Jowenko
    http://www.dailymotion.com/video/x8phwy


    (version intégrale de 20 minutes afin de ne pas être accusé de travestir la réalité comme le TV hollandaise l’a fait en coupant les parties gênantes ensuite, publiée en décembre 2006 par le réalisateur sur le net « pour la postérité »). Interrogé par ZEMBLA TV en septembre 2006, la réaction de Jowenko est stupéfiante lorsqu’il apprend que la tour dont on vient de lui montrer la destruction... est le WTC7, détruit le même jour que les tours jumelles, à 250 m de la tour nord. Nous sommes aussi stupéfaits que lui, devant sa réaction. Alors qui croire ? Cet expert d’entre les experts qui n’a pas d’intérêts à défendre, ou bien les agences US qui rédigèrent tous les rapports sur lesquels sans chercher ou si peu, nos journalistes se fondent pour tout au plus défendre la « version officielle » (parfois même très mal) ? Mon avis est clair et net. Jowenko est sur le chemin de la vérité, pas les enquêteurs « officiels ». Car son avis peut être recoupé avec une multitude d’autres indices convergents (lire mes autres chroniques). Leur nombre est si important et leur nature si variée que pour la moitié de la planète qui a accès à internet, nous ne pouvons plus aujourd’hui faire l’économie de la somme de ces témoignages, enregistrements sonores, bandes vidéos, pièces à conviction inexpliquées, interférences espace-temps dans le déroulé des événements, estimations vraisemblables, approches physiques, calculs statistiques qui s’écartent totalement de la version officielle. Ce n’est plus possible, ni humainement, ni décemment.
    .
    Aux USA, il existe une catégorie de preuves dites de « prima facie » (des indices à recouper). Ces preuves prises isolément ne constituent pas une charge accusatrice. Mais prises collectivement, elles peuvent resserrer les hypothèses vraisemblables jusqu’à dessiner la vérité et alors elles prennent la valeur de preuves. Pour le 11/9, nous avons DEPASSE ce stade, mais le citoyen lambda l’ignore, car son entendement est embué par des strates innombrables de propagande officielle, de la part d’un Etat dont il est par ailleurs prouvé (NewYorkTimes) que les 2 administrations BUSH successives, ont menti des CENTAINES de fois au peuple américain.
    .
    Une analyse fine -comme VOUS le constaterez- des déclarations successives de Danny Jowenko est disponible ici :
    http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/11-septembre-2001-le-wtc-7-danny-53682
    .
    Danny Jowenko est mort accidentellement à 56 ans le samedi 16 juillet 2011 au volant de son break VOLVO « de retour de la messe avec son chien » (qui a survécu). Sa voiture aurait glissé devant son domicile. Il pleuvait et il est allé s’empaler dans l’un des peupliers mitoyens à l’extrémité de son parking. Il aurait « perdu le contrôle du véhicule ».
    http://www.reopen911.info/News/2011/07/20/deces-de-danny-jowenko-lexpert-en-demolition-controlee
    localisation (photo de 2009) ici : https://www.google.fr/maps/@51.5214244,3.6404504,3a,75y,76.63h,84.05t/data=!3m6!1e1!3m4!1scm5zZ6BHJoERhzPD3ktOng!2e0!7i13312!8i6656
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=wtbRd6gzFWk

    La dernière interview de Danny Jowenko, 3 jours avant sa mort. Il maintient toujours son point de vue d’expert : il est impossible que la tour7 soit « tombée » à la suite de feux de bureau et de quelques débris du WTC1 ayant entaillé sa facade. D’autres bâtiments alentour reçurent des débris bien plus massifs sans s’effondrer.

    CONNAISSEZ-VOUS TOM SULLIVAN ?
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=ns_hjONWZ88


    (désolé pour la musique à la fin) Tom Sullivan est un autre technicien artificier spécialiste des installations d’explosifs pour « imploser » des immeubles. Ecoutez-le (pour les anglicistes, non sous-titré à ma connaissance).


  • 11 SEPTEMBRE 2001> 23 août 2017 ( J-19)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 5/23
    .
    Je ne propose pas de suite parfaitement construite entre les 23 épisodes. Juste mes souvenirs de militant et la documentation correspondante aussi fiable que possible, depuis 2007. Ce qui m’a marqué...
    .
    LE NUAGE DE POUSSIERE ET LES FONDATIONS DES WTC ? UNE HISTOIRE DE ZONES DE CHALEURS EXTREMES CONSTATEES MAIS INEXPLIQUEES...
    .
    Le nuage et ses coulées contiennent des indices de preuves très nombreux et convergents, qui montrent qu’il était beaucoup plus chaud et complexe qu’un « simple » nuage d’incendie. D’autre part, les foyers de chaleurs extrêmes constatées dans les fondations ou déduites des observations et témoignages concernant le nuage et les poussières, rendent l’hypothèse des incendies et du jetfuel consumé dans et surtout hors de 2 des 3 WTC « incertaine a priori » pour expliquer les ruptures structurelles totales, simultanées, et jusqu’au ras du sol de chacun des 3 bâtiments. Pour synthétiser, les scientifiques qui objectent dans ce sens demandent donc toujours, 16 ans après, qu’une étude énergétique approfondie et qui tienne compte (entre autres) des témoignages et observations rappelés ci-après, soit menée et modélisée afin de faire concorder la théorie avec les faits qui suivent.
    .
    NOTE : 1000 autres indices sont ici passés sous silence. Les « points-clé » présentés sur le site associatif ReOpen911 en font le tour sans parti pris. Pour la partie « recherches sur la présence de nanothermite militaire dans les poussières des 3 WTC », et les réponses aux objections qui affirment que les échantillons analysés ne sont que de la peinture antirouille à base de kaolin, lire la fin de cette chronique.
    .
    Ce que je veux plutôt mettre en évidence, c’est que même SANS la découverte de résidus de composants militaires nanométriques ultra inflammables dans 4 échantillons de poussières sur 32 tracés en 2009, il existe de TRES NOMBREUX autres indices de preuve liés au nuage et aux poussières, montrant que la quantité d’énergie dispersée au sein des 3 WTC ce jour-là, échappe à la compréhension et ne peut s’expliquer seulement par la force gravitationnelle générée par la masse des 3 WTC, sachant que l’explosion du jetfuel avant la chute, et les incendies localisés et en partie étouffés ne sont d’aucun secours et ne jouèrent quasiment aucun rôle au regard de la masse qui se déplaça jusqu’au ras du sol malgré des 10aines d’étages intacts en dessous appartenant à une structure redondante au maillage capable de supporter 5 FOIS SON PROPRE POIDS à la périphérie, et 3 FOIS son propre poids dans sa partie centrale.
    .
    En fait, chacune des 2 tours jumelles se composait de 2 gratte-ciels acier imbriqués l’un dans l’autre. Conçues dans les années1960 et quasi « expérimentales », les ingénieurs n’ont voulu prendre aucun risque, et ont largement surdimensionné toute la structure des tours jumelles. Elles étaient capables de supporter un vent latéral de 250 km/h appliqué aux 2 hectares de surface de l’une quelconque de leurs facades, et d’encaisser un Boeing 707 (ancêtre équivalent des Boeings 767 qui les ont percutées) sans broncher. Idem de la tour 7 qui utilisait un modèle de structure éprouvé et très répandu aux USA, qui de plus abritait un bunker antinucléaire (un centre de commandement militaire autonome en cas d’attaque nucléaire), et qui avait donc été largement renforcée.
    .
    LA CHALEUR DU NUAGE (aller à 1’47")
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=VzxzU4kCn0Y


    .
    Cette vidéo de NBC m’a soulevé de mon siège le jour où je l’ai découverte. Comment la chute de débris et poussières sur le capot du véhicule filmé, peut faire fondre la partie supérieure de son moteur et donc forcément son capot avec, tandis que d’autres véhicules ayant subis la même « pluie » sont absolument intacts ? Comment le véhicule suivant, peinture brûlée à l’extérieur, a-t-il pu entièrement brûler à l’intérieur aussi, jusqu’au métal ? Gerry Fornino, un artificier du FBI spécialiste des explosifs a témoigné que les destructions constatées dans les milliers de véhicules correspondaient à des chaleurs de 3000 à 4000°F ( = 1650 à 2200°C ). Comment est-ce aujourd’hui encore, POSSIBLE ?
    .
    DES MILLIERS de véhicules tout autour (googleiser « toasted cars on 9/11 ») ont été totalement ou partiellement calcinés comme dans cette vidéo, voire même corrodés jusqu’au métal, attaqué lui-même. Une corrosion extrême que l’on retrouve, avec les mêmes traces de sulfuration, sur les photos des fameuses poutres publiées dans l’appendice C du RAPPORT de la FEMA sur les WTC1 et 2 (2002), et pour lesquelles aucune explication n’a jamais été donnée ni par la FEMA, ni par le NIST, ni par personne. Des sections de poutre métalliques de plusieurs centimètres d’épaisseur, dont une partie des bords ont rétrécis jusqu’à l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette. Comment est-ce possible ?
    .
    http://www.reopen911.info/media/image/FEMA_WTC_sample.png
    .
    D’autre part de nombreux témoignages décrivent un nuage de poussière « brûlant ». Pas simplement chaud. Brûlant. Les témoignages sont extrêmement nombreux à ce sujet. Ils ont été écartés par les experts du NIST et de la FEMA. Pas chaud, brûlant. Même après les 200m de chute des poussières et leur dissémination dans les rues. Comment est-ce possible ?
    .
    https://www.dailymotion.com/video/x2skya

    .
    « and it was hot, VERY VERY hot... » (le témoin parle je pense des escaliers du lobby de la tour restante, donc après que le nuage de la première tour à être détruite soit descendu au sol et malgré les 14°C extérieurs).
    .
    LA FORME DU NUAGE BRULANT :
    .
    https://usercontent2.hubstatic.com/6507237_f496.jpg
    .
    Juste au moment de leur destruction, les WTC 1 et 2 ont dégagé un nuage en forme de cône quasi parfait qui s’est élevé immédiatement au dessus de chaque tour, doublant quasiment leur hauteur. La comparaison la plus souvent évoquée est celle d’un volcan, ou d’un bombardement. Pour qu’il y ait un cône, il faut qu’une immense quantité de chaleur soit dégagée en même temps, instantanément. Un incendie de bureau ne génère jamais de cône massif quasi parfait à sa propre verticale. La chaleur se dissipe avant de former le cône. Alors quelle était cette source de chaleur si intense, bien après que le jetfuel se soit consumé, et alors que les incendies étaient en voie d’étouffement (fumées noires et témoignages de pompiers du FDNY qui signalent par radio de nombreux foyers d’incendies ne nécessitant plus d’intervention) ? Comment est-ce possible ? Il n’y a pas besoin d’être PhD en physics pour se poser la question, si ? A ce jour, aucune réponse ne permet d’expliquer ce phénomène observé.
    .
    LA CHALEUR INSUFFISANTE DES INCENDIES ?
    .
    http://911research.wtc7.net/essays/nist/docs/floortemps_f6_36.jpg
    .
    Le jetfuel (équivalent à une forme de diesel avec des additifs contre le gel) projeté dans les étages et dans l’air lors de l’impact de AA11 et UA175 s’est consumé sur place. Les explosions de carburant générèrent selon le NIST des températures de plus de 1000°C dans les étages impactés pendant une durée indéterminée mais courte. Ces 1000° n’ont pas pu être reproduits en laboratoire. Ensuite les incendies des étages dégagèrent rapidement des fumées noires (manque d’oxygène) et les températures relevées par caméras infrarouges donnent seulement des points chauds mesurés à « plus de 120°C ».
    .
    http://4.bp.blogspot.com/-4n3yv-phg-g/UooBQCt5B8I/AAAAAAAABB4/D10NYbfTSf0/s320/temperature.jpg
    .
    Il n’y a pas de données plus précises disponibles, mais les photos à +30 minutes ne montrent absolument aucune flamme gigantesque embrasant les facades. Les incendies étaient exposés à un vent latéral à 14°C de 13 à 15 km/h ce jour là.
    .
    Il y a même des « futures victimes » photographiées en train d’appeler au secours par les orifices de pénétration des avions dans les tours, signe que les incendies étaient faibles.... non, les incendies ne semblent donc pas expliquer les niveaux de chaleur exceptionnels rencontrés par ailleurs dans des situations précises sans lien avec les causes officielles alléguées...
    .
    DES FONDATIONS OU COULE DU METAL EN FUSION
    .
    ... en particulier au niveau des fondations si chaudes que la NASA a enregistré des températures jusqu’à 700°C dans les sous-sols des WTC 1,2 et 7 ( et seulement ceux-là)
    .
    https://pubs.usgs.gov/of/2001/ofr-01-0429/hotspots-compare.jpg
    .
    Si ces températures ont progressivement baissé dans les 15 jours qui ont suivis, il a fallu en revanche 3 mois pour décider de cesser d’arroser Ground Zero, tant les pompiers et secouristes se brûlaient encore les bottes en parcourant le site, et tant la température et les fumerolles pour y travailler étaient insupportables. De nombreux secouristes avec leurs chiens, pompiers et agents de déblayage sont morts ou en sursis, depuis qu’ils ont respiré l’air du site.
    .

    LE NIST A NIE QUE DU METAL DES POUTRES EN FUSION ETAIT PRESENT DANS LES FONDATIONS DES WTC
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=wcqf5tL887o


    .
    Cette vidéo de 2007 parle d’elle-même. Elle juxtappose des témoignages qui contredisent les déclarations du conférencier du NIST Porter GROSS. Elle montre « l’étendue des dégâts » occasionnés par le NIST à la « vraie vérité ». A elle seule elle justifierait que l’enquête technique et scientifique soit reprise de fond en comble. Jugez vous-même.
    .
    https://isgp-studies.com/miscellaneous/911/data/WTC-steel-shipped-China-steel-yards-John-Gross-vaporized-molten-NIST-FEMA.jpg
    Le même ingénieur du NIST Porter Gross, photographié ici en novembre 2001 au milieu des tronçons de poutres avant leur expédition en Chine pour être fondus. Il sélectionne des « pièces à conviction ». Cette poutre massive semble de toute évidence elle aussi totalement corrodée au point que ses extrémités déchiquetées n’ont plus que l’épaisseur d’une feuille de cigarette... Pourquoi ?
    .
    LA COMPOSITION DE CETTE POUSSIERE
    .
    En l’absence de publication officielle qui réfute celle de benthamopen datée du 4 mars 2009 et disponible ici :
    https://benthamopen.com/ABSTRACT/TOCPJ-2-7, l’équipe de chercheurs ayant découverts des micro-particules de fer vaporisé à ultra-hautes températures, et des résidus nanométriques de composants thermitiques (générateurs de chaleurs extrêmes instantanées) dans les poussières, continue de demander que cette étude soit contre-expertisée publiquement. Des initiatives dans ce sens ont été envisagées par d’autres scientifiques, avec anonymat des sources et de la chaîne expérimentale, mais à cette heure aucune n’a été mise en oeuvre, ni n’a débouché sur la confirmation ou l’infirmation des résultats. Le problème posé par cette nouvelle étude, est qu’aucun scientifique favorable à la « version officielle » ne veut mettre en oeuvre le protocole des expériences requises. L’omerta et le « qu’en dira-t-on » restent les plus puissants gardiens de la vérité officielle. De nombreux officiels y compris en France (Marie Paule Pileni, Jérôme Quirant) ont essayé de discréditer l’équipe de chercheurs, sans convaincre la communauté de scientifiques ayant validé l’étude sur le fond. http://www.reopen911.info/News/2010/02/23/niels-harrit-pourquoi-les-chips-rougegris-ne-sont-pas-des-composants-de-
    Par exemple, sans être spécialiste, comment une femme comme Marie Paule Pileni, professeur à la Sorbonne, Présidente démissionnaire du collège d’experts au sein de Bentham dont dépendait la publication de l’étude, experte en explosifs ET nanotechnologies, contractante de Thalés, du Ministère de la Défense, de la SEP etc... a-t-elle pu déclarer que « cette étude était politique et non scientifique », et qu’"elle n’était pas spécialiste du sujet" donc implicitement qu’elle n’était pas habilitée à en valider les conclusions ? N’est-ce pas plutôt elle, qui s’est mise à faire de la politique et non de la science ? Elle a accusé les chercheurs mis en cause de ne pas l’avoir prévenue. Mais l’Etude aurait-elle seulement vu le jour, même validée au bout d’infinis allers et retours pendant 2 ans entre membres du collège d’experts, si cette experte l’avait vue passer ? Au lu de ses commentaires, nous pouvons en douter fermement. Et Bentham n’a pas retiré l’étude qui fait désormais face à la postérité. Les scientifiques signataires attendent donc une publication officielle qui la contredira ou la confirmera.
    .
    Cette publication aura aussi face à elle, les conclusions d’une autre étude publiée en avril 2010 dans la revue Environmental Health Perspectives, dont le lien avec les analyses précitées des poussières reste à établir, mais qui là aussi atteste de très hautes températures et de présence de matériaux « mystérieux » dans les poussières. Il s’agit d’une étude médicale qui analyse les poussières découvertes dans les poumons des sauveteurs et pompiers. La présence de nanotubes de carbone pourrait être liée aux réactions provoquées par des températures extrêmes au contact des matériaux présents dans les tours, notamment si ces matériaux comprennent de la nanothermite telle que découverte en 2009. http://www.reopen911.info/News/2010/08/25/limpact-des-nanotubes-du-119-sur-la-sante
    .
    On en revient donc toujours au même : cette chaleur ultra-élevée attestée de 1000 façons, que le jetfuel et les incendies ne peuvent expliquer parce que les lieux et moments où elle a été constatée ou bien où elle est suspectée, ne correspondent pas avec les effets des incendies décrits dans la VO.
    .
    PREMIERES CONCLUSIONS ?
    .
    Que dire au bout de 5 Chroniques postées sur 23 (mais il pourrait y en avoir 1000) ? Tenter à contre-courant des médias officiels, de montrer/vulgariser les failles que ces médias ont occultées ou refusé d’investiguer dans l’enquête officielle, au travers de réactions personnelles lorsque j’ai découvert les arcanes de ce dossier, nécessite 2 fois plus d’énergie que de suivre le fil des vérités admises officiellement. Car nous n’avons pas droit à l’erreur, tandis que les exemples d’erreurs jamais corrigées dans nos médias pullulent, simplement parce que les corriger signifierait déjà accorder trop de crédit à de simples citoyens français sceptiques, mais qui ont le soutien tacite de millions de concitoyens dans le monde, et notamment des quelques dizaines de familles de victimes encore « récalcitrantes » malgré les 1,8 millions d’USD versés en moyenne aux autres, le prix du silence.
    .
    Je trouverai toujours curieux que le reste de nos concitoyens préfère faire confiance à des individus « officiels » forcément à la fois juge et partie dans ce dossier d’une infinie complexité, et présentant des aberrations infinies, plutôt qu’à des concitoyens dépourvus d’intérêts à défendre, autres que les mêmes que les leurs, en solidarité avec les familles de victime qui ont refusé les compensations ! Que cette quête de vérité soit obscurcie par une multitude de « rigolos » et autres « désinformateurs » ou « cerbères médiatiques » pratiques à mettre en avant quand on veut occulter le débat faute d’arguments n’y changera rien et à vrai dire ne trompe plus grand monde. Les faits advenus sont têtus, et ne se tairont que le jour où nous les aurons compris.


  • 11 SEPTEMBRE 2001> 22 août 2017 ( J-20)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 4/23
    .
    Je ne propose pas de suite parfaitement construite entre les 23 épisodes. Juste mes souvenirs de militant et la documentation correspondante aussi fiable que possible, depuis 2007. Ce qui m’a marqué...
    .
    MAIS AU FAIT.. QU’EN PENSENT LES ENFANTS ?
    .
    Mon fils avait 11 ans. C’était donc en 2008. Jamais il n’avait entendu parler de ces attentats. Un après-midi, tandis que je visionnais l’une de ces vidéos où les tours jumelles s’effondrent, je lui proposai de visionner avec moi les images si spectaculaires. Il regarda posément. Je lui expliquai qu’elles s’écroulaient suite à l’accident des avions et aux incendies... et là (je m’en souviens comme si c’était hier) il me regarda soudain fixement, étonné par mes paroles... « Mais non papa... tu vois bien qu’elles explosent... ». Je tentai de le contredire... il tint bon. Il tourna les talons et disparu du salon. Il n’a jamais changé d’avis, mais prudemment il garde ce point de vue pour lui. Il ne connaissait pas du tout cet événement ni les nombreuses polémiques autour. Il portait un regard parfaitement vierge sur ces images, sans « biais perceptuels » induits par nos médias ou notre entourage sur ce sujet précis...
    .
    http://www.reopen911.info/News/wp-content/uploads/BLINDFOLD%20Poster-10.jpg
    Voici maintenant l’excellent court métrage BLINDFOLD (USA, 2012, 16:9, 22 min, Teace Snyder), très dépouillé et fort, sur une relation père-fille impactée par cet événement mais dont la relation sort approfondie et grandie. Car cet événement fut souvent très clivant dans les familles américaines et européennes où le débat fit rage dans les années 2002-2011. Il l’est moins maintenant. Les événements du 11/9 flottent désormais dans un no-man’s land entre actualité et Histoire. Leur caractère tragique a été largement supplanté par les événements d’Afghanistan, d’Irak, de Libye, d’Ukraine, de Syrie, du Mali, de Centrafrique, du Yemen et à nouveau du Venezuela.
    .
    Concernant l’enseignement national des faits, la version officielle est un bon début d’explication à présenter aux élèves, ainsi que la sensibilisation aux dérives médiatiques et sectaires du net « avant de les lâcher dans la nature ». La polémique autour des faits et de leur interprétation reste une affaire purement privée ou extra-scolaire compte tenu de ses implications géopolitiques immédiates, en particulier au regard de notre soutien indéfectible aux Etats-Unis.
    .
    http://www.dailymotion.com/video/xq4fkd


  • 11 SEPTEMBRE 2001> 19 août 2017 (J-23)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 1/23
    .
    TOUTES LES SOURCES OFFICIELLES... ET MA MOTIVATION...

    Bonjour à tous,
    .
    Je lis LE DIPLO et découvre LE ZINC. Pour beaucoup de militants, le 11/9 marque le basculement dans le nouveau siècle. Toutes les guerres menées depuis impliquent un volet de lutte contre le terrorisme. Nous sommes nombreux à considérer que l’événement du 11/9, même si Chomsky nous met en garde de ne pas nous détourner de causes bien plus importantes, conditionne toujours les évenements géopolitiques actuels.
    .
    A partir d’aujourd’hui donc, 19 août 2017, et jusqu’au 11 septembre 2017, je vais essayer de faire partager aux lecteurs ici, mes retours sur de nombreuses rencontres en Europe et ailleurs (souvent via skype), pour tenter de mieux connaitre le fond des événements du 11 septembre, étant entendu ici, et je pense que personne ne s’en offusquera, qu’il est aujourd’hui admis par plus de 50% de la population occidentale (plus de 40 enquêtes officielles le prouvent, que ça plaise aux érudits ou non), que les faisceaux d’indices probants pointant vers des incohérences et des failles très nombreuses dans le récit officiel, ne peuvent que nous conduire à considérer que ladite version officielle est souvent fausse, ou à tout le moins que ces faisceaux d’indices probants jettent un doute mondial significatif sur sa véracité.
    .
    Précision : il n’est nullement besoin d’avoir recourt aux explications mal étayées, contestables et inutilement polémiques d’un Thierry Meyssan (que je n’ai moi-même pas consultées et c’est un tort au nom des principes de l’investigation, mais pas gênant au final comme vous le constaterez) ou d’autres « allumés du bocal » (il y en a beaucoup dans ce mouvement international, qui ont été surexposés pour diaboliser les hommes et femmes de raison dont je vous parlerai) pour comprendre que cette « VO » pose des problèmes très dérangeants pour un esprit rationnel, tandis que de nombreux indices divergent considérablement de la version officielle. Je signale aussi que je suis angliciste et PPL 200 heures et m’intéresse donc de près à l’aviation et aux anglosaxons. Il s’agit d’avancer de façon constructive et positive.
    .
    Une première lecture s’impose ici, celle du site ▻http://www.consensus911.org/fr. Pourquoi ? Parce que les faits divergents exposés ici ont été recoupés entre universitaires selon la méthode DELPHI https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Delphi , notamment utilisée dans le milieu médical pour déterminer "les causes les plus probables" lors d’un diagnostic médical.
    .
    Bonne lecture.
    .
    NOTE : le site est administré par Elisabeth Woodworth, ancienne bibliothécaire documentaliste qui a utilisé la méthode DELPHI pendant 25 ans avec succès entre tous les hôpitaux publics de Colombie britannique, Canada. E. W. est aussi relectrice-correctrice des ouvrages de D. W. Griffin. Tous 2 s’exposent dans le "Powerpoint" ci-après avec leur méthode et le panel scientifique engagé dans cette démarche depuis septembre 2011 : http://www.consensus911.org/wp-content/uploads/2016/09/911ConsensusPanel_WSF_2016_09.pdf
    .
    –----------------------------------------------------------------------
    .
    RAPPEL : les DOCUMENTS OFFICIELS dont de nombreux faits analyses et déclarations sont contestés se trouvent ici :
    .
    PREMIER RAPPORT DES COMMISSIONS DU RENSEIGNEMENT DU CONGRES (déc 2002), non dispo mais sauvegardé ici : http://www.reopen911.info/News/wp-content/uploads/2012/08/JOINT-ENQUIRY-DEC-2002-fullreport_errata.pdf
    RAPPORT OFFICIEL du 22 juillet 2004 : https://9-11commission.gov/report
    RAPPORT ASCE sur le Pentagone (janvier 2003) :
    http://911research.wtc7.net/cache/pentagon/official/asce_pentagon.pdf
    RAPPORT OFFICIEL FEMA (2002 - sur la chute des WTC1 et 2, dont le fameux appendice C non élucidé à ce jour) https://www.fema.gov/media-library/assets/documents/3544
    RAPPORT OFFICIEL DU NIST (WTC1 et 2 sept 2005 - WTC7 nov 2008) https://www.nist.gov/engineering-laboratory/final-reports-nist-world-trade-center-disaster-investigation
    RAPPORT D’ENQUETE de l’inspection générale de la CIA https://www.cia.gov/library/reports/Executive%20Summary_OIG%20Report.pdf
    RAPPORT OFFICIEL du Ministère de la défense DoD
    https://fas.org/irp/agency/dod/ig-jfic.pdf
    RAPPORT OFFICIEL du FBI (enquête PENTBOMB ou PENTTBOM pour "Pentagon/Twin Towers Bombing Investigation" - seules 50 pages sont disponibles) : http://www.911myths.com/images/f/fd/FBI-Summary-PENTTBOMB.pdf
    RAPPORT OFFICIEL de la brigade de Pompiers du Comté d’ARLINGTON (Pentagone - AA77) se trouve ici : http://www.floridadisaster.org/publications/Arl_Co_AAR.pdf
    PIECES A CONVICTION DU PROCES MOUSSAOUI
    http://www.aneta.org/911experiments_com/USCourtsVsMoussaoui/index.htm
    RAPPORT OFFICIEL DE NOS AFFAIRES ETRANGERES -(notamment le rapport Quilès) : http://www.assemblee-nationale.fr/11/dossiers/attentats.asp
    LE BLOG DE MILES KARA, MEMBRE DU TEAM 8 de la COMMISSION OFFICIELLE http://www.oredigger61.org/?page_id=2
    .
    NOTE IMPORTANTE :
    .
    Aucun de ces documents officiels n’a de valeur judiciaire (écrit en petits caractères au début) sauf les documents (exhibits) présentés lors du procès Moussaoui par le FBI. Aucun de ces documents ne peut être invoqué au cours d’une procédure judiciaire pour plaider une cause ou une autre. A ce titre, 1/ nous pouvons donc aussi à bon droit les considérer comme la base d’une "mythologie officielle", ou d’un "story telling" politique. 2/ n’importe quel journaliste ou simple citoyen est en droit de les contester sans aucun risque de conséquences judiciaires pour avoir osé le faire. C’est ce qu’un professeur de physique de lycée a d’ailleurs fait avec la documentation du NIST sur le WTC7, et il a obtenu gain de cause (nous y reviendrons)... à bon entendeur... journalistes, vous pouvez chercher sans craintes, mais cherchez vraiment, évitez de paraphraser.

    • Je suis lecteur du DIPLO depuis 1981, avec un gros creux de 1990 à 2007, et un retour « prudent ». Il m’a donc semblé particulièrement important de m’exprimer tout spécialement ici suite à un début de polémique apparu en 2015 dans LE DIPLO au sujet des attentats de 2001. Une réponse méthodique de l’association militante mise en cause par LE DIPLO se trouve en lien ci-dessous. J’en partage absolument les constats et les conclusions. Et donc, au moins dans un souci d’équité (pas comme aux élections avec les petits candidats ;oD ) j’en recommande la lecture à tous. Bon, c’est dit.
      http://www.reopen911.info/11-septembre/monde-diplomatique-vous-avez-dit-conspirationnisme