• Rebecca Solnit | The Guardian
    https://www.theguardian.com/profile/rebeccasolnit
    https://i.guim.co.uk/img/static/sys-images/Guardian/Pix/pictures/2015/5/19/1432058092769/Rebecca-Sonit-circle.jpg?w=140&q=55&auto=format&usm=12&fit=max&s=14946d9d4b51ba2b6b73e663fd47f5f3

    Rebecca Solnit is a Guardian US contributing opinion writer, an historian, activist and contributing editor at Harper’s magazine. She is the author of Hope in the Dark: Untold Histories, Wild Possibilities

    Je découvre cette auteure, dont je pense traduire le court essai de 2008, Men Explain Things to Me. Ça commence avec l’histoire de cette homme qui lui demande avec condescendance sur quoi elle écrit et quand elle explique de quoi parle son dernier bouquin il l’interrompt pour lui en raconter un autre sur le même sujet qui est apparemment plus important que le sien. Son premier mouvement est de se dire qu’elle a dû louper un truc mais sa copine finit par comprendre que le vieux mecspliqueur parle de son bouquin à elle, dont il s’est contenté de lire une recension. Et elles arrivent à faire taire le bonhomme mais pas à lui extorquer un mot de regret. Elle continue son essai en associant cette manière qu’ont certains hommes de marcher sur les femmes en en faisant une identité ou un droit de l’homme à la violence contre les femmes et c’est un tableau effrayant, @mad_meg. Trop envie de partager ça, ça me parle de trucs bien moches qu’elle explique bien et j’ai l’impression qu’il n’a pas été traduit, @tradfem. J’ai un édition de 2014 largement augmentée mais ça commence par ce petit essai qui a reçu une réception enthousiaste lors de laquelle a été créé le terme #mansplaining (pas par elle, précise-t-elle). Je vais me mettre au boulot, encouragée par une commande de trad de @reka dont je m’étais bien tirée...

    https://seenthis.net/messages/623764 via Aude