• 11 SEPTEMBRE 2001> 27 août 2017 ( J-15)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 9/23
    .
    Je ne propose pas de suite parfaitement construite entre les 23 épisodes. Juste mes souvenirs de militant, ce qui m’a marqué et conduit à militer pour la réouverture de l’enquête officielle sur les attentats de 2001, avec la documentation correspondante aussi fiable que possible publiée depuis 2007.
    –-----------------------------------------------------------------
    J’espère que vous avez pu visionner LE NOUVEAU PEARL HARBOR (voir post précédent). L’un des événements de ce documentaire qui m’a fait « tomber de ma chaise » figure dans le DVD2 . C’est l’analyse des seules images disponibles du Pentagone par Aidan Monaghan (photographe professionnel, champion des requêtes FOIA sur le 11/9 et auteur de « DECLASSIFYING 9/11 »). Ses conclusions à la suite de l’analyse « par soustraction booléenne », des pixels des images des 2 caméras de surveillance juxtaposées à l’entrée du parking du Pentagone telles qu’elles lui ont été remises par l’administration américaine sont formelles : dans les images qui lui ont été remises, la seule image où l’on aurait pu voir le B757 AA77 juste avant son impact dans la façade du Pentagone est retouchée avec des éléments de l’image prélevés ailleurs dans l’image. Voilà où on en est, 16 ans plus tard.
    –-----------------------------------------------------------------
    .
    Mais aujourd’hui je vais vous parler de BARRY JENNINGS.
    LE témoin-clé d’explosions multiples et de victimes dans le WTC 7.
    .
    Barry Jennings, suite à des intimidations par téléphone, a retiré de son témoignage initial son affirmation qui signalait la présence de victimes dans les escaliers de secours de la 3ème tour évacuée en début de matinée, dont il est sorti vers 11H00, avant sa destruction à 17H26. Ce détail est important, car le jour même des événements, Dick Cheney lui-même était intervenu sur une grande chaîne US pour signaler que personne ne se trouvait dans le WTC7, et que donc il n’y aurait pas d’enquête du FBI sur ce bâtiment-là. Si l’administration Bush a « traîné la patte » (441 jours) pour organiser une commission sur le modèle de celle de JFK, ce fut pire concernant l’analyse technique de la chute du WTC7, qui ne fut publiée que le 21 août 2008, soit 7 ans après, et dont une partie essentielle (30 mètre de façade en chute libre absolue durant 2,25 secondes) dû être corrigée suite aux simples remarques d’un professeur de physique venu assister à la conférence de presse (voir épisodes précédents).
    .
    BARRY JENNINGS - MICHAEL HESS
    .
    Barry Jennings était le directeur adjoint du département de Gestion d’urgence de l’Office du logement de la ville de New York. Le matin du 11 septembre 2001, il s’est retrouvé piégé dans le WTC7, le troisième gratte-ciel à s’être effondré ce jour-la [1], en compagnie de Michael Hess, membre du Conseil Municipal de New York (aujourd’hui à la tête de la sécurité de la ville de NYC).

    Dans des témoignages télévisés qu’ils ont donnés juste après leur évacuation du Bâtiment 7, ils racontent qu’ils ont failli être tués par une puissante explosion alors qu’ils se trouvaient au 6eme étage du WTC7, et ce avant que le Tours Jumelles ne s’effondrent.

    Dans une seconde interview donnée en 2007 à Dylan Avery (réalisateur contesté de Loose Change), Barry Jennings réitère ses propos. Il parle même d’explosions répétées à l’intérieur du bâtiment. Quant à Michael Hess, il est revenu sur son témoignage quelque temps plus tard, lors d’une interview par la BCC pour le documentaire « The Conspiracy Files : 9/11 – The Truth Behind the Third Tower » [NdT : « Les dossiers de la conspiration : 11/9 – La vérité sur la troisième tour »]. A la BBC, Barry Jennings a été « coupé au montage », de sorte que le spectateur croie que ce que Jennings entends lors des explosions, est simplement le bruit de la chute de la tour nord (WTC1, la seconde à être détruite jusqu’au raz de ses fondations).
    .
    Barry Jennings est décédé le 19 août 2008 à seulement 53 ans dans des circonstances non encore élucidées, tout juste deux jours avant la publication par le NIST du rapport officiel sur la chute du WTC7, un rapport qui occulte les témoignages de Jennings sur les explosions au WTC7. Un détective privé recruté par Dylan Avery avait pour mission de découvrir la cause et les circonstances de la mort de Jennings. Il refusa subitement de poursuivre l’enquête sans donner de raison. Il était marié et avait 4 fils. Certains sites annoncent que cette famille s’est relocalisée en Californie. Mais aucune interview de la mère ou des 4 fils ne vient à ce jour éclaircir les circonstances de la disparition du père.
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=5LO5V2CJpzI


    Notez que le passant-secouriste signale (bien avant la chute du WTC7 donc) « we couldn’t get through... both staircases, the backside were completely blown away = les 2 escaliers roulants [du hall], l’arrière étaient complétement balayés, soufflés ». Cohérent avec la déclaration ultérieure de Jennings.
    .
    http://www.dailymotion.com/video/x70m72

    l’interview de Jennings pour l’éternité.
    .
    https://www.youtube.com/watch?v=FCUu8ctLFuU&t=61s

    Après la mort de Jennings, la BBC a essayé de transformer ses affirmations en le coupant au montage et en recoupant ses déclarations avec celles de Michael Hess, le second témoin, qui n’avait jamais plus parlé depuis les événements, conseiller municipal de la ville de NYC, aujourd’hui en charge de la sécurité de la ville. Leurs discours divergent sur les causes des bruits d’explosions. Hess les attribue à la chute du WTC1, la tour nord la plus proche du WTC7, tombée en second mais touchée en premier. Or Jennings a toujours parlé de séquences de plusieurs explosions, pas d’explosion isolée à ce moment-là...

    20 autres témoignages d’explosions secondaires indépendantes des avions et de la chute des 3 tours :
    https://www.youtube.com/watch?v=c2cViy34b1A