Une analyse marxiste des corps ?

/revue-actuel-marx-2007-1-page-14.htm

  • Contrairement à certaines idées reçues, Marx appartient bien aux philosophes qui font du corps un enjeu fondamental : son matérialisme est un matérialisme de la pratique et la pratique ne peut être pensée de façon non idéaliste sans qu’un rôle déterminant revienne au corps. La critique de l’Économie politique, elle aussi, accorde au corps un rôle décisif : l’exploitation capitaliste n’est pas possible sans coercition corporelle et la critique du salariat ne peut être menée à bien sans examen de ses effets délétères sur les corps. Dans le marxisme et, plus généralement, dans la pensée critique, l’enjeu est double. Enjeu politique, d’une part, puisque si la domination et l’oppression passent par les corps, la critique suppose une analytique des corps. Enjeu théorique, d’autre part, dans la mesure où la référence au corps vaut comme un argument contre un certain nombre de présupposés idéalistes et harmonicistes que l’on trouve parfois chez les fondateurs des sciences humaines, et aussi contre les préjugés de l’antinaturalisme philosophique et sociologique de nos contemporains : le monde social n’est pas constitué seulement par des représentations, des règles, des signes et des interprétations, mais aussi par des corps, et ceux-ci ne sont pas seulement des instruments d’action ou des habitudes sédimentées, des désirs et des schèmes corporels socialement construits ; ils consistent en outre en des processus dynamiques susceptibles de résister à l’appropriation sociale et culturelle dans des expériences de la souffrance ou du refus susceptibles d’ouvrir des lignes de fuite. Ni matière infiniment malléable par les normes, ni simple réceptacle des intériorisations sociales, le corps est le lieu matérialiste d’une subjectivité qui n’est pas non plus à concevoir comme une source naturelle de subversion révolutionnaire. Lieu où s’incarnent et se reproduisent dominations et oppressions, il ne constitue ni l’origine, ni le lieu principal des résistances, mais simplement l’un des facteurs importants et l’un des compagnons fréquents de l’agir protestataire. Pour identifier cette ambivalence politique du corps, les traditions marxistes et post-marxistes fournissent une aide incomparable.

    https://www.cairn.info/revue-actuel-marx-2007-1-page-14.htm
    #corps #marchandise #marx #travail #proletariat #capitalisme #foucault