En Mauritanie, 2018 commence par une dévaluation qui ne dit pas son nom

/en-mauritanie-2018-commence-par-une-dev