• 11 SEPTEMBRE 2001> 3 septembre 2017 ( J-08)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 15/23 (avec le retard qui sied à tout militantisme non professionnel)...

    INSISTONS ICI : COMMENT TOUT A COMMENCE ? QUELQUES RAPPELS DE FAITS « NON COMPLOTISTES »

    1/ LE JOUR MEME TOUT LE MONDE A VU DES FAITS CONTESTES-OUBLIES DEPUIS PAR LA VERSION OFFICIELLE...

    Nous devons absolument nous rappeler que les témoignages qui vont dans le sens de ceux portés aujourd’hui par des citoyens du monde « qualifiés de » ou « assimilés à de » dangereux complotistes paranoïaques, étaient à l’origine absolument UNANIMES dans le sens d’une version très différente de celle qui a prévalu dès les journaux du soir et du lendemain. Ainsi la quasi totalité des journalistes américains à l’antenne en direct ce jour-là ont parlé d’explosions dans les tours. La quasi totalité des journalistes présents sur les lieux du crash de AA77 (Pentagone) et de UA93 (Shanksville) se sont posés la question de la pertinence du champ de débris, quasi absents au Pentagone, et disséminés sur 15 à 20 km2 à Shanksville, ce qui a toujours fait douter le maire et le coroner de la version officielle ultérieure (ceci dit attention : Autant les indices de preuves restent non concordants au Pentagone, et ne permettent pas de conclure à une version définitive d’aucune sorte, ce qui invalide la version officielle sans en valider AUCUNE autre, autant dans le cas de UA93, le faisceau d’indices permet d’affirmer des faits en totale contradiction avec l’héroïsme médiatisé de « Let’s roll Todd Beamer »).

    2/ LES DEFENSEURS-DIFFUSEURS DE LA VERSION OFFICIELLE SE SONT ENFERMES EUX-MEMES DANS LE DENI ET DONC UNE FORME DE COMPLOT

    La relative « radicalisation » des sceptiques aux USA provient en premier lieu du raidissement de l’administration américaine qui a refusé d’entendre de très nombreux témoins, ou qui les a « oubliés », toujours lorsque leur témoignage ne correspondait pas à la version en cours d’élaboration, qui exonérait toute entité autre que la cellule des 19 pirates, de toute responsabilités. De vous à moi, est-ce compréhensible, ou non ? Qu’auriez-vous fait à la place des membres des familles de victimes qui ont refusé ce discours ? Prendre les 1,8 millions de dollars et se taire ?

    De la même manière, le gouvernement US a fait immédiatement savoir aux gouvernements des 51 nations qui ont perdu au moins 1 ressortissant dans ces 4 attentats, qu’il refusait toute enquête sur son sol, même en collaboration avec le FBI, dont le rapport « Penttbom » est toujours classifié (sauf les exhibits du procès Moussaoui en 2006 et quelques documents tels que les images des 2 caméras du parking du Pentagone obtenues en 2006 par requête FOIA longue et pénible, et dont l’authenticité est mise en doute par un informaticien du groupe Judicial Watch qui a décelé des pixels redondants masquant la vue de l’objet qui percute le Pentagone, et un décalage de vues entre les 2 caméras qui rend l’interprétation des images trompeuse - revoir « LE NOUVEAU PEARL HARBOR »).

    De même, le NIST (auteur des 2 très longs rapports sur les Twin Towers puis sur le WTC7) a réfuté la présence de métal fondu dans les fondations des WTC, alors que les témoignages sont légion...

    3/ PAS BESOIN DE MEYSSAN POUR CONTESTER DES LE JOUR MËME LA PRESENTATION DES EVENEMENTS FAITE PAR LE GOUVERNEMENT US.

    Il ne faut pas croire que le débat franco-français fut dominant, avec le clash provoqué par le livre -que je n’ai toujours pas lu j’insiste - « L’EFFROYABLE IMPOSTURE » suivi de « LE PENTAGATE » de Thierry Meyssan, invité chez Ardisson etc... Les accusations de complicités internes ont en effet été soulevées immédiatement, et non l’année suivante, par un certain nombre d’experts bien plus proches du dossier que vous et moi : Andreas Von Bulow, ancien ministre d’Helmut Schmitt (interview de 2002 ici : http://www.reopen911.info/News/2011/03/28/13-janvier-2002-andreas-von-bulow-premier-sceptique-europeen), Michael Meacher, MP ancien ministre de John Major, ou Michel Chossudovsky, universitaire à Ottawa, observateur anti-impérialiste de longue date des agissements de l’administration US, aujourd’hui classé « complotiste », ou encore l’animateur radio populiste Alex Jones, à Austin TEXAS. Idem du lanceur d’alertes, ancien de la CIA Ray MacGovern, qui pointa la main de la CIA immédiatement pendant les faits... En 2004 ensuite, la palme d’or à FAHRENHEIT911 était destinée à rappeler que la guerre d’Irak2 était illégale aux yeux de la France, mais le film pointe aussi la piste saoudienne, toujours d’actualité malgré les déboires de Dasquié, la publication des « 29 pages » en 2016, et les menaces constantes de la Monarchie saoudienne. D’ailleurs Michael Moore ne croit pas à l’inexistence de preuves visuelles autour du Pentagone. Il réclame les 86 autres bandes vidéos classifiées.

    4/ LA MISE EN PLACE D’UNE VERSION OFFICIELLE COMPLETE ET COMPLEXE FUT QUASI IMMEDIATE.

    C’est peut-être là le phénomène le plus étrange de tous ceux évoqués ici, qui pourraient paraitre anodins en d’autres circonstances : A contrario de TOUS les témoignages accumulés par les rédactions, le pouvoir envoya partout des experts avancer une version déjà très élaborée des explications censées répondre aux questions qui se répandaient dans l’opinion publique. Nous avons même plusieurs vidéos de passants qui interviennent dans les discussions, pour donner une version complexe identique à celle des autorités le soir même sur les télévisions, aux autres passants qui par exemple, émettent l’idée d’explosions dans les tours. Coïncidences Évidemment, je vous vois déjà sourire à la naissance d’une vision paranoïaque des événements... ce sont pourtant des faits convergents non analysés à ce jour. Ces personnes qui semblent « initiées » n’ont jamais été retrouvées ni interrogées (ni celle qui a donné le passeport d’Al Suqami à un policier du FBI, retrouvé à côté du WTC1 avant sa chute).

    2 EXEMPLES DE LA MATINEE MEME, QUI RESSEMBLENT A DES REMARQUES D’INITIES :

    0:12" : un chauffeur qui sait tout
    0:48" : un passant donne des explications techniques en contradiction avec les expériences véçues des passants. Ces explications correspondent exactement à la version du soir aux journaux...

    https://www.youtube.com/watch?v=WsYD9-gx-AU


    un autre témoignage extrêmement détaillé dès le matin qui suscite encore beaucoup de questions quant à sa sincérité :
    https://www.youtube.com/watch?v=-5y8PtfKA14

    .
    .
    5/ RAPPEL ULTIME : LA CONTESTATION S’APPUIE SUR LA VERSION OFFICIELLE ET NON SUR DES ELUCUBRATIONS « CONSPIRATIONISTES »

    Les 2 sources de contestation principales sont celle des Jersey Girls, et celle de « Paul Thompson ». Toutes 2 ont permis d’établir la 9/11 TERROR TIMELINE, une compilation de plus de 14 000 articles synthétisés en 6000 thèmes à partir de reportages officiels et non « amateurs », dont la version en ligne est disponible ici : http://www.historycommons.org/project.jsp?project=911_project

    Même Miles Kara, l’un des assistants de la TEAM 8 de la Commission officielle (la rédaction des chapitres du Rapport officiel était répartie entre 8 équipes) a reconnu que cette timeline était importante, même si elle comporte selon lui des approximations.

    C’est donc bel et bien à partir de la version officielle, et non de billevesées conspirationnistes, que la contestation de l’interprétation des faits existe.