Un journaliste du « Financial_Times » admet avoir caché la gravité de la crise en 2008

/720970