Récit de 21 heures de garde à vue pour collage d’autocollants sur la Société générale

/724393