A Londres, Facebook sous le feu d’une commission internationale de parlementaires

/739669