• Equateur : Lettre de l’ex-vice-président Jorge Glas au monde - Bolivar Infos
    Citoyens du monde,
    Je suis un prisonnier politique. A cause de leur haine sans limite, ils m’ont mis en prison sans raison, seulement pour m’humilier, seulement par vengeance. Ma vie est en danger.
    Quelqu’un dans le monde doit faire quelque chose : le Saint Siège, l’ONU, l’OEA, la Cour Inter-américaine, la Cour de la Haye, les Juristes du monde, les Organismes de défense des Droits de l’Homme. La judiciarisation de la politique doit être considérée comme un crime contre l’humanité. Ils utilisent des délits comme l’association de malfaiteurs pour condamner sans preuves pour que des entités et des juristes du monde viennent en Equateur voir ce qui se passe, un pays avec un Inspecteur qui n’a pas été nommé, un Procureur « chargé » désigné arbitrairement, un Conseil de la Magistrature instauré arbitrairement. Je demande au monde de venir contrôler mon affaire, celle de Rafael Correa et de nos autres camarades. Quelqu’un doit arrêter ce massacre politique. Je me déclare en grève de la faim illimitée, jusqu’à ce que vous veniez voir ce qui se passe en Equateur. Arrêtez le massacre politique ! Le monde ne peut pas être indifférent à la persécution politique contre tout dirigeant progressiste en Amérique Latine.
    Ca suffit !
    Je le fais pour moi et pour mes camarades. Ceci est un cri lancé au monde. Je suis une personne, j’ai une famille, ils violent tous les Droits de l’Homme. Je regrette beaucoup la douleur que je cause à la famille par cette décision mais il y a des choses pour lesquelles il vaut la peine de mourir.
    Jusqu’à la victoire toujours !

    Jorge Glas Espinel

    http://bolivarinfos.over-blog.com/2018/12/equateur-lettre-de-l-ex-vice-president-jorge-glas-au-monde.h
    #Equateur #justice #politique