Pour « civiliser internet », Mahjoubi prend l’exemple d’un bus dans lequel on parlerait comme sur Twitter

/pour-civiliser-internet-mahjoubi-prend-