/journal


  • Est-ce le début d’une longue histoire de crime de guerre ?

    Lire le LIVRE//Sarko-Kadhafi// Avec les Compliments du Guide
    + Dossier Mediapart.
    https://livre.relay.com/covers/thumbnail/9782213/9782213688695.jpg

    Autre élément de réponse de la bouche de fabrice ARFI lui-même, son intervention sur le plateau de C à vous, des réponses éclairantes, résultat de 6 années d’enquête :
    Avec les compliments du guide, Fabrice Arfi, Karl Laske | Fayard
    http://m.fayard.fr/avec-les-compliments-du-guide-9782213687049

    Il ne s’agit pas d’une « affaire » comme les autres. Parce qu’au-delà de l’argent, il y a, cette fois-ci, une guerre.

    Mediapart :
    Notre dossier : L’argent libyen de Sarkozy | Mediapart
    Retrouvez dans notre dossier toutes nos enquêtes, révélations et émissions depuis 2011 pour comprendre l’une des affaires les plus explosives du quinquennat Sarkozy — et de la République.
    https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/notre-dossier-largent-libyen-de-sarkozy
    https://static.mediapart.fr/etmagine/default/files/media_50004/SARKADHAFI-OK-2.jpg?width=2321&height=1653&width_format=pixel&height_format=pixel

    Sarkozy-Kadhafi : la police rend un premier rapport accablant

    20 octobre 2017 Par Fabrice Arfi et Karl Laske

    L’Office anticorruption de la police judiciaire a signé, le 5 septembre 2017, un premier rapport accablant dans l’affaire des financements libyens de Nicolas Sarkozy. Éric Woerth, trésorier de 2007 et actuel président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, est mis en cause.

    Les juges ont par ailleurs saisi plusieurs biens immobiliers de Claude Guéant.

    Plus de dix ans après les faits, le puzzle, enfin, prend forme. L’Office anticorruption (OCLCIFF) de la police judiciaire a signé, le 5 septembre dernier, un premier rapport accablant de 22 pages dans l’affaire des financements libyens de Nicolas Sarkozy et de son entourage, dont Mediapart a pu prendre connaissance.

    Les enquêteurs, chargés par le juge d’instruction Serge Tournaire de conforter – ou non – l’hypothèse de circuits d’argent noir entre
    Tripoli et Paris au moment de la campagne présidentielle de 2007 de l’ancien chef de l’État français, ont donné des titres de “chapitre” à leur rapport qui parlent d’eux-mêmes : « la matérialisation des soupçons de financement libyen »,« les mallettes de Ziad Takieddine », « le cash de Claude Guéant »,« l’absence de sincérité des comptes de campagne », l ’« ampleur de la circulation d’espèces en marge de la campagne »…

    Claude Guéant, Mouammar Kadhafi et Nicolas Sarkozy à Tripoli en 2007. © Reuters

    Outre la recension des nombreux témoignages qui, depuis trois ans d’instruction, viennent corroborer une corruption franco-libyenne dès l’année 2006, les enquêteurs commencent aujourd’hui à mettre en cohérence plusieurs éléments matériels bien connus des lecteurs de Mediapart et d’autres, nouveaux, qui viennent confirmer, voire, à certains égards, amplifier nos révélations passées.

    Parmi les pièces connues se trouvent ainsi les carnets manuscrits de l’ancien premier ministre et ministre du pétrole libyen, Choukri Ghanem, qui consignait en avril 2007, soit quatre ans avant la guerre en Libye, des versements du régime Kadhafi au profit de l’équipe Sarkozy pour plusieurs millions d’euros – Ghanem a été découvertnoyé dans le Danube, en Autriche, dans l’entre-deux-tours de la campagne présidentielle de 2012.

    Ou encore le procès-verbal devant la Cour pénale internationale (CPI) de l’ancien chef des services secrets libyens, Abdallah Senoussi, qui a reconnu avoir envoyé à titre personnel à MM. Guéant et Sarkozy 5 millions d’euros en cash par l’intermédiaire de l’homme d’affaires Ziad Takieddine.

    Ce dernier a livré sur procès-verbal le récit circonstancié de ces remises de valises, au ministère de l’intérieur, en trois fois, fin 2006 et début 2007 : deux pour Claude Guéant et une pour Nicolas Sarkozy. Les enquêteurs notent d’ailleurs dans leur rapport à ce propos :

    « Un listing récapitulatif des voyages en Libye de M. Takieddine figurant dans un autre dossier judiciaire était obtenu. Des voyages de l’intéressé étaient bien constatés aux dates de transport des espèces mentionnés. » Ziad Takieddine, depuis ses aveux, est mis en examen pour ces faits.

    Les policiers parlent également – élément inconnu jusqu’à aujourd’hui – d’une note de mars 2013 de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, aujourd’hui DGSI) selon laquelle« une source du Service indiquait[en mars 2011] que les autorités libyennes seraient en possession d’un enregistrement vidéo prouvant que la somme de vingt millions d’euros aurait été versée au candidat Nicolas Sarkozy par l’entourage du Guide, et ce dans le cadre de la préparation de la campagne présidentielle française de 2007 ».

    Il n’est pas inutile de rappeler qu’un Libyen du nom de Mohamed Albichari, anti-kadhafiste notoire, avait confié aux services secrets français (DGSE et DGSI) pouvoir les mettre sur la piste de ces fameux enregistrements clandestins de Kadhafi, allant jusqu’à leur faire écouter des extraits authentifiés, avant de mourir à son tour soudainement en avril 2012 d’une crise de diabète, à Tunis.

    Lui aussi mis en examen dans le dossier, Claude Guéant, l’ancien directeur de campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 (avant de devenir no 2 de l’Élysée, puis ministre de l’intérieur), apparaît de plus en plus comme le personnage pivot du dossier.

    Alexandre Djouhri, un intermédiaire au cœur du dossier libyen. © DR/Mediapart

    Claude Guéant est déjà poursuivi dans cette affaire pour la réception, en mars 2008, d’un virement de 500 000 euros derrière lequel se cache, d’après l’enquête judiciaire, l’intermédiaire Alexandre Djouhri et le gestionnaire des comptes de Bachir Saleh, l’ancien directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi.

    Pas à pas, les policiers ont, en plus, pu reconstituer ce qu’ils appellent « l’usage immodéré des espèces » par Claude Guéant.
    Le rapport de la PJ souligne que l’ancien “cardinal” de la République n’a retiré de son compte bancaire que… 800 euros entre mai 2003 et fin 2012, c’est-à-dire en près d’une décennie.O

    Outre les 110 000 euros de frais d’enquête qu’il est accusé d’avoir détourné au ministère de l’intérieur entre 2002 et 2004, faits pour lesquels il a été condamné en première instance et en appel, Claude Guéant est aujourd’hui soupçonné d’avoir manipulé au moins 200 000 euros en espèces dont l’origine n’est pas justifiée, selon la PJ.

    Et cela ne prend même pas en compte toutes les dépenses de la vie que Guéant réalisait également en cash, affirment les policiers.

    On se souvient que c’est le même Guéant qui a loué, le temps de la campagne présidentielle de 2007, une chambre forte à l’agence Opéra de la BNP, à Paris, où il s’est rendu discrètement sept fois entre le 23 mars et le 19 juillet 2007.

    Devant les policiers, Claude Guéant a assuré, sans ciller, qu’il avait loué cette chambre forte – un homme pouvait y entrer debout – afin d’y mettre à l’abri… des discours de Nicolas Sarkozy.

    De nombreux membres de l’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy ont été entendus à ce sujet dans le dossier libyen.

    Ils ont soit observé un silence embarrassé sur les déclarations fantasques de Guéant, soit carrément mis en cause son alibi.

    Éric Woerth mis en cause

    Ainsi, Vanessa D., ancienne collaboratrice de l’UMP et de Cécilia Sarkozy : « Cela me semble incohérent. Les discours de la campagne étaient consultables sous forme électronique depuis le QG. »

    Ou Aurélia J. : « Non, il se moque des gens, c’est hallucinant de mensonge, je suis consternée. »

    À la question de savoir ce que le directeur de campagne pouvait bien exposer dans cette chambre forte, la même a répondu, non sans malice :

    « Je n’en ai pas la moindre idée, mais on peut faire des déductions. »

    Une troisième, Séverine N. : « Je trouve bizarre que des discours soient entreposés dans un coffre. »Elle aussi n’exclut pas que « de l’argent peut-être » a pu y être caché. Avant d’ajouter : « Je ne sais pas si les discours de Nicolas Sarkozy sont des objets de valeur. »

    Une quatrième, Marie-Laure H. :« Je trouve cela aberrant. II y avait un coffre-fort dans le bureau de M. Sarkozy. Cela n’a aucun sens.

    Les discours ont toujours transité par mail, même à l’Élysée quand il était président de la République. »

    La justice a décidé, en juin dernier, d’ordonner la saisie pénale de deux biens immobiliers de Claude Guéant, une maison de famille située dans le Maine-et-Loire et son appartement de la rue Weber, dans les beaux quartiers parisiens, financé en grande partie par les 500 000 euros qui lui valent déjà une mise en examen.

    Éric Woerth et Nicolas Sarkozy, le 14 octobre 2009, à l’Élysée. © Reuters

    Au-delà du seul cas Guéant, les policiers de l’OCLCIFF ont également établi la réalité d’une circulation importante d’espèces en marge de la campagne de 2007, sous l’autorité de son trésorier d’alors, Éric Woerth, aujourd’hui président de la commission des finances de l’Assemblée nationale, et de son adjoint de l’époque, Vincent Talvas.
    D’après l’enquête policière, tout le monde, ou presque, dans l’équipe de campagne a touché de copieuses enveloppes de billets, sans que rien n’apparaisse jamais dans les comptes de campagne déposés par Nicolas Sarkozy.

    Une ancienne petite main de la campagne a par exemple expliqué sur PV que les secrétaires avaient perçu des rémunérations occultes, mais aussi les « patrons » de la campagne, précisant que leurs enveloppes étaient « bien supérieures à ce que nous avons eu ».

    Selon un membre de l’équipe, François Fillon ou Claude Guéant faisaient partie des « patrons » qui ont touché.

    Un autre témoin, lui aussi membre de la campagne, a confié une anecdote très gênante : « Je me souviens que c’était le défilé dans le bureau de Talvas [l’adjoint de Woerth – ndlr], que tout le monde venait chercher son enveloppe.

    Il a tiré cette enveloppe d’un coffre-fort qui contenait de nombreuses autres enveloppes, plusieurs centaines. »

    Les deux responsables de la trésorerie de Nicolas Sarkozy en 2007 (Éric Woerth et Vincent Talvas), entendus comme mis en cause, ont expliqué l’origine de ces fonds en espèces par des envois postaux de dons anonymes de militants. Une explication« captieuse », selon les enquêteurs. C’est-à-dire qui vise délibérément à tromper.

    « Les membres de l’équipe de campagne qui avaient reconnu avoir reçu des espèces et qui se rappelaient les valeurs faciales des billets remis évoquaient de grosses coupures. Ces affirmations étaient confirmées par Éric Woerth. Il semble utile de préciser que selon ses propres déclarations, les valises remises par Ziad Takieddine à MM. Guéant et Sarkozy contenaient elles aussi de grosses coupures », notent les policiers.
    Un comptable de l’UMP a également confirmé qu’il était peu probable que de grosses coupures proviennent de dons militants. D’autres ont totalement battu en brèche les affirmations de Woerth sur l’envoi par courrier d’espèces.« Je n’ai jamais vu de courrier arrivant qui contenait des espèces », a assuré la chef du courrier à l’UMP.

    Les policiers observent, piquants, que les déclarations de Woerth et Talvas dans l’affaire libyenne sont allées « à l’encontre des propos qu’ils avaient pu tenir dans le cadre du dossier Bettencourt, procédure dans laquelle ils avaient contesté toute circulation d’espèces pendant la campagne ». Oups.

    Interrogée sur l’origine du cash, une petite main de la campagne s’est autorisé une hypothèse : « À l’époque je l’ignorais, maintenant avec ce que j’ai lu dans la presse, je m’imagine aujourd’hui que Takieddine en est à l’origine.

    J’ai souvenir d’avoir participé à deux meetings, ils étaient grandioses, le décor, les lumières. C’était digne d’une pop-star. »

    L’affaire Bygmalion, qui vaut déjà à Nicolas Sarkozy un renvoi devant le tribunal correctionnel, a montré que la campagne de 2012 de l’ancien président n’avait pas coûté 22 millions d’euros, comme cela avait été déclaré aux autorités de contrôle, mais au moins le double.

    Et celle de 2007 ?

    Une chose paraît déjà certaine :« Les investigations menées ont permis de faire apparaître de nouvelles qualifications pénales », assurent les policiers.

    Les deux auteurs de l’article viennent de publier Avec les compliments du Guide (Fayard),un livre d’enquête et de révélations sur l’affaire des financements libyens, dont Edwy Plenel a fait une recension ici.
    Claude Guéant, Nicolas Sarkozy et Éric Woerth démentent toute malversation dans cette affaire.


  • #Clémentine_Autain: «La gauche est morte, vive la gauche»
    https://www.mediapart.fr/journal/france/140617/clementine-autain-la-gauche-est-morte-vive-la-gauche

    © CG Candidate #France insoumise, #PCF et Ensemble ! dans la 11e circonscription de #Seine-Saint-Denis, Clémentine Autain est bien partie pour l’emporter dimanche prochain face à la candidate La République en marche. Au-delà de l’élection, la probable future députée commence à réfléchir au « grand chambardement à venir à gauche ».

    #élections_législatives #France_insoumise #GAUCHE_S_ #législatives #PS


  • Bayrou et le #Modem dans la tourmente
    https://www.mediapart.fr/journal/france/140617/bayrou-et-le-modem-dans-la-tourmente

    François Bayrou, garde des Sceaux © Reuters Le ministre de la #Justice est déstabilisé par l’enquête judiciaire sur le financement de son parti, et fragilisé par ses propres sorties médiatiques. Une dizaine de permanents du MoDem auraient été rémunérés comme #assistants_parlementaires européens à temps partiel.

    #France #emplois_fictifs #financement_de_la_vie_politique #francois_bayrou #Marielle_de_Sarnez #moralisation_de_la_vie_publique #Sylvie_Goulard


  • A #Calais, le #Défenseur_des_droits reproche à l’Etat un « déni d’existence » des exilés
    https://www.mediapart.fr/journal/france/140617/calais-le-defenseur-des-droits-reproche-l-etat-un-deni-d-existence-des-exi

    Des #migrants près de l’ancienne « jungle » à Calais, le 1er juin 2017. © Reuters Cette autorité indépendante dénonce les conditions de vie « inhumaines » subies par les migrants, accuse l’État de les « traquer » et l’exhorte à ouvrir un lieu d’hébergement.

    #France #asile #réfugiés


  • Le président du Sporting club de Bastia en sursis
    https://www.mediapart.fr/journal/france/140617/le-president-du-sporting-club-de-bastia-en-sursis

    Des supporters du #SC_Bastia. © Reuters Jugé dans une affaire d’abus de bien sociaux, Pierre-Marie #Geronimi pourrait écoper de deux ans de prison avec sursis, 50 000 euros d’amende et d’une interdiction définitive de gérer une entreprise requis mardi 12 juin par le procureur de la République de Bastia.

    #France #Corse


  • #Penelope_Fillon, fantôme de la presse régionale
    https://www.mediapart.fr/journal/france/140617/penelope-fillon-fantome-de-la-presse-regionale

    Penelope Fillon dépose une gerbe en compagnie du député #Marc_Joulaud en 2004 © « Les Nouvelles de Sablé » Absente à l’Assemblée nationale, Penelope Fillon était-elle active en circonscription ? Afin d’évaluer la réalité de son travail dans la Sarthe, le juge d’instruction #Serge_Tournaire a sollicité en vain, à la fin du mois d’avril, plusieurs médias locaux. Depuis, Mediapart a minutieusement épluché deux décennies d’articles. Le résultat ne pouvait être plus accablant.

    #France #affaire_Fillon #François_Fillon #Sablé-sur-Sarthe


  • Trois médias visés par la #Plainte du ministère du travail
    https://www.mediapart.fr/journal/france/140617/trois-medias-vises-par-la-plainte-du-ministere-du-travail

    La plainte du ministère du travail pour « vol et recel » après des fuites relatives à la #réforme du #Code_du_travail vise les articles de Libération, du Parisien et de Mediapart. Ces trois médias ont chacun dévoilé des documents qui perturbent la mécanique gouvernementale sur ce sujet.

    #France #Muriel_Pénicaud


  • Croquis. Bayrou frappé du syndrome Trump
    https://www.mediapart.fr/journal/france/140617/croquis-bayrou-frappe-du-syndrome-trump

    À force de parler à son miroir, le garde des Sceaux François Bayrou ne s’est pas aperçu qu’il est devenu ministre et qu’il s’adresse aux Français. Résultat, il tweete comme un quidam dans une affaire de justice et fait pression sur la presse comme ne devrait pas le faire un maire de village sur un correspondant local. Et il promet de continuer, comme Donald Trump.

    #France #Edouard_Philippe #France_Inter #francois_bayrou #Marielle_de_Sarnez


  • Des conseillers d’Etat s’accommodent d’une grave violation de la loi
    https://www.mediapart.fr/journal/economie/140617/des-conseillers-d-etat-s-accommodent-d-une-grave-violation-de-la-loi

    L’affaire des indemnités des membres de la commission de surveillance de la #Caisse_des_dépôts_et_consignations, dont le #Secrétariat_général_du_gouvernement est saisie, tourne à la bouffonnerie.

    #Economie #Conseil_d'état #Pierre-René_Lemas


  • L’Ukraine ne parvient pas à se débarrasser de l’ancien régime de #Ianoukovitch
    https://www.mediapart.fr/journal/international/140617/l-ukraine-ne-parvient-pas-se-debarrasser-de-l-ancien-regime-de-ianoukovitc

    Viktor Ianoukovitch, qui vit désormais à Moscou, et Vladimir Poutine © Reuters Chassé en 2014 par la « révolution du Maïdan » et exilé à Moscou, l’ancien président a conservé sa fortune et ses affidés. Les multiples procédures judiciaires engagées contre lui n’aboutissent pas. Un nouveau procès vient de s’ouvrir à Kiev. Il fait du surplace, démontrant ainsi la puissance des réseaux politiques et financiers du clan Ianoukovitch.

    #International #Maidán #Ukraine


  • Bataille tragique en Méditerranée autour du sauvetage des #migrants
    https://www.mediapart.fr/journal/international/140617/bataille-tragique-en-mediterranee-autour-du-sauvetage-des-migrants

    Au large de la Sicile, en Méditerranée, l’été dernier. © EPA Grâce aux ONG, des centaines, voire des milliers de migrants sont régulièrement sauvés en Méditerranée. Pourtant, elles font face à une campagne de dénigrement sans précédent, tandis que les États européens financent la #libye pour que ce pays empêche les embarcations d’arriver sur les côtes italiennes. Des militants d’extrême droite s’invitent en mer en récoltant des fonds pour entraver les opérations de secours.

    #International #asile #mer_méditerranée #réfugiés


  • Présidentielle : Charlotte Marchandise veut être le haut-parleur des citoyen(ne)s
    http://www.reporterre.net/Presidentielle-Charlotte-Marchandise-veut-etre-le-haut-parleur-des-citoy

    Charlotte Marchandise a été désignée candidate à l’élection présidentielle par laprimaire.org, émanation de la société civile dynamisée par les mouvements Nuit debout et contre la loi Travail. Rennaise, non encartée dans un parti, se disant « de gauche », elle souhaite exprimer le ras-le-bol du clivage entre élus et citoyens et promouvoir la démocratie participative. Rennes (Ille-et-Vilaine), correspondance Charlotte Marchandise est candidate à l’élection présidentielle. Elle a été élue par l’intermédiaire (...)

    #Info

    / #Politique

    « https://laprimaire.org »
    « http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/primaires-droite/2016/11/21/35004-20161121ARTFIG00311-primaire-a-droite-cope-offre-ses-03-a-juppe.php »
    « http://charlotte-marchandise.fr »
    « https://articles.laprimaire.org/%C3%A0-propos-de-moi-e5309f8f6e32 »
    « http://www.lepoint.fr/economie/loi-travail-et-un-dernier-49-3-pour-la-route-20-07-2016-2055690_28.php »
    « http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/01/06/on-m-a-impose-le-49-3-la-declaration-de-manuel-valls-suscite-critiques-et-ra »
    « http://www.lemonde.fr/panama-papers/article/2016/04/05/panama-papers-comment-des-proches-de-marine-le-pen-ont-exfiltre-de-l-argent- »
    « https://www.mediapart.fr/journal/france/dossier/dossier-largent-russe-du-front-national »
    « http://www.lemonde.fr/politique/article/2016/10/05/hollande-rabote-les-privileges-des-anciens-presidents_5008343_823448.html »
    « http://www.lefigaro.fr/elections/regionales-2015/2015/12/13/35002-20151213ARTFIG00213-regionales-le-drian-confirme-qu-il-sera-president »
    « https://www.debatpublic.fr/methodes-outils »
    « http://www.fakirpresse.info/candidat-pourquoi-pas »



  • Sarkozy / Assassinat Kadhafi : un rapport laborieux de Médiapart 

    https://www.mediapart.fr/journal/dossier/international/sarkozy-kadhafi-notre-dossier

    SARKOZY-KADHAFI : NOTRE DOSSIER
    Au détour de l’enquête sur l’affaire Karachi, Mediapart en a vu apparaître une autre au printemps 2011 : celle du financement de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy par la Libye de Kadhafi. 

    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY
    Libye : Sarkozy perd face à Mediapart
    3 JUIN 2016 | PAR EDWY PLENEL
    © Reuters
    © Reuters
    L’authenticité du document officiel libyen révélé en 2012 par Mediapart et attestant d’un accord de financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007, à hauteur de 50 millions d’euros, n’est pas contestée par la justice française. C’est le sens de l’ordonnance de non-lieu rendue, le 30 mai, au bénéfice de Mediapart par les magistrats chargés d’instruire la plainte de l’ancien président pour faux et usage de faux.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Les juges percent les secrets de la fuite du bras droit de Kadhafi
    23 JUIL. 2015 | PAR KARL LASKE ET FABRICE ARFI
    Claude Guéant, Bernard Squarcini, Bachir Saleh et Alexandre Djouhri
    Des vérifications téléphoniques prouvent que l’intermédiaire Alexandre Djouhri, proche de Claude Guéant, a bien organisé l’exfiltration de Paris vers le Niger du dirigeant libyen Bachir Saleh, sous le coup d’un mandat et d’une notice rouge d’Interpol, en 2012. Le tout en présence de l’ancien patron des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini.
    un euro quinze jours
    Testez Mediapart
    pendant 15 jours pour 1€ seulement
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Derrière l’alibi des tableaux de Guéant, la piste de l’argent libyen
    19 JUIL. 2015 | PAR KARL LASKE ET FABRICE ARFI
    © Reuters
    © Reuters
    Alors que l’ancien ministre de l’intérieur assure avoir obtenu, en 2008, 500 000 euros de la vente de deux tableaux d’un maître néerlandais, les investigations révèlent que le banquier soupçonné d’avoir effectué le virement en sa faveur, Wahib Nacer, était l’un des gestionnaires des comptes de Bachir Saleh, le patron du puissant fonds d’investissement libyen en Afrique.
    MONDE ENQUÊTE
    Le retour de l’affaire libyenne de Sarkozy
    12 NOV. 2015 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © Reuters
    © Reuters
    Une expertise judiciaire, commandée par deux juges chargés d’instruire la plainte pour « faux et usage de faux » de Nicolas Sarkozy après la publication par Mediapart d’un document officiel libyen sur des soupçons de corruption, conclut à un « document authentique ayant existé sur support physique ». Une précédente expertise avait déjà conclu à l’authenticité de la signature, attribuée à l’ancien chef des services secrets libyens.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Sarkozy-Kadhafi : des experts valident l’authenticité du document de Mediapart
    14 NOV. 2014 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © Reuters
    © Reuters
    Les juges chargés d’enquêter sur le document publié par Mediapart concernant les financements libyens de Sarkozy en 2007 ont désigné un collège d’experts en écritures. Rendue le 6 novembre, la conclusion des trois graphologues est formelle : la signature figurant sur le document est « de la main de Moussa Koussa », l’ancien chef des services secrets du régime libyen.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY
    Sarkozy-Kadhafi : le tête-à-tête qui a tout changé
    1 OCT. 2014 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    Dès son premier voyage officiel en Libye en octobre 2005, Nicolas Sarkozy a demandé un appui financier à Mouammar Kadhafi lors d’une rencontre en tête-à-tête, selon Ziad Takieddine, présent sur place ce jour-là. Peu après, Brice Hortefeux rencontrait secrètement Abdallah Senoussi, acteur clé de la corruption franco-libyenne, lors d’un déplacement à Tripoli. L’enquête des juges permet de reconstituer petit à petit la mise en place d’un financement occulte en 2007.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY
    Un ambassadeur évoque les financements libyens de Sarkozy
    17 MARS 2014 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    L’ex-ambassadeur de France en Libye François Gouyette, aujourd’hui en poste à Tunis, a été entendu fin janvier par les juges. Le diplomate a déclaré qu’un de ses contacts libyens lui avait confirmé, en 2011, « qu’il y avait eu effectivement un financement de la campagne présidentielle de M. Sarkozy ».
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENTRETIEN
    Kadhafi-Sarkozy : « Mon père sait où sont les preuves », affirme la fille Senoussi
    3 DÉC. 2013 | PAR FABRICE ARFI
    La fille de l’ancien chef des services secrets intérieurs libyens, Abdallah Senoussi, a été reçue à l’Élysée en compagnie des avocats de son père, menacé d’être exécuté en Libye. « Mon père est prêt à collaborer avec la justice française pour que la vérité soit faite » sur les soupçons de corruption de Nicolas Sarkozy.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENTRETIEN
    Guerre en Libye : les vérités qui dérangent d’un homme de l’ombre
    29 OCT. 2014 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    En mai 2011, Pierre Marziali, un ancien militaire français reconverti dans le privé, est tué à Benghazi par des hommes cagoulés. Son associé et ami Robert Dulas raconte dans un livre, Mort pour la Françafrique (Stock), l’histoire de leurs contacts avec le régime libyen. À la tête de la société militaire privée Secopex, les deux hommes avaient recueilli en mars 2011 les aveux du premier ministre de Kadhafi sur l’argent remis aux Français sous la présidence Sarkozy.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    50 millions pour Sarkozy : l’accusation de l’ancien chef de l’Etat libyen
    7 FÉVR. 2014 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © Reuters
    © Reuters

    « Oui, Kadhafi a financé la campagne électorale de Nicolas Sarkozy et a continué à le financer encore après 2007 », écrit le premier chef de l’État libyen après la chute de Kadhafi, Mohamed el-Megarief, dans le manuscrit original d’un livre publié en janvier. « 50 millions ont été versés pendant la campagne électorale », affirme-t-il, révélant « un dernier versement » intervenu en 2009. Mediapart s’est procuré le manuscrit non caviardé par l’éditeur.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Financements libyens : l’enquête judiciaire conforte le document de Mediapart
    26 SEPT. 2014 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    Un rapport de synthèse de la gendarmerie accrédite l’authenticité du document officiel libyen, révélé par Mediapart, sur le financement occulte de Nicolas Sarkozy en 2007. Entendu au Qatar par les juges, l’ancien chef des services secrets du régime Kadhafi, Moussa Koussa, a de son côté affirmé que le contenu du document « n’(étai)t pas faux ».
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Affaire Kadhafi : ce que disent les écoutes de Brice Hortefeux
    11 MARS 2014 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © dr
    © dr
    Mediapart rend public le contenu d’écoutes téléphoniques de Brice Hortefeux dans l’affaire des financements libyens. Le patron de la police judiciaire parisienne y explique à l’ancien ministre comment se « préparer » à une audition par les juges, en lui signalant des questions qui lui seraient posées et en lui soufflant les documents qu’il devra apporter pour assurer ses arrières.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY
    Kadhafi a financé Sarkozy : la confirmation
    20 JUIN 2013 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    Le diplomate Moftah Missouri, ancien interprète de Kadhafi, révèle dans Complément d’enquête (France 2), avoir appris que le régime libyen avait versé « une vingtaine de millions de dollars » à Nicolas Sarkozy, à l’occasion de sa campagne de 2007. Le diplomate confirme l’authenticité du document officiel libyen dévoilé par Mediapart le 28 avril 2012.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Argent libyen : le faux témoin de Sarkozy
    5 FÉVR. 2014 | PAR KARL LASKE ET FABRICE ARFI
    Nicolas Sarkozy s’est appuyé devant les juges sur un faux témoignage pour tenter de discréditer l’authenticité d’un document révélé en avril 2012 par Mediapart concernant les soupçons de financements libyens. Les avocats de Mediapart viennent de demander aux juges d’enquêter. Nos révélations sur ce « témoin » montrent qu’il est également visé par plusieurs plaintes en marge de la faillite de la raffinerie Petroplus.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Kadhafi-Sarkozy : la justice tunisienne savait fin 2011
    4 MAI 2012 | PAR MATHIEU MAGNAUDEIX, FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    L’ex-premier ministre libyen Ali al-Mahmoudi avait prévenu la justice tunisienne dès octobre 2011 de son rôle dans le financement politique de Sarkozy en 2007.
    MONDE
    Kadhafi-Sarkozy : un avocat surprise pour faire taire l’ex-numéro deux libyen
    4 MAI 2012 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    Me Marcel Ceccaldi, l’avocat de Bachir Saleh, ex-directeur de cabinet de Kadhafi, sort opportunément un « pouvoir spécial » grâce auquel il prétend contester les propos de l’ancien premier ministre libyen, Baghdadi Ali al-Mahmoudi, sur le financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Le collectif des avocats tunisiens, contacté par Mediapart, maintient de son côté les accusations portées contre le président-candidat. Décryptage.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    50 millions pour Sarkozy : l’ancien premier ministre libyen confirme
    3 MAI 2012 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    « Je confirme qu’il existe bien un document signé par Moussa Koussa et qu’un financement a bien été reçu par M. Sarkozy. » L’ancien chef du gouvernement libyen, Baghdadi Ali al-Mahmoudi, confirme à Mediapart via son avocat, l’existence de la note publiée par Mediapart et le déblocage d’une somme de 50 millions d’euros en 2007 par le régime Kadhafi pour Nicolas Sarkozy. La note a été rédigée sous son autorité directe.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Sarkozy-Kadhafi : un dignitaire révèle le circuit de l’argent noir
    21 JUIN 2013 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    L’ancien directeur de cabinet de Saïf al-Islam Kadhafi révèle à Mediapart le circuit bancaire utilisé pour financer la campagne de Sarkozy. Il livre le nom de la banque de départ : la North Africa Commercial Bank. Il affirme qu’un compte de l’intermédiaire Ziad Takieddine en Allemagne a également été utilisé.

    MONDE NOTE DE VEILLE
    Les lourds secrets d’un ministre de Kadhafi trouvé mort dans le Danube
    3 MAI 2012 | PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
    © (Reuters)
    © (Reuters)
    Choukri Ghanem, 69 ans, ancien ministre du pétrole de Kadhafi, a été retrouvé mort dans le Danube, dimanche 29 avril à Vienne (Autriche). Les circonstances de son décès sont des plus suspectes, tant cet homme était au cœur des nombreux accords financiers passés par la dictature libyenne. Il fut l’un des acteurs clés de la réconciliation avec la France. Une enquête de Francis Hovette, à Vienne.
    MONDE
    A Tripoli, le président du CNT est démenti
    2 MAI 2012 | PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
    Mustapha Abdeljalil, président du CNT, a mis en cause mercredi la note publiée par Mediapart : « Nous pensons que la lettre est fausse et fabriquée. » Mais Othman Bensasi, le directeur administratif du CNT, joint par Mediapart, évoque « un problème interne », et assure que le président n’a pas pu « vérifier ».
    FRANCE
    Mediapart porte plainte contre Sarkozy pour dénonciation calomnieuse
    2 MAI 2012 | PAR LA RÉDACTION DE MEDIAPART
    Mediapart a déposé plainte, mercredi 2 mai, auprès du procureur de la République de Paris contre Nicolas Sarkozy et X... du chef de dénonciation calomnieuse. Cette plainte vise celle déposée, lundi 30 avril, contre nous par l’actuel président de la République et candidat à sa réélection. Mediapart maintient l’intégralité de ses informations et estime que l’accusation de faux portée contre lui est une calomnie. Nous publions le texte intégral de la plainte.
    MONDE ENQUÊTE
    Sarkozy-Kadhafi : l’Elysée piégé par ses témoins
    2 MAI 2012 | PAR FABRICE ARFI, CARINE FOUTEAU ET KARL LASKE
    MM. Koussa et Saleh
    L’offensive judiciaire de l’Elysée contre Mediapart peut-elle tenir ? Les deux acteurs sur lesquels s’est appuyé Nicolas Sarkozy pour déposer sa plainte après nos révélations sur les financements libyens en faveur de sa campagne de 2007 sont en difficulté. Bachir Saleh, recherché par Interpol, est réclamé par la Libye. Et Moussa Koussa, visé par des accusations de tortures, aurait fait l’objet au Qatar d’un chantage à l’expulsion vers la Libye s’il ne démentait pas nos informations.
    FRANCE
    Bachir Saleh est protégé par la France : le pouvoir s’emmêle
    30 AVR. 2012 | PAR LOUISE FESSARD ET CARINE FOUTEAU
    Pourquoi les autorités françaises n’ont-elles pas arrêté Bachir Saleh, ex-directeur de cabinet de Kadhafi ? Ce dernier vit tranquillement en France alors qu’une notice rouge d’Interpol le signale comme recherché par la Libye. Nicolas Sarkozy dit qu’il y a un doute sur l’identité de la personne recherchée, tandis que François Fillon, lui, n’était carrément pas au courant.
    FRANCE ANALYSE
    Sarkozy-Kadhafi : nos infos, leur intox
    29 AVR. 2012 | PAR EDWY PLENEL
    « Diversion », « officine », « infamie » : le sarkozysme n’aime pas l’indépendance des médias et le démontre par ses réactions à nos révélations sur ses secrets libyens. Comme dans l’affaire Bettencourt, le pouvoir préfère insulter les journalistes dont les informations le dérangent plutôt que de répondre aux questions qu’elles posent. Mediapart ne retire rien de ses révélations. Mise au point, alors que Nicolas Sarkozy annonce une plainte contre Mediapart.
    FRANCE ANALYSE
    Présidentielle : le contrôle très superficiel des comptes de campagne
    30 AVR. 2012 | PAR MATHILDE MATHIEU ET MICHAËL HAJDENBERG
    Selon Nicolas Sarkozy, ses comptes de campagne de 2007 ayant été validés, il n’y aurait rien à contester, rien à soupçonner. En réalité, les pouvoirs de la Commission en charge de contrôler les comptes des candidats sont extrêmement limités. Explications. 
    FRANCE ANALYSE
    Libye, l’urgence d’une enquête officielle
    28 AVR. 2012 | PAR FRANÇOIS BONNET
    Notre enquête sur les liens financiers Kadhafi/Sarkozy montre une possible entreprise de corruption massive, par une puissance étrangère, d’un ministre français devenu président de la République et, aujourd’hui, candidat à un second mandat. D’où la nécessité impérieuse d’ouvrir des investigations officielles.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Sarkozy-Kadhafi : la preuve du financement
    28 AVR. 2012 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE

    Selon un document officiel libyen, le régime de Kadhafi a décidé de débloquer une somme de 50 millions d’euros pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007. Le chef des services libyens d’alors y évoque des réunions préparatoires avec Brice Hortefeux et l’intermédiaire Ziad Takieddine. « Ce document prouve qu’on est en présence d’une affaire d’Etat », confirme ce dernier.
    MONDE ENQUÊTE
    Kadhafi-Sarkozy : nos nouvelles révélations
    15 MARS 2012 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © dr
    © dr

    Jean-Charles Brisard, l’auteur du mémo sur le financement par le régime libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, confirme lors d’un entretien avec Mediapart la mention du nom de l’ancien ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, dans le montage financier. Il affirme détenir « un classeur » et disposer « des montants, des noms, des pays, des dates précises ».
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Présidentielle 2007 : Kadhafi aurait financé Sarkozy
    12 MARS 2012 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    Selon un document consulté par Mediapart, le marchand d’armes Ziad Takieddine, organisateur en 2005 et 2007 des visites de Nicolas Sarkozy et de ses proches en Libye, aurait mis en place les « modalités de financement » de sa campagne présidentielle de 2007 par le régime de Kadhafi, en lien avec Brice Hortefeux, alors ministre des collectivités locales, et Saïf al-Islam. Un montant de 50 millions d’euros, une banque suisse et un compte à Panama sont évoqués dans ce document.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Sarkozy-Guéant : le grand soupçon libyen
    28 JUIL. 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    MM. Sarkozy et Guéant
    Mediapart publie une dizaine de documents confidentiels qui dévoilent la face cachée du cabinet de Nicolas Sarkozy, du ministère de l’intérieur à l’Elysée.

    -- Le marchand d’armes Ziad Takieddine, principal suspect dans le volet financier de l’affaire Karachi, a bénéficié de la caution de la place Beauvau et de la présidence de la République pour décrocher des contrats avec le régime libyen.

    -- L’intermédiaire a obtenu en 2007 des commissions occultes sur des matériels de guerre électronique livrés à la Libye, destinés à contrer la surveillance des services secrets occidentaux.

    -- Devant la commission d’enquête parlementaire sur la libération des infirmières bulgares, Claude Guéant avait affirmé : « La France n’a pas échangé leur élargissement contre des perspectives de coopération supplémentaires. » Il a menti. 
    FRANCE
    De Karachi à Kadhafi, Takieddine, l’ami encombrant du président
    8 MARS 2011 | PAR FABRICE ARFI ET FABRICE LHOMME
    © DR
    © DR
    Interpellé samedi avec 1,5 million d’euros en espèces alors qu’il revenait de Tripoli où il avait convoyé deux journalistes du JDD auprès de Kadhafi, l’homme d’affaires Ziad Takieddine se révèle de plus en plus encombrant pour le pouvoir. L’intermédiaire, lié aux sarkozystes, permit en 2007 la libération des infirmières bulgares, fort de ses liens avec l’entourage proche de Kadhafi. Notamment, selon nos informations, avec Abdallah Senoussi, condamné par contumace en 1999 pour sa participation à l’attentat contre le DC-10 d’UTA.
    MONDE ENQUÊTE
    Les documents Takieddine. Les négociations secrètes de l’Elysée pour blanchir le bras droit de Kadhafi
    22 JUIL. 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © (dr.)
    © (dr.)
    Le marchand d’armes Ziad Takieddine, principal suspect dans le volet financier de l’affaire Karachi, a été l’émissaire secret de Nicolas Sarkozy et de Claude Guéant en Libye, de 2005 jusqu’en 2009. Selon des documents recueillis par Mediapart, l’équipe de Nicolas Sarkozy a tout fait, par l’intermédiaire de Takieddine, pour répondre favorablement à une des exigences du régime : sauver la mise judiciaire d’Abdallah Senoussi, patron des services spéciaux libyens et beau-frère de Kadhafi, condamné à une peine de perpétuité en France dans l’affaire de l’attentat contre le DC10 d’UTA et visé depuis lors par un mandat d’arrêt international.
    MONDE ENQUÊTE
    La justice enquête sur l’espionnage du Net libyen
    17 DÉC. 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © Reuters
    © Reuters
    La société française Amesys, qui a fourni du matériel d’espionnage électronique au régime de Kadhafi avec l’appui de Nicolas Sarkozy, au ministère de l’intérieur puis à l’Elysée, se retrouve désormais au centre d’investigations judiciaires. Le procureur de la République d’Aix-en-Provence vient d’ouvrir une enquête préliminaire visant Amesys, après le dépôt d’une plainte de l’ONG Sherpa.
    MONDE ENQUÊTE
    Les documents Takieddine. Les preuves de l’espionnage français du net libyen
    6 OCT. 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE

    La société française Amesys, filiale du groupe Bull, a bien vendu aux Libyens un vaste système d’espionnage du net. L’intégralité du contrat, aujourd’hui dévoilée par Mediapart, présente même des traces d’interceptions de mails au sein d’un laboratoire de l’université Paris-VI. Pour tenter d’étouffer le scandale, Amesys menace de poursuites judiciaires ses anciens salariés qui parleraient à la presse.
    MONDE ENQUÊTE
    Les documents Takieddine. Livré par le clan Sarkozy, le 4×4 français qui protège Kadhafi
    18 SEPT. 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE

    Avec la bénédiction de Nicolas Sarkozy, Ziad Takieddine a fourni en 2008 au dictateur libyen un 4×4 ultra-sécurisé fabriqué par la société française Bull-Amesys. Vendu 4 millions d’euros, ce véhicule furtif devait permettre à Mouammar Kadhafi de passer entre les bombes. Mediapart publie de nouveaux documents exclusifs sur les relations franco-libyennes d’avant guerre.
    MONDE ENQUÊTE
    Les documents Takieddine. Le financier secret qui met en danger le clan Sarkozy
    10 JUIL. 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © Photo Mediapart
    © Photo Mediapart
    Il est le suspect n°1 dans le volet financier de l’affaire Karachi. Il est aussi celui dont les secrets mettent en danger la présidence de la République. Mediapart dévoile une série de documents et de photos inédites entre l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine et le premier cercle du chef de l’État. Sont concernés : Brice Hortefeux, Thierry Gaubert, Jean-François Copé, Claude Guéant, Pierre Charon, Dominique Desseigne...
    MONDE ENQUÊTE
    Les documents Takieddine. L’émissaire du clan Sarkozy en Libye rétribué secrètement par Total
    18 AOÛT 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © Reuters
    © Reuters
    En 2009, le groupe Total a versé 6,9 millions d’euros à l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine pour un contrat gazier en Libye. Le directeur général du groupe, Christophe de Margerie, a personnellement supervisé l’opération, avec le feu vert de Claude Guéant, alors secrétaire général de l’Elysée. Mediapart publie les documents.
    MONDE ENQUÊTE
    Les documents Takieddine. Le marchand d’armes, le neveu Kadhafi et les prostituées tabassées à Londres
    12 AOÛT 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE

    Entre 2006 et 2008, le marchand d’armes Ziad Takieddine a placé sous sa triple protection ­– financière, juridique et immobilière – le neveu du dictateur libyen Mouammar Kadhafi (photo) à l’époque où il était accusé par la justice anglaise d’avoir tabassé deux prostituées à Londres, selon plusieurs documents recueillis par Mediapart. Dans le même temps, Ziad Takieddine négociait, avec le soutien du ministère de l’intérieur français puis de l’Elysée, de juteux marchés commerciaux en Libye.
    AFFAIRE KARACHI : NOTRE ENQUÊTE ENQUÊTE
    Affaire Takieddine : les pièces qui accablent les hommes du Président
    21 SEPT. 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    Takieddine et Gaubert (à droite) Les juges se rapprochent dangereusement du plus haut niveau de l’Etat. Une semaine après la mise en examen du marchand d’armes Ziad Takieddine par le juge Renaud Van Ruymbeke, deux proches du président de la République, Thierry Gaubert et Nicolas Bazire, ont été placés en garde à vue puis mis en examen. Mediapart fait le point sur cette affaire d’Etat.
    FRANCE ENQUÊTE
    Les documents Takieddine. Le marchand d’armes de la Sarkozie ne paie pas d’impôts
    12 JUIL. 2011 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © Mediapart
    © Mediapart
    Ziad Takieddine est un contribuable comblé. Le marchand d’armes ami de la Sarkozie, principal suspect dans le volet financier de l’affaire Karachi, ne paie pas d’impôt sur le revenu, ni d’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Résident fiscal en France, il y possède un patrimoine estimé à plus de 40 millions d’euros, selon des documents obtenus par Mediapart.
    NOTRE DOSSIER : L’ARGENT LIBYEN DE SARKOZY ENQUÊTE
    Comment Sarkozy et Djouhri ont sauvé le bras droit de Kadhafi
    23 SEPT. 2015 | PAR FABRICE ARFI ET KARL LASKE
    © Reuters et DR
    © Reuters et DR
    Des notes de la DGSE consultées par Mediapart retracent l’épisode de la défection de Bachir Saleh, le directeur de cabinet de Mouammar Kadhafi, lors de la chute du régime libyen en 2011. L’homme clé des financements occultes demande aux agents français l’aide de l’homme d’affaires Alexandre Djouhri. Ce dernier a récemment été perquisitionné par le juge Tournaire.


  • Plusieurs élus pris dans la tourmente de l’affaire du #préfet Alain #Gardère
    https://www.mediapart.fr/journal/france/130716/plusieurs-elus-pris-dans-la-tourmente-de-l-affaire-du-prefet-alain-gardere

    Incarcéré depuis avril, le promoteur Antonio #De_Sousa est soupçonné d’avoir corrompu le préfet Alain Gardère. Mais l’enquête dévoile ses cadeaux à plusieurs maires (LR) de la région parisienne, dont deux conseillers départementaux de #Seine-et-Marne. Le maire copéiste d’Ozoir-la-Ferrière aurait bénéficié d’un virement de 500 000 euros pour s’acheter une villa en Corse. Suite de notre enquête en plusieurs volets sur les affaires du préfet Gardère.

    #France #bâtiment #Buresi #Castello #Cnaps #Corruption #Des_Rosaies #Essonne #France_Pierre #GLNF #golf #hippisme #IGPN #Immobilier #Justice #Oneto #Ozoir-la-Ferrière #Police #Puteaux #Saint-Thibault-des-Vignes #trafic_d'influence #Val-de-Marne #Vouriot


  • Le port du voile en entreprise divise jusqu’à la Cour de justice européenne
    https://www.mediapart.fr/journal/france/130716/le-port-du-voile-en-entreprise-divise-jusqu-la-cour-de-justice-europeenne

    La Cour de justice de l’Union européenne doit dire si une entreprise peut à bon droit interdire à une salariée musulmane de porter le voile. À deux mois d’intervalle, sur cette question hautement sensible, deux de ses avocats généraux viennent de rendre deux avis diamétralement opposés. En attendant la décision finale.

    #France #CJUE #Cour_justice_de_l'Union_européenne #discriminations #voile_islamique


  • Plusieurs élus pris dans la tourmente de l’affaire du #préfet Alain #Gardère
    https://www.mediapart.fr/journal/france/130716/plusieurs-elus-pris-dans-la-tourmente-de-laffaire-du-prefet-alain-gardere

    Incarcéré depuis avril, le promoteur Antonio #De_Sousa est soupçonné d’avoir corrompu le préfet Alain Gardère. Mais l’enquête dévoile ses cadeaux à plusieurs maires (LR) de la région parisienne, dont deux conseillers départementaux de #Seine-et-Marne. Le maire copéiste d’Ozoir-la-Ferrière aurait bénéficié d’un virement de 500 000 euros pour s’acheter une villa en Corse. Suite de notre enquête en plusieurs volets sur les affaires du préfet Gardère.

    #France #bâtiment #Buresi #Castello #Cnaps #Corruption #Des_Rosaies #Essonne #France_Pierre #GLNF #golf #hippisme #IGPN #Immobilier #Justice #Oneto #Ozoir-la-Ferrière #Police #Puteaux #Saint-Thibault-des-Vignes #trafic_d'influence #Val-de-Marne #Vouriot


  • Le port du voile en entreprise divise jusqu’à la Cour de justice européenne
    https://www.mediapart.fr/journal/france/130716/le-port-du-voile-en-entreprise-divise-jusqua-la-cour-de-justice-europeenne

    La Cour de justice de l’Union européenne doit dire si une entreprise peut à bon droit interdire à une salariée musulmane de porter le voile. A deux mois d’intervalle, sur cette question hautement sensible, deux de ses avocats généraux viennent de rendre deux avis diamétralement opposés. En attendant la décision finale.

    #France #CJUE #Cour_justice_de_l'Union_européenne #discriminations #voile_islamique


  • #nucléaire : #Cigéo voté, la controverse sur les #déchets_radioactifs continue
    https://www.mediapart.fr/journal/france/130716/nucleaire-cigeo-vote-la-controverse-sur-les-dechets-radioactifs-continue

    Entre les porteurs du projet d’enfouissement, forts de vingt ans de processus parlementaire et de débats publics, et ceux qui le combattent au nom de ses dangers potentiels, le désaccord est total. La surdité institutionnelle à cette critique agrandit au fil des ans l’écart entre pro et anti. Une manifestation d’occupation du futur site des travaux se tient samedi 16 juillet.

    #France #andra #énergie #ZAD