Jean-Claude Vannier, expert en contre-subversion : « Il y aura un chaos en France et il est inéluctable » - The Dissident

/jean-claude-vannier-expert-en-contre-su

  • Jean-Claude Vannier, expert en contre-subversion : « Il y aura un chaos en France et il est inéluctable » - The Dissident - The Dissident
    http://the-dissident.eu/9485/jean-claude-vannier-expert-en-contre-subversion-il-y-aura-un-chaos-en-
    http://the-dissident.eu/wp-content/uploads/2015/12/2048x1536-fit_drapeau-tricolore-flotte-devant-restaurant-parisien-petit-cambodge-6-lieux-vises-attaques-terroristes-13-novembre-2015-revendiquees-daesh-150x150.jpg

    Daesh n’est pas l’organisation subversive. Dans une entreprise de #subversion, il y a une hiérarchie. D’abord, les patrons, le noyau dur, qui ont conçu et planifié la subversion dans les moindres détails sur les plans militaire et #politique. Ils sont l’organe de décision. Ce pourraient être le Qatar, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, qui ont tout intérêt à s’organiser pour lutter contre les grands ténors de la finance mondiale, contre la #domination occidentale. Daesh se situe parmi les membres actifs. Ceux-là ne sont pas forcément membres des organes de décision, leur participation se limite à des fournitures de moyens financiers et logistiques. Après eux, il y a les combattants de la subversion, en l’occurrence les terroristes. Ils sont chargés de la phase d’exécution. Enfin, il y a les sympathisants actifs et passifs. On les appelle les cibles potentielles et peuvent être recrutées par une cible adversaire. Ils sont à tous les niveaux de l’échelle sociale, chez nous. Il se trouve même sans doute parmi nous des sympathisants qui ne sont ni actifs, ni passifs. Ils sont devenus des agents dormants, en attente d’activation pour se faire exploser.

    http://seenthis.net/messages/438482 via Agnès Maillard

    • ...Ils sont l’organe de décision. Ce pourraient être le Qatar, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis, qui ont tout intérêt à s’organiser pour lutter contre les grands ténors de la finance mondiale, contre la domination occidentale...
      En complément de ce commentaire si je puis me permettre :
      Sans la complicité et les diplomaties de connivence des grandes puissances occidentales, les Mollah d’Iran, les frères musulmans, le GIA, le FIS, Al Quaïda, Boko Haram et aujourd’hui Daesh n’existeraient pas. Il y a bien sûr ceux qui passent à l’acte par manipulation, par frustration, mépris, par rage, par esprit de vengeance ou par sauvagerie à juger et à combattre mais il y aussi les commanditaires des hautes instances d’ici et d’ailleurs qui sont tout aussi condamnables. Ces Emirats, ainsi que ces groupuscules fanatiques, sont le fruit de ces politiques nauséabondes du complexe militaro-industriel occidental.
      Une autre référence que je suggère :
      https://www.monde-diplomatique.fr/2011/10/GRESH/21089 (par Alain Gresh)
      http://www.liberation.fr/planete/2014/04/25/la-diplomatie-de-connivence-mene-a-toutes-les-impasses_1004597 (libération)
      Il y a toute une bibliographie de Bertrand Badie et de Dominique Vidal pour comprendre cette évolution :
      Les deux États : pouvoir et société en Occident et en terre d’islam, Paris, Fayard, 1987 ; rééd. Seuil (coll. Points Essais), Paris, 1997.
      L’État importé : essai sur l’occidentalisation de l’ordre politique, Paris, Fayard, 1992.
      Le retournement du monde : sociologie de la scène internationale, avec Marie-Claude Smouts, Presses de Sciences Po / Dalloz (coll. Amphithéâtre), Paris, 1999, 3e éd.
      Le défi migratoire : questions de relations internationales, avec Catherine Wihtol de Wenden, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1994.
      La fin des territoires, Paris, Fayard, 1995.
      Un monde sans souveraineté, Paris, Fayard, 1999.
      La diplomatie des droits de l’Homme : entre éthique et volonté de puissance, Paris, Fayard, 2002.
      L’impuissance de la puissance ; essai sur les incertitudes et les espoirs des nouvelles relations internationales, Paris, Fayard, 2004.
      Le multilatéralisme (avec Guillaume Devin), La Découverte, 2007.
      L’état du monde (dir. avec Sandrine Tolotti), La Découverte, 2007, réed. 2008.
      Le Diplomate et l’Intrus, Paris, Fayard, 2008.
      Le grand tournant - L’état du monde 2010 (avec Dominique Vidal), La Découverte, 2009.
      Nouveaux acteurs, nouvelle donne - L’état du monde 2012 (avec Dominique Vidal), La Découverte, 2011.
      La diplomatie de connivence, La Découverte, 2011.
      La cassure - L’état du monde 2013 (dir. avec Dominique Vidal), La Découverte, 2012.
      Puissances d’hier et de demain - L’état du monde 2014 (dir. avec Dominique Vidal), La Découverte, 2013.
      Quand l’Histoire commence, éditions du CNRS, 2013.
      Nouvelles guerres - L’état du monde 2015 (dir. avec Dominique Vidal), La Découverte, 2014.
      Le Temps des Humiliés. Pathologie des relations internationales, Odile Jacob, 2014.

      N Robin

    • Je trouve aussi important de rappeler qu’une guerre de subversion ne se contre pas avec un déploiement militaire traditionnel. Larguer des bombes sur une guérilla a toujours été totalement contreproductif. Et que toutes ces années après le Vietnam, il semble que l’Occident n’a toujours pas compris pourquoi et comment toute sa puissance militaire et ses capacités technologiques ont été tenues en échec par une bande de gus en pyjama et à bicyclette…