Bridges of Spies film Steven Spielberg

/le-pont-aux-espions-spielberg-en-mode-a

  • Bridges of Spies film Steven Spielberg | Cinematraque
    http://www.cinematraque.com/2015/12/07/le-pont-aux-espions-spielberg-en-mode-autobahn
    http://www.cinematraque.com/wp-content/uploads/2015/12/bridgeofhanks.jpg

    Or, Steven Spielberg préfère citer le « We, the People » de la constitution américaine, inscrivant forcement Le pont des espions comme une suite logique de son Lincoln. Un peuple qu’il s’agit de protéger des manigances des grandes nations. Un peuple qui par son allégeance à certain motif de la démocratie à l’américaine, comme la presse libre, la séparation entre la politique et le militaire était à l’époque en train de se laisser corrompre par une propagande plus efficace encore que celle imposée par l’Union Soviétique : la société du spectacle. Au fil du long métrage, le cinéaste parsème son récit de scènes liant la contre information du pentagone avec l’information journalistique ou les fictions scolaires appelant à avoir peur de l’ennemi nucléaire russe. C’est pourtant à la toute fin du film que Spielberg met en scène la victoire de cette propagande sur le réel, et le grand perdant bolchévique. De retour au foyer, l’avocat James B. Donovan, se tient devant toute sa belle famille happée par l’outil de propagande la plus efficace à ce jour : la télévision.

    #Cinéma #SociétéduSpectacle #Culture