Vous avez dit « complot » ? (Le Monde diplomatique, juin 2015)

/53058

  • 11 SEPTEMBRE 2001> 30 août 2017 ( J-12)
    .
    CHRONIQUES MILITANTES 12/23

    http://911truthnews.com/wp-content/uploads/2011/07/Breitweiser-Van-Auken-911-widows.jpg Juillet 2004 - 2 des 4 "veuves du New-Jersey", surnommées les "Jersey Girls", Kristen Breitweiser et surtout Lorie Van Auken, prennent connaissance de la version finale du Rapport de la Commission.

    SCEPTICISME... AU FAIT... COMMENT TOUT CELA A-T-IL COMMENCE ?
    .
    Je ne propose pas de « suite parfaitement construite » entre les 23 épisodes. Juste mes souvenirs de militant, ce qui m’a marqué et conduit à militer pour la réouverture de l’enquête officielle sur les attentats de 2001, avec la documentation correspondante aussi fiable que possible publiée depuis 2007. A défaut d’être convaincu, prenez au moins connaissance des faits attestés ci-dessous.
    ________________________________________________________________________________

    Bonjour à tous,

    Mon expérience militante, comme vous vous en doutez, est pavée de déceptions médiatiques et de trahisons de journalistes aussi minables que massives... mais tel un Sisyphe muni de la lance de Don Quichotte, inlassablement nous devons expliquer. L’un des aspects les plus mal connu du dossier est... comment tout cela est-il arrivé ? Je me souviens dans SPIROU, des "belles histoires de l’Oncle Paul" et vais tenter de lever le voile sur celle que jusqu’à ce jour et sans doute pour des années encore, nos cerbères officiels vous servent sans honte, tant en fabulant sur les faits, qu’en démonisant ceux qui veulent les rétablir.

    Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que le scepticisme n’est pas né dans les réseaux d’extrême droite pro-nazis ou que sais-je américains, ni de l’antiaméricanisme primaire de ludions européens, ni de l’antisémitisme congénital des mêmes, et encore moins de la paranoïa délétère de citoyens abêtis par tant de stupidité médiatique ambiante. Il n’est pas né non plus au Moyen Orient et ne joue qu’un rôle négligeable dans l’exacerbation du ressentiment anti-israélien qui comme chacun le sait ici, repose sur bien d’autres événements que ces attentats. Pas du tout.

    La réalité est bien plus crue, bien plus simple, bien plus conforme à la théorie du rasoir d’Ockham : Ce sont les familles de victime elles-mêmes, américaines bon teint, patriotes mais surtout curieuses, de tous milieux sociaux, qui se sont inquiétées des faits rapportés dans la presse, et du comportement que l’administration américaine leur opposait. La saga de 4 d’entre elles est racontée dans cet EXCELLENT documentaire : 9/11 PRESS FOR TRUTH, primé en 2006.

    http://www.dailymotion.com/video/xbb5d1

    Comme vous le verrez dans ce film, les familles de victimes qui refusèrent les transactions financières proposées par le procureur Eliot Spizer contre l’abandon de toutes poursuites, se sont alors penchées sur la totalité des publications de la presse de l’époque. elles furent rejointes par Paul Thomson, un ingénieur informaticien de San José qui lui aussi se livrait au même travail de compilation, mais avec l’aide d’un logiciel de classement, sur un site devenu une référence citoyenne : http://www.historycommons.org/project.jsp?project=911_project
    C’est donc à partir de 14 000 articles de la PRESSE OFFICIELLE, et non à partir de billevesées conspirationnistes, que le Mouvement pour la Vérité est né. Que cela soit clamé une fois pour toute. Le scepticisme des familles de victimes n’est PAS du conspirationnisme. Il est le résultat d’une expérience de vie éprouvée au contact des médias et de l’administration américaine. et RIEN D’AUTRE.

    http://www.dailymotion.com/video/xatp4c_loose-change-final-cut-en-francais_news

    Dans le cas des auteurs diabolisés de la célèbre saga des documentaires amateurs "LOOSE CHANGE" ("monnaie de singe", "petite monnaie" donnée aux gamins pour les faire taire) dont la version 4 ci-dessus est la meilleure, il s’agit de 3 étudiants et jeunes travailleurs mi-chômeurs, mi-artistes, qui se sont dits qu’ils allaient faire une FICTION qui mettrait en scène la CIA et un complot de l’administration US, sur le modèle de beaucoup de fictions de Hollywood. Souvenons-nous de la série MISSION IMPOSSIBLE, et de tant d’autres... Or quelle ne fut pas leur surprise lorsqu’en rassemblant leur documentation pour écrire leur scénario, ils s’aperçurent vite que des coïncidences "troublantes" se produisaient avec les faits réels. C’est forts de ce constat qu’il décidèrent alors de changer pour un documentaire... on connait la suite.
    .
    Il faut donc que CESSE la diabolisation, y compris ici même - je veux dire dans les colonnes du MONDE DIPLOMATIQUE, je pense à cet article disons "indigent" de Dominique Vidal ici : http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/A/53058 , et sa réponse cinglante de ReOpen911 ici : http://www.reopen911.info/11-septembre/monde-diplomatique-vous-avez-dit-conspirationnisme/-, du Mouvement pour la Vérité et des citoyens militants qui s’en réclament.

    Ce Mouvement a droit au RESPECT UNE BONNE FOIS POUR TOUTE, car c’est une CAUSE JUSTE. C’est la vérité et non les fables des agences gouvernementales américaines, qui est due aux victimes, et que certaines familles ont décidé de chercher, souvent au péril de leur confort matériel et social. La Vérité et rien d’autre.

    Bien sûr que ce mouvement a vu ensuite des voix parfois absurdes voire pénalement punissables, s’élever dans le même sens que celles des familles de victimes... mais pour paraphraser un célèbre proverbe "lorsque les citoyens montrent les Tours, les journalistes sont-ils obligés de ne regarder que le doigt ?" De même, dans les stades de football pleins à craquer, nos gouvernements doivent-ils interdire ce sport et les journalistes bannir tout commentaire au motif que leurs "virage sud" sont systématiquement occupés par des "ultras" aux limites de la barbarie ? (au fait... le massacre d’Odessa le 2 mai 2014 -50 ukrainiens communistes russophones morts brûlés vifs- a été perpétré par des supporters de football nationalistes pro-UE encadrés par des milices néo-nazies pro-UE... pourtant nous jouons toujours au football, non ?).
    .
    Le jour même des attentats, de nombreuses personnalités ont immédiatement dénoncé un possible "coup monté" impliquant des entités "profondes" au sein des administrations américaines. Par exemple Andreas Von Bülow, ancien ministre d’Helmut Schmidt, proche des services secrets allemands. Par exemple Michel Chossudovsky, professeur canadien (UNI d’Otawa, Centre de recherche sur la Mondialisation) qui suit depuis des dizaines d’années la diplomatie américaine sous ses aspects impérialistes bien connus du DIPLO. Par exemple Michael Ruppert, ancien policier de la LAPD, qui avait démantelé dans les années 80 un trafic de drogue impliquant la CIA entre Floride et Colombie, qui lui valu une mise au placard (ce qui est cohérent avec l’idée que la CIA se finance avec la drogue et les CONTRAS) puis à la suite du 11 septembre et de son "coming out", des poursuites infinies et au final son suicide. Il ne reste que ce site actif : http://mikeruppert.blogspot.fr/(son site fromthewilderness était une mine d’information inestimable sur l’Etat profond américain). Et OUI par exemple le chroniqueur radio libertaire Alex Jones, souvent décrit comme d’extrême droite, et souvent "boarderline" sur d’autres sujets, a lui aussi dénoncé le jour même une opération secrète impliquant l’Etat profond US sur sa radio depuis Austin, TEXAS. Est-ce que pour autant, tous ces citoyens qui ne se connaissaient pas, ont eu des hallucinations collectives aux 4 coins de la planète en même temps, ou bien leur expertise de la géopolitique internationale ne les a-t-elle pas plutôt conduit à cette hypothèse dès le début ? Si non, ce sont des fous. Si oui, pourquoi cette hypothèse a-t-elle été violemment combattue par médias et administrations US et OTAN depuis ?

    Mais surtout et encore : à tous ces visionnaires viennent s’ajouter les centaines de journalistes qui, LE JOUR MEME, AVANT la prise en main de la communication sur les faits par l’administration US, se sont exprimés avec sincérité, pointant des évidences très vite et toujours contestées par la version officielle qui a donné des réponses qui vont à l’encontre du bon sens de ces journalistes, et qui ont eu pour corollaire le constat final amer de Thomas Kean, Président de la Commission du 11/9, dans son livre "Without Precedent", qui déclara que la Commission d’enquête avait été "mise en place pour échouer". Souvenez-vous de mes autres chroniques : les enquêtes menées sont toujours parties du présupposé que les pirates avaient agi seuls... Est-ce là une méthode scientifique ? N’est-ce-pas plutôt le maillon essentiel d’une conspiration ? OUI les journalistes américains ont BIEN vu des tours exploser et non s’effondrer. TOUS les ont décrites ainsi. OUI à Shanksville et au Pentagone, beaucoup de journalistes se sont demandés où étaient passé les avions, et pourquoi la DPS (Defense Protection Service) du Pentagone était passée immédiatement en rangs serrés et en tenue civile pour ratisser minutieusement TOUS les moindres débris AVANT l’arrivée du FBI. OUI beaucoup de journalistes ont interviewé des témoins d’explosions multiples voire en rafales dans les WTC, et certains ont même décrit des séquences de flashes comme lors des amorçages d’explosions... etc.

    En France, un seul reportage a donné la parole à ces familles de victimes, c’était sur SOIR3, le 11 septembre 2011. La suite en 2021 ?
    http://www.dailymotion.com/video/xkz23g

    Il faut donc CESSER de prendre tous ces citoyens américains pour des déficients mentaux ou des impotents. Que ce soit le jour même ou au cours des 16 années qui ont suivi, ils ont droit à la parole, et si leur entendement réprouve les fables publiées depuis, qu’une nouvelle enquête soit diligentée par un juge US courageux. Cela s’appelle croire dans ce que l’Amérique a de meilleur.


  • Monde diplomatique (@mdiplo) : vous avez dit « anathème » ?
    http://www.conspiracywatch.info/Monde-diplomatique-vous-avez-dit-anatheme_a1417.html

    Dans son dernier numéro, Le Monde diplomatique publie un dossier sur le #conspirationnisme qui ne manque pas d’intérêt. On y retrouve cependant les ambiguïtés qui, depuis plusieurs années maintenant, accompagnent presque toutes les tentatives d’approcher l’objet « théorie du complot » au sein de la gauche antilibérale.

    Le dossier : http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/A/53058

    cc @benoitb @baroug

    • C’est que, pour F. Lordon, le problème n’est pas dans la chose mais dans le mot qui la désigne. Le conspirationnisme ? Une « chausse-trape », mais à concevoir avant tout comme l’une de ces « imperfections » que comporte tout « exercice collectif de pensée » ; un regrettable mais finalement bénin « trébuchement » sur la route tourmentée de l’apprentissage démocratique. L’affaire de « quelques égarés isolés » qui, suggère-t-il, est insidieusement et méthodiquement montée en épingle. Un problème artificiel en somme. La dialectique lordonienne a pour effet de renverser les termes du débat : ce ne sont plus les fantasmes conspirationnistes – que l’on va s’employer à relativiser, minimiser, excuser, justifier – qui font problème, mais l’accusation de « complotisme », ultime ruse des comploteurs. Dans le schéma manichéen proposé par F. Lordon, on finit toujours en somme par retomber sur la logique paranoïaque.

      Avec des accents non dénués de condescendance pour cet enfant agité qu’est après tout « le peuple », F. Lordon ne mégote pas sa ferveur lyrique pour évoquer ces étapes d’une reconquête du pouvoir par la plèbe qu’ont constitué selon lui le référendum sur le Traité constitutionnel européen ou le fameux « débat sur la loi de 1973 » – dont on retient surtout qu’il a viré à l’instrumentalisation populiste. Conscient des dérapages auxquels il a pu donner lieu, Lordon plaide pour qu’« un principe de charité politique » trouve à s’appliquer à l’égard des victimes de l’intoxication conspirationniste. Car le conspirationnisme « pourrait être le signe paradoxal que le peuple, en fait, accède à la majorité puisqu’il en a soupé d’écouter avec déférence les autorités et qu’il entreprend de se figurer le monde sans elles ». Ainsi marquerait-il la présence d’un processus de revitalisation démocratique par le bas.

      On peut sans doute trouver des mérites à la croyance dans les sorcières. Il suffit de faire abstraction des bûchers. Car le diagnostic optimiste de F. Lordon pourrait bien ne pas coller à la réalité. L’économiste ne pèche-t-il pas par naïveté en présumant que le conspirationnisme n’est qu’un moment, une étape nécessaire sur le chemin de la réappropriation par les citoyens de leur destin ? Et s’il les emmenait, au contraire, vers des contrées très éloignées de l’idéal démocratique ? Si le conspirationnisme retardait plutôt qu’il ne précipitait ce que F. Lordon appelle « l’entrée dans la majorité » ? S’il n’était pas l’annonce d’une émancipation mais la voie la plus courte vers l’extrémisme ?

      Cela ne poserait aucun problème si l’on pouvait classer la théorie du complot au rayon des lubies inoffensives, aux côtés de l’homéopathie et de l’astrologie. Mais la théorie du complot falsifie l’histoire. Elle sape la confiance dans la démocratie. Elle dissuade des parents bien portants de vacciner leurs enfants. Elle protège les dictateurs. Elle exonère des criminels. Elle dresse des potences. Elle prépare les génocides.

      pas compris le coup des sorcières (notamment) ; de manière générale cette critique, qui ne prend pour objet que le texte de Lordon, ne fait pas du tout mouche ; il s’agit avant tout de défendre l’objet — et donc l’existence même — du blog de l’auteur, qui a notamment pondu une note récente pour la fondation Jean Jaurès : http://www.jean-jaures.org/Publications/Notes/Conspirationnisme-un-etat-des-lieux


  • Vraies histoires de faux drapeaux
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/A/53073

    Relativement courantes au XXe siècle, les « opérations sous faux drapeau » (ou « fausse bannière ») sont menées clandestinement pour en rendre responsable un ennemi. La référence à ce type d’opérations, dont voici quelques exemples, est courante dans les discours conspirationnistes. [#st]

    Dans le même ordre d’idées, toujours extrait du dossier complot, lire aussi Franck Gaudichaud, « De Santiago à Caracas, la main noire de Washington »
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/GAUDICHAUD/53071

    De nombreux complots avérés parsèment l’histoire et donnent du crédit aux thèses conspirationnistes. Les relations entre les Etats-Unis et l’Amérique latine invitent toutefois à distinguer machinations, stratégie d’influence et art du rapport de forces.

    Et cette archive, tirée du blog d’Alain Garrigou, « Vous avez dit complot… »
    http://blog.mondediplo.net/2011-06-20-Vous-avez-dit-complot

    Pour établir la réalité du fait, il suffit de la définition du terme complot : « projet concerté secrètement contre la vie, la sécurité de quelqu’un, contre une institution » (Le Petit Robert). C’est donc un mode d’action de la politique où le secret et la coordination sont des ressources ordinaires. Les complots occupent l’histoire. L’étude des humanités classiques a tellement reculé que nos contemporains ignorent souvent les complots décrits par Suétone et tous les historiens latins. Lit-on encore les Histoires florentines de Machiavel ? Plus près, le coup d’Etat du 2 décembre 1851 fut un complot ourdi par le président de la République ; l’opération portait significativement le nom de code de Rubicon. Trop loin encore ? Il n’est qu’à se remémorer la crise de mai 1958 pour observer l’éclosion des complots qu’un mémorialiste a compté comme les 13 complots du 13 mai. Encore trop loin ? Le procès Clearstream est bien celui d’un complot dont il s’agit de délimiter l’extension et les implications, celles-ci mettant en jeu la responsabilité d’un ancien premier ministre. A l’énoncé de ces quelques exemples qu’on pourrait multiplier, il faut bien renoncer au préjugé selon lequel il n’existerait plus de complot et qu’au mieux ou au pire, ils n’impliqueraient jamais que des inconnus plus ou moins illuminés.

    Le dossier de juin sur les #complots, le #complotisme et le #conspirationnisme : http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/A/53058


  • « Vos souvenirs sont notre avenir », une nouvelle inédite (et dystopique) de l’auteur de science-fiction Alain Damasio
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/DAMASIO/53081

    Siège de DigData — Burj Khalifa de Dubaï — 110e étage > Mémorisation d’Ava Shaheen

    Nous travaillons à trois échelles d’intervention : l’individu, le groupe-cible et le territoire, avec une possibilité d’extension jusqu’à la nation si l’on peut disposer d’un monopole assez sérieux sur les réseaux de distribution…

    Notre distribution d’eau potable est nationalisée…

    Alors nous allons pouvoir faire les choses bien…

    11 h 01 déjà. Répéter pour fixer. Amphithéâtre sécurisé. Baies miroirs donnant sur le vertige, ouvrant sur le désert terraformé. C’est l’épreuve du feu pour moi. Ma première session seamless de mémorisation exhaustive. Un officier israélien à la face viriliste et glacée me pose pour la troisième fois les dix-huit mêmes questions. Il permute encore : l’intime, le perso, le pro, une vanne placebo pour me détendre, et la provocation derrière. Il croit me déstabiliser. Il est juste technique et con.

    Pouvez-vous vous présenter librement ?

    Je m’appelle Ava Shaheen. J’ai 24 ans. Je suis sortie major de ma promotion à l’EMA, l’Elite mnémonique de l’administration, en France, en juin 2019. Je viens d’accéder au statut de sentinelle mémorielle.

    Vous êtes très jolie…

    Le protocole haute sécurité interdisant tout appareil électronique dans la salle, mon rôle consiste à mémoriser le plus exhaustivement possible la rencontre qui va débuter. Sur requête expresse, j’accepterai toute prise de sang qui pourra être nécessaire pour lire la mémoire de mes cellules, en extraire les molécules d’eau pertinentes et contrevérifier ma restitution orale.

    Vous êtes soufiste, n’est-ce pas ?

    Je vous ai déjà répondu quatre fois à cette question. Je vous crache un postillon pour que vous puissiez séquencer ma réponse ? Tant qu’à user ma salive…

    Nouvel extrait du dossier de juin « Vous avez dit “complot” ? »
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/A/53058

    • A celles et ceux qui s’interrogeraient sur la présence de ces gros ► à gauche des liens : il s’agit d’un triangle cliquable (essayez donc de cliquer dessus), qui signifie que le lien en question se trouve ailleurs sur Zinc ; cliquer dessus amène sur la page qui recense tous les messages qui contiennent ce lien.


  • Aux frontières du réel, par Evelyne Pieiller (juin 2015)
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/PIEILLER/53080

    De Balzac à Dan Brown, de « James Bond » à « Matrix », entre intrigues politiques et quêtes métaphysiques, au fil des soubresauts du monde, que serait la fiction sans la quête d’une vérité cachée ?

    « Il y a deux histoires : l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où sont les véritables causes des événements. » Honoré de Balzac, qui signe dans Illusions perdues (1837-1843) cette maxime appelée à devenir célèbre, en est convaincu. D’ailleurs, il fonde une association, Le Cheval rouge, destinée à organiser dans l’ombre l’ascension de ses amis et de lui-même aux postes-clés du monde littéraire. Et il le démontre dans ses romans ; non seulement ceux qui tournent explicitement autour de complots (Une ténébreuse affaire, Histoire des Treize), mais aussi ceux qui décrivent avec précision le fonctionnement d’un milieu social.

    Extrait du dossier de juin « Vous avez dit “complot” ? »
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/A/53058


  • Vous avez dit « complot » ? (dossier, juin 2015)
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/A/53058

    http://www.monde-diplomatique.fr/images_reseaux/dossier-complot-martensen.jpg
    Peter Martensen, « One Finger Fugue » (Fugue à un doigt), 1993.

    Quelques jours après le tremblement de terre d’avril dernier au Népal, des doutes ont envahi la Toile : la catastrophe ne s’expliquerait-elle pas par la réactivation de l’accélérateur de particules de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) ? Dorénavant, le scénario est bien rodé. Des marchands de #conspirations attribuent chaque bouleversement du monde à l’Occident, aux Juifs, aux financiers de Wall Street, aux francs-maçons, etc. Ces imputations rencontrent un écho d’autant plus large que l’#histoire encourage à douter des récits officiels comme des engouements médiatiques. Assurément, la plupart des théoriciens du #complot versent dans la #paranoïa et surestiment le rôle de puissances occultes. Mais d’autres, plus simplement, se fourvoient dans une quête d’explication simple à des événements chaotiques. Leur désir de comprendre provoque leur égarement, peut-être provisoire… [#st]


  • Le solide succès des théories du complot - La Libre.be
    http://www.lalibre.be/light/societe/des-protocoles-des-sages-de-sion-a-charlie-hebdo-le-solide-succes-des-theori

    Petit dossier : http://dossiers.lalibre.be/complot

    De tous les #complots, celui des « Protocoles des sages de Sion » est sans doute le plus efficace de l’Histoire.

    #conspirationnisme #antisémitisme

    Voir le dossier du @mdiplo de juin :

    Vous avez dit « complot » ?
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/A/53058

    Quelques jours après le tremblement de terre d’avril dernier au Népal, des doutes ont envahi la Toile : la catastrophe ne s’expliquerait-elle pas par la réactivation de l’accélérateur de particules de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) ? Dorénavant, le scénario est bien rodé. Des marchands de conspirations attribuent chaque bouleversement du monde à l’Occident, aux Juifs, aux financiers de Wall Street, aux francs-maçons, etc. Ces imputations rencontrent un écho d’autant plus large que l’histoire encourage à douter des récits officiels comme des engouements médiatiques. Assurément, la plupart des théoriciens du complot versent dans la paranoïa et surestiment le rôle de puissances occultes. Mais d’autres, plus simplement, se fourvoient dans une quête d’explication simple à des événements chaotiques. Leur désir de comprendre provoque leur égarement, peut-être provisoire…

    http://seenthis.net/messages/374716 via tbn


  • Vous avez dit « complot » ? (Le Monde diplomatique, juin 2015)
    http://www.monde-diplomatique.fr/2015/06/A/53058
    A lire dans le numéro de Juin 2015 en kiosque, un dossier sur le sujet :

    Assurément, la plupart des théoriciens du complot versent dans la paranoïa et surestiment le rôle de puissances occultes. Mais d’autres, plus simplement, se fourvoient dans une quête d’explication simple à des événements chaotiques. Leur désir de comprendre provoque leur égarement, peut-être provisoire…

    #theorie_du_complot