• Au nom de la dignité
    http://www.greekcrisis.fr/2016/12/Fr0558.html
    http://greek-crisis.org/@photoS/2016/@LQ/2016120511.jpg

    Lundi 5 décembre heureux, car très... italien à travers l’ordinaire grec du jour. "NON... c’est enfin NON", estime Chrístos le voisin, chômeur de très longue durée, et vivant seul, depuis la dislocation de son foyer la semaine dernière. Les Grecs pensent fatalement autant à leur ‘NON’ de 2015, trahi comme on sait par l’escroc et criminel (politique) Alexis Tsipras. Dès dimanche, la ‘Une’ de certains quotidiens d’Athènes rapportait déjà l’essentiel : "Les sociétés se rebiffent contre la mondialisation. La Zone Euro se décompose. Le scepticisme gagne le Vieux Continent " (quotidien “Dimokratía” du 4 décembre). Le réveil s’amorce.

    #Panagiotis_Grigoriou #Grèce #Zone_euro


  • Au nom de la dignité
    http://www.greekcrisis.fr/2016/12/Fr0558.html

    Lundi 5 décembre heureux, car très... italien à travers l’ordinaire grec du jour. “NON... c’est enfin NON”, estime Chrístos le voisin, chômeur de très longue durée, et vivant seul, depuis la dislocation de son foyer la semaine dernière. Les Grecs pensent fatalement autant à leur ‘NON’ de 2015, trahi comme on sait par l’escroc et criminel (politique) Alexis Tsipras. Dès dimanche, la ‘Une’ de certains quotidiens d’Athènes rapportait déjà l’essentiel : “Les sociétés se rebiffent contre la mondialisation. La Zone Euro se décompose. Le scepticisme gagne le Vieux Continentt” (quotidien “Dimokratía” du 4 décembre). Le réveil s’amorce. Source : greek (...)

    https://seenthis.net/messages/548677 via Rezo


  • Beurre perdu
    http://www.greekcrisis.fr/2016/11/Fr0546.html

    Notre siècle se croit encore donner en spectacle. Scènes de rue, échassiers du jour qui nous fixent ainsi droit dans les yeux derrière leurs masques. Athènes, place de la Constitution... cette dernière étant comme on sait, surtout définitivement oubliée. Quotidien grec. Passants qui déambulent, vendeurs de billets de loterie ou de “classeurs pour documents et d’agendas, vraiment comme il vous faut”, tous “retraités”, pensionnés devenues inévitablement entre guillemets. Source : greek crisis

    https://seenthis.net/messages/541926 via Rezo


  • Greek crisis : Du Donbass... à Patras

    http://www.greekcrisis.fr/2016/11/Fr0542.html
    http://greek-crisis.org/@photoS/2016/@LQ/2016110611.jpg

    Les nuits grecques, bien de saison, sont désormais fraîches. Dans l’immeuble, au chauffage central mis définitivement à l’arrêt depuis 2012, on appréhende alors l’hiver, et cela, pas uniquement à cause de la météo. Les Grecs se préparent aussi comme ils peuvent, à la géopolitique du pire... insuffisamment armées il faut dire, d’une conscience désormais plus alerte, quand à la situation de leur pays qui est autant la leur. Est-ce donc la fin des illusions ?

    https://seenthis.net/messages/540525 via marielle

    • Il reste la guerre
      http://blog.europa-museum.org/category/Quatri%C3%A8me-nuit-de-Walp%C3%BCrgis
      Extrait de l’article de Panagiotis Grigoriou paru sous le titre « Du Donbass... à Patras » sur son blog Greekcrisis

      J’ajouterais pour aussi faire bref, alors ceci : Dans le gouvernement Tsipras-III, y figurent deux membres du Think tank étasunien Levy Institut, Dimítris Papadimitríou, Président du “Levy Economics Institute of Bard College” et “Executive Vice President of Bard College” devient le nouveau ministre de l’Économie à Athènes, tandis que sa... compagne, Rania Antonopoulou du même Institut Levy, conserve toujours son poste ministériel (Ministre déléguée... à la lutte contre le chômage).

      Aux contrées... moins périphériques de l’Empire, le personnel politique ainsi recruté, peut encore apparaître comme débarqué... de l’intérieur (Emmanuel Macron, banquier d’affaires chez les Rothschild par exemple).

      De nos jours en réalité, il n’y a (pratiquement) plus de régime démocratique sur cette planète, et nous sommes introduits dans la phase d’une transformation imposée et sans doute radicale comme jamais, autrement-dit, sans retour possible, à défaut de réagir encore à temps.

      Ce long cercle historique durant lequel l’Occident ayant paraphrasé les philosophes de l’Antiquité grecque pour ainsi s’offrir un emballage “démocratique” à la domination de son oligarchie a déjà pris fin, au détriment bien entendu de ce que les luttes des peuples ont pu faire... ainsi admettre, en termes de libertés, de justice sociale et de pratiques plus généralement ayant tendance à donner l’illusion que le progrès démocratique, comme le progrès tout court, serait de règle.

      Nos oligarchies actuelles mondialisées utilisent encore pour l’instant les coquilles vides ainsi que le jargon... démocratiques, cela comme camouflage. Plus pour très longtemps d’ailleurs. Le financierisme mondialisateur a hâte d’imposer sa techno-féodalité à travers sa volonté de se maintenir comme étant l’unique “propriétaire” du système mondial, sans même... détenir de (vrais) capitaux en main. Car le financierisme actuel repose sur le factice de sa “recapitalisation continue”, le tout, en “avalant” les réalités (ainsi que les possibilités concrètes) dont ferait preuve l’immense majorité de tous ces autres devenus... “gênants” (bouffeurs d’énergie comme de ressources), avant de les exterminer d’une manière ou d’une autre.

      Pour y arriver, il reste la guerre, à une échelle encore inégalée, issue nécessaire aussi parce que d’autres acteurs du monde actuel, les BRICS notamment, ne l’entendraient pas de la même oreille, d’où par exemple la diabolisation sans précédent de la Russie, et dans une moindre mesure de la Chine. Une guerre, et autant entreprise contre les sociétés (occidentales) en commençant (entre autres) par la destruction en cours de leur immense classe moyenne. Et dans cette guerre nous y sommes, la Grèce (de manière visible), depuis 2010 (aussi pour de raisons géopolitiques, et nous y reviendrons), et d’autres pays également, la société française par exemple le sera aussi nous semble-t-il... directement concernée dès 2017... et de manière plus que sensible.


  • Caravane solidaire
    http://www.greekcrisis.fr/2016/10/Fr0538.html

    Attentes et appréhensions. Sur les montagnes grecques la première neige est attendue pour la fin de la semaine d’après la météorologie, et alors à travers le pays, on ramasse, on achète et on stocke le bois comme chaque année depuis la dite “crise”. À Athènes, devant les kiosques, les Grecs scrutent, ou plutôt commentent ainsi très aigrement ce que la presse croit vouloir rapporter. “Tous menteurs”, bonne blague ! Source : greek crisis

    https://seenthis.net/messages/536279 via Rezo


  • Crise, beauté, sérénité !
    http://www.greekcrisis.fr/2016/10/Fr0535.html

    Automne galopant. À travers les montagnes du Nord du pays, dans les régions de la Macédoine et de l’Épire plus précisément, il est encore question d’une certaine “Greek Adventure”. Seulement, les visiteurs se font rares. Athènes se situe finalement bien loin, les premières neiges ne sont pas encore tombées, et par cet intervalle de calme, les habitants... préparent leurs stocks de bois de chauffage ; d’ailleurs, certaines cheminées fument déjà. Source : greek crisis

    https://seenthis.net/messages/534540 via Rezo


  • Beauté et lumière
    http://www.greekcrisis.fr/2016/10/Fr0533.html

    Sous l’Acropole... la vie se présente parfois comme dans un ailleurs éloigné. Certitudes et incertitudes cheminant et... se télescopant alors main dans la main. Mes amis, tous touchés par la dite “crise”, laissent plus que leurs plumes sur ce chemin étroit... disons à sens unique. Notre Panagiótis P. a tiré toute sa révérence en mai dernier et voilà que Stávros, se plaint d’être trop souvent paralysé “par de la migraine et des autres céphalées... vertiges ainsi inexpliqués. La Grèce... ce ciel bas et lourd qui pèse sur moi comme un couvercle. Cela dure près de sept ans”, me dit-il. Source : greek crisis

    https://seenthis.net/messages/531963 via Rezo


  • greek crisis : De la #guerre
    http://www.greekcrisis.fr/2016/10/Fr0531.html

    Les chiffres tombent, c’est-à-dire les habitants de ce beau pays. On apprend ainsi que 35,7% de la population est en danger de pauvreté, 21,4% de cette même population vit déjà sous le seuil de pauvreté (9.475€/an pour une famille de deux adultes et de leurs deux enfants) et 44% des retraités survivent sous le seuil de pauvreté (665€) suite aux 13 diminutions successives de leurs pensions depuis 2010 (dont la plus récente date du 1er octobre 2016), perte allant de 20 à 50%, tandis que 52% des foyers modestes n’ont en réalité comme revenu pour s’y accrocher... que celui des parents (et des grands-parents) retraités, (Statistiques de Grèce-ELSTAT, quotidiens “Kathimeriní”, 23/06/2016 et “Imerisía” du 28/09/2016).

    Et pour ce qui est de la dette envers l’État et envers son fisc dirigé directement par les “techniciens” de la Troïka élargie, alors plus de 50% des Grecs (4 millions de personnes), s’agissant de ceux qui ont l’obligation de déposer leur déclaration des revenus, lui sont ainsi redevables (retards - impayés) pour un montant global atteignant les 100 milliards d’euros d’ici la fin de l’année 2016, (1,3 milliards d’euros d’impôts et taxes non versés en Août 2016, près de 9 milliards depuis le début de 2016 - presse économique “Imerisía” du 27/09/2016). L’effondrement à prévoir ?

    https://seenthis.net/messages/530124 via Agnès Maillard


  • D’euphémisme... en euphémisme
    http://www.greekcrisis.fr/2016/09/Fr0529.html

    Il suffit d’observer (et surtout de vivre) par exemple une journée dans les locaux de la Régie d’Électricité (DEI), accueillant “son” si large public pour tout dire furieux et toujours à bord de l’explosion. Depuis... l’avènement de la crise et de la Troïka en Grèce, la facture d’électricité s’est considérablement alourdie, pour devenir... insupportable ; cela, entre l’accumulation de bien nombreuses taxes, les augmentations tarifaires, et les “autres coûts et prélèvements divers” que l’on voit apparaître dans les factures. Source : greek crisis

    https://seenthis.net/messages/524335 via Rezo


  • Collision en mer
    http://www.greekcrisis.fr/2016/08/Fr0527.html

    Le “gouvernement” ayant définitivement perdu aux yeux des Grecs son imperméable... supposé de gauche, il patauge comme prévu au beau milieu de son abîme, désormais sans retour. D’ailleurs, l’économie réelle ressemble de plus en plus à une coquille fermée pour un nombre sans cesse grandissant... d’indigènes, coquille à vrai dire plutôt vide. Rien qu’en juillet dernier, les chèques en bois massif... entre entrepreneurs ont atteint un montant record, près de 200 millions d’euros d’après les données de la Banque de Grèce Source : greek crisis

    https://seenthis.net/messages/519060 via Rezo


  • L’Obsolescence... de l’été ?
    http://www.greekcrisis.fr/2016/07/Fr0525.html

    Effectivement les temps changent et... la crise épuise. Ces jours-ci, la presse grecque souligne une fois de plus ces évidences devenus triviales : les Grecs versent 50% à 60% de leur revenu à l’État, après imposition directe et indirecte et après avoir versé leurs cotisations. Ce qui incite le plus grand nombre possible, à s’aventurer dans l’économie parallèle, voire parfois même criminelle, ce qui encourage autant un nombre croissant d’entrepreneurs comme on dit indépendants, à (se) délocaliser. Source : greek crisis

    https://seenthis.net/messages/512987 via Rezo


  • Soleil Égéen
    http://www.greekcrisis.fr/2016/07/Fr0524.html

    Rotation prévue vers le Pirée. Cela fait une petite demi-heure que nous attendons sur le port de la presqu’île. L’employé de la petite agence, du seul comptoir délivrant les billets de la compagnie des îles du Golfe Saronique s’y trouve également, de même que les deux gardes-côtes, visiblement très fraîchement réveillés. On est à peu près une trentaine à attendre l’embarquement et une dizaine de voitures, de même que les incontournables bidons d’huile d’olive de Méthana... en partance également pour la capitale. Le soleil se lève et le bateau arrive à l’heure. Embarquement. Source : greek crisis

    https://seenthis.net/messages/511287 via Rezo


  • Saison touristique
    http://www.greekcrisis.fr/2016/07/Fr0523.html

    À travers de très nombreux cas (ce qui n’a tout de même pas valeur de sondage), j’ai entendu dire et même hurler une certaine satisfaction, aussitôt... ramenée dans les affaires grecques : “Voilà un pays... normal où il y a encore possibilité de Coup d’État, et voilà ce qu’il faut aussi faire en Grèce ; attaquer le Parlement et... exécuter les 300 députés qui nous tyrannisent tout en remplissant leurs poches. Basta !”. Source : greek crisis

    https://seenthis.net/messages/510704 via Rezo


  • Plegaria... d’Athènes
    http://www.greekcrisis.fr/2016/06/Fr0520.html

    La Grèce, en été, rime avec soleil et... avec tourisme. Il y fait chaud, très chaud même, avec une température moyenne en ce moment de 30 °C et des pointes à 40 °C. Les stéréotypes du voyage en Grèce seront ainsi... et d’abord sauvés. Et la canicule marquera encore ses points sur le... Camp grec et sur son univers concentrationnaire économique à ciel clair. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/502244 via Rezo


  • Royaume de Grèce
    http://www.greekcrisis.fr/2016/06/Fr0518.html

    Depuis Athènes, une partie de la presse grecque commente suffisamment les derniers chiffres issus des statistiques... habituelles. Durant le premier trimestre de l’année 2016 le volume des ventes dans la grande distribution en Grèce a connu une baisse de 7,8%, comparé aux résultats de l’année dernière. En mars de cette année, la baisse enregistrée a été de 13,5%, une première ! Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/499220 via Rezo


  • Départs et passages
    http://www.greekcrisis.fr/2016/06/Fr0517.html

    Juin déjà. L’été grec, notre temps bien chaud, et les petits bateaux traditionnels qui sillonnent parfois les baies, devenus de plus en plus rares pour cause de mise à la casse, réglementation de l’UE oblige, tout y est. Fin mai, nous avons salué notre ami Panagiótis Papadákis ainsi parti... pour son grand appareillage. “Il ne connaîtra pas du moins... la Grèce sous le mémorandum final, celui de Tsipras”, a lancé Yórgos lors de l’enterrement, ami de Panagiótis depuis plus de quarante ans. Passages et départs. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/496376 via Rezo


  • Pornographie politique
    http://www.greekcrisis.fr/2016/05/Fr0515.html

    La police veille, le totalitarisme triomphe, la grammaire de la vie est ailleurs. Entre le jeudi 19 et le dimanche 22 mai, les “députés” SYRIZA/ANEL se penchent sur le nouveau texte, dit de la “poly-loi” cadre, dont la longueur dépasse les... 7500 pages, s’agissant (entre autres) de transférer le contrôle des recettes perçues par l’État Grec à l’étranger (Troïka), en plus de la privatisation partielle ou totale de pratiquement toutes les régies publiques (ports, aéroports, chemins de fer, eau potable, électricité...). Sans oublier enfin, le transfert de l’ensemble les biens de l’État (et à de rares exceptions près), dont les gisements (futurs) d’hydrocarbures, à une superstructure contrôlée par les dits “créanciers” et cela, pour une durée de 99 ans. Week-end grec suffisamment pluvieux pour un mois de mai, (...)

    http://seenthis.net/messages/491688 via Rezo


  • Au nom de la lumière et de la transparence
    http://www.greekcrisis.fr/2016/05/Fr0514.html

    Ce vieux pays de l’exil au cœur de la lumière que nos poètes évoquent, pénètre enfin le temps de son été. Depuis plusieurs jours, les banderoles des manifestants ont été pour l’essentiel rangées... sous les T-shirts ressortis et sous les maillots de bain qui passent à l’occasion déjà de la plage au bar, pour ceux qui peuvent se le permettre. Le mémorandum... perpétuel vient de passer par là, vagues... falaises, la mer surtout. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/490715 via Rezo


  • Un monde fantastique
    http://www.greekcrisis.fr/2016/05/Fr0513.html

    Le quasi-quatrième mémorandum vient d’être adopté par notre parodie parlementaire qui persiste et... signe, et la vie continue. Cette nouvelle ère finalisée et ainsi définitivement accomplie, mémorandum après mémorandum ne serait qu’à moins d’une décennie... à vol d’oiseau de son assemblage... souverain ; malgré la courte distance historique la traversée semble alors bien longue. Source : greek crisis

    http://seenthis.net/messages/487928 via Rezo


  • Le temps de demain
    http://www.greekcrisis.fr/2016/05/Fr0512.html

    Les ministrions SYRIZA/ANEL ainsi que leurs élus, s’apprêtent à faire adopter... l’insignifiant dominant, dans la pire parodie “parlementaire” de ce premier quart du nouveau siècle grec, décidément troïkanisé. Le mémorandum-4 s’installe comme alors une formalité... ou presque. Dans la journée, des manifestants... de l’autre gauche, une fois surgis devant les locaux SYRIZA à Thessalonique, ils ont été repoussés par les forces de l’ordre, lesquelles n’ont pas du tout lésiné sur les moyens... chimiques. L’insignifiant est autant un redoutable asphyxiant, mais nous le savions déjà et cela même par expérience. Pauvre... modernité ! Source : greek (...)

    http://seenthis.net/messages/486915 via Rezo