Ebola illustre le manque de recherche sur les maladies des plus pauvres

/452414

  • #Ebola illustre le manque de #recherche sur les #maladies des plus #pauvres | EurActiv.fr
    http://www.euractiv.fr/sections/aide-au-developpement/ebola-illustre-le-manque-de-recherche-sur-les-maladies-des-plus
    http://www.euractiv.fr/sites/default/files/ebola_epidemie_weisshelme.jpg

    L’#épidémie d’Ebola a cependant mis en lumière certains dysfonctionnements du système de recherche sur les maladies touchant les populations pauvres.

    En effet, les premières étapes de développement d’un vaccin contre Ebola ont été franchies il y a plus de dix ans. Mais les épidémies ont généralement affecté des zones rurales des pays en développement et ont systématiquement été maitrisées, rendant ainsi le vaccin non prioritaire pour les #laboratoires.

    « Gavi joue un rôle crucial pour la santé publique en s’assurant que personne ne manque de vaccin suite à un dysfonctionnement du marché, » a reconnu le Dr Ngozi Okonjo-Iweala, Président du Conseil de Direction de Gavi. « Notre devoir nous impose de faire en sorte que personne ne soit exclu de la vaccination sous prétexte qu’il n’est pas né au bon endroit, ou qu’il ne peut pas payer. »

    L’exemple d’Ebola n’est pas isolé. « La tuberculose est un autre exemple de l’échec de ce modèle de recherche qui laisse de côté les maladies de la pauvreté », explique Bruno Rivallan de Global Health Advocate. « En 40 ans, seules deux nouvelles molécules ont été mises sur le #marché par les laboratoires. Donc les traitements de cette maladie très présente dans les pays en développement n’évoluent pas, alors qu’on voit l’apparition de tuberculoses multi résistantes » déplore-t-il.

    C’est d’autant plus ballot que :

    Le développement d’un vaccin contre Ebola s’annonce d’autant plus urgent qu’au lendemain de la fin de l’épidémie d’Ebola, annoncée par l’Organisation mondiale de la Santé, un nouveau cas a été confirmé en Sierra Leone le 15 janvier.

    http://seenthis.net/messages/452414 via Agnès Maillard